Audi France Media
Audi GroupProductionRessources HumainesCommerceCommunicationEnvironnementRéseauAudi fleet solutionAudi Occasion Plus
Communiqué de presse (09/11/18)

La situation exceptionnelle impacte les livraisons Audi également au mois d’octobre

• Octobre : moins 25,7%, de janvier à octobre : moins 0,9% • Croissance en Chine, effets exceptionnels négatifs en Europe • Bram Schot, président du directoire par intérim et responsable des ventes : «Nous avons quasiment doublé le nombre de modèles homologués le mois dernier»

  • Octobre : moins 25,7%, de janvier à octobre : moins 0,9%
  • Croissance en Chine, effets exceptionnels négatifs en Europe
  • Bram Schot, président du directoire par intérim et responsable des ventes : «Nous avons quasiment doublé le nombre de modèles homologués le mois dernier»

 

AUDI AG handed over approximately 117,600 automobiles to customers last month, a decrease of 25.7 percent compared with the prior-year period. In particular the exceptional situation in Europe continued to adversely affect deliveries. On the home continent, the company sold 52.7 percent fewer cars than in October 2017. In China, however, Audi achieved further growth of 5.4 percent last month. In North America, unit sales decreased by 14.9 percent due to upcoming model changes. Worldwide deliveries of 1,525,300 units in the first ten months of the year were at the level of the prior-year period.

X“We nearly doubled the number of our homologated models last month. By the end of the year, we expect to offer our customers an appropriate lineup in all model series,” states Bram Schot, Interim Chairman of the Board of Management and Board of Management Member for Sales and Marketing at AUDI AG. In its forecast for the full year, the company continues to anticipate deliveries at the prior-year level.

In Europe, Audi expects the exceptional situation to continue as a result of the ambitious phase-in and phase-out scenario in connection with the Audi model initiative as well as the changeover to the WLTP test procedure. Sales of approximately 32,150 units on the domestic continent in October were therefore 52.7 percent lower than in the same month of last year. Dealerships in Germany reported a fall of 57.8 percent last month.

In China,the company’s deliveries increased by 5.4 percent to 56,729 units in October. From January through October, Audi handed over 539,730 premium automobiles to customers in the Chinese market (+14.2%). One of the strongest growth drivers for Audi in China last month was the Audi A4, with an increase of 24.8 percent to 14,517 cars. The Audi A6 also posted sales growth in October: plus 14.4 percent to 13,702 units.

In the North America region, the company sold approximately 20,250 cars in October, a decrease of 14.9 percent. With 16,056 deliveries in the United States, Audi posted a decrease there of 17.3 percent. The market launch of important model-year 2019 cars such as the Audi A6, A7, A8 and Q8 is imminent. In the first ten months of the year, the company delivered a total of 183,476 automobiles to customers (+1.7%), which is slightly more than in the prior-year period. Strong demand from US customers was generated in October by the model Q5 (+15.4% to 6,252 units). In Canada, Audi delivered 3,005 cars to customers in October, a decrease of 1.9 percent. Overall growth for the North America region in the first ten months of this year was 2.2 percent.

– Fin –

Communiqué de presse (31/10/18)

AUDI AG after three quarters: key financials impacted by extraordinary factors

• WLTP changeover and numerous model changes: 8.3% operating return on sales before special items for the first three quarters, 6.5% after special items • Special item affecting earnings of €800 million fine imposed by Munich II Public Prosecutor’s Office in the third quarter • Interim CEO Bram Schot: “We are meeting enormous challenges and expect fluctuations to decrease as of November” • CFO Alexander Seitz: “We anticipate positive earnings effects of €1 billion already in the first year of the Audi Transformation Plan” • High self-financing strength: significant increase in net cash flow to €3.1 billion

 

  • WLTP changeover and numerous model changes: 8.3% operating return on sales before special items for the first three quarters, 6.5% after special items
  • Special item affecting earnings of €800 million fine imposed by Munich II Public Prosecutor’s Office in the third quarter
  • Interim CEO Bram Schot: “We are meeting enormous challenges and expect fluctuations to decrease as of November”
  • CFO Alexander Seitz: “We anticipate positive earnings effects of €1 billion already in the first year of the Audi Transformation Plan”
  • High self-financing strength: significant increase in net cash flow to €3.1 billion

 

 The third quarter of this year featured numerous adverse factors for the Audi Group: As expected, restrictions in the sales portfolio caused by the changeover to WLTP had an increasingly negative effect. At the same time, the densely packed program of phase-outs and ramp-ups in connection with the broadest model initiative in Audi’s history reached its peak with high ramp-up costs in the second half of the year. As a result of an administrative order issued by the Munich II Public Prosecutor’s Office imposing a fine in connection with the diesel issue, AUDI AG reports special items of €800 million at the end of the third quarter. At €44.3 billion, the Audi Group’s revenue for the period from January through September reached the previous year’s level. After special items, operating profit for the first nine months amounted to €2.9 billion; adjusted for special items, it was €3.7 billion and thus moderately below the prior-year figure. This results in an operating return on sales before special items of 8.3 percent. The successful joint venture business in China is not included in this figure and is shown in the significantly increased financial result.

“The current situation is an enormous challenge for Audi. We are resolutely tackling the numerous negative factors and systematically counteracting them,” says Bram Schot, temporary Chairman of the Board of Management of AUDI AG. “We are working hard to ensure that we can put further model variants back into the range so that we can offer our customers an appropriate lineup in all model series again by the end of the year. In addition, our model initiative will now successively reach the showrooms in more and more markets. We therefore expect that the current fluctuations in our business will noticeably balance out again as of November.”

As announced, the changeover to the WLTP standard in particular led to significant fluctuations in the key figures of the Audi Group. These fluctuations will at first decrease again with regard to production volumes. With regard to deliveries, available stocks deliberately built up in the first half of the year initially led to high growth rates in July and August, before sharp declines started in September as a result of restrictions in the sales portfolio. This applies primarily to Europe, the sales region with the highest volume for AUDI AG. The company delivered 1,407,718 Audi brand cars worldwide in the first three quarters of this year (2017: 1,380,463). While sales in Europe declined, Asia-Pacific and North America reported positive volume developments.

“We can master this exceptional phase entrepreneurially because Audi has a strong, resilient financial base,” says Alexander Seitz, Member of the Board of Management of AUDI AG for Finance, China, Compliance and Integrity. “The Audi Transformation Plan is also taking effect:

We anticipate positive earnings effects of €1 billion already in its start-up year. This means that our cash generation remains strong even in challenging times. We continue to finance the massive upfront expenditure for our future course from our own resources.”

At €44,257 million, the Audi Group's revenue for the period from January through September was at the prior-year level (2017: €44,028 million). Before special items, operating profit of €3,671 million was moderately down on the previous year (2017: €3,941 million); operating return on sales before special items was 8.3 percent (2017: 9.0 percent). The effects of the changeover to WLTP in particular had a negative impact on operating profit. On the other hand, there were positive effects from the gradual launch of the new Q5 generation in major markets and the start of the new Q8, as well as from the company’s currency management.

The fine of €800 million imposed on October 16, 2018 by the Munich II Public Prosecutor’s Office concluding regulatory offences proceedings related to the diesel issue affected earnings in the third quarter. After these negative special items, operating profit for the first three quarters decreased to €2,871 million and the corresponding operating return on sales was 6.5 percent.

Profit before tax for the Audi Group amounted to €3,458 million (2017: €3,974 million) for the first three quarters of this year. This figure, which was impacted by the negative special items, includes the significantly increased financial result: In the first nine months of the year, it rose to €586 million (2017: €33 million), partly as a result of the successful business in China.

Net cash flow of €3,116 million for the first three quarters was also significantly higher than in the previous year (2017: €2,552 million). At times of high advance expenditures for new models, technologies and production facilities, the tighter spending and investment discipline as part of the Audi Transformation Plan had a positive effect. Improved working-capital management and lower cash outflows resulting from the diesel crisis than in the previous year also contributed to the increase in net cash flow.

On a quarterly basis, the brand with the Four Rings delivered 458,448 cars from July through September, fewer than in the previous year (2017: 471,780). Revenue decreased to €13,074 million (2017: €14,017). Operating profit before special items of €910 million (2017: €1,261 million) also reflects the burden from the WLTP changeover, which was especially pronounced in the third quarter. The operating return on sales before special items was 7.0 percent (2017: 9.0 percent). After the negative special items resulting from the fine imposed by the Munich II Public Prosecutor's Office, operating profit for the third quarter was €110 million and the respective operating return on sales was 0.8 percent.

In the current second half of the year, the densely packed program of phase-outs and ramp-ups in connection with the most comprehensive model initiative in Audi’s history has reached its peak. This involves high ramp-up expenses. Audi will launch a total of more than 20 new or updated models in 2018. Following the launch of the Audi Q8 and the new A6 in the first markets in the third quarter, new generations of further core model series will follow by the end of the year: the Q3 and A1 in the compact segment. The long-wheelbase Audi Q2 will be available at dealerships exclusively in China, and the new A8 and new A7 will go on sale for the first time in important Asian and North American markets. The response to the Audi e-tron

presented in mid-September has also been very positive: Even before its market launch, more than 17,000 pre-reservations have already been received for the first all-electric Audi SUV.

For full-year 2018, the Audi Group currently still expects Audi brand deliveries at almost the same level as last year despite the considerable fluctuations during the year.

On October 16, 2018, the company announced that it would significantly undercut major financial key performance indicators forecasted for the fiscal year 2018, with consideration of the impact of the special items resulting from the fine imposed by the Munich II Public Prosecutor’s Office. This applies to operating profit, operating return on sales, return on investment and net cash flow. In its Annual Report, the Audi Group had forecast an operating return on sales within the strategic target corridor of eight to ten percent for the year 2018.

Selected key figures of the Audi Group

 

Q3

Jan. – Sept.

2018

2017

2018

2017

Deliveries

Audi brand

458,448

471,780

1,407,718

1,380,463

Revenue

in EUR million

13,074

14,017

44,257

44,028

Operating profit

before special items

in EUR million

910

1,261

3,671

3,941

Operating return on sales

before special items

in percent

7.0

9.0

8.3

9.0

Operating profit

in EUR million

110

1,261

2,871

3,941

Operating return on sales

in percent

0.8

9.0

6.5

9.0

 

– Fin –

Communiqué de presse (31/10/18)

Une nouvelle vie pour les batteries usagées : Audi et Umicore développent le recyclage des batteries en cycle fermé

• Le constructeur automobile et le groupe de recyclage et de technologie des matériaux testent un cycle fermé pour les batteries de voiture à haute tension • 95 % des matériaux de valeur des batteries peuvent être recyclés • Les deux partenaires travaillent au développement d’un concept de banque de matières premières pour ces matériaux récupérés Une nouvelle étape : Audi et Umicore ont achevé avec succès la première phase de leur partenariat de recherche stratégique sur le recyclage des batteries. Les deux partenaires développent un cycle fermé pour les composants des batteries à haute tension pouvant être réutilisés plusieurs fois. Ces matériaux de grande valeur devraient être mis à disposition dans une banque de matières premières.

 

  • Le constructeur automobile et le groupe de recyclage et de technologie des matériaux testent un cycle fermé pour les batteries de voiture à haute tension
  • 95 % des matériaux de valeur des batteries peuvent être recyclés
  • Les deux partenaires travaillent au développement d’un concept de banque de matières premières pour ces matériaux récupérés

 

Une nouvelle étape : Audi et Umicore ont achevé avec succès la première phase de leur partenariat de recherche stratégique sur le recyclage des batteries. Les deux partenaires développent un cycle fermé pour les composants des batteries à haute tension pouvant être réutilisés plusieurs fois.  Ces matériaux de grande valeur devraient être mis à disposition dans une banque de matières premières.

Avant le début de sa collaboration avec Umicore en juin 2018, Audi avait déjà analysé les batteries de l’A3 e-tron plug-in hybrid et identifié des modes de recyclage. Aidé de l’expert en technologie des matériaux, Umicore, Audi a ensuite déterminé le taux de recyclage possible des composants de batterie tels que le cobalt, le nickel et le cuivre. Le résultat : lors des tests en laboratoire, plus de 95 % de ces éléments peuvent être récupérés et réutilisés.

Les deux partenaires s’attachent maintenant au développement de concepts de recyclage spécifiques. L’accent est mis sur l’approche dite en cycle fermé. Selon celle-ci, les éléments de valeur des batteries sont intégrés à de nouveaux produits à la fin de leur cycle de vie et sont ainsi réutilisés. Audi applique désormais cette approche aux batteries à haute tension de son SUV 100% électrique, l’Audi e-tron. L’objectif est de déterminer la pureté des matériaux récupérés, les taux de recyclage et la faisabilité économique de concepts tels qu’une banque de matières premières. La sécurité de l’approvisionnement et la réduction des cycles de mise à disposition sont visées. « Nous cherchons à être des pionniers et à promouvoir les processus de recyclage. Un autre objectif de notre programme est de réduire les émissions de CO2 dans les achats », explique Bernd Martens, membre du directoire responsable des achats et de l’informatique chez AUDI AG.

Pour Audi, le recyclage des batteries est un élément clé de la mobilité électrique durable. De l’extraction des matières premières au recyclage des composants en passant par l’usine e-tron neutre en CO2 à Bruxelles, le constructeur s’engage à développer des concepts respectueux de l’environnement tout au long de sa chaîne de valeur.

Consommation de carburant des modèles mentionnés :

Audi A3 Sportback e-tron

Consommation de carburant combinée en L/100 km : 1,8 – 1,6*

Consommation électrique combinée en kWh/100 km : 12 – 11,4*

Émissions de CO2 combinées en g/km : 40 – 36*

* La consommation de carburant et les émissions de CO2 dépendent des pneus/roues utilisés.

– Fin –

Communiqué de presse (18/10/18)

Audi optimise les contrôles de qualité dans son atelier de presse grâce à l’intelligence artificielle

• Première application dans la production en série • La détection des fissures sera automatisée grâce à l’apprentissage automatique • Le processus est une nouvelle pierre à l’édifice de la transformation digitale de l’entreprise Audi est l’un des premiers constructeurs automobiles au monde à appliquer l’apprentissage automatique (ou « machine learning ») à la production en série. Le logiciel développé par Audi identifie et marque les fissures les plus fines dans les pièces en tôle, de façon automatique, fiable et en quelques secondes seulement. Avec ce projet, Audi intègre l’intelligence artificielle dans ses activités et révolutionne le processus de test dans la production.

•    Première application dans la production en série
•    La détection des fissures sera automatisée grâce à l’apprentissage automatique
•    Le processus est une nouvelle pierre à l’édifice de la transformation digitale de l’entreprise

Audi est l’un des premiers constructeurs automobiles au monde à appliquer l’apprentissage automatique (ou « machine learning ») à la production en série. Le logiciel développé par Audi identifie et marque les fissures les plus fines dans les pièces en tôle, de façon automatique, fiable et en quelques secondes seulement. Avec ce projet, Audi intègre l’intelligence artificielle dans ses activités et révolutionne le processus de test dans la production.

Ses voitures étant de plus en plus sophistiquées et ses normes de qualité de plus en plus strictes, Audi inspecte tous les composants directement après leur fabrication dans l’atelier de presse. Cette inspection est réalisée à la fois par les employés et par plusieurs caméras installées directement dans les presses, qui évaluent les images réalisées à l’aide d’un logiciel de reconnaissance d’images. Ce processus sera bientôt remplacé par une procédure d’apprentissage automatique. Un logiciel basé sur un réseau neuronal artificiel complexe fonctionne en arrière-plan de cette procédure innovante ; il détecte les fissures extrêmement fines dans la tôle avec la plus grande précision et les marque de manière fiable.

« Nous testons actuellement nos inspections automatisées des composants pour la production en série dans notre atelier de presse à Ingolstadt. Cette méthode aide nos employés et est un nouveau pas dans la transformation des usines de production Audi en usines intelligentes modernes », a déclaré Jörg Spindler, responsable du centre de compétences pour les outils et la technologie de production Audi.

La solution est basée sur le « deep learning », une forme spéciale d’apprentissage automatique qui peut fonctionner avec de grandes quantités de données non structurées et dimensionnelles, telles que des images. L’équipe a passé plusieurs mois à former le réseau de neurones artificiels en lui soumettant des millions d’images de test. Les principaux défis ont été, d’une part, la création d’une base de données suffisamment riche et, d’autre part, ce que l’on appelle l’étiquetage des images. Lors de ce processus, l’équipe a marqué les fissures dans les images de test avec une précision de l’ordre du pixel, le plus haut degré de précision étant requis. Le jeu en valait la chandelle car le réseau de neurones apprend désormais indépendamment des exemples et est capable de détecter les fissures même dans de nouvelles images auparavant inconnues. Aujourd’hui, la base de données comprend plusieurs téraoctets d’images de test provenant de sept presses de l’usine Audi d’Ingolstadt et de plusieurs usines Volkswagen.

« L’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique sont des technologies clés pour l’avenir chez Audi. Ces technologies nous permettront de conduire durablement la transformation numérique de la société », a déclaré Frank Loydl, directeur informatique (CIO) chez AUDI AG. « Dans ce projet transversal, nous développons conjointement une solution prête à l’emploi unique sur le marché qu’Audi utilisera exclusivement dans l’entreprise. » Le logiciel a principalement été développé en interne, de l’idée au prototype fini. Depuis mi-2016, le service innovation Audi IT collabore étroitement avec la division Technologie de production du centre de compétences pour les outils et la technologie de production Audi.

Les contrôles de qualité à l’aide de l’apprentissage automatique sont destinés à remplacer l’actuelle détection optique des fissures par des caméras intelligentes, qui requiert beaucoup d’efforts manuels. En effet, la caméra doit actuellement être reconfigurée pour chaque nouveau composant produit (portes, capots de moteur ou ailes) dans l’atelier de presse. En outre, de faux positifs ont régulièrement lieu, car les algorithmes simples du programme de traitement des images dépendent beaucoup de facteurs ambiants, tels que les conditions d’éclairage et les propriétés de la surface.

À l’avenir, il sera possible d’appliquer l’approche de l’apprentissage automatique à d’autres contrôles visuels de la qualité. Par exemple, si un nombre suffisamment grand de jeux de données étiquetés est disponible, le système peut également prendre en charge les contrôles qualité dans les ateliers de peinture ou les ateliers d’assemblage.

– Fin –

Communiqué de presse (12/10/18)

Audi partenaire des Rolex Paris Masters 2018

• Audi s’associe au tournoi de tennis Rolex Paris Masters 2018 • Audi véhiculera les joueurs avec des Audi A8 et Audi Q8 • Tournoi ATP Masters 1000 qui aura lieu du 27 octobre au 4 novembre 2018

  • Audi s’associe au tournoi de tennis Rolex Paris Masters 2018
  • Audi véhiculera les joueurs avec des Audi A8 et Audi Q8
  • Tournoi ATP Masters 1000 qui aura lieu du 27 octobre au 4 novembre 2018

 

Le Rolex Paris Masters et Audi sont fiers d’annoncer la signature d’un contrat de partenariat pour l’édition 2018 du tournoi, qui se déroulera du 27 octobre au 4 novembre à l’Accor Hotels Arena. Le constructeur automobile allemand devient ainsi partenaire Officiel du Masters 1000 parisien.

Cet accord prévoit la mise à disposition d’une flotte de 37 véhicules composée notamment des nouveaux modèles, Audi A8 et Audi Q8. Celle-ci assurera le transport des joueurs participant au Rolex Paris Masters.

Alliant prestige, innovation et technologie, Audi incarne parfaitement les valeurs que souhaite mettre en avant le Rolex Paris Masters dans le cadre de son nouveau positionnement « Le Tennis en Capitale ».

« Nous sommes particulièrement ravis qu’Audi nous rejoigne en tant que partenaire Officiel du Rolex Paris Masters. Cette collaboration, qui s’inscrit autour de valeurs communes, va ainsi permettre d’offrir aux joueurs, lors de leurs déplacements, une expérience haut de gamme », explique Stéphane Morel, Directeur Général Adjoint du pôle Marketing & Développement Economique à la Fédération Française de Tennis.

« Audi est fière de s’associer au Rolex Paris Masters, pour des valeurs communes partagées telles que la trajectoire maîtrisée, la singularité et le dépassement de soi», explique Jean-Bernard Piron, Directeur Marketing Audi France.

Contacts Presse Fédération Française de Tennis

Nicolas BEAUDELIN : 01 47 43 48 15 / nbeaudelin@fft.fr

Emmanuelle LEONETTI :  01 47 43 56 37 /  mleonetti@fft.fr

– Fin –

MÉDIATHÈQUE