Audi France Media
Audi GroupProductionRessources HumainesCommerceCommunicationEnvironnementRéseauAudi fleet solutionAudi Occasion Plus
Communiqué de presse (19/05/16)

Dialogue et progrès : rapport intérimaire Audi sur la responsabilité sociale de l’entreprise

• Focus sur la protection du climat, la digitalisation et la modernisation du travail • Discussions constructives avec différents acteurs de la société • Vue d’ensemble des chiffres clés, objectifs et actions pour la viabilité du constructeur Audi publie son rapport intérimaire sur la responsabilité sociale de l’entreprise en 2015. Ce document présente les chiffres clés, les actions et défis lié à la durabilité et les conséquences de l’affaire NOX. Cette année, le constructeur met l’accent sur la protection du climat, la digitalisation et la modernisation du travail. Sous la devise« Audi & Co », des experts Audi échangent à propos de sujets d’avenir avec des leaders d’opinion des domaines de la recherche et de l’économie.

Ingolstadt/Neckarsulm, le 19 mai 2016 – Audi publie son rapport intérimaire sur la responsabilité sociale de l’entreprise en 2015. Ce document présente les chiffres  clés, les actions et défis lié à la durabilité et les conséquences de l’affaire NOX. Cette année, le constructeur met l’accent sur la protection du climat, la digitalisation et la modernisation du travail. Sous la devise« Audi & Co », des experts Audi échangent à propos de sujets d’avenir avec des leaders d’opinion des domaines de la recherche et de l’économie.

«Nous vivons la responsabilité sociale » - Audi souhaite poursuivre cet objectif encore plus intensément dans le futur. « Après la difficulté des derniers mois, il semble encore plus important de nous concentrer pleinement sur notre expertise technologique afin de façonner activement l’avenir de la société » déclare Rupert Stadler, président du directoire AUDI AG, dans l’édito du rapport.

Audi cherche délibérément un échange ouvert d’idées et d’opinions avec les penseurs critiques de notre société. Dans le chapitre « Ecologie et émotion », l’expert en mobilité Wiebke Zimmer pose des questions pertinentes telles que : «  Quels modes de transport utilisent les jeunes aujourd’hui ? Conduirons-nous bientôt avec de nouveaux carburants ? Comment être plus écologique ? » Audi présente également les approches et objectifs liés à ces sujets. Afin d’atteindre l’objectif d’une mobilité 0 émission, Audi réduit la consommation de ses modèles, et met en avant des carburants et technologies alternatives. L’usine de Werlte produit par exemple de l’e-gas, une forme synthétique de gaz produit à partir de méthane, d’eau et de CO2 à l’énergie éolienne dans l’état de Basse-Saxe.

Comme expliqué dans le chapitre « Intelligence et connectivité » du rapport, Audi s’intéresse à la transformation numérique. Le Dr. Michael Schreckenberg, expert en circulation, et les ingénieurs Audi discutent des opportunités et défis liés à la conduite pilotée. Les voitures autonomes et connectées ont le potentiel de réduire significativement - jusqu’à 90% - le risque d’accidents de la route. L’augmentation de la connectivité soulève également des questions liées à la protection et à la sécurité des données.

Audi accorde une grande importance à la modernisation du travail. Dans le chapitre « Human & Machine », les experts en ressources humaines et en production décrivent et analysent les méthodes de travail du futur. Le Prof. Dr. Wilhelm Bauer du Fraunhofer Institute for Work and Organization met en évidence l’importance de la digitalisation de la production et son impact sur les employés. Dans ce contexte, Audi présente son programme de qualification individuelle et de formation continue. La réflexion amène les experts à s’intéresser à des modèles de travail flexibles. Par exemple, l’insertion du travail en groupe combiné à la rotation des tâches de travail permet aux employés d’effectuer différentes tâches. Dans l’usine intelligente Audi, les employés sont au cœur de la production. Les machines ajustent leur rythme de travail aux employés afin de faciliter le quotidien.

En plus des échanges concernant la recherche de solutions durable pour Audi, le rapport de responsabilité 2015 présente les chiffres significatifs et principaux objectifs pour la responsabilité de l’entreprise. L’intégralité de ces données est disponible sur www.audi.com/cr-report. Le rapport peut également être téléchargé ou commandé en version papier. Le prochain rapport de responsabilité sera publié lors de l’Assemblée Générale annuelle 2017.

– Fin –

Communiqué de presse (18/05/16)

Un nouveau filtre d’air conditionné soulage les personnes souffrant d’allergies

• Des substances actives présentes dans le filtre réduisent les allergènes • Des filtres supplémentaires diminuent les particules fines et les impuretés gazeuses • Un nouveau filtre disponible à partir de juin sur les Audi A1, A3, Q3, TT et sur la nouvelle Audi Q2 lors de son lancement sur le marché En juin 2016, les modèles compacts Audi produits en série seront équipés d’un nouveau filtre dans le système de climatisation. Il permet d’éliminer les particules fines et les gaz nocifs de l’air, il neutralise également de nombreux allergènes. Avec ce nouveau filtre, Audi établit une nouvelle norme mondiale sur le segment des compacts premiums.

Ingolstadt, le 18 mai 2016 – En juin 2016, les modèles compacts Audi produits en série seront équipés d’un nouveau filtre dans le système de climatisation. Il permet d’éliminer les particules fines et les gaz nocifs de l’air, il neutralise également de nombreux allergènes. Avec ce nouveau filtre, Audi établit une nouvelle norme mondiale sur le segment des compacts premiums.

À partir de juin 2016, les Audi A1, A3, Q3 et TT seront équipées d’un nouveau filtre à air conditionné. La nouvelle Audi Q2 disposera de cette technologie lors de son lancement sur le marché. Les clients possédant déjà l’un de ces modèles peuvent moderniser leur véhicule et l’équiper du nouveau système de filtration lors des visites d’entretien.

Le filtre est disponible en deux versions fonctionnant différemment, chacune est composée de trois couches. Le filtre de la première version possède une nouvelle couche externe équipée d’un système anti-allergène fonctionnant à l’aide de substances biologiques – appelées polyphénols – pouvant se fixer aux récepteurs des allergènes. La seconde version modifie la structure protéique pour obtenir l’effet désiré. Des tests indépendants menés par des organismes de contrôle spécialisés tels que SGS Fresenius – qui étudie les propriétés allergéniques – et Fiatec GmbH – qui teste les propriétés du nouveau filtre – confirment leur grande efficacité.

Les deux couches des filtres actuels contribuent significativement à la qualité de l’air à l’intérieur de l’habitable. La couche de filtration, composée de microfibres spéciales, permet de filtrer toutes les particules de l’air. Les impuretés gazeuses sont piégées dans la couche de charbon actif.

Une série complète de tests et mesures documente l’efficacité du nouveau système de filtrage. La superposition des couches assure de meilleures performances et augmente la durée de vie du filtre.

– Fin –

Communiqué de presse (04/03/16)

Nouvelle méthode de production du carburant de synthèse Audi e-gas

• Un nouveau processus technologique : la méthanisation biologique • Le Groupe Viessmann devient partenaire de la production de l’Audi e-gas • Ouverture des ventes de l’Audi A4 Avant g-tron fin 2016 Audi étend la capacité de production de l’Audi e-gas, un carburant alternatif et durable. L’usine du Groupe Viessmann devient partenaire dans le but d’augmenter la production du carburant de synthèse selon un nouveau processus biologique. D’ores et déjà en fonctionnement, l’usine pilote d‘Allendorf en Allemagne a ouvert le lundi 29 février.

Ingolstadt/Allendorf, le 4 mars 2016 – Audi étend la capacité de production de l’Audi e-gas, un carburant alternatif et durable. L’usine du Groupe Viessmann devient partenaire dans le but d’augmenter la production du carburant de synthèse selon un nouveau processus biologique. D’ores et déjà en fonctionnement, l’usine pilote d‘Allendorf en Allemagne a ouvert le lundi 29 février. 

L’Audi e-gas est généralement produit en 2 étapes : l’électrolyse et la méthanisation. Dans un premier temps, l’usine utilise l’électricité générée de manière renouvelable pour séparer les molécules d’eau, puis produire de l’hydrogène et de l’oxygène. Ensuite, la méthanisation consiste à combiner l'hydrogène et le dioxyde de carbone. Ce processus entraîne une réaction qui produit un méthane de synthèse renouvelable : l'Audi e-gas. Dans l’usine Audi e-gas de Werlte en Allemagne, le processus de production utilise un procédé thermochimique, catalytique, sous haute pression et à haute température.

Sur le nouveau site de production Viessman, la méthanisation est entièrement biologique : des micro-organismes spéciaux absorbent l’hydrogène. En traversant leurs parois cellulaires, l’hydrogène est dissous dans le liquide et dans le dioxyde de carbone. Le nouveau méthane est formé à partir de ces molécules. Le processus fonctionne sous une pression modérée (environ 5 bar) et à des températures relativement basses. «Nous écrivons ici le prochain chapitre de l’histoire de l’Audi e-gas » a déclaré Reiner Mangold, responsable du développement durable AUDI AG lors de la cérémonie d’ouverture. « Audi a débuté la production de ce carburant durable à Werlte il y a 2 ans. Nous travaillons dorénavant avec un partenaire ayant activement contribué au nouveau processus. »

L’usine pilote de Viessman marque une nouvelle avancée technologique. Elle est la première usine « power-to-gas » à utiliser la méthanisation biologique en Allemagne. Sa force réside dans le traitement direct du dioxyde de carbone contenu dans le biogaz brut. À l’instar de la méthanisation chimique, le CO2 n’a ici pas besoin d’être hautement concentré ou sous une forme purifiée. Ce processus ouvre de nouvelles voies d’approvisionnement : moins de traitements des eaux usées et des installations biogaz, - dans lesquels aucune purification au biogaz n’est effectuée - peuvent maintenant devenir des sources de CO2.

Ce nouveau partenaire permet à Audi de fournir de manière durable un nombre croissant de clients e-gas. En parallèle, le constructeur étend sa gamme de modèles fonctionnant au gaz naturel. En Europe, les ventes de la nouvelle Audi A4 Avant g-tron ouvriront à la fin de l’année 2016. Elle sera le second modèle GNC après le lancement de l’Audi A3 Sportback g-tron début 2014. Les modèles g-tron acceptent l’essence, le gaz naturel classique, le biotméthane ainsi que le nouveau Audi e-gas durable.

Le Groupe Viessmann a débuté l’installation de son site de production en mars 2015. Comme l’usine Audi e-gas de Wertle, elle permet de consommer du CO2 pour la production de gaz de synthèse.  Le Ministre-Président de la Hesse Volker Bouffier et le Professeur Martin Viessmann (PDG du Groupe Viessman) étaient présents aux côtés de Reiner Mangold (responsable du développement durable AUDI AG) à l’inauguration de l’usine d’Allendorf.

– Fin –

Dossier de presse (09/11/15)

Audi future performance days 2015, les performances du futur - Dossier de presse

Audi a une riche expérience dans le domaine de l’e-mobilité : la marque a en effet dévoilé son premier modèle hybride plug-in (hybride rechargeable) dès 1989, et commencé à travailler, au début du nouveau millénaire, sur un dispositif d’entraînement par pile à combustible. En collaboration avec ses partenaires, Audi s’engage dans diverses technologies du futur. Parmi les résultats déjà obtenus, citons le concept de technologie dynamique Audi A7 h-tron quattro avec entraînement par pile à combustible, développant une puissance de pointe de 228 kW. Audi est prête à lancer la production en grande série de véhicules équipés de piles à combustible dès que le marché et les infrastructures publiques le permettront. Téléchargez le dossier de presse Audi future performance days 2015, les performances du futur

Audi a une riche expérience dans le domaine de l’e-mobilité : la marque a en effet dévoilé son premier modèle hybride plug-in (hybride rechargeable) dès 1989 et commencé à travailler, au début du nouveau millénaire, sur un dispositif d’entraînement par pile à combustible. En collaboration avec ses partenaires, Audi s’engage dans diverses technologies du futur. Parmi les résultats déjà obtenus, citons le concept de technologie dynamique Audi A7 h-tron quattro avec entraînement par pile à combustible, développant une puissance de pointe de 228 kW. Audi est prête à lancer la production en grande série de véhicules équipés de piles à combustible dès que le marché et les infrastructures publiques le permettront.

Téléchargez le dossier de presse Audi future performance days 2015, les performances du futur

Communiqué de presse (09/06/15)

Audi publie son nouveau rapport sur la responsabilité sociale des entreprises

• Du progrès en termes de responsabilité économique, environnemental et sociale • Audi, élue entreprise la plus durable • Objectif : mobilité neutre en CO₂

• Du progrès en termes de responsabilité économique, environnemental et sociale

• Audi, élue entreprise la plus durable 

• Objectif : mobilité neutre en CO₂

 

Ingolstadt/Neckarsulm, le 9 juin 2015 – Audi Group a publié son nouveau rapport sur la responsabilité sociale des entreprises, dans lequel sont présentés en toute transparence les objectifs, les activités ainsi que les chiffres clés dans cinq domaines principaux : les produits, l’environnement, les employés, la société et la finance. La nouvelle édition du rapport se concentre sur des thèmes d’avenir tels que les systèmes de conduite alternative, la connectivité et l’internationalisation. De plus, trois sujets disponibles exclusivement en ligne portent sur l’étude de ces grandes tendances, à travers du contenu multimédia et plusieurs interviews d’experts.

Audi poursuit son objectif de mobilité neutre en CO₂ en mettant en œuvre de nombreuses actions, telles que la réduction de la consommation de carburant de ses modèles, le lancement de systèmes de conduite alternative et l’utilisation de nouvelles sources d’énergie. Le constructeur s’intéresse principalement à l’électricité, au gaz naturel, mais aussi aux piles à combustibles produites à partir d’hydrogène. La société effectue également des recherches sur les carburants synthétiques qui ne nécessitent pas de biomasse et qui ne contiennent ni oléfins ni aromates. Ces nouveaux carburants brûlent mieux, de façon plus propre et réduisent ainsi les émissions. Audi et ses partenaires sont pionniers dans ce domaine de recherche. L’e-diesel synthétique de Audi a été produit pour la première fois au mois de mars et le premier lot a été livré au mois de mai. L’e-carburant Audi est disponible depuis 2013.

Les actions de Audi en faveur d’une meilleure durabilité portent leurs fruits et sont présentées en toute transparence au public. La première place au Sustainibility Image Score (SIS) 2014, classement effectué par la société d’analyse de marché et de conseil Facit Research, en est la preuve. Les consommateurs allemands ont élu Audi entreprise la plus durable. “Cette première place confirme que nous sommes sur la bonne voie. Nous façonnons la mobilité individuelle de façon responsable et nous nous préparons pour l’avenir,” affirme Prof. Dr. Peter F. Tropschuh, en charge de la responsabilité sociale des entreprises chez AUDI AG. 

Audi travaille également activement à la transition vers le numérique, afin de rendre la conduite plus efficiente et plus sûre. C’est pour cette raison que le constructeur poursuit le développement du concept de Piloted Driving. D’ici à 2017, la première étape de cette technologie sera disponible en série sur l’Audi A8. Dans cette perspective, la priorité est accordée à la sécurité et à la protection des données du client.

Audi se positionne par ailleurs sur tous les marchés de vente majeurs afin d’assurer de bons résultats financiers sur le long terme. La société ouvrira ainsi au deuxième semestre 2016 une nouvelle usine, dédiée à la production du modèle qui succèdera à l’Audi Q5, à San José Chiapa (Mexique). Audi soutient l’économie de cette région en y développant un réseau local de fournisseurs. Audi prend également de nombreuses initiatives en faveur de l’environnement et du développement durable au Mexique.

Audi analyse régulièrement les tendances dans le domaine du développement durable et dialogue en permanence avec ses parties prenantes au sujet des entreprises, de la science et des ONG. Le rapport sur le développement durable fait suite aux lignes directrices données par le Global Reporting Initiative (GRI). En tant que membre actif du Pacte Mondial, Audi Group respecte les dix principes liés aux droits de l’Homme, aux normes internationales du travail, à l’environnement et à la lutte contre la corruption. Le rapport 2014 sur les progrès du Pacte Mondial est inclus dans le rapport Audi sur la responsabilité sociale des entreprises. 

Le rapport Audi sur la responsabilité sociale des entreprises ainsi que les sujets spécifiques sont disponibles en anglais sur www.audi.com/cr-report. Les chiffres clés, le programme de responsabilité sociale des entreprises et le rapport sur les progrès du Pacte Mondial seront actualisés en 2016. Audi publiera son prochain rapport complet sur la responsabilité sociale des entreprises au premier semestre 2017.

 

– Fin –

 

MÉDIATHÈQUE