Audi France Media
Communiqué de presse (01/03/19)

Avec Audi Tradition sur le Classic Car Tour 2019

• Lancement de la saison 2019 au salon « Techno Classica » à Essen • Audi à Ingolstadt depuis 70 ans Cette année encore, Audi Tradition participera à plus d’une dizaine d’événements en Allemagne et à l’étranger pour fêter plusieurs anniversaires. Il y a exactement 70 ans, le prédécesseur d’Audi, Auto Union GmbH, a été créé à Ingolstadt. Les classiques du calendrier des événements sont le Festival of Speed de Goodwood, les Classic Days du château de Dyck et le Donau Classic qui, cette année, accueillera la DKW Schnellaster, la première automobile produite à Ingolstadt.

• Lancement de la saison 2019 au salon « Techno Classica » à Essen
• Audi à Ingolstadt depuis 70 ans

Cette année encore, Audi Tradition participera à plus d’une dizaine d’événements en Allemagne et à l’étranger pour fêter plusieurs anniversaires. Il y a exactement 70 ans, le prédécesseur d’Audi, Auto Union GmbH, a été créé à Ingolstadt. Les classiques du calendrier des événements sont le Festival of Speed de Goodwood, les Classic Days du château de Dyck et le Donau Classic qui, cette année, accueillera la DKW Schnellaster, la première automobile produite à Ingolstadt.

Même si Audi Tradition exposera une voiture au salon Retro Classic de Stuttgart (du 7 au 10 mars), le salon « Techno Classica » d’Essen (du 10 au 14 avril) donnera toujours le coup d’envoi traditionnel des événements historiques. Audi Tradition participera à la plus grande exposition d’automobiles de collection du monde, mais pour la première fois cette année, ce sera dans le nouveau Hall 4. Audi sera présent au salon de l’automobile sous le slogan : « Le miracle de l’espace - de la Schnellaster à l’Avant ». Des breaks représentant de nombreuses périodes de l’histoire de l’entreprise seront au centre de l’attention.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, Auto Union semblait mal en point. Expropriée par la puissance occupante soviétique dans sa base originelle de Saxe et retirée du registre du commerce de Chemnitz en 1948, la société n’avait apparemment plus d’avenir. Néanmoins, cet avenir se poursuivrait dans la zone d’occupation américaine. Rétablie en 1949 avec des débuts modestes dans d’anciens bâtiments militaires d’Ingolstadt, en Haute-Bavière, Auto Union GmbH s’est développée en 70 ans pour devenir AUDI AG, un anniversaire qu’Audi Tradition fêtera aux Classic Days du château de Dyck et au Donau Classic. Les premiers modèles produits en 1949 sont la DKW Schnellaster et la moto DKW RT 125 W, dont le « W » signifiait West (ouest). Des Schnellaster participeront au Donau Classic (du 27 au 29 juin), tandis qu’une RT 125 W sera présente à Castle Dyck (du 2 au 4 août).

Le Festival of Speed de Goodwood, en Angleterre, est un classique du calendrier annuel des événements. Il y a trente ans, en 1989, à l’occasion du championnat américain IMSA GTO, Audi avait engagé l’Audi 90, l’une des plus spectaculaires voitures de course jamais conçue par Audi pour le circuit. La célèbre Audi 90 IMSA GTO roulera à Goodwood avec sa devancière, l’Audi 200 quattro Trans Am et une moto DKW UL 500 restaurée.

Parmi les autres classiques d’Audi Tradition, citons l’Heidelberg Historic (du 11 au 13 juillet) et le Sachsen Classic (du 22 au 24 août). Le constructeur montrera également ses vraies couleurs au Bodensee Klassik (du 2 au 4 mai) et au Sauerland Klassik (du 2 au 5 octobre). Pour la première fois, Audi Tradition participera au Grand Prix Zoute à Knokke, en Belgique (du 10 au 13 octobre), et au Kampenwand Historic Motocycle à Aschau (les 13 et 14 juillet). Les bourses de miniatures aux forums Audi de Neckarsulm (3 novembre) et d’Ingolstadt (1er décembre) concluront la saison 2019.

- Fin -

Communiqué de presse (21/12/18)

Portraits de passionnés : Audi rend hommage à ses fans et à leurs modèles mythiques

• Une série de portraits vidéos diffusée sur les réseaux sociaux. • Succès du premier épisode « Le mythe fondateur » dédié à l’Audi Sport quattro de Norbert Clément. • Nouvel opus dédié à l’histoire de Rodolphe Bukaczewski et de son Audi RS 2, diffusé à partir du 21 décembre sur la chaîne YouTube Audi France Audi France lance une série audiovisuelle diffusée sur ses réseaux sociaux pour rendre hommage à ses fans, propriétaires de modèles mythiques : « Portraits de passionnés ». Les deux premiers épisodes sont en ligne.

  • Une série de portraits vidéos diffusée sur les réseaux sociaux.
  • Succès du premier épisode « Le mythe fondateur » dédié à l’Audi Sport quattro de Norbert Clément.
  • Nouvel opus dédié à l’histoire de Rodolphe Bukaczewski et de son Audi RS 2, diffusé à partir du 21 décembre sur la chaîne YouTube Audi France

 

Roissy en France, le 21 décembre – Audi France lance une série audiovisuelle diffusée sur ses réseaux sociaux pour rendre hommage à ses fans, propriétaires de modèles mythiques : « Portraits de passionnés ». Les deux premiers épisodes sont en ligne.

De la passion et des modèles mythiques en série

Audi Sport quattro, RS 2, TT… Ils ont changé la destinée du constructeur aux anneaux, posé les jalons de son futur, mais pas seulement… Aux quatre coins de la France, véritables gardiens du temps, des passionnés Audi entretiennent au présent le mythe de modèles de série devenus cultes. Audi France leur rend hommage dans sa nouvelle série audiovisuelle baptisée « Portraits de passionnés ». Dédié à un propriétaire et à son Audi, chaque épisode nous invite dans l’intimité d’une histoire automobile mais aussi humaine. Chez lui, sur les routes de sa région…, le héros de chaque opus livre sa vision, les raisons de sa passion, ses sensations de conduite, ses souvenirs. Résultat : des films sensibles marqués par la sincérité de leurs protagonistes, un enthousiasme contagieux, une parenthèse dans la course du temps. Et l’occasion de redécouvrir le vrombissement de quelques-unes des pépites Audi.

L’épisode 1 : « Le Mythe fondateur »

Le premier épisode nous entraîne en Région parisienne dans le sillage de Norbert Clément. Passionné depuis l’adolescence, et membre du Roc Racing, il est l’heureux propriétaire d’une des mythiques Audi Sport quattro datant de 1984. Entre deux échappées sur les routes des Yvelines rythmées par le son tonitruant du bloc 5 cylindres 2.1 L turbocompressé de 306 ch, Norbert Clément évoque le design « brut de fonderie » de cet ancien véhicule du service presse Audi France. Il l’a entièrement remis à neuf en restant fidèle à sa configuration d’origine. En attestent les coupures de presse soigneusement archivées par Norbert. Mais ce qui fait surtout le bonheur de son propriétaire c’est le son du 5 cylindres : « Rauque, feutré… On n’est plus dans le bruit, on est dans la mélodie ». Sans parler des sensations de conduite procurées par le turbo qui littéralement « propulse » aux 4 000 tours. Dérivé de l’ur-quattro de course, à l’origine des nombreux succès d’Audi en rallye dans les années 1980, l’Audi Sport quattro est le premier coupé sportif de grande série équipé de la transmission intégrale permanente quattro.  « C’est par là que tout a commencé pour Audi, c’est le renouveau, c’est la renaissance. C’est le mythe fondateur », rappelle l’inconditionnel.

Le film, diffusé en janvier 2018 sur les réseaux sociaux Audi France, a déjà généré plus de 120 000 vues organiques et suscité l’engouement du plus grand nombre : amateurs de sports mécaniques, d’anciennes, ou simples amateurs de voiture et de design.

>> Lien vers le film hébergé sur YouTube :

https://www.youtube.com/watch?v=0-ej6h2OJV0

>> Lien de téléchargement des photos :

https://fr-audi.mullenlowe.com/public/b38708

 

Episode 2 : « Du Bleu dans les veines » 

Changement de décor pour ce second opus, qui emmène l’internaute au cœur des vignobles champenois à la rencontre de Rodolphe Bukaczewski et de son Audi RS 2 de 1994. Une histoire de famille. Celle de notre protagoniste : vigneron, comme son père, le quadragénaire doit à ce dernier sa première rencontre en 1973 avec la passion Audi, qu’il lègue à son tour aujourd’hui à son jeune fils. Celle aussi de l’Audi RS 2 : premier break de chasse de l’histoire automobile, c’est elle qui a donné naissance à la lignée des modèles RS. Son iconique « bleu RS » coule aujourd’hui dans les veines de cette famille d’ultra-sportives. Comme dans celles de Rodolphe. Rétroviseurs de 911, jantes Porsche CUP, freins Porsche, bloc moteur… le passionné détaille non sans une pointe de fierté les éléments qui confèrent à cette familiale développée conjointement par Audi et Porsche un « exotisme fou ». Il lui aura fallu un an et passer la frontière pour trouver l’Audi RS 2 de ses rêves, dans un état irréprochable et dans son azur originel. Animée par le bloc 5 cylindres de l’Audi S2 survitaminé par Porsche, l’Audi RS 2 développe 315 ch et des sensations de conduite inédites pour l’époque : « Au vu du comportement moteur typé turbo on/off, on est plus sur un caractère Porsche 991 Turbo. »

Le film sera diffusé sur la chaîne YouTube Audi France à partir d’aujourd’hui.

>> Lien vers le film hébergé sur YouTube : https://youtu.be/gv8kSInxKQQ

>> Lien vers les photos : https://spaces.hightail.com/space/6ArwCc6pvZ/files

 

– Fin –

Communiqué de presse (20/11/18)

L’Audi TT souffle ses 20 bougies sur le circuit Paul Ricard entourée de passionnés

• Audi France a rassemblé 100 Audi TT et leurs propriétaires venant de toute la France le 18 novembre 2018 au Castellet • Les possesseurs d’Audi TT ont pu découvrir le circuit Paul Ricard au volant de leur voiture • Toutes les générations d’Audi TT étaient présentes, les participants ont pu découvrir l’édition spéciale « 20 Years » en exclusivité L’Audi TT vient de fêter ses 20 ans, Audi France a profité de l’occasion pour rassembler des passionnés de toute la France sur le circuit Paul Ricard afin de célébrer ce modèle au design unique. Une centaine de propriétaires d’Audi TT ont pu parader au volant de leur voiture sur le circuit et découvrir l’édition « 20 Years » en exclusivité.

  • Audi France a rassemblé 100 Audi TT et leurs propriétaires venant de toute la France le 18 novembre 2018 au Castellet
  • Les possesseurs d’Audi TT ont pu découvrir le circuit Paul Ricard au volant de leur voiture
  • Toutes les générations d’Audi TT étaient présentes, les participants ont pu découvrir l’édition spéciale « 20 Years » en exclusivité

 

L’Audi TT vient de fêter ses 20 ans, Audi France a profité de l’occasion pour rassembler des passionnés de toute la France sur le circuit Paul Ricard afin de célébrer ce modèle au design unique. Une centaine de propriétaires d’Audi TT ont pu parader au volant de leur voiture sur le circuit et découvrir l’édition « 20 Years » en exclusivité.

L’Audi TT est une icône, et depuis la présentation du premier concept car en 1995, elle est synonyme de plaisir, d’innovation et de design. Lorsque la première Audi TT est arrivée sur les routes à l’automne 1998, suivie du Roadster un an plus tard, elle restait fidèle à la version originale, présentée au salon de Francfort. Voir un concept sur la route, c’est là le rêve de tout designer.

20 ans plus tard, c’est la troisième génération de l’Audi TT qui perpétue la tradition, toujours entre innovation et design. Pour fêter cet anniversaire Audi France a rassemblé des propriétaires, clubs de passionnés - notamment le « Clan TT » - et membres du programme de fidélité myAudi sur le circuit Paul Ricard, dimanche 18 novembre 2018. Ce rendez-vous, 10 ans après le précédent « rassemblement TT » au même endroit, traduit la solidité du partenariat entre Audi France et le Circuit Paul Ricard.

En plus du rassemblement réunissant toutes les générations d’Audi TT, les participants ont pu se joindre à des séances de roulage sur le circuit Paul Ricard avec leur Audi TT, découvrir l’Audi TT Cup, se mesurer au temps du pilote Benoit Tréluyer sur un slalom en Audi TT RS et découvrir l’édition spéciale « 20 Years » de la nouvelle Audi TT avant son lancement officiel.

Toutes les stories Instagram de cette journée sont à retrouver sur http://www.instagram.com/audifrance et les photos des passionnés avec le hashtag : #20ansTT

– Fin –

Communiqué de presse (16/01/18)

Dates Anniversaires Audi 2018

Dans le booklet digital « Anniversary Dates 2018 », Audi Tradition fournit des informations sur les produits, évènements et jalons marquants de son histoire. Les futurs clients peuvent ainsi en apprendre plus sur l’histoire du constructeur aux anneaux et certains de ses modèles emblématiques tels que l’Audi V8.

Ingolstadt, le 15 janvier 2018 – Dans le booklet digital « Anniversary Dates 2018 », Audi Tradition fournit des informations sur les produits, évènements et jalons marquants de son histoire. Les futurs clients peuvent ainsi en apprendre plus sur l’histoire du constructeur aux anneaux et certains de ses modèles emblématiques tels que l’Audi V8.

Il y a 60 ans, l’entreprise Auto Union GmbH - comme on l’appelait à l’époque – a ouvert un nouveau site de production à Ingolstadt. De là est née l’usine automobile la plus moderne de son époque en Europe. Un an plus tard, la première DKW Junior sortait de la chaîne de montage.

En 1968, 10 ans plus tard, l’équipe d’Ingolstadt présentait l’Audi 100. Modèle prédécesseur de l’Audi A6, l’Audi 100 a fait entrer Audi Union GmbH dans le quotidien des classe moyennes supérieures, devenant ainsi un modèle pionnier à l’origine du succès actuel d’AUDI AG.

En 1988, il y a 30 ans, le constructeur fait son entrée dans la catégorie premium avec l’Audi V8. Dix ans plus tard, un nouveau jalon est marqué avec l’arrivée chez les partenaires de la première Audi TT Coupé. Aujourd’hui dans sa troisième génération, l’Audi TT continue de faire sensation auprès des clients.

Cette année, d’autres dates marquantes de l’histoire du constructeur méritent d’être rappelées :

Il y a 150 ans – Naissance d’August Horch / Il y a 80 ans – Voiture de course Auto Union Grand Prix type D / Il y a 80 ans – Mort de Bernd Rosemeyer / Il y a 40 ans - Audi 80 B2 / Il y a 30 ans – Audi 200 TransAm. Il y a 25 ans – Audi Space Frame / Il y a 25 ans – création de AUDI HUNGARIA MOTOR Kft.

Vous trouverez de nombreuses informations dans le booklet disponible sur l’Audi Media Center.

– Fin –

Éléments associés

Choisir l'élément à télécharger

CP - Dates Anniversaires Audi 2018.pdf
(23/01/18)
Communiqué de presse (31/08/16)

Les moteurs à cinq cylindres Audi : 40 ans d’histoire et d’évolutions

• Un moteur cinq cylindres de 136 chevaux présenté pour la première fois en 1976 à l’occasion de la sortie de l’Audi 100 • Un concept de moteur ayant connu un franc succès pour la production en série mais également dans le monde du rallye • Le 2.5 TFSI élu “Moteur de l’Année” pour la septième fois consécutive depuis 2010

Ingolstadt, le 30 août 2016 – Il y a 40 ans, Audi présentait son premier moteur à essence cinq cylindres,  à l’occasion de la sortie de la seconde génération du modèle Audi 100. Depuis, de nombreuses améliorations et nouveautés ont suivi, avec notamment la turbo compression, le contrôle des émissions et la technologie à quatre soupapes, les moteurs de rallye ainsi que les moteurs diesel à cinq cylindres. Aujourd’hui, le 2.5 TFSI, qui équipe les nouvelles Audi RS3 et Audi TT RS, continue de perpétuer la grande histoire de ces motopropulseurs cinq cylindres.

Les moteurs Audi à cinq cylindres sont devenus cultes au fil du temps – c’est en grande partie en raison de leur déploiement réussi dans le monde du sport automobile et également à leur fiabilité. Ils ont joué un rôle essentiel dans la définition du Vorsprung durch Technik et ont, à ce jour, procuré de nombreuses émotions grâce notamment à leur son caractéristique.

Le premier moteur essence à cinq cylindres équipait l’Audi 100 (C2) lors de sa sortie en 1976. Le modèle, connu en interne sous le nom de « Type 43 », devait se placer plus haut sur le marché que son prédécesseur. Selon les ingénieurs, les moteurs à quatre cylindres de l’époque ne pouvaient correspondre à ce modèle. Au début des années 70, les ingénieurs Audi ont par conséquent discuté de la possibilité d’insérer des moteurs à cinq et à six cylindres en ligne. Les moteurs six cylindres furent écartés rapidement des plans en raison de l’espace requis pour leur installation ainsi qu’une répartition du poids défavorable. Ils ont donc finalement opté pour le moteur cinq cylindres en ligne, sur la base du nouveau concept de moteur EA 827 (ce moteur à quatre cylindres en ligne fut utilisé par l’ensemble du groupe Volkswagen dans les années 70 – sur les Audi 80 et Audi 100 par exemple). Le moteur dérivé 2.1 L à cinq cylindres produisait 100 kW (136 chevaux). De plus, un système d’injection moderne augmentait significativement l’efficacité et la puissance déployée. Les livraisons de l’Audi 100 5E commencèrent en mars 1977.

Dès 1978, Audi a présenté la première version diesel : un diesel à aspiration naturelle avec une cylindrée de 2 litres produisant 51 kW (70 chevaux). Un an plus tard, le premier moteur essence à cinq cylindres turbocompressé faisait son apparition – un autre exploit pionner de la part d’Audi. Avec une production de 125 kW (170 chevaux) et 265 newtons mètres de couple, ce moteur équipa le nouveau modèle haut-de-gamme du constructeur, l’Audi 200 5T.

Dans les années 80, le moteur à cinq cylindres essence équipant l’Audi « Ur-quattro » avait encore plus à offrir. Avec un système de turbo compression, un dispositif de refroidissement et les quatre roues motrices permanentes, ce modèle constituait un ensemble technologique très complet pour la course automobile et la route. Initialement, il délivrait 147 kW (200 chevaux). En 1983, le finlandais Hannu Mikkola remporta le Championnat du Monde de Rallye à bord de cette voiture. La même année, Audi présenta la « Sport quattro », qui était raccourcie de 24 centimètres. Elle était équipée par un nouveau moteur quatre soupapes à cinq cylindres en aluminium avec une puissance de 225 kW (306 chevaux). Ce moteur faisait de la « Sport quattro » la voiture la plus puissante développée par un constructeur allemand pour une utilisation sur routes publiques. Le modèle a servi de base pour une nouvelle voiture de rallye appartenant au Groupe B, avec un groupe motopropulseur à quatre soupapes délivrant 331 kW (450 chevaux). Il fut utilisé pour la première fois lors de l’avant-dernière course de l’année 1984, le rallye de la Côte-D’Ivoire. Les 11 autres étapes de la saison furent disputées par le suédois Stig Blomqvist à bord d’une Audi quattro A2 Groupe B produisant 265 kW (360 chevaux). Au terme de la saison, il remporta le titre du côté des pilotes et Audi fut titré également du côté des constructeurs.

Même si Audi pris la décision de se retirer de la saison de rallye de 1986, d’autres moments forts marquèrent les mémoires dans le domaine de la course automobile : En 1987, Walter Röhrl remporta la course de côte « Pikes Peak Hill Climb » (Etats-Unis) à bord d’une Audi Sport quattro S1 (E2). La voiture de course développait 440 kW (598 chevaux). De plus, l’Audi IMSA GTO excellait sur la scène des courses automobiles américaine en 1989, délivrant 530 kW (720 chevaux).

Audi présenta un autre jalon de l’histoire automobile au Salon International de Francfort en 1989 : l’Audi 100 TDI. Elle fut la première voiture en production de série équipée d’un moteur cinq cylindres diesel turbocompressé à injection directe, et totalement contrôlé électroniquement. Le moteur produisait 88 kW (120 chevaux) pour une cylindrée de 2,5 litres. Audi continua par la suite à améliorer sa gamme de moteurs essence à cinq cylindres. En 1994 sortit l’Audi RS2, d’une puissance de 232 kW (315 chevaux). En tant que voiture break dotée de la puissance d’une véritable sportive, elle établit une nouvelle catégorie automobile.

En 1994, les cinq cylindres se retirèrent du segment B, lorsque l’Audi A4 (B5) arriva. Ils furent remplacés au fur et à mesure au milieu des années 90 par les nouveaux moteurs V6. Les derniers moteurs à cinq cylindres, le 2.5 TDI de l’Audi A6et le 2.3 Turbo de l’Audi S6, ont été retirés en 1997.

Puis en 2009, ce fut l’heure du comeback – avec turbo compression et injection directe d’essence pour l’Audi TT RS. Le moteur transversal développé par quattro GmbH produit 250 kW (340 chevaux) pour une cylindrée de 2,5 litres. Il offre également des performances exceptionnelles aux RS 3 Sportback et aux Q3 RS. La TT RS Plus, présentée par Audi en 2012, propose une puissance étonnante de 265 kW (360 chevaux). Aujourd’hui le 2.5 TFSI de l’Audi TT RS produit 294 kW (400 chevaux). Un jury international composé d’experts automobiles ont élu le groupe moteur cinq cylindres « Moteur de l’année » pour la 7ème fois consécutive depuis 2010.

La première Audi équipée d’un moteur à cinq cylindres est visible à l’Audi Forum de Neckarsulm. L’exposition de voitures classiques, intitulée « De 0 à 100 », propose de découvrir une large variété de modèles, qui ont tous marqué de façon durable l’histoire du constructeur d’Ingolstadt. L’un des premiers moteurs cinq cylindres TDI d’une Audi 100 de 1989 est également exposé. L’exposition se déroule jusqu’au 6 novembre 2016.

 

- Fin -

 

Consommation de carburant des modèles mentionnés ci-dessus :

 

Audi TT RS Coupe:

Consommation de carburant combinée en L/100 km : 8.4 - 8.2** (28.0 - 28.7 US mpg);

Emissions de CO2 combinées en g/km : 192 - 187**

 

Audi TT RS Roadster:

Consommation de carburant combinée en L/100 km : 8.5 - 8.3** (27.7 - 28.3 US mpg);

Emissions de CO2 combinées en g/km : 194 - 189**

 

Audi RS 3 Sportback:

Consommation de carburant combinée en L/100 km : 5.0 - 4.8** (47.0 - 49.0 US mpg);

Emissions de CO2 combinées en g/km : 131 - 127**

 

Audi RS Q3:

Consommation de carburant combinée en L/100 km : 8.6 - 8.4** (27.4 - 28.0 US mpg);

Emissions de CO2 combinées en g/km : 203 - 198**

 

**Chiffres donnés moyens, dépendent notamment de l’état des pneus et de la taille des roues

MÉDIATHÈQUE