Audi France Media
Communiqué de presse (05/03/19)

Un aperçu du futur : Le concept Audi Q4 e-tron

• Le SUV électrique compact à transmission intégrale est présenté au Salon de Genève • Une autonomie de plus de 450 kilomètres grâce à des technologies efficientes et polyvalentes • La version de série qui sera lancée fin 2020 représente le cinquième modèle électrique du constructeur Audi Ingolstadt/Genève – Il y a à peu près un an, la première Audi de série 100% électrique faisait ses débuts exactement au même endroit. Et à ce moment précis, l’Audi e-tron* était encore recouverte d’un camouflage. A l'occasion de l'édition 2019 du Salon de Genève, le constructeur aux anneaux donne un aperçu d'une autre voiture à motorisation entièrement électrique : Le concept Audi Q4 e-tron. Il s'agit d'un SUV compact à quatre portes d'une longueur de 4,59 mètres dont la filiation avec l'Audi e-tron est évidente dès le premier regard.

Deux moteurs électriques fournissent une puissance de 225 kW au concept Q4 e-tron. Et comme souvent chez Audi, cette puissance est transmise à la route via la transmission intégrale quattro. De par son excellente motricité, il accélère de 0 à 100 km/h en seulement 6,3 secondes. Il atteint une vitesse maximale de 180 km/h qui est limitée électroniquement. La généreuse batterie d'une capacité de 82 kWh occupe la quasi-totalité de l'espace situé entre les essieux, dans la partie inférieure du châssis. L'autonomie de plus de 450 kilomètres, en cycle WLTP, le positionne comme la référence dans sa catégorie. La technologie du concept Q4 e-tron pilote la plate-forme d'électrification modulaire (MEB) qui sera intégrée dans de nombreux véhicules électriques produits par le Groupe Volkswagen à l'avenir, du modèle compact à la berline de catégorie supérieure.

Le concept Audi Q4 e-tron donne un aperçu de ce à quoi ressemblera celui qui sera déjà le cinquième véhicule électrique de série lancé par le constructeur d'ici la fin 2020. Les ventes de l'Audi e-tron ont déjà commencé et les premiers véhicules seront livrés aux clients avant la fin du mois de mars 2019. Plus tard cette année, Audi présentera l'Audi e-tron Sportback tandis que l'Audi Q2L e-tron, qui a été spécialement conçue pour le marché chinois, sortira des chaînes d’assemblage. La présentation de la version de série du coupé sportif quatre portes Audi e-tron GT, en cours de développement chez Audi Sport GmbH, est prévue pour le second semestre 2020. L'Audi Q4 e-tron compact sera lancée en version de série au même moment. Grâce à cette gamme, Audi couvre désormais tous les segments de marché importants avec des véhicules à propulsion tout électrique, du segment A à la berline, et ce un peu moins de deux ans après le lancement de sa première voiture électrique.

Compact à l'extérieur, spacieux à l'intérieur

4,59 mètres de long, 1,90 mètres de large, 1,61 mètres de haut : Avec ses dimensions, le concept Audi Q4 e-tron se situe dans le tiers supérieur de la catégorie compacte. Son encombrement fait donc du SUV électrique un véhicule polyvalent et agile qui est également adapté à la conduite en ville. En revanche, en termes d’espace intérieur, son empattement de 2,77 mètres lui confère une habitabilité digne de la catégorie supérieure. En l’absence de tunnel de transmission limitant l'espace, le concept Q4 e-tron offre un espace et un confort insoupçonnés, notamment au niveau des jambes, à l'avant comme à l'arrière.

La sensation d'espace est soulignée par l'agencement des couleurs. Des couleurs claires et chaudes dominent la partie supérieure de l'habitacle, qui contrastent avec la moquette foncée au niveau du plancher. Le ciel de toit, les montants de fenêtre, la partie supérieure des portières et du tableau de bord sont en textiles de microfibre blanche et beige. Avec le concept Audi e-tron, le développement durable n'est pas seulement la priorité absolue en termes de propulsion électrique : Le revêtement de sol est composé de matériaux recyclés. Les surfaces sont recouvertes d'une peinture multicouche de haute qualité en lieu et place des inserts décoratifs en métal chromé. Des éléments en plexiglas dépoli peint créent un effet de profondeur intense. Les quatre sièges avec appuie-tête intégrés sont habillés d'un Alcantara confortable et fabriqué avec une finition exquise. Les doubles surpiqures en fil épais ornent la garniture. 

L'écran du Virtual Cockpit est situé derrière le volant. Il met en avant les éléments les plus importants avec l’indication de la vitesse, du niveau de charge et la navigation. L'affichage tête haute grand format qui intègre une fonction de réalité augmentée, est une nouveauté. Il peut afficher des informations graphiques importantes, telles que des flèches directionnelles qui indiquent où tourner, directement sur le tracé de la route.

Les instruments de commande sont conçus comme des éléments tactiles. Ils prennent place sur les branches du volant et permettent de sélectionner les fonctions les plus fréquemment utilisées. Un écran tactile de 12,3 pouces qui affiche et commande les fonctions d'infodivertissement et du véhicule, est intégré au centre de la planche de bord et au-dessus de la console centrale. Il est incliné vers le conducteur pour une plus grande facilité d'utilisation. Une rangée de boutons se trouve en dessous qui regroupe les commandes de la climatisation. La console centrale étant dépourvue des éléments fonctionnels traditionnels tels qu'un levier de vitesses ou le frein à main, elle fait office de compartiment de rangement spacieux qui comprend un socle de chargement pour smartphone. Une zone horizontale de haute qualité intègre le bouton de sélection du mode de transmission, et permet également de recouvrir la partie avant de la console. En plus du compartiment de rangement inférieur conventionnel, les portières offrent désormais la possibilité de ranger des bouteilles dans la partie supérieure qui a été spécialement moulée à cet effet. De sorte qu'elles soient facilement accessibles.

Visiblement Audi, visiblement e-tron : l'extérieur

Le concept Q4 e-tron est identifiable comme une Audi au premier regard avec la calandre Singleframe qui arbore les quatre anneaux. Et il n’y aura pas besoin d’y regarder à deux fois pour se rendre compte qu’il s’agit d'une Audi e-tron électrique : Tout comme le premier modèle Audi de série à propulsion électrique, le nouveau concept présente également une surface fermée structurée à l'intérieur d'un large cadre octogonal presque vertical. Ce dernier remplace la traditionnelle calandre de radiateur. L'alimentation en air s'effectue par de grandes entrées d'air qui s'étendent du dessous des deux phares matrix LED jusqu'au tablier avant.

Les passages de roues sont une autre attribut classique du design Audi qui distingue ses productions. Les dimensions élargies du concept Q4 e-tron sont étudiées pour être très organiques et fluides. Elles ajoutent ainsi une note originale à la vue latérale. L'accentuation de la zone du bas de caisse entre les essieux, là où se trouve la batterie et donc le coeur énergétique de ce SUV, est une caractéristique typique de l'e-tron. Les grandes jantes de 22 pouces ne laissent aucun doute sur le potentiel du concept Audi e-tron. Sa ligne de toit s'incline légèrement vers l'arrière, donnant à la silhouette un aspect particulièrement dynamique.

Le large bandeau lumineux qui relie les deux blocs optiques à l'arrière de l'Audi Q4 e-tron, a été incorporé pour refléter un élément de l'Audi e-tron. Le lien de parenté au sein de la famille e-tron devient clairement visible, y compris ici. Et cela s'applique également à l'intérieur des phares, où le balayage important des segments à LED rappelle aussi un élément de son grand frère.

Enfin, la peinture "Solar Sky » de la carrosserie, une nuance de bleu qui varie en fonction de l'angle de la lumière, est une innovation durable à plus d’un titre : La peinture, développée spécialement pour le concept Audi Q4 e-tron et produite dans des conditions respectueuses de l'environnement, reflète efficacement une fraction d'onde courte de la lumière du soleil, près du spectre infrarouge. En résulte une réduction considérable de l'accumulation de chaleur à la surface de la carrosserie et à l'intérieur de la voiture. Cela favorise le bien-être subjectif des occupants tout en réduisant l'apport d'énergie nécessaire à la climatisation. Celle-ci n’est plus indispensable pour refroidir l'habitacle du véhicule par temps chaud. Une manière supplémentaire d'améliorer l’autonomie et l'empreinte carbone globale du concept Q4 e-tron.

Performant et efficace : système de propulsion et suspension

La plate-forme d'électrification modulaire (MEB) offre un large éventail de variantes de groupes motopropulseurs et de niveaux de puissance. La version haute performance du moteur électrique est installée dans le concept Audi Q4 e-tron. Les essieux avant et arrière sont chacun animés par un moteur électrique - le Q4 est une quattro. Il n'y a pas de liaison mécanique entre les essieux. Au lieu de cela, une commande électronique assure une coordination optimale de la répartition du couple, et ce, en quelques fractions de seconde. Cela permet au SUV électrique d'obtenir une motricité optimale dans toutes les conditions météorologiques et sur tout type de surface.

La plupart du temps, le concept Audi Q4 e-tron utilise principalement son moteur électrique arrière, un moteur synchrone à excitation permanente, afin d'obtenir le meilleur rendement. Pour des raisons d'efficacité, le couple est généralement réparti en mettant l’accent sur l'essieu arrière. Si le conducteur a besoin de plus de puissance que ce que le moteur électrique arrière peut fournir, la transmission intégrale électrique utilise le moteur asynchrone avant pour redistribuer le couple nécessaire à l'essieu avant. Elle intervient également de manière prévisible avant même que le dérapage ne se produise sur route verglacée, en virage rapide, ou si la voiture sous-vire ou sur-vire.

Le moteur électrique à l'arrière a une puissance de 150 kW et développe un couple de 310 Newton mètres ; le moteur avant alimente les roues avant jusqu'à 75 kW et 150 Newton mètres. La puissance du système est de 225 kW. La batterie située dans le plancher du véhicule offre une capacité 82 kilowattheures, ce qui se traduit par une autonomie de plus de 450 kilomètres sur le cycle WLTP. La batterie est chargée avec un maximum de 125 kilowatts. En conséquence, il ne faut guère plus de 30 minutes pour retrouver 80% de la capacité totale.

Cependant, le secret de cette excellente autonomie ne se résume pas à une simple batterie de grande capacité. Tout comme le premier membre de la famille, l'Audi e-tron, le concept Audi Q4 e-tron est aussi un artiste polyvalent en matière d'efficacité. De la faible traînée aérodynamique de la carrosserie, qui affiche un Cx est de 0,28, à la stratégie de récupération d’énergie sophistiquée, le SUV compact profite de chaque occasion pour optimiser son autonomie. La gestion thermique complexe du moteur et de la batterie, qui implique une pompe à chaleur CO2, y contribue également.

Une conduite sportive et précise

Les composants du groupe motopropulseur sont installés en position basse et centrale, un facteur clé pour le caractère sportif et le comportement dynamique exceptionnel. Le système de batterie à haute tension qui se trouve entre les essieux sous la forme d'un large bloc plat sous l’habitacle, est parfaitement adapté aux dimensions de l'Audi Q4 e-tron. Celui-ci pèse 510 kilos. Le centre de gravité du concept Audi Q4 e-tron se situe donc à un niveau similaire à celui d'une berline avec une motorisation conventionnelle. La répartition de la charge entre les essieux est parfaitement équilibrée à presque 50:50. Les roues avant du concept Q4 e-tron sont montées sur un axe MacPherson avec des amortisseurs adaptatifs. A l’arrière prend place un essieu multi-bras avec des ressorts séparés et des amortisseurs adaptatifs.

La plate-forme d'électrification modulaire MEB : la base

MLB, MQB - plate-forme longitudinale modulaire et plate-forme transversale modulaire : Ces systèmes de composants destinés au développement de véhicules représentent un grand succès sur tous les segments d'Audi et du Groupe Volkswagen. Les plates-formes précédentes étaient principalement conçues pour l'utilisation de moteurs à combustion. La plate-forme d'électrification modulaire est différente et innovante : elle a été conçue spécifiquement et exclusivement pour les véhicules à propulsion électrique. Les essieux, les groupes motopropulseurs, les empattements et l'interaction entre tous les composants sont sélectionnés et adaptés spécifiquement pour la mobilité électrique. L'emplacement et la géométrie des batteries de grande taille peuvent être optimisés sans avoir à faire de concessions par rapport à d'autres concepts de motorisations, contrairement aux plates-formes MLB et MQB.

Dans le même temps, la plate-forme MEB permet de réaliser d'énormes perspectives de synergie. Celle-ci sert principalement de base aux voitures électriques dans le segment A qui représente les plus gros volumes. Elle permet de développer conjointement la meilleure technologie disponible, quelle que soit la marque, et d’être utilisée dans de nombreuses voitures électriques différentes. En particulier, la plate-forme MEB contribue également à rentabiliser la mobilité électrique dans le segment des compactes qui est particulièrement sensible au prix.

Offensive électrique : douze modèles à motorisation entièrement électrique d'ici 2025

Le constructeur d'Ingolstadt a lancé son offensive électrique avec la première mondiale du SUV Audi e-tron entièrement électrique en septembre 2018. D'ici 2025, Audi proposera douze voitures à motorisation 100% électrique sur les marchés les plus importants du monde, et réalisera environ un tiers de ses ventes avec des modèles électrifiés. Parmi les SUV de cette gamme, on trouve les modèles e-tron et e-tron Sportback, dont le lancement est prévu en 2019. De plus, des modèles classiques tels que les Avant et Sportback seront proposés. La gamme couvrira tous les segments de marché pertinents, de la compacte à la berline de luxe.

Le showcar Audi e-tron GT, un coupé très dynamique à plancher bas, a été dévoilé au Los Angeles Auto Show fin 2018. La technologie de cette voiture a été développée en collaboration avec Porsche, tandis que le design et le style du concept e-tron GT fait la part belle à l'ADN unique d’Audi. Le concept sera développé pour devenir un modèle de série d'ici la fin 2020.

La Premium Platform Electric (PPE) est un projet commun spécial entre les départements de développement d'Audi et de Porsche. Il constituera la base de plusieurs gammes de modèles Audi à motorisation entièrement électrique couvrant les segments B à D à gros volumes.

  – Fin –

Consommation de carburant des modèles cités ci-dessus

(Les plages de valeurs de consommation de carburant et d'émissions de CO2 indiquées dépendent de l'équipement choisi)

Audi e-tron:

Consommation électrique mixte en kWh/100 km : 26,2-22,6 (WLTP) ; 24,6-23,7 (NEDC)

Émissions de CO2 combinées en g/km : 0

Communiqué de presse (28/02/19)

Hommage aux 10 ans du moteur V10 : l’Audi R8 V10 Decennium

• Limitée à 222 unités, numérotées individuellement • Une R8 Coupé avec détails de design exclusifs • Cette édition limitée est lancée en même temps que la nouvelle Audi R8 Un moteur V10 de 456 kW (620 ch), des détails bronze à l’intérieur et à l’extérieur, et une édition très limitée : Audi célèbre la success-story du moteur V10 avec l’Audi R8 V10 Decennium (consommation de carburant combinée en L/100 km : 13,1 ; émissions de CO2 combinées en g/km : 297*). La commercialisation de ce modèle limité à 222 unités, dont 7 pour le marché français, coïncide avec le lancement de la Nouvelle Audi R8. Le nom Decennium, dérivé du latin « décennie », fait référence à dix années de fascination sur la route et de réussite dans le sport automobile.

• Limitée à 222 unités, numérotées individuellement
• Une R8 Coupé avec détails de design exclusifs
• Cette édition limitée est lancée en même temps que la nouvelle Audi R8

Un moteur V10 de 456 kW (620 ch), des détails bronze à l’intérieur et à l’extérieur, et une édition très limitée : Audi célèbre la success-story du moteur V10 avec l’Audi R8 V10 Decennium (consommation de carburant combinée en L/100 km : 13,1 ; émissions de CO2 combinées en g/km : 297*). La commercialisation de ce modèle limité à 222 unités, dont 7 pour le marché français, coïncide avec le lancement de la Nouvelle Audi R8. Le nom Decennium, dérivé du latin « décennie », fait référence à dix années de fascination sur la route et de réussite dans le sport automobile.

L’aspect extérieur de l’Audi R8 V10 Decennium donne le ton. Cette série limitée est disponible sous la forme d’un coupé et peint en gris Daytona avec effet mat. Les roues dentées de 20 pouces et le collecteur d’admission du moteur 5.2 FSI affichent une finition bronze mate. Le spoiler avant, les bas de caisse et le diffuseur sont peints en noir brillant et surmontés des anneaux Audi noirs et de badges V10 de la même couleur. Les baguettes latérales et les boîtiers des rétroviseurs extérieurs sont fabriqués en fibre de carbone brillante. En option, le client pourra choisir entre du gris Daytona effet nacré, du gris Suzuka métallisé, de l’argenté Fleuret métallisé, du noir Mythic métallisé, du bleu Ascari métallisé et du gris Kemora métallisé.

L’intérieur de l’Audi R8 V10 Decennium est entièrement fini en noir et agrémenté d’appliques en fibre de carbone brillante. Les sièges sport à motif matelassé à losanges affichent des finitions noir brillant et des surpiqûres contrastantes en cuivre brillant. La commande de boîte de vitesses et le volant (en Alcantara et marque noire à 12h) sont ornés de surpiqûres cuivre, tout comme l’accoudoir central, l’accoudoir latéral et les garnitures de porte.

Un logo « Decennium » orne la console centrale, les portes, les appliques des bas de caisse en fibre de carbone brillante, ainsi que le projecteur LED dans les portières. Le badge de la console centrale se détache visuellement de la fibre de carbone brillante à la finition partiellement mate réalisée selon un procédé breveté par Audi. Le matériau de la surface est rendu légèrement rugueux sur quelques millièmes de millimètre à l’aide d’une poudre spéciale. La lumière de la porte projette sur le sol le logo « Decennium », ainsi que le numéro du véhicule parmi l’édition limitée. Comme pour toutes les variantes de la R8, le virtual cockpit d’Audi et MMI navigation plus sont de série.

Le moteur FSI 5.2 atmosphérique le plus puissant forme le cœur de la R8 V10 Decennium. Avec 456 kW (620 ch) de puissance et un couple maximal de 580 nm, il catapulte la voiture de 0 à 100 km/h en 3,1 secondes et lui permet d’atteindre 331 km/h. L’Audi R8 V10 Decennium sera disponible à partir du printemps 2019 au prix de 222 000 euros en Allemagne, et sera livrée avec une housse de protection ornée d’une broderie « Decennium » bronze.

La nouvelle Audi R8 sera commercialisée en même temps que la série limitée. La voiture de sport haute performance présente un design extérieur encore plus affûté, tandis que la suspension et les performances ont encore une fois été améliorées : les deux moteurs à aspiration naturelle disponibles pour le modèle de série développent désormais 419 kW (570 ch) et 456 kW (620 ch). Enfin, des modifications apportées aux équipements intérieurs viennent compléter la gamme d’options. En Allemagne la R8 Coupé V10 quattro est proposée au prix de 166 000 euros, contre 179 000 euros pour la R8 Spyder V10 quattro, avec des versions performances à 200 000 euros pour la version Coupé et 213 000 euros pour la version Spyder.

Dix ans de succès : le moteur V10 de l’Audi R8


Les deux versions du moteur V10 à aspiration naturelle se sont imposées pour l’Audi R8 début 2009.

2008/2009 - première génération : Audi R8 5.2 FSI quattro

Dans l’édition R8 GT lancée en 2010, le moteur 10 cylindres produisait 412 kW (560 ch), tandis que le R8 V10 (à partir de 2012) produisait 404 kW (550 ch).

Audi a largement remanié le 5.2 FSI pour la R8 deuxième génération, qui a été commercialisée à partir de 2015 : l’ajout d’une injection directe dans le collecteur d’admission a amélioré les caractéristiques d’échappement et un système de cylindre à la demande (COD) a permis de désactiver cinq cylindres en cas de charge partielle, augmentant ainsi l’efficience. Le potentiel de fascination a également progressé : le 5.2 FSI est encore plus alerte et accélère encore plus fort. Lors du lancement, deux versions étaient disponibles, l’une avec 397 kW (540 ch), l’autre avec 449 kW (610 ch). La nouvelle mise à jour augmente encore la puissance, avec des niveaux records de 419 kW (570 ch) et 456 kW (620 ch).

2015 - deuxième génération : Audi R8 V10 plus

Le moteur V10 doit ses caractéristiques principales au sport automobile, notamment son concept de régime élevé jusqu’à 8 700 tr/min et son système de lubrification par carter sec qui permet une installation basse. Les bancs de cylindres du moteur V10 sont installées selon un angle à 90°. Le vilebrequin, qui a été forgé comme un arbre d’équilibrage normal, alterne les intervalles d’allumage entre 54 et 90°. La séquence d’allumage des cylindres de 1 - 6 - 5 - 10 - 2 - 7 - 3 - 8 - 4 - 9 crée une pulsation unique et un son reconnaissable entre tous. Avec une vitesse maximale de 8 700 tr/min, les pistons parcourent une distance moyenne de 26,9 mètres par seconde, dépassant les chiffres de la Formule 1 d’aujourd’hui. À cette vitesse, les pistons connaissent une accélération équivalente à une charge d’environ deux tonnes aux points de renversement.

Le cœur de l’Audi R8 : le moteur V10 à aspiration naturelle

Le moteur haute performance, qui a aussi connu de grands succès sur circuit, a fait ses débuts en GT3 Sport dans l’Audi R8 LMS en 2009. La R8 LMS ultra a suivi en 2012, avant la deuxième génération de R8 LMS (2015), qui a été renouvelée à l’automne 2018. Début 2018, la R8 LMS GT4 a rejoint le programme compétition-client d’Audi Sport. Dans les deux catégories GT, le 5.2 FSI est très similaire au moteur de série, si ce n’est qu’il présente une double injection, qu’il comprend une bride d’admission et que les caractéristiques de la carte de l’unité de commande et les coussinets de paliers ont été modifiés. Avec des intervalles d’entretien de 10 000 kilomètres et 20 000 kilomètres avant la première révision, le 5.2 FSI établit de nouvelles normes en matière de sport automobile. De nombreuses équipes l’utilisent même pour des cycles supplémentaires.

Fin 2018, les pilotes de l’Audi R8 LMS GT3 avaient remporté 62 titres au classement pilotes et 78 autres titres dans les classements d’autres catégories. Les pilotes Audi ont également remporté 11 victoires dans des courses de 24 heures. Sept victoires dans des courses 12 heures et trois victoires dans des courses de 25 heures viennent compléter le palmarès décennal de la voiture de sport GT3.

- Fin -

Communiqué de presse (22/02/19)

Nouvelle Audi SQ5 TDI : des performances instantanées grâce au compresseur électrique

• Moteur V6 3.0 TDI avec 255 kW (347 ch) de puissance, 700 Nm de couple, compresseur électrique, turbocompresseur classique et technologie hybride légère 48 volts • Boîte tiptronic à 8 rapports et transmission intégrale quattro permanente • Amortissement contrôlé de série, suspension pneumatique en option La nouvelle Audi SQ5 TDI (consommation de carburant combinée en L/100 km : 6,6-6,8* ; émissions de CO2 combinées en g/km : 172-177*) produit 700 Nm de couple et une puissance de 255 kW (347 ch). Tout comme sa formidable devancière de la première génération, elle est équipée d’un puissant moteur V6. Par ailleurs, un compresseur électrique permet de bénéficier du couple maximum du SUV sportif juste au-dessus du régime de ralenti et un système hybride léger assure une efficacité optimale.

• Moteur V6 3.0 TDI avec 255 kW (347 ch) de puissance, 700 Nm de couple, compresseur électrique, turbocompresseur classique et technologie hybride légère 48 volts
• Boîte tiptronic à 8 rapports et transmission intégrale quattro permanente
• Amortissement contrôlé de série, suspension pneumatique en option

La nouvelle Audi SQ5 TDI (consommation de carburant combinée en L/100 km : 6,6-6,8* ; émissions de CO2 combinées en g/km : 172-177*) produit 700 Nm de couple et une puissance de 255 kW (347 ch). Tout comme sa formidable devancière de la première génération, elle est équipée d’un puissant moteur V6. Par ailleurs, un compresseur électrique permet de bénéficier du couple maximum du SUV sportif juste au-dessus du régime de ralenti et un système hybride léger assure une efficacité optimale.


Le moteur V6 3.0 TDI de l’Audi SQ5 TDI associe une puissance exceptionnelle instantanée et une grande efficacité. Il développe 255 km (347 ch) de puissance et un couple exceptionnel de 700 nm, disponible en continu de 2 500 à 3 100 tr/min. Le V6 diesel permet au SUV sportif de faire le 0-100 km/h en 5,1 secondes et sa vitesse maximale est limitée électroniquement à 250 km/h. Dans des conditions de circulation standard sur les routes européennes, il consomme 6,6 à 6,8 litres de diesel aux 100 km, ce qui correspond à 172 à 177 g d’émissions de CO2 au kilomètre. Le moteur SQ5 TDI est conforme à la norme européenne d’émission Euro 6d-TEMP.

 Pour la nouvelle SQ5 TDI, Audi a systématiquement amélioré le concept de conduite de la grande SQ7 TDI (consommation de carburant combinée en L/100 km : 7,2-7,6* ; émissions de CO2 combinées en g/km : 189-199*). Le système électrique principal de 48 volts comprend un compresseur électrique (EPC) et un système hybride léger. L’énergie est stockée dans une batterie lithium-ion compacte d’une capacité électrique de 10 Ah située sous le coffre. Un convertisseur AC/DC relie le système électrique 12 volts traditionnel.

Nouvel assistant pour le turbocompresseur : l’EPC

Le compresseur électrique est l’assistant idéal pour le turbocompresseur. Il est utile lorsque le débit des gaz d’échappement ne dégage pas suffisamment d’énergie pour alimenter le turbocompresseur, c’est-à-dire lors du démarrage et d’accélérations jusqu’à 1 650 tr/min. Le couple élevé est disponible immédiatement sans délai de turbocompresseur dès que le conducteur en a besoin, que ce soit au démarrage, dans un virage ou en sortie de virage. Dans les situations de conduite du quotidien, le développement précoce et rapide du couple rendu possible par la technologie permet de limiter le nombre de tours par minute et la consommation de carburant.

 Le compresseur électrique se trouve sur le chemin du flux d’air entrant, à la sortie de l’intercooler et près du moteur. Si la demande de l’accélérateur est élevée et que le turbocompresseur ne suffit pas, l’EPC entre en jeu. Un moteur électrique compact avec une puissance de 7 kW entraine la roue du compresseur à 65 000 tr/min en quelque 300 millisecondes, ce qui produit une pression de suralimentation relative de 1,4 bar.

 Récupération, roue libre et démarrage en douceur : la technologie MHEV

La technologie hybride légère (MHEV) de la nouvelle Audi SQ5 TDI peut réduire la consommation réelle de carburant de 0,7 litre aux 100 kilomètres. Elle intègre un alterno-démarreur relié au vilebrequin, qui peut récupérer jusqu’à 12 kW d’énergie pendant la décélération. Cette énergie électrique est stockée dans la batterie  lithium-ion, d’où elle est distribuée de façon dynamique aux composants du système électrique.

Si le conducteur lève le pied de l’accélérateur alors qu’il roule entre 55 et 160 km/h, la nouvelle Audi SQ5 TDI peut, selon les paramètres de l’Audi drive select et les conditions de conduite, récupérer, rouler au ralenti avec l’embrayage débrayé ou rouler moteur éteint jusqu’à 40 secondes. Lorsque le conducteur appuie à nouveau sur l’accélérateur, l’alterno-démarreur redémarre le moteur nettement plus rapidement et délicatement qu’un démarreur conventionnel. La technologie MHEV permet d’actionner la fonction start-stop jusqu’à 22 km/h. Si le véhicule est équipé de l’Adaptive cruise control (ACC), le moteur redémarre lorsque le véhicule situé devant la SQ5 TDI commence à avancer, même si le pied du conducteur enfonce toujours la pédale de frein.

 Optimisé pour une puissance et une efficacité maximale : le moteur

Cette version à la puissance exceptionnelle du moteur V6 3.0 TDI intègre des développements et des modifications à divers endroits. Le vilebrequin, les pistons, les bielles et la gestion de l’huile ont tous été spécialement configurés pour des exigences plus rigoureuses. Le système de gestion thermique est très polyvalent. Le carter et les culasses disposent de leurs propres circuits de refroidissement, ce qui permet à l’huile de moteur de chauffer rapidement après un démarrage à froid. Le liquide de refroidissement est distribué au refroidisseur d’huile, à l’EPC, à l’alterno-démarreur et au turbocompresseur selon les besoins. L’imposant turbocompresseur de gaz à géométrie variable (VTG) produit une pression de suralimentation relative de jusqu’à 2,4 bars. Un déclencheur de son dans le système d’échappement confère un son guttural au moteur TDI.

 Rapide, souple et efficace : la boîte tiptronic à 8 rapports

La transmission est assurée par une boîte tiptronic à 8 rapports, qui passe les vitesses rapidement et en douceur. Les rapports inférieurs sont courts et sportifs, tandis que les rapports supérieurs sont longs afin de limiter le régime moteur et la consommation de carburant. De nouvelles solutions détaillées permettent à la boîte tiptronic de fonctionner efficacement avec la technologie MHEV. Si le SUV sportif roule et que le moteur est peu sollicité ou éteint, un embrayage dans la transmission centrale s’ouvre et interrompt le raccordement électrique. Une pompe à huile électrique permet à la boîte tiptronic d’enclencher le rapport qui sera nécessaire après la phase de roue libre. 

quattro et différentiel sport

Comme tous les modèles S chez Audi, la nouvelle SQ5 TDI est équipée de série d’une transmission intégrale quattro permanente. Dans les conditions de conduite normales, son différentiel central à verrouillage automatique distribue le couple entre les essieux avant et arrière selon un rapport de 40:60. Quand un dérapage est détecté, la majorité de la puissance est dirigée vers l’essieu présentant la meilleure traction. Selon la situation de conduite, 70 % peuvent aller à l’essieu avant et 85 % à l’essieu arrière.

Le contrôle du couple au volant, une fonction logicielle intelligente complétant la transmission quattro, est actif sur tous types de surfaces. Dans un virage dynamique, il bloque légèrement les roues situées à l’intérieur du virage avant qu’elles ne commencent à glisser. La puissance est alors orientée via le différentiel vers la roue offrant la meilleure traction. Le SUV sportif tourne ainsi promptement dans le virage. Son comportement à apprentissage autonome reste neutre longtemps, et sa tenue de route est stable, précise et agile.

La SQ5 TDI est également disponible avec un différentiel sport sur l’essieu arrière, qui distribue activement le couple moteur entre les roues arrière pendant les virages dynamiques. Le différentiel sport pousse littéralement la voiture dans le virage, évitant ainsi qu’elle ne sous-vire. Lors des virages serrés, il envoie plus de couple vers la roue arrière extérieure afin d’améliorer l’agilité.

Sportif et précis : le châssis de la nouvelle SQ5 TDI

La nouvelle Audi SQ5 TDI comprend des suspensions à cinq bras sophistiquées à l’avant et à l’arrière. En option, Audi propose également une direction dynamique, qui utilise un engrenage à onde de déformation pour définir le rapport de démultiplication dans une large fourchette en fonction de la vitesse et de l’angle de braquage. La nouvelle SQ5 TDI est dotée de l’amortissement contrôlé de série, qui abaisse la carrosserie de 30 millimètres par rapport à la Q5 et permet de régler le véhicule pour plus de confort ou de dynamisme.

Outre le différentiel sport, le moteur, la direction et la boîte tiptronic, le système de sélection du mode de conduite Audi drive select intègre également les amortisseurs. Avec Audi drive select, le conducteur peut régler les fonctions de ces systèmes via plusieurs profils. Audi propose également la suspension pneumatique adaptive spécifique aux modèles S en option. Elle adapte non seulement les amortisseurs, mais aussi la carrosserie en fonction de la situation de conduite.

La nouvelle Audi SQ5 TDI et livrée avec des roues en aluminium de 20 pouces et des pneus série 255/45. Des roues de 21 pouces sont disponibles en option. Le véhicule peut enfin être équipé de trois différents modèles de 21 pouces conçus par Audi Sport GmbH. Sur l’essieu avant, des étriers de freins à six pistons en aluminium enserrent des disques en acier d’un diamètre de 375 millimètres. Les étriers noirs (ou rouges, en option) sont agrémentés de logos S sport.

 Commodité et sécurité : les systèmes d’assistance à la conduite

La nouvelle Audi SQ5 TDI offre un large éventail de systèmes d’assistance à la conduite. Le predictive efficiency assistant dispense des conseils spécifiques au conducteur pour lui permettre d’économiser du carburant. L’active lane assist, quant à lui, facilite le maintien dans la voie et gère en partie le volant quand la circulation est au ralenti.  L’avertisseur de distance prévient le conducteur lorsque la distance qui le sépare du véhicule de devant est inférieure à la distance de sécurité. Ces fonctions, ainsi que d’autres, sont réunies au sein du pack assistance route (en option).

Les fonctions en option que sont l’alerte de trafic transversal arrière, l’assistant de sortie du véhicule, l’assistant anticollision et l’assistant de virage améliorent aussi la sécurité pour la conduite au quotidien. Il en va de même pour les systèmes pre-sense, notamment le système Audi pre-sense city, de série, qui alerte le conducteur de la présence de piétons et de véhicule et, si nécessaire, amorce le freinage d’urgence automatique dans les limites du système. Enfin, les autres options d’assistance à la conduite sont le park assist, la reconnaissance de panneaux avec caméra et le hill descent control.

Logique et intelligent : infotainment et Audi connect

Facile à comprendre, le concept de commandes MMI de l’Audi SQ5 TDI comporte une fonction de recherche intelligente reposant sur la saisie de texte libre, ainsi qu’une commande vocale avec système de langage naturel capable de reconnaître les discours du quotidien. Le troisième niveau de contrôle est le volant multifonctions en cuir, qui permet d’actionner le système d’information du conducteur ou le virtual cockpit d’Audi en option. Selon les paramètres, son écran de 12,3 pouces affiche un mode centré autour du compte-tours propre aux modèles S, ainsi que l’affichage tête haute.

Les fonctions d’infotainment de l’Audi SQ5 TDI suivent un concept modulaire. En haut se trouve le MMI navigation plus avec un module MMI all-in-touch et un écran de 8,3 pouces. L’Audi connect, un composant standard du système supérieur, relie la SQ5 TDI à Internet via LTE et constitue un hotspot Wi-Fi pour les appareils mobiles des passagers.

La phone box Audi connecte les smartphones à l’antenne embarquée grâce à un couplage de champ proche et les charge simultanément par induction selon la norme Qi. L’interface pour smartphones d’Audi fait entrer Apple CarPlay et Android Auto dans la voiture. Pour les fans de hi-fi très exigeants, Audi propose le système de son Bang & Olufsen avec son 3D.

 Style sportif et élégance : le design extérieur

De nombreux détails extérieurs témoignent du caractère sportif de l’Audi SQ5 TDI. Les imposants pare-chocs sont surmontés d’admissions d’air aux contours marqués à l’avant et d’un diffuseur avec grille alvéolée à l’arrière. La calandre Singleframe comprend deux lamelles en aluminium et des éléments décoratifs contrastants gris crépuscule mat. Le logo S avec losange rouge est appliqué à divers endroits.

De série, l’Audi SQ5 TDI est dotée de phares avant et arrière avec technologie LED, ainsi que de clignotants avant et arrière dynamiques, reconnaissables au premier coup d’oeil. Le boîtier des rétroviseurs extérieurs ainsi que le couvercle du diffuseur affichent une finition aluminium brillante. Sur les encadrements de portes, des bandes de la même couleur que la carrosserie soulignent le caractère sportif du véhicule. La couleur extérieure noire panthère est réservée à l’Audi SQ5 TDI.

Ambiance élégante : l’intérieur

Le conducteur et les passagers sont accueillis dans l’intérieur foncé par des seuils de portes illuminés et agrémentés des logos S exclusifs. Des surpiqûres contrastantes sur le volant et les sièges sport en cuir créent une ambiance dynamique et élégante. Les sièges sport S en cuir et Alcantara peuvent être remplacés par des sièges en cuir nappa raffiné affichant un motif à losanges et comprenant une fonction de massage pneumatique. Des appliques en aluminium brossé sont de série, tandis que des appliques en bois élégant ou en carbone exclusif sont proposées en option. Les palettes du volant présentent une finition aluminium et des détails en acier inoxydable ornent les pédales et le repose-pied.

La banquette arrière plus divisée en trois segments est disponible en option, de même que l’ajustement longitudinal et l’inclinaison du dossier. Le coffre affiche une contenance standard de 550 litres, qui peut être portée à 1 550 litres en repliant les dossiers de la banquette arrière.

Finitions

En Allemagne, l’Audi SQ5 TDI de série comprend des roues aluminium de 20 pouces au design cinq branches doubles, des feux LED et une suspension avec amortissement contrôlé propre aux modèles S. La boîte tiptronic à 8 rapports, la transmission intégrale quattro permanente, les sièges sport en cuir/Alcantara et le volant multifonctions trois branches recouvert de cuir sont également standard. La nouvelle Audi SQ5 3.0 TDI arrivera dans les concessions allemandes à l’été 2019 et sera proposée au prix de 67 750 euros.

- Fin -

Communiqué de presse (22/02/19)

Les tarifs de la nouvelle Audi e-tron dévoilés

• La nouvelle Audi e-tron 55 est disponible à la commande à partir de 82 600 € • 4 finitions sont proposées : e-tron, Avus, Avus extended et Edition One • La finition Edition One est limitée à 100 exemplaires et réservée au lancement • Nouvelle Audi e-tron disponible dans le réseau Audi dès le le 4 avril 2019 La nouvelle e-tron est le premier SUV 100% électrique Audi et annonce une nouvelle ère dans l’histoire du constructeur. Ce nouveau modèle est proposé au lancement avec une seule motorisation électrique, un design spécifique et quatre niveaux de finition proposant les dernières technologies Audi. Les tarifs démarrent à 82 600€ en version e-tron et le lancement est prévu pour le 4 Avril 2019.

• La nouvelle Audi e-tron 55 est disponible à la commande à partir de 82 600 €
• 4 finitions sont proposées : e-tron, Avus, Avus extended et Edition One
• La finition Edition One est limitée à 100 exemplaires et réservée au lancement
• Nouvelle Audi e-tron disponible dans le réseau Audi dès le le 4 avril 2019

La nouvelle e-tron est le premier SUV 100% électrique Audi et annonce une nouvelle ère dans l’histoire du constructeur. Ce nouveau modèle est proposé au lancement avec une seule motorisation électrique, un design spécifique et quatre niveaux de finition proposant les dernières technologies Audi. Les tarifs démarrent à 82 600€ en version e-tron et le lancement est prévu pour le 4 Avril 2019.

Présentée en Mars 2018 au Salon Automobile de Genève dans sa version prototype puis au Mondial de l’Automobile de Paris dans sa version définitive, la nouvelle Audi e-tron affirme la volonté du constructeur à réinventer la mobilité électrique.

Ce SUV familial embarque le meilleur de la technologie Audi, dans un confort et un silence de première classe. Il offre une autonomie sur le cycle WLTP jusqu’à 415 km et est disponible en quatre finitions dont une édition limitée baptisée Edition One :

  • e-tron à partir de 82 600€
  • Avus à partir de 96 900€
  • Avus extended à partir de 106 400€
  • Edition One au tarif de 107 140€

Disponible au lancement avec un niveau de puissance baptisé ‘’55 quattro’’, le SUV comprend deux moteurs électriques : un moteur sur l’essieu arrière développant 190 ch, et un de 170 ch à l’avant. En mode boost, le système développe une puissance de 408 ch.

La nouvelle Audi e-tron est disponible sur le configurateur du site www.audi.fr et sera disponible chez tous les partenaires Audi à compter du 4 Avril 2019.

– Fin –

Communiqué de presse (20/02/19)

Ouverture des commandes de la nouvelle Audi SQ2 pour le marché français

• La nouvelle Audi SQ2 est disponible à la commande • Le configurateur de l’Audi SQ2 est disponible sur Audi.fr • Les premières livraisons auront lieu courant Avril 2019 La nouvelle Audi SQ2 est la nouvelle venue dans la famille des modèles « S ». Son bloc 2.0 TFSI de 300ch ainsi que sa dotation de série généreuse lui permettent de redéfinir les standards de son segment.

Roissy-en-France, le 19 Février 2019 – La nouvelle Audi  SQ2 est la nouvelle venue dans la famille des modèles « S ». Son bloc 2.0 TFSI de 300ch ainsi que sa dotation de série généreuse lui permettent de redéfinir les standards de son segment.

Son design résolument sportif comprend des éléments qui différencient un modèle « S » des autres gammes, comme des jantes alliage 18 pouces et une suspension sport S rabaissée de 20mm. La calandre du SQ2 arbore un design octogonal divisée par 8 doubles barres, complétée par des boîtiers de rétroviseurs en aluminium et quatre sorties d’échappement. Tous ces éléments permettent d’identifier le SUV sportif sous n’importe quel angle.

La nouvelle Audi SQ2 est accessible à partir de 50 900€, avec une dotation de série généreuse : MMI Navigation Plus avec MMI Touch, Audi Virtual Cockpit, volant sport à méplat et palettes, le hayon de coffre automatique à fermeture électrique ou encore les sièges sport.

Le bloc 2.0 TFSI de 300ch, délivrant un couple de 400Nm, propulse le véhicule de 0 à 100km/h en 4,8 s, pour une vitesse maximale de 250 km/h. La puissance est délivrée par la boîte double embrayage S tronic 7, la transmission intégrale quattro, comme sur tous les modèles « S », permet une répartition optimale du couple sur les essieux avant et arrière.

 La nouvelle Audi SQ2 est disponible sur le configurateur du site Audi.fr et sera visible chez tous les partenaires Audi d’ici mars 2019.

MÉDIATHÈQUE