Audi France Media
Audi connectAssistance à la conduitePiloted drivingÉclairagee-tronÉnergies alternativesNouvelles technologies
Dossier de presse (11/07/17)

Audi.Vorsprung.

Le premium signifie « plus ». Ce « plus » est présenté lors de l’Audi Summit à Barcelone. Audi présente tous les aspects de sa nouvelle promesse de marque, de la voiture en elle-même à la société et à son engagement social. Le changement apporté par le digital et les technologies connectées transforment fondamentalement le marché automobile. Avec elle se crée une grande opportunité pour Audi d’inspirer avec le « Vorsrpung » et les nouvelles technologies.

Le premium signifie « plus ». Ce « plus » est présenté lors de l’Audi Summit à Barcelone. Audi présente tous les aspects de sa nouvelle promesse de marque, de la voiture en elle-même à la société et à son engagement social. Le changement apporté par le digital et les technologies connectées transforment fondamentalement le marché automobile. Avec elle se crée une grande opportunité pour Audi d’inspirer avec le « Vorsrpung » et les nouvelles technologies.

Audi marque un jalon important afin de créer un véhicule digital, premium et durable. L’Audi A8 est le fer de lance du constructeur par son design, sa sportivité, son confort, et son regard vers l’avenir.

Avec ses technologies et  systèmes intelligents, Audi AI ouvre la voie d’une conduite entièrement automatisée. La voiture devient autonome et empathique dans le contexte de la mobilité du futur. La voiture premium de demain réfléchira avec nous, facilitera notre vie et nous permettra de gagner du temps.

Les clients, collaborateurs et la société dans son ensemble gagneront ainsi en valeur ajoutée, par le premier contact avec le client, en travaillant dans une Smart Factory ou dans un environnement urbain. Avec la révolution digitale, l’ensemble des valeurs ont changé. Audi intègre parfaitement le style de vie moderne de ses clients en créant un espace personnel dans un monde durable.

Trois points essentiels de cette stratégie sont présentés à Barcelone.

Audi. Vorsprung. 2025. – toujours digital, durable et urbain.

L'intégralité du dossier de presse sera disponible en français à la fin du mois de juillet.

Dossier de presse (11/07/17)

Audi AI – intelligence et empathie

Connecté, autonome et électrifié – ces caractéristiques définiront l’Audi du futur. Audi AI deviendra le nom de code définissant les systèmes innovants qui soulageront la pression qui pèse sur le conducteur tout en lui permettant d’optimiser le temps passé dans son véhicule. Pour ce faire, Audi AI met en œuvre des stratégies et développe des technologies dans le domaine de l’intelligence artificielle et machine learning, se plaçant ainsi en tête de file du secteur automobile. L’intégralité du dossier de presse sera disponible en français à la fin du mois de juillet.

Connecté, autonome et électrifié – ces caractéristiques définiront l’Audi du futur. Audi AI deviendra le nom de code définissant les systèmes innovants qui soulageront la pression qui pèse sur le conducteur tout en lui permettant d’optimiser le temps passé dans son véhicule. Pour ce faire, Audi AI met en œuvre des stratégies et développe des technologies dans le domaine de l’intelligence artificielle et machine learning, se plaçant ainsi en tête de file du secteur automobile.

Les systèmes Audi AI sont capables d’apprendre et de penser, tout en étant proactifs et individuels. Avec Audi AI, les modèles de la gamme Audi sont à la fois intelligents et empathiques. Ils peuvent interagir en continu avec leur environnement et les passagers du véhicule, étant ainsi plus proches que jamais de leurs besoins.

Sur la route de la liberté

Audi AI est l’aboutissement de nombreuses années d’expériences accumulées par le constructeur en matière de concept cars et de conduite autonome. Le nouveau label se verra être un mix de systèmes électroniques et de technologies, innovants et inteligents.  Audi AI créera une nouvelle forme de liberté pour le conducteur et les passagers en réduisant la complexité de l’interaction entre le véhicule et les autres usagers de la route. Divers éléments relatifs à l’intelligence artificielle joueront un rôle de premier plan dans ce système, à la fois dans le développement de nouveaux systèmes intelligents mais également pour leur utilisation ultérieure. Pour ce faire, Audi évalue diverses approches et méthodes de machine learning.

Recherches sur autoroute

Aboutissement d’une décennie de recherche, une Audi TTS autonome franchissait le grand lac salé de l’Utah (USA) dès 2009. Un an plus tard, une Audi TT autonome gravissait le Pikes Peak dans le Colorado.

En 2013, Audi a été le premier constructeur au monde à obtenir une licence d’essais dans les états de Californie et Nevada. En janvier 2015, l’Audi A7 piloted driving concept a roulé 900 km sur l’autoroute entre Stanford et Las Vegas en complète autonomie. Enfin, en mai 2015, une Audi autonome s’est frayée un chemin dans le très dense trafic urbain de Shanghai, l’une des situations de conduite les plus complexes jamais connues.

Où en est le développement de l’automobile intelligente aujourd’hui ? Des capteurs à ultrasons et radars sensitifs, des scanners laser, des systèmes basés sur caméras, un processeur haute performance pour le traitement des données et une connexion internet rapide via le réseau de téléphonie mobile font parties des fonctionnalités présentes à bord de la nouvelle Audi A8. Les systèmes d’assistance à la conduite tels que l’active lane assist, l’adaptative cruise control (ACC) et l’assistant d’efficacité prédictif ont d’ores et déjà rendu la conduite plus sûre, confortable, et efficiente au cours de ces dernières années.

Une voiture tournée vers l’avenir

Audi AI introduit maintenant la prochaine étape : les nombreuses données de conduite recueillies par les différents systèmes d’assistance pourront bientôt être traitées beaucoup plus rapidement, et seront comparables, quasiment en temps réel, avec les données des autres usagers. Grâce Audi AI, le véhicule entièrement connecté sera bien plus ancré dans le futur qu’à l’aide des systèmes jusqu’à maintenant utilisés. En résumé, la voiture du futur aura la capacité de faire des pronostics et d’anticiper.

Dans la nouvelle Audi A8, l’Audi AI traffic jam pilot sera le premier système au monde à proposer une conduite hautement automatisée de niveau 3. Le niveau 3 signifie que dans certaines situations, le véhicule peut prendre en charge la conduite. Pendant ce temps, le conducteur n’a plus à surveiller en permanence la route, contrairement au niveau 2. Le conducteur doit simplement être en mesure de reprendre le contrôle lorsqu’il est invité à le faire. L’Audi AI traffic jam pilot est un tournant technologique important et l’aboutissement de nombreuses années de recherche et développement.

Intelligence du véhicule et possibilités d’interactions

L’intelligence des véhicules est un des éléments clés d’Audi AI. Les systèmes et technologies d’assistance intelligents ouvriront la voie vers des véhicules complètement autonomes. L’Audi AI traffic jam pilot de la nouvelle Audi A8 est le parfait exemple de l’intelligence des véhicules aujourd’hui. De nombreux capteurs scannent l’environnement puis les données sont ensuite centralisées dans l’unité de contrôle du véhicule (zFAS), qui fait pour la première fois son apparition dans l’Audi A8. Celle-ci délivre, en continu, une carte précise de l’environnement, et les données sont ensuite fusionnées une seconde fois dans l’unité de contrôle radar. La nouvelle Audi A8 est le premier véhicule de série au monde à satisfaire les exigences techniques permettant de conduire de façon autonome dans une situation de traffic.

La voiture du futur offrira beaucoup plus que l’amélioration des fonctions de conduite autonome. En parallèle de l’évolution continuelle de l’intelligence du véhicule, le niveau d’interaction s’améliorera lui aussi.

A l’avenir, grâce à Audi AI la voiture intègrera une toute nouvelle fonction : l’empathie envers ses occupants. Les systèmes intelligents transforment la voiture en un assistant pensant et capable d’empathie qui dépasse son but initial. Audi AI permettra à la voiture du futur d’anticiper les souhaits du conducteur et de ses passagers en fonction des situations, ce qui permettra de les assister de manière proactive en toutes situations. De plus, il permet de proposer un service et de le réserver de façon autonome, de la même façon qu’un concierge personnel. Audi AI créé ainsi une nouvelle forme de liberté et un nouveau type d’expérience premium.

En un mot, Audi AI présente l’interaction globale et responsable des technologies innovantes, en toute transparence, connectées avec l’infrastructure et les autres utilisateurs de la route. L’Audi du futur continuera à apprendre et à développer ses capacités. De cette façon, la technologie s’adaptera au mieux aux besoins individuels des occupants.

Audi AI change notre façon d’interagir avec les automobiles et améliore la qualité de l’expérience à bord. La voiture deviendra un « troisième espace de vie » après les foyers et lieux de travail. Les avantages individuels tirés de ce développement et la mobilité sont les principaux objectifs d’Audi. Les avantages d’Audi AI pour le client sont clairement définis : les systèmes et technologies intelligents permettent d’améliorer la gestion du temps, la sécurité, l’efficience et la personnalisation.

L’intégralité du dossier de presse sera disponible en français à la fin du mois de juillet.

– Fin –

Éléments associés

Choisir l'élément à télécharger

DP - Audi AI.pdf
(11/07/17)
Communiqué de presse (28/06/17)

Coup de projecteur sur la nouvelle Audi A8 : une suspension entièrement active pour une souplesse inégalée

• Une suspension entièrement active pour un confort et un dynamisme maximisés • Un système électrique principal de 48 volts alimente le système de suspension électromécanique • Les quatre roues directrices offrent un rapport optimal entre agilité et stabilité • Première mondiale : la surélévation du châssis lors d’un impact latéral améliore la sécurité passive La nouvelle Audi A8 se révèle très polyvalente sur route. Grâce à sa suspension active, elle offre aux clients conduits par un chauffeur une expérience toute en douceur et en élégance. Pour le conducteur, elle a toutes les caractéristiques d’une voiture de sport. Cette souplesse est rendue possible par la nouvelle suspension active basée sur un système électrique de 48 volts, utilisé pour la première fois en tant que système électrique principal. La nouvelle Audi A8 sera dévoilée lors de l’Audi Summit à Barcelone le 11 juillet prochain.

Ingolstadt/Stuttgart, le 27 juin 2017 – La nouvelle Audi A8 se révèle très polyvalente sur route. Grâce à sa suspension active, elle offre aux clients conduits par un chauffeur une expérience toute en douceur et en élégance. Pour le conducteur, elle a toutes les caractéristiques d’une voiture de sport. Cette souplesse est rendue possible par la nouvelle suspension active basée sur un système électrique de 48 volts, utilisé pour la première fois en tant que système électrique principal. La nouvelle Audi A8 sera dévoilée lors de l’Audi Summit à Barcelone le 11 juillet prochain.

La toute nouvelle suspension active de l’Audi A8 est un système de suspension électromécanique entièrement actif, qui pilote individuellement chaque roue, équipée d’un moteur électrique lui-même alimenté par le système électrique principal de 48 volts afin de s’adapter à l’état de la route. Les autres composants du système incluent des engrenages, un tube rotatif avec barre de torsion interne en titane et un levier qui exerce jusqu’à 1 100 Nm sur la suspension par l’intermédiaire d’une tige d’accouplement.

Grâce à la caméra frontale et à la fonction d’aperçu développée par Audila berline détecte très tôt les déformations de la chaussée et adapte de façon intuitive la suspension active, avant même que la voiture n’atteigne la bosse en transmettant la bonne quantité de déplacement aux actionneurs de la suspension. Ainsi, la suspension réagit avec précision et au bon moment, elliminant complètement virtuellement vibrations et secousses. Grâce à la caméra capable de fournir des informations sur l’état de la chaussée 18 fois par seconde, ce processus complexe ne prend que quelques millisecondes. Puis la plateforme de châssis électronique (ECP) traite ces informations et contrôle avec précision tous les composants de la suspension quasiment en temps réel. Couplé à la suspension pneumatique affinée pour l’A8, ce concept de suspension innovant offre une toute nouvelle expérience de  conduite : la nouvelle berline de luxe reste proche de la route même avec un style de conduite dynamique, sans rien perdre de son confort.

La suspension active réduit et influe tout particulièrement sur les mouvements de roulis dans les virages et les mouvements de tangage pendant les phases de freinage ou d’accélération. Le client peut conduire de façon dynamique sans perdre une once de contrôle sur le véhicule, ou travailler à l’arrière sans être perturbé.

La présence innovante d’un essieu arrière directionnel permet de ne pas avoir à choisir entre agilité et stabilité, puisque les quatre roues deviennent directrices : tout en assurant une très bonne stabilité, la direction sportive et directe permet aussi bien une conduite souple et confortable que vive et dynamique. Le rayon de braquage de l’Audi A8, quant à lui, est réduit par rapport à celui de l’Audi A4.

Avec le dispositif de surveillance à 360° d’Audi, la suspension active de la nouvelle Audi A8 améliore aussi grandement la sécurité passive. Le système utilise un réseau de capteurs réunis au sein du contrôleur d’assistance à la conduite (zFAS) afin de détecter les risques de collision aux abords du véhicule. En cas d’impact latéral imminent à plus de 25 km/h, le mécanisme de suspension rehausse la carrosserie du côté exposé de 80 mm en moins d’une demi-seconde. L’impact est ainsi redirigé vers les zones plus rigides de la berline de luxe, telles que les longerons et la structure du sol, réduisant de moitié la charge appliquée aux occupants.

– Fin –

Communiqué de presse (27/06/17)

Un deuxième véhicule électrique pour le réseau de production d’Audi

• La production d’un nouveau modèle Audi e-tron Sportback débutera à Bruxelles dès 2019 • Le deuxième véhicule électrique de l’histoire de la marque Audi • Le Professeur Docteur Hubert Waltl, membre du Directoire AUDI AG en charge de la production et de la logistique : « Nous confirmons notre politique d’électromobilité » • Des garanties pour davantage de flexibilité et de sécurité d’emploi sur le site de Bruxelles jusqu’à l’horizon 2020 Audi élargit sa gamme d’un nouveau modèle e-tron en confiant la production de la nouvelle Audi e-tron Sportback à l’usine de Bruxelles (Belgique) à partir de 2019. Le site bruxellois assurera donc la production d’un deuxième modèle 100% électrique. Dès 2018, le premier SUV électrique Audi e-tron sortira de cette même unité de production.

Bruxelles, le 27 juin 2017 - Audi élargit sa gamme d’un nouveau modèle e-tron en confiant la production de la nouvelle Audi e-tron Sportback à l’usine de Bruxelles (Belgique) à partir de 2019. Le site bruxellois assurera donc la production d’un deuxième modèle 100% électrique. Dès 2018, le premier SUV électrique Audi e-tron sortira de cette même unité de production.

En rajoutant l’Audi e-tron Sportback à l’Audi e-tron, Audi enrichit son offre actuelle d’un tout nouveau véhicule électrique tout en renforçant sa position concurrentielle dans ce segment d’avenir. « En lançant la production de l‘Audi e-tron Sportback, Audi prouve à quel point la marque mise sur l’électromobilité.  Ce deuxième véhicule électrique permettra d’optimiser les capacités de production du site de Bruxelles » affirme le Professeur Docteur Hubert Walt, Membre du Directoire AUDI AG en charge de la production et de la logistique.

Le concept Audi e-tron Sportback, qui a été présenté en début d’année 2017 au Salon de l’Automobile de Shanghai, est à la base de ce projet. Ce modèle polyvalent est un véhicule électrique Grand Tourisme d’une puissance de 320 ch. Le design de ce coupé allie des lignes classiques d’Audi à de nombreux traits novateurs : une architecture électrisante qui traduit parfaitement la technologie de l’électromobilité.

L’attribution d’un deuxième modèle électrique au site de Bruxelles fait suite à des négociations fructueuses portant sur davantage de flexibilité et de sécurité d’emploi jusqu’en 2020. Grâce à cet accord entre la Direction d’Audi Brussels et les partenaires sociaux, le site de Bruxelles répond à la demande d‘AUDI AG de produire des volumes supplémentaires d’Audi A1 sur la période 2017-2018.

Outre l’aménagement des temps de pause, la Direction de l’usine et les syndicats se sont accordés sur un allongement temporaire du temps de travail des équipes en soirée pour pouvoir assurer la production des volumes demandés d’Audi A1 en 2017. En 2018, les volumes supplémentaires d’Audi A1 seront absorbés par l’aménagement des temps de pause ainsi que par un régime de travail temporairement adapté. 

Patrick Danau, Directeur Général Technique et Logistique, et également porte-parole de la Direction d’Audi Brussels : « Les attentes d‘AUDI AG ont pu être honorées par l’usine d’Audi Brussels grâce à des mesures de flexibilité concertées. Nous nous réjouissons qu’une approche commune entre la Direction de l’usine, les cadres, les partenaires sociaux et le personnel, ait permis d’amener un deuxième modèle à Bruxelles et d’assurer de l’emploi à long terme en Belgique. »

Le site d’Audi Brussels emploie quelques 3 000 travailleurs qui, dès l’année prochaine, contribueront activement au développement de l’électromobilité. En effet, dès 2018, le site bruxellois assurera la production pour le monde entier du tout premier SUV à batterie électrique de la marque aux quatre anneaux. L’usine possèdera également sa propre unité de production de batteries.

– Fin –

Communiqué de presse (07/06/17)

Discours de Rupert Stadler, PDG de Audi, sur l’intelligence artificielle au congrès de l’ONU à Genève

• Rupert Stadler au congrès de l’ONU « AI for Good » : « Dans les situations où un accident est inévitable, la voiture autonome doit pouvoir prendre une décision » • L’initiative beyond examine les questions éthiques et juridiques liées à la voiture autonome et à l’avenir du monde du travail • Le keynote est disponible sur l’Audi Media Center Le Directeur Général de Audi AG, Rupert Stadler, a participé à un congrès des Nations Unies sur l’utilisation de l’intelligence artificielle au profit de l’humanité. Dans le discours d’ouverture du « AI for Good Global Summit », il a déclaré que l’automatisation de la conduite est une occasion d’améliorer significativement les conditions de vie. Il a toutefois mis en garde contre des attentes excessives : « Dans les situations où un accident est inévitable, la voiture autonome doit pouvoir prendre une décision. Toutefois, un tel dilemme ne peut être résolu ni par un humain, ni par une machine ». Par conséquent, et allant de pair avec les questions juridiques, des questions éthiques concernant cette nouvelle technologie doivent être abordées. Avec l’initiative beyond, Rupert Stadler appel à de nouveaux échanges.

Genève / Ingolstadt, le 7 juin 2017 – Le Directeur Général de Audi AG, Rupert Stadler, a participé à un congrès des Nations Unies sur l’utilisation de l’intelligence artificielle au profit de l’humanité. Dans le discours d’ouverture du « AI for Good Global Summit », il a déclaré que l’automatisation de la conduite est une occasion d’améliorer significativement les conditions de vie. Il a toutefois mis en garde contre des attentes excessives : « Dans les situations où un accident est inévitable, la voiture autonome doit pouvoir prendre une décision. Toutefois, un tel dilemme ne peut être résolu ni par un humain, ni par une machine ». Par conséquent, et allant de pair avec les questions juridiques, des questions éthiques concernant cette nouvelle technologie doivent être abordées. Avec l’initiative beyond, Rupert Stadler appel à de nouveaux échanges.

Lors du premier sommet de Genève « AI for Good Global », le président du directoire AUDI AG a déclaré devant les experts de l’ONU : « Nous avons besoin d’échanges permettant de démontrer l’immense potentiel de la conduite pilotée et autonome et ses liens avec l’éthique et la loi ». L’intelligence artificielle (IA) est considérée par les experts scientifiques et de l’industrie comme la clé de la conduite pilotée et autonome. Elle aide le véhicule à percevoir et interpréter son environnement afin de prendre des décisions. Mais, qui est responsable en cas d’accident, et comment le véhicule réagit-il en cas de danger inévitable ? Rupert Stadler : « Nous prenons les préoccupations du grand public au sérieux et sommes confrontés à des défis liés à ces problématiques. »

Ces deux dernières années, Audi a construit le réseau interdisciplinaire beyond avec des experts reconnus de l’intelligence artificielle dans les domaines des sciences et des affaires. L’initiative met l’accent sur les effets sociaux de l’intelligence artificielle dans l’automobile et le monde du travail. Philosophes, psychologues, juristes, informaticiens, scientifiques et entrepreneurs ont participé aux premiers rassemblements. Lors d’un atelier portant sur les questions éthiques et juridiques de la conduite autonome, des experts Audi ont notamment rencontré Iyad Rahwan et Kate Darling du MIT Media Lab, Luciano Floridi de l’université d’Oxford et Bryant Walker Smith de l’université de South Carolina. Avec sa présentation au public lors du sommet « AI for Good Global », l’initivative beyond inclut maintenant le grand public aux discussions. « L’industrie automobile ne peut pas répondre seule aux questions éthiques et juridiques que soulève la conduite autonome » explique Rupert Stadler. « Sciences, business, politique et société doivent travailler ensemble. » Comme prochaine étape, l’initiative souhaitera donc impliquer des publics supplémentaires et la presse pour avancer les recherches.

Le second sujet d’étude de beyond est l’avenir du monde du travail à l’âge de l’intelligence artificielle. « Nous avons besoin d’une plus grande compréhension de la façon dont l’intelligence artificielle change notre monde » explique Rupert Stadler. Cela ramène aux mécanismes de base qui régissent le marché du travail mais également à des projets concrets en entreprise. « Notre objectif est d’arriver à une parfaite collaboration homme / machine » souligne Rupert Stadler L’idée d’un assemblage modulaire sans ligne de montage est un exemple de l’interaction qui pourrait exister dans une usine intelligente.

« Fondamentalement, nous devons veiller à ce que l’intelligence artificielle soit développée au bénéfice de la société » a déclaré Rupert Stadler. « La manière dont l’IA changera nos vies dépendra de nous et de la façon dont nous utiliserons le potentiel des nouvelles technologies. »

Le congrès de l’ONU à Genève est organisé par l’International Telecommunication Union (ITU), l’agence des Nations Unies en charge de l’information et communication sur les technologies et la fondation XPRIZE créée par Peter Diamandis. Pour la première fois lors du sommet de 3 jours, des experts internationaux de premier ordre se rencontrent pour discuter de l’intelligence artificielle afin de résoudre des défis mondiaux.

Le discours d’ouverture de Rupert Stadler est disponible sur l’Audi Media Center.

– Fin –

MÉDIATHÈQUE