Audi France Media
Audi talentsAudi et le cinémaPartenariats culturelsAudi Urban Future InitiativePartenariats sportifsProduits dérivésAudi Lunar quattroforgetthetime A8
Communiqué de presse (05/09/16)

Le service de mobilité premium « Audi at home » fait ses débuts en Asie

• Arrivée d’une flotte Audi dans l’un des plus prestigieux condominiums d’Hong Kong • Dietmar Voggenreiter, chef des ventes Audi : « Hong Kong comme lieu idéal pour accueillir des solutions urbaines intelligentes avec le standard premium d’Audi » • Un service « all-inclusive » offrant un maximum de flexibilité et de confort aux utilisateurs Suite à son lancement réussi aux Etats-Unis, Audi at home est maintenant disponible pour la première fois en Asie. A Hong Kong, les habitants du complexe immobilier « Dragons Range » peuvent profiter d’une flotte composée de divers modèles Audi. Les véhicules sont disponibles sur place et peuvent être réservés via smartphone, le reste est géré directement au service conciergerie. Ce programme de mobilité verra le jour également dans d’autres projets immobiliers haut-de-gamme au sein de cette mégalopole asiatique dans un futur proche. Avec ce service, Audi propose de nouvelles façons d’expérimenter le constructeur aux quatre anneaux dans l’un des marchés les plus demandés du secteur automobile.

Ingolstadt, le 5 septembre 2016 – Suite à son lancement réussi aux Etats-Unis, Audi at home est maintenant disponible pour la première fois en Asie. A Hong Kong, les habitants du complexe immobilier « Dragons Range » peuvent profiter d’une flotte composée de divers modèles Audi. Les véhicules sont disponibles sur place et peuvent être réservés via smartphone, le reste est géré directement au service conciergerie. Ce programme de mobilité verra le jour également dans d’autres projets immobiliers haut-de-gamme au sein de cette mégalopole asiatique dans un futur proche. Avec ce service, Audi propose de nouvelles façons d’expérimenter le constructeur aux quatre anneaux dans l’un des marchés les plus demandés du secteur automobile.

« Audi at home reflète le standard premium des services de mobilité, que nous sommes actuellement en train d’installer dans de plus en plus de grandes villes, » a déclaré Dietmar Voggenreiter, Membre du Conseil de Gestion des Ventes et du Marketing AUDI AG. « Hong Kong est le lieu idéal pour ce service. La ville est devenue un lieu de seconde résidence très attractif et a besoin de solutions urbaines intelligentes ».

Audi at home offre une mobilité premium pour une meilleure qualité de vie et a vu le jour pour la première fois en novembre 2015 à San Francisco. A Hong Kong, ce service répond spécifiquement aux attentes élevées des clients habitués au haut de gamme et, en même temps, propose une réponse intelligente aux conditions particulières du quotidien en ville : les parkings sont peu nombreux dans cette métropole asiatique ; les parkings privés peuvent même parfois être acquis seulement à travers un système de loterie.

A partir de maintenant, les résidents du complexe « Dragons Range », constitué de quasiment 1 000 logements indépendants, peuvent réserver leur modèle Audi préféré via smartphone, de façon spontanée ou en les réservant à l’avance. Ils peuvent choisir leur véhicule parmi un large choix de modèles, allant de l’A3 Sportback e-tron hybride rechargeable au luxueux et spacieux Q7. Le prix du service est basé sur la durée d’utilisation, pouvant aller d’une heure à sept jours. Les clients n’ont besoin de ne se soucier de rien – avec une utilisation kilométrage illimité, le pack « Audi at home » inclut les contrats d’assurance et d’entretien des voitures.

Consommation de carburant des modèles mentionnés ci-dessus :

Audi A3 Sportback e-tron :

Consommation de carburant combinée en L/100 km : 1.8 – 1.6

Emissions de CO2 combinées en g/km : 40 - 36

– Fin –

Communiqué de presse (18/11/15)

Audi installe le stationnement automatique dans la zone de Boston

• Protocole d’entente entre Audi et la ville de Somerville • Innovations urbaines – des parkings automatiques et la mise en réseau des feux de circulation • Les promoteurs immobiliers économisent de l’espace et de l’argent grâce aux voitures qui se stationnent toutes seules Audi et la ville de Somerville prévoient des innovations conjointes pour la ville du futur sur la Côte Est des Etats-Unis. Le PDG de Audi, Rupert Stadler et le Maire de la ville Joseph A. Curtatone ont signé un protocole d’entente à l’occasion du congrès Smart City Expo à Barcelone. Ils souhaitent développer une stratégie urbaine pour Somerville en appliquant la technologie de l’intelligence distribuée, le stationnement automatique et la mise en réseau des voitures avec les feux de circulation de la ville.

Barcelone/Ingolstadt, Le 18 novembre 2015 – Audi et la ville de Somerville prévoient des innovations conjointes pour la ville du futur sur la Côte Est des Etats-Unis. Le PDG de Audi, Rupert Stadler et le Maire de la ville Joseph A. Curtatone ont signé un protocole d’entente à l’occasion du congrès Smart City Expo à Barcelone. Ils souhaitent développer une stratégie urbaine pour Somerville en appliquant la technologie de l’intelligence distribuée, le stationnement automatique et la mise en réseau des voitures avec les feux de circulation de la ville.

Dans le protocole d’entente, le Maire de Somerville, Joseph A. Curtatone, et Rupert Stadler, Président du Directoire de AUDI AG, ont conclu un accord de collaboration dans le développement d’une nouvelle stratégie de mobilité pour Somerville. Ils souhaitent se concentrer sur l’échange de savoir-faire et le test de nouvelles technologies. Rupert Stadler a déclaré : «  La voiture intelligente ne peut offrir un immense potentiel que dans une ville intelligente. Notre collaboration sur les innovations urbaines, l’échange et l’analyse des données sont les clés d’une intelligence distribuée bénéfique. » Sur le long-terme, les deux parties ont pour but de développer des innovations qui réduisent l’espace nécessaire aux automobiles dans la ville et augmentent la vitesse du trafic.

« La voiture fera toujours partie de notre mobilité. En même temps, elle montre aujourd’hui ses limites via les embouteillages et les problèmes de stationnement. Grâce aux technologies Audi, nous pensons être capables d’utiliser l’espace urbain disponible de manière plus efficace afin d’améliorer la qualité de la vie urbaine », déclare Joseph A. Curtatone.

Grâce à sa situation centrale dans la zone métropolitaine de Boston, Somerville est un modèle pour les « smart cities ». Après la Silicon Valley, cette région bénéficie de l’économie à la croissance la plus rapide de l’Amérique du Nord. Dans les prochaines années, l’Union Square à Somerville sera transformé en un centre-ville fleurissant. Grâce au redéveloppement urbain, de nouveaux logements, bureaux et espaces commerciaux seront construits. L’augmentation de la population implique donc  la mise en place d’infrastructures de mobilités efficaces, celles existantes atteignant leurs limites. Audi soutient donc le projet à Union Square avec des innovations telles que l’assistant de feux de circulation afin de fluidifier la circulation.

En plus de la mise en réseau des infrastructures, Audi introduit le parking automatique au projet. Les voitures qui se garent toutes seules offrent 3 avantages :

·         Les parkings peuvent être relocalisés du centre-ville à des lieux moins attractifs.

·         L’espace nécessaire au stationnement par voiture est réduite d’environ 2 m2. Les voitures stationnent plus près les unes des autres et nécessitent des places et des voies plus étroites dans les parkings, où les trottoirs, les escaliers et les escalators ne sont plus nécessaires. Un parking de la même taille peut alors accueillir jusqu’à 60 % plus de véhicules – ce qui est suffisant pour mettre fin au stationnement de rue.

·         Ce tout permet une fluidification du trafic avec moins de voitures dans les rues à la recherche d’une place de stationnement.

La gestion intelligente de l’espace de stationnement dans le district Assembly Row (Somerville/USA)

La technologie de parking automatique est également une solution à un second projet à Somerville. Dans le quartier d’Assembly Row au sein du district d’Assembly Square, le développeur immobilier Federal Realty Investment Trust (FRT) est en train de construire un projet polyvalent à seulement 7 minutes de Boston. Des immeubles résidentiels, un hôtel, des bureaux, des espaces commerciaux, de loisir et de stationnement sont actuellement reliés au centre-ville par une station de transit haute-vitesse. Aux Etats-Unis, de nombreux nouveaux projets de construction urbaine aspirent à des utilisations polyvalentes, afin d’enrichir l’expérience de l’utilisateur et d’équilibrer la demande du marché, incluant un nombre fixe de places de parking.

« Les parkings sont chers à construire et nécessitent beaucoup d’espace, » déclare Chris Weilminster, Vice-Président exécutif de FRT. À Assembly Row, chaque place de parking peut coûter jusqu’à 25 000 $ en moyenne. « Réduire l’étendue des parkings permettrait aux développeurs d’utiliser le terrain à d’autres usages qui bénéficieraient à l’expérience consommateur tout en contrôlant les coûts et la rentabilité de la conduite. » Une flotte de voitures capables de se garer toutes seules permettrait d’économiser de l’espace et de réduire les coûts à Assembly Row jusqu’à 100 millions de $ et pourrait être gérée intelligemment grâce à un accord exclusif de partage. « Nous sommes ravis de continuer à explorer cette technologie innovante en tant qu’alternative pour construire des parking grands et coûteux. »

– Fin –

Communiqué de presse (10/11/14)

Plus d’espace et une meilleure qualité de vie dans les villes : Audi introduit l’ « Agenda Urbain »

• La mobilité connectée dans les grandes villes sera un marché clé pour Audi • Rupert Stadler, CEO AUDI AG, annonce le développement de partenariats avec les villes • Les innovations automobiles permettent de réduire l’espace nécessaire au trafic individuel

·         La mobilité connectée dans les grandes villes sera un marché clé pour Audi

·         Rupert Stadler, CEO AUDI AG, annonce le développement de partenariats avec les villes

·         Les innovations automobiles permettent de réduire l’espace nécessaire au trafic individuel

 

Berlin/Ingolstadt, le 10 Novembre 2014- Rupert Stadler, CEO AUDI AG, a dévoilé la pierre angulaire de son « Agenda Urbain » ce lundi, annonçant que les technologies de la mobilité connectée seraient un marché clé dans le cadre des grandes villes de demain. Lors de la présentation de l’Audi Urban Future Award 2014 à Berlin, le président du Directoire AUDI AG, Rupert Stadler a déclaré : « Si nous réussissons à décoder l’ADN de la mobilité, nous pourrons prévoir le développement des villes. ». Il sera ensuite possible d’éviter les embouteillages et d’améliorer la qualité de la vie. La digitalisation amènera alors une nouvelle coopération entre la voiture et la ville. Ainsi, Audi prévoit de saisir cette « opportunité qui n’arrive qu’une fois par siècle » en utilisant les nouvelles technologies et ainsi d’améliorer le flux d’informations entre les véhicules et les infrastructures urbaines. Rupert Stadler a annoncé le lancement de partenariats avec les grandes villes du monde entier.

« La voiture doit encore être perçue comme un objet désirable de progrès. » a souhaité Rupert Stadler. « Afin de réussir, nous devons démolir les murs entre les infrastructures, les transports publics et le trafic individuel. Par exemple, les feux de signalisation et les voitures communiqueront dans le futur les uns avec les autres – à Berlin, un feu sur trois est d’ores et déjà équipé de cette technologie. »

Plus de la moitié de l’humanité vit déjà dans les villes, et à l’horizon 2050, la proportion sera d’environ 70 %. 75 % de la valeur ajoutée totale y sera générée. « Les régions métropolitaines du monde sont nos marchés de croissance. Nous développerons des produits et solutions qui rendront la mobilité des villes attractive et y amélioreront la qualité de la vie » a déclaré Rupert Stadler.

Le déclin du trafic individuel dans les villes n’est pas attendu : les chiffres des immatriculations de nouveaux véhicules dans le monde sont en croissante constante. Audi présente sa vision des solutions pour lesquelles le transport individuel apportera une contribution positive dans les différentes formes de mobilité. Dans le cadre de l’Agenda Urbain, le constructeur d’Ingolstadt poursuit donc son objectif de réduire l’espace nécessaire dédié au trafic individuel dans les villes grâce aux technologies de l’automobile connectée. Dans le même temps, il y aura des gains de temps et une meilleure expérience urbaine.

Les nouvelles technologies telles que Audi parking garage pilot sont prêtes pour le marché, et créent de nouveaux espaces libres pour la ville. La surface de parking requise rétrécit à deux mètres carré par voiture si la voiture autonome se gare elle-même. Ainsi, les parkings peuvent accueillir deux fois et demie plus de voitures. Les systèmes d’assistance qui optimisent le flux du trafic permettent de gagner en temps et en qualité d’expérience. Le conducteur doit freiner durement moins souvent, il est aidé pour changer de file et connaît parfaitement l’allure à adopter pour atteindre la « vague verte ». Le service des « feux de circulation online»  connecte l’automobile avec les ordinateurs de gestion des feux de circulation dans les villes. Cela réduit les émissions de CO2 de 15 %. La communication car-to-x et car-to-car permet une meilleure utilisation des capacités qu’offre une route.

Développement de partenariats avec les villes

Le cœur de l’Agenda Urbain d’Audi est le développement des partenariats qui permettront d’implanter ces solutions de mobilité urbaine dans les villes. « Nous avons notre part de responsabilité dans les problèmes générés par les voitures dans les grandes villes, et nous allons travailler activement dans la résolution de ces problèmes. Pour cela, nous avons besoin de collaborer avec les responsables politiques locaux, les responsables de nouveaux projets urbains et les industriels » a commenté Rupert Stadler.

L’Audi Urban Future Initiative, créé en 2010, stimule les discussions internationales avec les urbanistes, architectes et les experts en mobilité. Dans le cadre de l’Audi Urban Future Award 2014, quatre équipes interdisciplinaires de Berlin, Boston, Mexique et Séoul ont produit de nouvelles idées de mobilité sous la bannière « la prochaine étape dans la mobilité », prenant en compte les plannings urbains et les questions sociales et technologiques. A Berlin, les urbanistes, architectes, experts et designers ont présenté au public leurs solutions face aux projets urbains. Avec cet Agenda Urbain, Audi s’inspirera directement des idées présentées cette année.

Les Partenariats Urban Future (PFU) avec les grandes régions urbanisées et les autorités locales du monde entier sont prêts. Sur la base de projets de constructions et de transports spécifiques, Audi va tisser le réseau entre les différents partenaires du développement de technologies automobiles dans les villes et les grands acteurs de la construction. « Nos ambitions ne s’arrêtent pas à la voiture – elles incluent tout ce qui l’entoure. Les solutions urbaines seront un facteur décisif de développement économique pour nous. Si « L’avance par la technologie » amène à une meilleure expérience de la vie urbaine pour nos clients, nous aurons atteint notre objectif de réussite qui est durable à tout point de vue » a déclaré Rupert Stadler.

 

 

- Fin – 

Éléments associés

Choisir l'élément à télécharger

AUFA 2014.jpg
(28/07/15)
CP_Audi_introduit_lAgenda_Urbain.pdf
(28/07/15)
Communiqué de presse (14/04/14)

« The Next Leap in Mobility » - lancement de l’Audi Urban Future Award 2014

• Rupert Stadler : « La révolution de la mobilité est un vivier d’opportunités pour le 21ème siècle » • 4 équipes testent 4 thèses d’évolution dans 4 villes différentes • Un processus ouvert qui débouche aujourd’hui sur un programme pour la mobilité du futur

·         Rupert Stadler : « La révolution de la mobilité est un vivier d’opportunités pour le 21ème siècle »

·         4 équipes testent 4 thèses d’évolution dans 4 villes différentes

·         Un processus ouvert qui débouche aujourd’hui sur un programme pour la mobilité du futur

 

 

Berlin/Stuttgart, le 14 avril 2014 – 4 ruptures fondamentales avec le passé montrent le chemin vers le futur de la mobilité urbaine. Cette conclusion provient des recherches et du dialogue d’urbanistes, architectes, sociologistes et d’experts de la mobilité dans le cadre de l’Audi Urban Future Initiative. Avec le thème « The Next Leap in Mobility » (le prochain bond dans la mobilité), 4 équipes interdisciplinaires participent à l’Audi Urban Future Award cette année afin d’élaborer des thèses sur le changement urbain dans 4 villes : Berlin, Boston, Mexico City et Séoul. Les participants se basent sur des projets d’urbanisme spécifiques en cours. Un jury international remettra l’Audi Urban Future Award 2014 au meilleur projet en octobre prochain.

« La mobilité du futur n’est pas une question d’idéologies. L’industrie automobile allemande a besoin d’un programme commun avec les villes et les gouvernements locaux. La révolution de la mobilité est un vivier d’opportunités pour le 21ème siècle, » a déclaré Rupert Stadler, Président du directoire de AUDI AG, à l’ouverture du congrès i-Mobility de Stuttgart. Il a présenté 4 thèses actuellement testées dans le cadre de projets concrets par des équipes interdisciplinaires d’architectes, urbanistes, spécialistes de la mobilité, scientifiques et jeunes fondateurs de start-ups :

1.     Les frontières entre mobilité et immobilité s’effacent

Le progrès signifie que l’automobile mais également le développement urbain bénéficient de nos technologies. Notre mission désormais est de développer ensemble les innovations et les infrastructures de la ville.

À Boston, l’urbaniste Philip Parsons, la designer et urbaniste Janne Corneil et le spécialiste de la circulation urbaine Federico Parolotto se consacrent à cette question. Ils étudieront comment les technologies automobiles telles que le parking automatique bénéficient à l’environnement urbain en permettant de gagner plus d’espace et plus d’efficience, pour la 1ère fois dans une infrastructure urbaine.

2.     Réalité et virtualité fusionnent

Nos villes doivent créer des interfaces avec la virtualité. Dans un monde de l’Internet de Tout, où chaque objet a une adresse IP, la voiture communiquera avec ces objets, rendant la vie plus simple et plus facile à prévoir.

À Séoul, l’ethnographe et designer expérimental Sung Gul Hwang, le designer Yeongkyu Yoo et l’urbaniste et professeur à l’université de Hongik Cho Taek Yeon étudieront comment la voiture peut devenir l’appareil mobile ultime dans un monde de car-to-everything et everything-to-car. Conçue pour des initiateurs de tendance dans le quartier branché de Gangnam, elle veut être une interface à la ville digitale, un moyen d’interaction sociale et de divertissement en même temps. Audi met à contribution son expertise dans les domaines des smart displays, Audi connect et du design.

3.     Individualité et collectivité ne sont pas mutuellement exclusives

Avec ses caractéristiques individuelles, la voiture comble les lacunes de mobilité urbaine. La liberté personnelle des individus et leur responsabilité envers la communauté vont de pair – l’un est le prérequis pour l’autre.

Comment la voiture avec ses caractéristiques individuelles peut-elle fournir une valeur ajoutée perceptible à la mobilité urbaine ? Telle est la question posée à Berlin. Dans la capitale allemande, l’architecte Max Schwitalla, le directeur de l’innovation de Schindler AG, Dr Paul Firedli et le neuroscientifique et bio technologiste Dr Arndt Pechstein formuleront des propositions de mobilité pour connecter l’Urban Tech Republic, construite sur le site de l’aéroport de Tegel. Les innovations d’Audi telles que la voiture autonome, joueront un rôle majeur dans ce projet.

4.     Le développement durable et le progrès ne sont pas contradictoires

C’est le progrès technologique qui nous permet de rendre nos villes plus durables. Moins de bruit, un air pur, plus d’espace, une meilleure qualité de vie – c’est ainsi que nous concevons la mobilité du futur. Les métropoles qui étaient caractérisées par les embouteillages et des déplacements sources de stress peuvent se développer grâce aux nouvelles technologies.

À Mexico City, les informations sur la circulation et les comportements de mobilité seront analysées sur la base des techniques de crowdsourcing (externalisation ouverte) par Jose Castillo, professeur à Harvard ; Gabriella Gomez-Mont, Directrice d’un think-tank Laboratorio Para La Ciudad ; et le scientifique IT Carlos Gershenson.

Les équipes travailleront sur leurs projets jusqu’en octobre. Puis, un jury international et interdisciplinaire remettra l’Audi Urban Future Award 2014 ainsi que la somme de 100 000 € au vainqueur.

 Il y a 4 ans, le 1er Audi Urban Future Award initiait un dialogue ouvert sur la mobilité urbaine. Pour la 2ème édition, Audi a étudié 5 villes avec leurs problèmes spécifiques : le projet vainqueur a produit un rapport d’instructions pour la mobilité dans les villes. Ce qui a commencé comme un processus ouvert sans conclusions prédéterminées a mené à un programme pour la mobilité urbaine du futur pour l’Award de cette année.

 

Dans les prochains mois, tous les projets participants seront présentés en détails sur le site internet de l’Audi Urban Future Initiative (www.audi-urban-future.com). Les membres des équipes s’exprimeront également et feront part de l’avancée de leur projet dans des vidéos et simulations sur le blog. « De nombreuses questions restent encore ouvertes, mais nous avons une coopération très enrichissante avec les équipes et nous en apprenons tous les jours, » déclare l’architecte Max Schwitalla, qui a pour objectif de connecter l’Urban Tech Republic (UTR) sur le site de l’aéroport de Berlin Tegel à plusieurs plateformes de trafic dans la capitale allemande.

 

– Fin –

Éléments associés

Choisir l'élément à télécharger

AUFI 2014.jpg
(28/07/15)
CP_AUFA_.pdf
(28/07/15)
Communiqué de presse (08/01/14)

L’Audi Urban Future Initiative au CES

• Un modèle interactif simule des solutions de mobilité pour 3 types de voyageurs • Rupert Stadler, Président du directoire de AUDI AG, a annoncé les premiers participants à l’Audi Urban Future Award 2014

·         Un modèle interactif simule des solutions de mobilité pour 3 types de voyageurs

·         Rupert Stadler, Président du directoire de AUDI AG, a annoncé les premiers participants à l’Audi Urban Future Award 2014

 

Ingolstadt/ Las Vegas, le 8 janvier 2014 – Combien de minutes vais-je perdre dans les embouteillages aujourd’hui ? Combien de temps vais-je mettre pour trouver une place de stationnement ? Les habitants de banlieue qui se rendent en centre-ville chaque jour pour travailler se posent ces questions, partout dans le monde, comme les 330 000 personnes qui se rendent chaque jour au travail dans le centre de Boston. La population de Boston augmente de 41 % pendant la journée, ce qui constitue un challenge important pour son réseau de transports. Au CES à Las Vegas (du 6 au 10 janvier 2014), l’Audi Urban Future Initiative se base sur des recherches pour montrer comment ces personnes se déplacent à travers la ville et aident à savoir comment les technologies peuvent contribuer à un trajet efficace et confortable d’un point A à un point B.

À travers une exposition interactive sous la forme d’un modèle de ville futuriste, l’Audi Urban Future Initiative démontre les besoins des habitants de banlieue des grandes villes. Les faits derrière cette vision proviennent du City Dossier Boston, un projet de recherche réalisé par Audi et le cabinet d’architecture Höweler + Yoon, qui a remporté l’Audi Urban Future Award 2012. Les résultats peuvent être appliqués à d’autres grandes villes. L’équipe de l’Initiative a analysé en particulier les embouteillages dans les réseaux de trafic et propose des solutions visionnaires qui en découlent. Les visiteurs du CES peuvent adopter la perspective de trois types de voyageurs différents et découvrir comment les technologies donnent accès au « Road Warrior », au « Straphanger » et au « Reverse Commuter » à une mobilité fluide dans le futur.

Le « Road Warrior » (ou guerrier de la route) vit en banlieue et se rend sur son lieu de travail en centre-ville en voiture. Lorsqu’il arrive, la recherche d’une place de stationnement commence et il perd du temps. Le CES démontre la valeur ajoutée du stationnement piloté pour ce type de personne : il laisse sa voiture devant un parking et démarre le processus de stationnement grâce à son smartphone. Pendant que le « Road Warrior » effectue les derniers mètres qui le séparent de son bureau à pied, la voiture se gare de manière autonome, à distance minimale des autres voitures puisque la portière n’a plus besoin d’être ouverte. Une marge de sécurité par rapport aux autres véhicules est désormais superflue. La ville aussi, bénéficie de cette technologie puisqu’un stationnement efficace libère de l’espace qui peut être transformé en espaces verts, par exemple.

Le « Straphanger » (ou usager des transports publics) aussi vit en banlieue et se rend en centre-ville chaque jour. Pour son trajet, il utilise plusieurs moyens de transports qui doivent s’enchainer à la minute près : il se rend tout d’abord en voiture jusqu’à une zone de stationnement, où il prend les transports publics. Il effectue la dernière partie de son trajet à pied. Les interfaces entre ces différentes étapes doivent s’effectuer sans problème. Pour ce type de voyageur, l’élément décisif est un confort maximal. Aujourd’hui déjà, les conducteurs Audi peuvent visualiser les connections de bus et de trains autour d’eux sur leur écran via Audi connect.

Le « Reverse Commuter » (ou voyageur en sens inverse) vit en centre-ville et se rend à l’extérieur pour aller travailler, en sens inverse du flux et donc souvent sans embouteillages. Le soir, près de son domicile en centre-ville, les difficultés commencent. Fatigué par les feux de circulation et le trafic en heure de pointe, le « Reverse Commuter » commence à chercher une place de stationnement. Audi cherche, par exemple, comment soulager le conducteur dans des situations qui sont sources de stress : la conduite pilotée dans le trafic urbain permettrait à la voiture de se déplacer dans les rues de manière autonome. C’est une piste intéressante parmi d’autres qui est présentée au CES. Grâce à des films et des visualisations, les visiteurs du CES peuvent voir comment les technologies du futur comme celles des projets de développement Audi peuvent avoir une influence certaine sur la mobilité urbaine.

« Partout dans le monde, les villes grandissent très rapidement. Nos technologies peuvent permettre de répondre aux demandes de la mobilité dans les mégalopoles. Audi connect, la communication « car to X », le stationnement et la conduite pilotés ne sont quelques solutions innovantes parmi d’autres que nous développons grâce à la connectivité de l’automobile et de la ville. Je suis convaincu que demain plus qu’aujourd’hui, la voiture entrera dans une relation intelligente avec la ville, » déclare Rupert Stadler, Président du directoire de AUDI AG.

L’Audi Urban Future Award fait la promotion d’un dialogue avec des experts et des chercheurs dans les domaines de l’urbanisme et de l’architecture et donne de nouvelles impulsions au débat sur la mobilité dans les villes du futur. Entre le 16 décembre 2013 et le 5 janvier 2014, les personnes intéressées par le sujet ont pu voter en ligne et élire l’équipe américaine pour l’Audi Urban Future Award 2014. La question posée pour la compétition était : comment les données révolutionnent-elles la mobilité urbaine ? La veille de l’ouverture du CES, Rupert Stadler a annoncé les gagnants : Philip Parsons, urbaniste et fondateur de Sasaki Strategies et Federico Parolotto, expert en mobilité et directeur de Mobility in Chai pour leurs propositions. (http://audi-urban-future-initiative.com/blog). Les 1ers des 4 contributeurs de l’Audi Urban Future Award 2014 ont donc été établis.

En 2014, c’est la 3ème édition de l’Award qui est lancée. Le concours, qui se tient tous les 2 ans, a débuté en 2010 avec la mission globale de proposer des schémas futurs de mobilité urbaine. L’Award 2012 a exposé des scenarios de mobilité dans 5 métropoles du monde. Dans le but de rendre l’Initiative plus concrète, l’Award 2014 se concentre sur la faisabilité de projets ambitieux dans le cadre de projets de développement urbain existants. En octobre 2014, Audi remettra l’Audi Urban Future Award et la somme de 100 000 € pour la meilleure proposition.

 

 – Fin –

 

MÉDIATHÈQUE