Audi France Media
WECDTMGTAudi Sport TT CupAudi endurance experienceMotorsportsFormule E
Communiqué de presse (26/10/16)

Audi présente sa nouvelle stratégie en sport automobile : la Formule E remplace le WEC

• Une nouvelle orientation vers les courses de voitures électriques en Formule E • Rupert Stadler, PDG Audi : « Nous allons prendre part à ces courses primordiales pour le futur de l’énergie électrique » • L’engagement en DTM reste inchangé, les emplois dans le sport automobile sont maintenus Audi présente sa nouvelle stratégie en sport automobile. Le constructeur premium mettra fin à son engagement en FIA WEC – y compris les 24 Heures du Mans - à la fin de la saison 2016. À la place, Audi renforce son engagement en Formule E, des courses de véhicules 100% électriques.

Neuburg/Neckarsulm, le 26 octobre 2016 – Audi présente sa nouvelle stratégie en sport automobile. Le constructeur premium mettra fin à son engagement en FIA WEC – y compris les 24 Heures du Mans - à la fin de la saison 2016. À la place, Audi renforce son engagement en Formule E, des courses de véhicules 100% électriques.

Mercredi matin, Rupert Stadler a présenté les décisions stratégiques prises par Audi à 300 employés du département motorsport. Cette stratégie a été adoptée en accord avec le contexte actuel de la marque et souligne l’importance de se concentrer sur les éléments qui permettront à Audi de rester compétitif dans les années à venir. Le conseil d’administration a décidé de mettre fin à l’engagement d’Audi dans les courses d’endurance. À l’avenir, Audi utilisera le savoir-faire et les compétences acquises par les experts automobiles de Neuburg et Neckarsulm pour le développement de la production et le sport automobile.

« Nous allons concourir dans une compétition importante pour l’avenir de l’énergie électrique » déclare Ruper Stadler. « Nos voitures de production sont toujours plus électriques et nos voitures de course - véritables fers de lance technologiques pour Audi - doivent faire de même. » Le championnat de Formule E s’intègre parfaitement à la stratégie d’Audi consistant à offrir des modèles entièrement électriques à ses clients à partir de 2018. Audi connait actuellement l’une des plus importantes phases de transformation depuis sa création. Audi s’engagera dans le championnat FIA Formule E à partir de la saison 2017. Il est considéré comme le championnat ayant le plus grand potentiel pour l’avenir. Audi intensifiera dès la saison 2016/2017 le partenariat existant avec la team ABT Schaeffler Audi Sport. Dans la perspective de l’engagement futur de l’usine, le constructeur rejoint aujourd’hui le développement technique des véhicules.

L’engagement d’Audi en DTM, au volant de la nouvelle Audi RS 5 DTM en 2017, restera inchangé. À la mi-octobre, le constructeur a remporté les titres constructeurs et des teams. Le dernier titre de champion en DTM a été remporté par Mike Rockenfeller en 2013.

Aucune décision n’a été prise concernant la participation d’Audi au championnat du monde de Rallycross (World RX). En 2016, le pilote Mattias Ekstrom au volant de son Audi quattro S1 EKS RX a décroché le titre de champion avant même la fin de la saison. Jusqu’à ce jour, Audi s’est impliqué en soutenant l’équipé privée EKS. Le constructeur est en train d’évaluer une éventuelle extension de son support, l’électrification étant également à l’ordre du jour en rallycross.

Le départ du Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC marque la fin d’une époque couronnée de succès. Depuis 18 ans, le constructeur a remporté 13 victoires aux 24 Heures du Mans tout en progressant sur le plan technique. Au Mans, Audi a été le premier constructeur à décrocher une victoire avec un moteur TFSI (2001), un TDI (2006), puis avec une motorisation hybride en 2012. Sur les 185 courses disputées par Audi, les prototypes Audi Le Mans ont remporté 106 victoires, 80 pôles positions et 94 meilleurs tours. À deux reprises, Audi a remporté le Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC avec sa voiture de course hybride, l’Audi R18 e-tron quattro. Par ailleurs entre 2000 et 2008, Audi a remporté, 9 fois consécutivement, le titre en ALMS (American Le Mans Series), championnat réservé aux prototypes du Mans.

« Après 18 ans de courses qui ont été couronnées de succès, il est évidement extrêmement difficile de quitter le circuit » explique le directeur d’Audi Motorsport, le Dr Wolfgang Ullrich. « L’Audi Sport Team Joest a façonné le WEC comme aucune autre équipe au cours de cette période. Je voudrais exprimer mes sincères remerciements à notre équipe, à Reinhold Joest et son équipe, aux pilotes, partenaires et sponsors pour cette coopération réussie. Ce fut un grand moment ! » Avec son engagement LMP, Audi a démontré ses qualités de constructeur Vorsprung durch Technik pour une utilisation en production.

– Fin –

Communiqué de presse (19/06/16)

Les 3ème et 4ème positions pour Audi aux 24 Heures du Mans

• Audi sur le podium des 24 Heures du Mans pour la 18ème fois • Les Audi R18 ont fini la course malgré les aléas de la course • Des points précieux pour le championnat mondial gagnés par les équipes Audi Audi s’est emparé des 3ème et 4ème places lors de la course des 24 heures du Mans devant plus de 263 500 spectateurs, continuant ainsi sa série de podiums dans la course d’endurance française mythique.

Ingolstadt/Le Mans, le 19 juin 2016 – Audi s’est emparé des 3ème et 4ème places lors de la course des 24 heures du Mans devant plus de 263 500 spectateurs, continuant ainsi sa série de podiums dans la course d’endurance française mythique.

Lors d’une course haletante où tout s’est joué au dernier tour, Lucas di Grassi (BRA), Loïc Duval (FR) et Oliver Jarvis (GB)  ont décroché la 3ème place pour Audi au dernier moment. Marcel Fässler (CH), André Lotterer (D) et Benoît Tréluyer (FR) finissent quant à eux à la 4ème place. Audi, à l’occasion de sa 18ème participation depuis la première course de la marque au Mans en 1999, a obtenu son 18ème podium d’affilée. Parmi ces dernières, 13 victoires pour le constructeur d’Ingolstadt.

« Malheureusement, aucune de nos deux voitures n’a réussi à tenir la distance sans rencontrer de problèmes techniques », déclarait Wolfgang Ulrich, directeur de Audi Motorsport. « Ce week-end nous a montré une fois de plus pourquoi cette course est considérée comme l’épreuve d’endurance la plus dure du monde. Je suis fier de notre groupe et de leurs performances. Mais évidemment, ce n’est pas le résultat que nous espérions. Félicitations à Porsche qui arrive à obtenir leur deuxième victoire d’affilée. A la suite de cette terrible course, Toyota, pour leur 18ème participation, a de nouveau loupé de peu la victoire finale – cela vous montre à quel point cette course est difficile. »

A cause d’une averse importante quelques instants avant le départ, les voitures se sont élancées derrière la voiture de sécurité. C’est une première dans l’histoire de la course. Une fois la course véritablement lancée, André Lotterer n’a eu besoin que de quelques tours afin de s’envoler à la première place. Cependant, l’Audi R18 numéro 7 voit tout espoir de victoire s’envoler au cours de la deuxième heure de la course lorsque Lotterer, qui était en tête, a du faire un arrêt au stand afin de changer le turbo de son véhicule.

A partir de cet arrêt de la numéro 7, les espoirs de l’équipe Audi Sport reposaient désormais sur la R18 numéro 8 qui, malgré quelques incidents techniques, restait dans les pas des pilotes de tête pendant la nuit et, dimanche matin, suivait de près les vainqueurs de l’édition précédente avec un écart de moins de deux tours. Un disque de frein défectueux a forcé la Audi a s’arrêté et a augmenté l’écart avec la tête de la course de douze tours, quatre heures avant la fin de l’épreuve. Par mesure de précaution, les disques avaient été changés également sur la voiture numéro 7.

Finalement, Audi a accompli son objectif en ramenant les deux voitures à la maison et en gagnant de précieux points pour le championnat du monde d’endurance (WEC) qui continuera le 24 juillet prochain lors de la course de 6 heures de Nürburgring en Allemagne.

Classement

  1. Dumas/Jani/Lieb (Porsche) – 384 tours
  2. Kobayashi/Sarrazin (Toyota) – 3 tours
  3. Di Grassi/Duval/Jarvis (Audi R18) – 12 tours
  4. Fässler/Lotterer/Tréluyer (Audi R18) – 17 tours

  1. Bernhard/Hartley/Webber (Porsche) – 38 tours

 

– Fin –

Éléments associés

Choisir l'élément à télécharger

CP - Les 3ème et 4ème places pour Audi aux 24 Heures du Mans.pdf
(20/06/16)
Communiqué de presse (15/06/16)

Audi aux 24 Heures du Mans : la plus importante course de l’année

• Dix ans de TDI pour la 18ème participation du constructeur • Dr Wolfgang Ullirch : « Nous avons une grande estime pour nos rivaux » • Des pilotes Audi expérimentés au volant de deux Audi R18 sur la grille de départ Audi n’a jamais réussi à faire autant avec si peu. Pour sa 18ème participation aux 24 Heures du Mans depuis 1999 et comme spécifié par les règlements, les voitures de course du constructeur sont plus efficientes et consomment moins que celles de leurs concurrents. Ayant déjà remporté à 13 reprises la célèbre course d’endurance, la nouvelle Audi R18 LMP vise une nouvelle fois la première place du podium d’une course au niveau plus élevé que jamais.

Paris, le 15 juin 2016 – Audi n’a jamais réussi à faire autant avec si peu. Pour sa 18ème participation aux 24 Heures du Mans depuis 1999 et comme spécifié par les règlements, les voitures de course du constructeur sont plus efficientes et consomment moins que celles de leurs concurrents. Ayant déjà remporté à 13 reprises la célèbre course d’endurance, la nouvelle Audi R18 LMP vise  une nouvelle fois la première place du podium d’une course au niveau plus élevé que jamais.

« Cette année, nous nous sommes déjà confronté à la difficulté du Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC » déclare le Dr Wolfgang Ullrich, directeur Audi Motorsport. Au cours de la saison, Audi a pu se mesurer à des rivaux de taille mais a su remporter le second tour à Spa (Belgique) avec Lucas di Grassi, Loïc Duval et Oliver Jarvis (BR/F/GB). Audi a également réalisé le meilleur temps sur la journée test du Mans le 5 juin dernier avec Di Grassi. « Il serait toutefois prématuré de tirer des conclusions de ces résultats pour la nouvelle édition du Mans, nous avons beaucoup d’estime pour nos adversaires qui semblent toujours plus forts» explique le Dr Ullrich.

Les trois constructeurs combattent pour la victoire au volant de voitures de sport hydrides lors d’une course de 24 Heures très différente des précédents rounds de Silverstone et de Spa. La course d’endurance se déroulant principalement sur des routes publiques, aucun pilote ne peut s’entrainer sur le circuit de 13,629 km avant la journée test et le Jour-J. Lors de la journée test, Lucas Di Grassi a affiché une vitesse moyenne impressionnante de 244 km/h et Audi concourra au Mans avec un nouveau concept aérodynamique à faible trainée.

Le Mans est l’unique course de 24 Heures du calendrier FIA WEC. Les points gagnés par les pilotes comptent double par rapport aux autres tours du circuit. Le marathon de la Sarthe est sous aucun doute la plus prestigieuse course d’endurance du monde. Remporté 13 fois par Audi, la dernière victoire du constructeur remonte à 2014 avec au volant Marcel Fässler, André Lotterer et Benoît Tréluyer (CH/D/F). Le constructeur premium est classé deuxième des « all-time winners » depuis la création de la course en 1923. Cette année, Audi aligne au départ les équipages Fässler/Lotterer/Tréluyer en voiture numéro 7 et Grassi/Duval/Jarvis en numéro 8.

Audi est le seul constructeur à miser sur un système diesel hybride très efficient. En 2006, le constructeur a été le premier à remporter les 24 Heures du Mans avec un moteur diesel. Depuis, Audi a remporté 8 victoires avec le TDI et a établi un nouveau record de distance en 2010. Les dix années d’utilisation du TDI pour Audi sont l’occasion de mettre en lumière les progrès réalisés. En 2006, l’Audi R10 TDI V12 avait une cylindrée de 5,5 l. Aujourd’hui, le moteur 4 litres du V6 TDI de l’Audi R18  utilise 46,6% de carburant en moins tout en étant plus rapide. En plus du nouveau système comprenant un moteur à combustion interne sur l’essieu arrière et un système hybride à l’avant, Audi a largement amélioré les performances en termes d’aérodynamisme et de légèreté. Les 24 Heures du Mans sont un laboratoire de tests pour les nouvelles technologies afin de les rendre demain disponibles aux clients Audi. Audi joue un rôle pionnier et a notamment déjà testé au Mans des systèmes innovants de suspension et d’éclairage.

Eurosport diffusera en direct les séances d’essais, les qualifications et la course dans son intégralité – des rapports pré-course seront diffusé dès 14h15. Brad Pitt donnera le départ de la célèbre course d’endurance qui débutera le samedi 18 juin à 15h. Audi fournira des rapports détaillés sur Facebook (audisport) et Twitter (@audisport). Les fans pourront avoir accès à de plus amples informations, notamment des images à bord avec données de télémétrie, sur www.audi-motorsport.com

Note

Durant la semaine du Mans, le press kit sera régulièrement mis à jour sur l’Audi Media Center.

https://www.audi-mediacenter.com/en/presskits/24h-le-mans-2016-6298

– Fin –

Communiqué de presse (09/05/16)

Audi célèbre à Spa la première victoire en WEC de la saison

• Victoire de l’Audi R18 avec Lucas di Grassi, Loïc Duval et Oliver Jarvis • 16ème succès pour Audi au Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC) • 106ème victoire pour les voitures de sport LMP Audi Audi remporte le second tour du Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC) à Spa-Francorchamps. Avec des températures supérieures à 25 degrés, seules deux voitures de voitures de sport ont réussi à terminer la célèbre course belge. Avec deux tours d’avance sur leurs concurrents, Lucas di Grassi, Loïc Duval et Oliver Jarvis (BR / F / GB) ont célébré leur victoire à la suite d'une course impeccable au volant de l’Audi R18.

Ingolstadt/Spa, le 9 mai 2016 – Audi remporte le second tour du Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC) à Spa-Francorchamps. Avec des températures supérieures à 25 degrés, seules deux voitures de voitures de sport ont réussi à terminer la célèbre course belge. Avec deux tours d’avance sur leurs concurrents, Lucas di Grassi, Loïc Duval et Oliver Jarvis (BR / F / GB) ont célébré leur victoire à la suite d'une course impeccable au volant de l’Audi R18.

Les spectateurs belges ont assisté à une passionnante course de WEC. Lors de cette course de 6 heures, chacun des trois constructeurs ont mené avec un bel avantage au moins une fois. Mais, sous les yeux de Matthias Müller, Président du conseil d’administration Volkswagen AG et du Dr. Stefan Knirsch, membre du directoire AUDI AG en charge du développement technique, c’est la team Audi Sport Joest qui a été la plus rapide. Lucas Di Grassi a débuté la course au volant de la voiture n°8, suivi au poste de pilotage par Loïc Duval puis par Olivier  Jarvis. Au bout des 6 heures d’une course aux nombreux rebondissements - périodes jaunes, sanctions, accidents et défauts techniques - le trio a pu fêter sa première victoire commune. Lucas Di Grassi  remporte ainsi son premier trophée avec Audi tandis qu’Olivier Jarvis et Loïc Duval fêtent leur cinquième victoire au volant des voitures de sport du constructeur.

« Aujourd’hui, les pilotes, l’équipe et la technologie ont dû faire preuve d’une grande endurance » déclare le Dr Wolfgang Ullrich, directeur Audi Motorsport. « Je suis très heureux de cette première victoire remportée par Lucas, Loïc et Olivier. Mes sincères félicitations pour leur performance impeccable. » Cette victoire est la 106ème pour Audi en LMP depuis 2000.

La voiture n°7 de Marcel Fässler, André Lotterer et Benoît Tréluyer (CH/D/F) n’a pas réussi à s’imposer suite à nombreux revers. Lors d’un duel, Benoît Tréluyer a roulé sur une bordure de piste qui a endommagé le fond plat. Après 14 minutes 30 d’arrêt au stand pour le remplacer, le pilote a dû d’arrêter une nouvelle fois afin de nettoyer les conduits d’air. Marcel Fässler a ensuite percuté une voiture, ce qui a nécessité de changer le capot de la voiture de course. La voiture n°7 a de plus reçu une pénalité « drive-through » pour cet incident. Le trio a lutté pour rester dans la course et a réussi à se positionner en cinquième position du classement général. Audi a ainsi reçu 40 points au classement des constructeurs.

Le prochain rendez-vous pour Audi Sport en WEC sera la journée de test du Mans le 5 juin. L’équipe se préparera pour la 18ème participation du constructeur à la célèbre course de 24 heures ayant lieu les 18 et 19 juin prochains.

Résultats de la course

1 Di Grassi/Duval/Jarvis (Audi R18) - 160 tours

2 Dumas/Jani/Lieb (Porsche) –2 tours

3 Imperatori/Kraihamer/Tuscher (Rebellion) –4 tours

4 Heidfeld/Piquet/Prost (Rebellion) –5 tours

5 Fässler/Lotterer/Tréluyer (Audi R18) –5 tours

6 Rossiter/Trummer/Webb (CLM-AER) –9 tours

7 Lapierre/Menezes/Richelmi (Alpine) –9 tours

8 Cumming/Dalziel/Derani (Ligier-Nissan) –9 tours

9 Bradley/Merhi/Rao (Oreca-Nissan) –9 tours

10 Albuquerque/Gonzalez/Senna (Ligier-Nissan) –9 tours

– Fin –

Éléments associés

Choisir l'élément à télécharger

CP- Audi célèbre à Spa la première victoire en WEC de la saison.pdf
(09/05/16)
Communiqué de presse (29/04/16)

Audi vise un nouveau succès à Spa

• Seconde course des nouvelles Audi R18 • Dernière compétition FIA WEC avant les 24 Heures du Mans Audi a de grands projets pour la seconde manche du championnat du monde d’endurance (FIA WEC) se tenant le samedi 7 mai. Comme ces six dernières années, Audi vise de nouveau une place sur le podium du circuit de Spa en Belgique.

Ingolstadt, le 29 avril 2016 – Audi a de grands projets pour la seconde manche du championnat du monde d’endurance (FIA WEC) se tenant le samedi 7 mai. Comme ces six dernières années, Audi vise de nouveau une place sur le podium du circuit de Spa en Belgique.

Spa est un circuit exceptionnel pour les voitures de sport. Depuis 2010, Audi a remporté 10 trophées avec les prototypes Le Mans dont trois victoires en 2012, 2013, 2015, ainsi que trois secondes et troisièmes places. « En plus de nos succès, c’est toujours un plaisir de venir à Spa » explique le Dr Wolgang Ullrich, directeur Audi Motorsport. « Le circuit est difficile et les pilotes adorent ça. Audi compte également de nombreux fans belges ». Depuis 2010, Audi produit localement ses véhicules à l’usine de Bruxelles. L’année dernière, 32 000 Audi ont été livrées en Belgique.

Le fameux trio Audi composé de Marcel Fässler, André Lotterer et Benoît Tréluyer (CH/D/F) est  l’équipe ayant le mieux réussi à Spa ces dernières années. André Lotterer – né en Allemagne et élevé près de Nivelle à 150 Km de Spa – et ses deux coéquipiers ont remporté la course de WEC en 2013 et 2015. Ils se hissent à la seconde place du podium en 2012. D’autres pilotes Audi ont remporté de belles victoires sur ce circuit. Loïc Duval remporte le circuit-tradition en 2012 et monte sur le podium à deux autres occasions. Ses coéquipiers actuels, Lucas di Grassi (BR) et Oliver Jarvis (GB), ont également atteint le podium belge d’endurance à deux reprises pour Audi.

Le célèbre circuit de 7.004 km situé dans les Ardennes sera la seconde course de la nouvelle Audi R18 et le dernier round avant l’évènement majeur de la saison, les 24 Heures du Mans des 18 et 19 juin prochains. La course des 6 Heures de Spa commencera le 7 mai à 14h30 et retransmise en direct sur Eurosport de 19h à 20h45 (CEST). Audi publiera les dernières informations de la course sur Facebook (AudiSport), Twitter (@Audi_Sport) et sur l’application Audi Sport.

– Fin –

Éléments associés

Choisir l'élément à télécharger

CP- Audi vise un nouveau succès à Spa.pdf
(29/04/16)
MÉDIATHÈQUE