Audi France Media
WECDTMGTAudi Sport TT CupAudi endurance experienceMotorsportsFormula E
Communiqué de presse (05/10/18)

Audi dévoile l'e-tron FE05 pour la nouvelle saison de Formula E

• Nouvelle génération de voiture pour l'équipe de Formula E Audi Sport ABT Schaeffler afin de gagner le championnat • Design spectaculaire, plus de puissance, plus d'efficacité et plus d'autonomie • Deux Audi e-tron FE05 pour Virgin Racing en plus de l'équipe maison Le 15 décembre prochain, une nouvelle ère du championnat de Formula E de l'ABB FIA débutera à Ad Diriyah en Arabie Saoudite : grâce à une autonomie encore plus importante des véhicules électriques, les pilotes n'auront pour la première fois qu'une seule voiture de course à leur disposition. À présent, Audi dévoile la nouvelle Audi e-tron FE05, avec laquelle Daniel Abt et Lucas di Grassi tenteront une nouvelle fois de conquérir les titres.

 

  • Nouvelle génération de voiture pour l'équipe de Formula E Audi Sport ABT Schaeffler afin de gagner le championnat
  • Design spectaculaire, plus de puissance, plus d'efficacité et plus d'autonomie
  • Deux Audi e-tron FE05 pour Virgin Racing en plus de l'équipe maison

 

Le 15 décembre prochain, une nouvelle ère du championnat de Formula E de l'ABB FIA débutera à Ad Diriyah en Arabie Saoudite : grâce à une autonomie encore plus importante des véhicules électriques, les pilotes n'auront pour la première fois qu'une seule voiture de course à leur disposition. À présent, Audi dévoile la nouvelle Audi e-tron FE05, avec laquelle Daniel Abt et Lucas di Grassi tenteront une nouvelle fois de conquérir les titres.

Il s'agit de la plus grande innovation en Formula E à ce jour : Pour la première fois depuis le lancement de la compétition en 2014, les pilotes pourront n’utiliser qu'une seule voiture par course pour s’attaquer à la nouvelle saison 2018/2019. Grâce aux batteries qui disposent désormais d’une capacité suffisante pour alimenter la voiture de course pendant les 45 minutes que dure la course, le changement de véhicule obligatoire pendant la compétition a été supprimé. C'est la preuve concrète que le sport automobile - et en particulier la Formula E - fait progresser les innovations et la technologie.

Avec l'Audi e-tron FE05, Audi s'est méticuleusement préparée afin de relever de nouveaux défis techniques et stratégiques. En particulier en ce qui concerne le composant clé au cœur de l'Audi e-tron FE05 : le groupe motopropulseur qui comprend le moteur, l'inverseur, la boîte de vitesses, les composants de la suspension arrière, ainsi que le logiciel correspondant. Alors que le reste de la voiture est identique pour toutes les équipes, les constructeurs peuvent en profiter pour mettre en valeur leur expertise technique en matière de groupe motopropulseur. L'Audi e-tron FE04 s'est très souvent révélée être la voiture la plus efficace durant la quatrième saison de ce championnat qui se compose de courses sont 100% électriques. Celui-ci s'est d’ailleurs achevé avec la victoire d’Audi Sport ABT Schaeffler qui a remporté le titre à New York en juillet dernier. Le successeur de l’e-tron FE05 est une évolution de ce modèle victorieux.

Le groupe moteur, nommé Audi Schaeffler MGU03, a été développé conjointement par Audi et son partenaire technologique Schaeffler. Les ingénieurs s'attachent tout particulièrement à rendre l'ensemble encore plus efficace et à encore plus accroître son niveau d'efficacité. « Nous avons conservé le concept de base avec un seul engrenage tout en affinant les détails et en fabriquant toutes les pièces », explique Tristan Summerscale, Chef de projet Formula E chez Audi. 95% des pièces du groupe motopropulseur sont nouvelles et les ingénieurs ont pu réduire le poids de 10%.

Summerscale et son équipe ont commencé à développer l'Audi e-tron FE05 dès la mi-2017, avant même le début de la saison dernière. Fin juillet 2018, la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA) avait homologué la voiture. Les changements ne sont plus autorisés, seul le logiciel peut être amélioré en cours de saison. Un test commun avec tous les concurrents est prévu pour la mi-octobre à Valence en Espagne. Les voitures et le matériel de course seront ensuite transportés en Arabie Saoudite.

Au cours de la cinquième saison de Formula E, les moteurs sont autorisés à développer jusqu'à 250 kW (340 ch) en qualification. En course, la puissance est plafonnée à 200 kW (272 ch). Les zones dites d'activation sont une nouveauté cette année : Lorsque les pilotes traversent cette zone sur le circuit, ils peuvent brièvement accéder à un mode de puissance supérieure de 225 kW (306 ch). Les fans de Formula E peuvent toujours soutenir leur pilote favori en votant en ligne via « FanBoost », afin d’offrir aux pilotes un boost temporaire de puissance allant jusqu'à 250 kW (340 ch).

Toutes les équipes de Formula E sont alimentées en électricité par des batteries McLaren qui sont identiques et qui pèsent 374 kilogrammes. La batterie lithium-ion est montée entre le siège du conducteur et le groupe motopropulseur. Celle-ci affiche une capacité de 52 kWh et peut être rechargé en 45 minutes. Le système « Brake-by-Wire » est une autre nouveauté attendue lors de la cinquième saison. La commande des freins et la transmission à l'essieu arrière sont découplées l'une de l'autre et commandées électroniquement. Le freinage est ainsi équilibré et toujours réparti de manière optimale, tandis que la récupération devient encore plus efficace.

Comme en Formule 1, le pilote est assis dans une monocoque en fibre de carbone, développée pour répondre aux normes de sécurité de la FIA. Les structures de collision en CFRP à l'avant, à l'arrière et sur les côtés assurent une sécurité maximale. Le système de halo au-dessus du cockpit qui offre une protection supplémentaire à la tête des pilotes est une autre nouveauté empruntée à la Formule 1. Le poids minimum d'une voiture de Formula E est de 900 kg (pilote compris). La voiture de course électrique accélère de 0 à 100 km/h en 3,1 secondes. La vitesse maximale est d’environ 240 km/h. À noter que la nouvelle génération Audi e-tron FE05 n’est équipée d’aucun aileron arrière - une rareté dans le sport automobile. Au lieu de cela, un grand diffuseur situé à l'arrière de la voiture de course génère de l'appui. Après les premiers essais, les fans ont comparé l'aspect futuriste de la voiture à une « Batmobile », à un « vaisseau spatial » ou encore à un véhicule tout droit sorti de « Star Wars. » « Quand je me rends sur le circuit avec les autres voitures, j'ai l'impression d'être dans un film de science-fiction », déclare Daniel Abt. « Comparé à son prédécesseur, le nouveau modèle a un design beaucoup plus agressif. »

La cinquième saison du championnat électrique comportera treize courses dans 12 grandes villes. Entre la manche d'ouverture à Ad Diriyah et la finale qui se déroulera à New York mi-juillet 2019, la compétition se déroulera à Marrakech (Maroc), Mexico (Mexique), Hong Kong (Chine), Rome (Italie), Paris (France), Monaco et Berlin (Allemagne). Chaque course dure 45 minutes plus un tour, et la plupart se déroulent sur des circuits routiers éphémères en centre-ville.

Lors de la saison 2018/2019, l'équipe britannique Virgin Racing prendra pour la première fois le départ à bord de voitures de course Audi e-tron FE05, en plus de l’équipe maison d'Audi. Ce nouveau partenariat pour la cinquième saison, permet de générer compétition saine entre les deux équipes afin d’augmenter continuellement le niveau de performance.

L'équipe Audi Sport ABT Schaeffler compte parmi les membres fondateurs de la Formula E avec Daniel Abt et Lucas di Grassi qui ont participé à toutes les courses depuis l’avènement de la compétition. Le Brésilien a remporté le titre du championnat des pilotes au cours de la troisième saison (2016/2017). Enfin, di Grassi a terminé la saison 2017/2018 en deuxième position tandis que Abt s’est positionné en cinquième position.

– Fin –

Communiqué de presse (26/04/18)

Audi en Formula E : l’électrique au cœur de Paris

• Huitième épreuve du championnat de voitures électriques dans la capitale française • Le champion en titre Lucas di Grassi est monté deux fois de suite sur le podium • L’Audi e-tron Vision Gran Turismo ravit les fans La Formula E poursuit son tour d’Europe. C’est dans ce contexte que, le samedi 28 avril, l’équipe Audi Sport ABT Schaeffler passera par Paris. Dans la course autour du Dôme des Invalides, les pilotes Daniel Abt et Lucas di Grassi espèrent continuer sur leur lancée et maintenir leurs bons résultats. La futuriste Audi e-tron Vision Gran Turismo sera encore de la partie. À Rome, où elle participait à la course, elle a déjà séduit de nombreux fans.

  • Huitième épreuve du championnat de voitures électriques dans la capitale française
  • Le champion en titre Lucas di Grassi est monté deux fois de suite sur le podium
  • L’Audi e-tron Vision Gran Turismo ravit les fans

 

Neuburg an der Donau/Paris, le 26 avril 2018 – La Formula E poursuit son tour d’Europe. C’est dans ce contexte que, le samedi 28 avril, l’équipe Audi Sport ABT Schaeffler passera par Paris. Dans la course autour du Dôme des Invalides, les pilotes Daniel Abt et Lucas di Grassi espèrent continuer sur leur lancée et maintenir leurs bons résultats. La futuriste Audi e-tron Vision Gran Turismo sera encore de la partie. À Rome, où elle participait à la course, elle a déjà séduit de nombreux fans.

Les sports automobiles en plein cœur de la ville… Et qui mieux que Paris pour incarner cette idée ? Le circuit parisien de 1,92 km passe devant de nombreux cafés et restaurants et fait le tour du spectaculaire Dôme des Invalides. Depuis leur stand, les équipes jouiront d’une vue dégagée sur la Tour Eiffel et, avant la clôture de la piste, des bus de touristes pourront s’approcher des pit lanes. « Pour moi, Paris est l’une des plus belles villes du monde et c’est un endroit unique pour nous, les pilotes », a déclaré Lucas di Grassi.

Le champion en titre a pour objectif de poursuivre son ascension. En Uruguay comme en Italie, di Grassi est monté sur le podium. « À Paris, j’ai connu le bon comme le mauvais. Il y a deux ans, je me suis adjugé la première place, tandis que la saison dernière, j’ai passé un moment difficile avec zéro point », raconte le Brésilien. « Mes deux trophées consécutifs m’ont ouvert l’appétit. Pour Paris, on mise sur l’élan pris à Rome ; on sait que notre voiture est forte et que l’équipe est en super forme. On doit maintenant tout faire pour s’imposer. »

Un accent tout particulier sera mis sur les qualifications. Récemment, Daniel Abt et Lucas di Grassi ont à plusieurs reprises réussi à reprendre des places à leurs adversaires et, à Paris, ils bénéficieront d’une meilleure position de départ. « Nous avons montré plusieurs fois que nous savions garder la tête froide dans les situations difficiles et aller de l’avant. Nous devons maintenant améliorer nos performances dans les qualifications afin de décrocher une meilleure position de départ », a déclaré Daniel Abt, qui a remporté sa première course de Formule E au Mexique en mars. « La course de Paris est très étroite et difficile sur le plan technique. L’accueil des médias, des fans et des invités a été incroyable à Rome, ça nous donne encore plus envie d’être au prochain événement. »

Les pilotes devront effectuer 49 tours sur le « Circuit des Invalides » avant que le vainqueur du troisième Paris E-Prix ne soit couronné. « Daniel et Lucas sont en super forme en ce moment et toute l’équipe est pleine de confiance, puisque nous avons obtenu plus de points que toutes les autres équipes au cours des trois dernières courses. Tous les membres de l’équipe font leur maximum pour que nos performances soient encore exceptionnelles », a indiqué le directeur d’équipe Allan McNish. « C’est super qu’une nouvelle course arrive si vite après le fantastique événement de Rome. La course de Paris devrait être tout aussi serrée, ne serait-ce que parce qu’elle a lieu dans le pays de nos adversaires français. »

Alors qu’il a fini à la quatrième place et qu’il a remporté un point supplémentaire pour le tour le plus rapide de la course à Rome, Daniel Abt est remonté à la cinquième position du classement général. Cela signifie que s’il se qualifie à Paris, il sera dans le top cinq du championnat. Lucas di Grassi, malgré quatre courses sans points au début de la saison, est désormais huitième au classement. Audi Sport ABT Schaeffler, après sept courses sur douze, est quatrième au classement des écuries.

La huitième épreuve de la saison 2017/2018 de Formule E commencera samedi à 16h - heure locale. En Allemagne, Eurosport débutera la transmission en direct à 15h45. Dans le monde entier, quelque 70 chaînes diffusent les courses de Formule E. La liste complète est disponible sur Internet à l’adresse www.fiaformulae.com.

 

Faits et chiffres

Date : 28 avril 2018

Nom du circuit : Circuit des Invalides

Longueur du tracé : 1,92 km

Virages : 14

Vitesse maximale : environ 190 km/h

Tour le plus rapide/le plus lent : environ 120/45 km/h

Vainqueurs précédents : Sébastien Buemi (2017), Lucas di Grassi (2016)

Meilleur résultat de l’équipe Audi Sport ABT Schaeffler : 1ère place, Lucas di Grassi (2016)

Record du tour en qualifications : Sam Bird, 1m 01.514s (2016)

Record du tour en course : Nick Heidfeld, 1m 02.323s (2016)

– Fin –

 

Communiqué de presse (24/04/18)

Audi City Paris célèbre la Formula E

• Audi City Paris aux couleurs de la Formula E jusqu’au 3 mai • Le E-Prix de Paris sur le site des Invalides le samedi 28 avril • Retransmission live de la course sur les écrans géants chez Audi City Paris A l’occasion du E-Prix de Paris, qui se tiendra le 28 avril prochain aux Invalides, Audi City Paris se met aux couleurs de la Formula E : exposition de showcars, animations et retransmission live.

  • Audi City Paris aux couleurs de la Formula E jusqu’au 3 mai
  • Le E-Prix de Paris sur le site des Invalides le samedi 28 avril
  • Retransmission live de la course sur les écrans géants chez Audi City Paris

 

A l’occasion du E-Prix de Paris, qui se tiendra le 28 avril prochain aux Invalides, Audi City Paris se met aux couleurs de la Formula E : exposition de showcars, animations et retransmission live.

Audi est le premier constructeur automobile allemand à s’être engagé en Formula E. A ce titre, et à l’occasion du E-Prix au cœur de la ville lumière, son showroom digital parisien, Audi City Paris - unique distributeur Audi Sport de la capitale - met à l’honneur le championnat de course automobile électrique.

Habillé d’un décor « électrisant », Audi City Paris expose deux véhicules d’exception ; le showcar Formula E Audi e-tron FE04 - prototype entièrement électrique à un seul rapport ayant participé au championnat de Formula E en 2017 - et l’Audi e-tron quattro concept. Ce dernier préfigure le premier SUV 100% électrique du constructeur aux anneaux commercialisé en fin d’année et dont les réservations sont d’ores et déjà ouvertes.

Les visiteurs sont invités à découvrir l’univers du E-Prix via une animation en VR. Parés de casque de réalité virtuelle, ils peuvent se balader au cœur des coulisses (pit lane, stand de préparation, village…) et au plus proche de la piste de course. Une borne photo offre, aussi, la possibilité à chacun de repartir avec un souvenir aux couleurs de la Formula E.

En complément de cette plongée au cœur de la mobilité électrique, les parisiens et amateurs de sport automobile sont conviés à venir assister à la diffusion sur les écrans géants, en live, de la course, samedi 28 avril à partir de 15h.

Le showroom avant-gardiste Audi City Paris expose désormais six modèles en showroom et en propose plus de 30 à l’essai (#ConfigurezEssayezCommandez) en complément de l’intégralité de la gamme sur écrans géants. La configuration virtuelle, à taille réelle, est disponible dans de nouveaux paysages désormais dynamiques afin de vivre une immersion encore plus poussée. Audi City Paris, via Audi rent, offre un service de location courte durée exclusif, unique en France, des modèles de la gamme S, de l’Audi S1 à l’Audi SQ7.

 

– Fin –

 

Éléments associés

Choisir l'élément à télécharger

CP - Formula E chez Audi City Paris.pdf
(24/04/18)
Communiqué de presse (17/04/18)

Audi e-tron Vision Gran Turismo: From the PlayStation to the race track

• Virtuality turns into reality • All-electric concept car to be used as race taxi in Formula E • Audi’s Chief Development Officer Peter Mertens: “E-mobility is rapidly gaining importance” With the fully electric “Audi e-tron Vision Gran Turismo” concept car Audi is now turning electric mobility into a tangible experience in a unique way. Originally developed exclusively for virtual races on PlayStation 4, Audi is making the new race car reality in conjunction with Formula E. Starting with the race in Rome on Saturday, April 14, the Audi e-tron Vision Gran Turismo will be deployed as a race taxi.

  • Virtuality turns into reality
  • All-electric concept car to be used as race taxi in Formula E
  • Audi’s Chief Development Officer Peter Mertens: “E-mobility is rapidly gaining importance”

 

With the fully electric “Audi e-tron Vision Gran Turismo” concept car Audi is now turning electric mobility into a tangible experience in a unique way. Originally developed exclusively for virtual races on PlayStation 4, Audi is making the new race car reality in conjunction with Formula E. Starting with the race in Rome on Saturday, April 14, the Audi e-tron Vision Gran Turismo will be deployed as a race taxi.

“E-Mobility is rapidly gaining importance,” says Peter Mertens, Member of the Board of Management, Technical Development, AUDI AG. “That is why in 2017 Audi was the first German manufacturer to enter Formula E with a factory-backed commitment. In our development laboratory motorsport, we are continuously expanding our expertise in e-mobility and gathering valuable experience also in extremely demanding conditions. With the Audi e-tron Vision Gran Turismo race taxi we are turning electric mobility into a tangible experience for our customers and guests as part of the Formula E races – in the middle of the world’s metropolises.”

The customers and guests of the brand with the four rings will be able to experience Formula E’s city circuits as passengers in the Audi e-tron Vision Gran Turismo starting at the race in Rome (April 14). Employees at Audi’s pre-production center developed and produced this one-of-a-kind car within the space of just eleven months based on the example of the Audi e-tron Vision Gran Turismo from the “Gran Turismo” PlayStation game. The million-selling “Gran Turismo” game has long acquired cult status with gamers around the globe. Audi has been working together with Sony and Polyphony Digital – the creators of “Gran Turismo” – for nearly 20 years. Audi designers created the Audi e-tron Vision Gran Turismo for the “Vision Gran Turismo” competition that was launched on the market on the occasion of the popular game’s 15th anniversary. Numerous automobile manufacturers developed virtual race cars for the contest.

Many of these concept cars were subsequently built as full-scale models as well and presented at trade shows. The Audi e-tron Vision Gran Turismo, however, is the first concept car of this range to be deployed to real-world race tracks as a fully functional vehicle. “This is what we are particularly proud of,” says Audi’s chief designer Marc Lichte. “Although the design of a virtual vehicle allows much greater freedom and the creation of concepts which are only hard to implement in reality, we did not want to put a purely fictitious concept on wheels. Our aim was a fully functional car. The Audi e-tron Vision Gran Turismo shows that electric mobility at Audi is very emotive. This car incorporates numerous elements of our new design language such as the inverted single frame in the vehicle’s color that will be typical for our new e-tron models.”

Audi has deliberately taken up design elements and the color of the legendary Audi 90 quattro IMSA GTO with which the company in 1989 thrilled motorsport fans in the North American IMSA-GTO racing series with drivers like Hans-Joachim Stuck, Walter Röhrl, Hurley Haywood and Scott Goodyear. Featuring a combination of systematic lightweight design and quattro drive paired with a powerful five-cylinder turbo engine, the car was far ahead of its time back then.

The Audi e-tron Vision Gran Turismo has permanent all-wheel drive as well, the fully electric e-tron quattro all-wheel drive with variable power distribution. Three electric motors, each with output of 200 kW, propel the concept car. Two electric motors drive the rear axle and the third one the front axle, using individual components from the future Audi e-tron. System output is 600 kW (815 hp). With a curb weight of 1,450 kilograms the electric race car has a power to weight ratio of 1.78 kilo­grams per horsepower with ideal 50:50 percent weight distribution between the front and the rear axle. The Audi e-tron Vision Gran Turismo accelerates from 0 to 100 km/h in less than 2.5 seconds.

The futuristic race taxi will be deployed at all European Formula E races and numerous other events in 2018. At the wheel will be former DTM driver Rahel Frey from Switzerland or Le Mans winner Dindo Capello from Italy.

 

- Fin -

Communiqué de presse (06/04/18)

World RX : Audi Sport donne des ailes à EKS

• L’Audi S1 EKS RX quattro présente une nouvelle aérodynamique et un nouveau moteur • Audi fournit une assistance technique à l’équipe de rallycross de Mattias Ekström • La première course aura lieu à Barcelone les 14 et 15 avril Neubourg-sur-le-Danube, le 4 avril 2018 - A partir de 2020, le Championnat du monde de rallycross FIA (World RX) prévoit de faire rouler des voitures électriques. Audi réfléchit actuellement à une possible participation. Le potentiel technologique des supercars actuelles déployées en 2018 et en 2019 n’a pas été pleinement exploité. La nouvelle Audi S1 EKS RX quattro est un exemple parfait, car elle est meilleure que sa devancière sur presque tous les plans.

  • L’Audi S1 EKS RX quattro présente une nouvelle aérodynamique et un nouveau moteur
  • Audi fournit une assistance technique à l’équipe de rallycross de Mattias Ekström
  • La première course aura lieu à Barcelone les 14 et 15 avril

 

A partir de 2020, le Championnat du monde de rallycross FIA (World RX) prévoit de faire rouler des voitures électriques. Audi réfléchit actuellement à une possible participation. Le potentiel technologique des supercars actuelles déployées en 2018 et en 2019 n’a pas été pleinement exploité. La nouvelle Audi S1 EKS RX quattro est un exemple parfait, car elle est meilleure que sa devancière sur presque tous les plans.

Audi Sport donne littéralement des ailes à l’équipe rallycross du double champion de DTM et du champion du monde de rallycross Mattias Ekström. L’aileron arrière complexe de la voiture de sport à transmission intégrale quattro est le résultat d’une intensification de la coopération technique entre le département sportif d’Audi et EKS Audi Sport. « La saison dernière, nous avons commencé à fournir un soutien d’usine à l’équipe de Mattias Ekström dans le World RX », explique Dieter Gass, directeur d’Audi Motorsport. « Cette année, pour la première fois, nos ingénieurs participent également au développement de la voiture ». Ces dernières années, grâce à ses concepts d’aérodynamique innovants, Audi avait une longueur d’avance sur ses concurrents avec ses voitures de sport LMP et DTM. Ce savoir-faire a été intégré à la deuxième génération de la nouvelle Audi S1 EKS RX quattro. Le nouvel aileron arrière en carbone génère plus d’appui tout en réduisant la traînée aérodynamique. De plus, dans l’objectif de parvenir à une efficacité maximale, les ingénieurs ont également optimisé l’emplacement des systèmes de refroidissement, qui sont maintenant alimentés par des prises d’air dans le toit et dans les vitres latérales arrière. Par rapport à l’Audi S1 ​​EKS RX quattro de première génération, les techniciens ont changé la position du moteur turbo quatre cylindres de deux litres. Cela a entraîné de vastes modifications de la gestion du carburant. Cette année, pour la première fois, EKS Audi Sport utilise un système anti-lag qui maintient la vitesse du turbocompresseur même lorsque la voiture se soulève. Le logiciel gérant le moteur est également nouveau. Enfin, la puissance maximale du moteur est passée à 580 ch. Cependant, les améliorations réalisées ne visaient pas directement une augmentation de la puissance maximale, mais une meilleure maniabilité. Pour ce faire, les ingénieurs ont optimisé la pression de suralimentation dans les conditions de charge partielle et de dépassement.

« Nous avons sensiblement plus de puissance moteur que l’an passé », explique Mattias Ekström, qui, après les premiers tours de piste avec le nouveau moteur à Majorque, est sorti du cockpit avec un grand sourire. « Disposer de la puissance sur le terrain est encore plus important ».

Le pourcentage de conduite à plein régime tend à être plutôt faible sur les pistes de rallycross typiquement courtes et sinueuses. Le pourcentage de conduite à plein régime le plus important est atteint sur la piste des Trois-Rivières, au Canada, avec environ 40 %. Par conséquent, la suspension, les amortisseurs et la traction sont d’une importance majeure.

« C’est la somme de nombreux petits détails qui explique ces progrès », explique Mattias Ekström. « Nous nous sommes améliorés dans tous les domaines et nous savons combien notre nouvelle voiture est plus rapide. Je suis très content du travail qui a été fait et j’espère que ce sera suffisant pour multiplier les victoires. Il faut bien reconnaître que nous avons des concurrents très forts, qui n’ont pas chômé non plus. Nous verrons où nous en sommes à Barcelone. »

Sur la piste espagnole, la nouvelle saison débutera les 14 et 15 avril. EKS Audi Sport a préparé deux nouvelles voitures dans les locaux de l’équipe à Fagersta, en Suède. L’Audi S1 ​​EKS RX quattro avec le numéro de châssis 006 sera la voiture de course du nouveau pilote de l’écurie Andreas Bakkerud ; Mattias Ekström recevra le châssis 007.

 

– Fin –

MÉDIATHÈQUE