Audi R8 green hell : un hommage au palmarès de l’Audi R8 LMS

  • La voiture de course a gagné 5 fois les 24 Heures du Nürburgring depuis 2012
  • Une édition spéciale rend hommage à ces victoires légendaires sur « l’enfer vert »
  • Finitions vert Tioman, intérieur en Alcantara et coutures contrastantes exclusives
  • Moteur V10 à aspiration naturelle de 620 ch : de 0 à 100 km/h en 3,1 secondes

Neckarsulm, le 22 septembre 2020 - Depuis 2012, l’Audi R8 LMS a remporté cinq victoires aux 24 Heures du Nürburgring (« l’enfer vert » ou « Green Hell »), considérées comme l’une des courses d’endurance les plus populaires et les plus difficiles au monde. À l’occasion des 24 Heures du Nürburgring 2020 et en hommage à cette success-story, Audi Sport GmbH présente une version spéciale en édition limitée du modèle sportif, la R8 green hell (consommation de carburant combinée en l/100 km NEDC : 13.0 ; émissions de CO2 combinées en g/km NEDC : 299–297).
 
« Notre travail est synonyme de haute performance, tant dans la production en série que dans le sport automobile », explique Julius Seebach, directeur général d’Audi Sport GmbH. « Le modèle sportif R8 et la voiture de course R8 LMS ont été pensés et développés ensemble ; près de la moitié de leurs pièces sont identiques. L’édition spéciale R8 green hell puise dans le sport automobile et rend hommage à nos légendaires victoires sur le Nürburgring. »
 
Ces similitudes entre voiture de sport et voiture de course sont également mises à l’honneur lors de ces 24 Heures du Nürburgring. La R8 LMS GT3, dotée du numéro 1, employée par l’écurie Audi Sport Team Phoenix, est visuellement adaptée à la R8 green hell avec son flocage en aluminium vert foncé. Nico Müller, Frank Stippler, Dries Vanthoor et Frédéric Vervisch (Suisse/Allemand/Belge/Belge), qui ont tous gagné la course au moins une fois, sont les quatre conducteurs Audi qui se relaieront au volant de la R8 LMS. Le double vainqueur Frank Stippler, qui connaît « l’enfer vert » mieux que quiconque, entretient des liens étroits avec l’Audi R8. C’est au volant de la GT3 qu’il a décroché sa plus récente victoire aux 24 Heures du Nürburgring. Stippler s’est impliqué dès les débuts de l’Audi R8 LMS en 2009, pendant les tests de la première génération. Au-delà de ses aptitudes de pilote, il a également fait profiter le constructeur de ses compétences en ingénierie. Depuis, difficile d’imaginer le développement de voitures de course grand public et de modèles sportifs pour la route sans lui.
 
Une allure exclusive : flocage en aluminium vert Tioman et noir mat
Seuls 50 exemplaires numérotés de l’édition spéciale Audi R8 green hell sont disponibles dans le monde (au prix de 233,949.59 € en Allemagne). Son caractère exclusif est visible au premier coup d’œil. Peinte en vert foncé Tioman de série, elle porte bien son nom. En option, les clients pourront également choisir entre blanc ibis, gris Daytona et noir mythos. Le capot, les montants de pare-brise, le toit et l’extrémité arrière sont partiellement recouverts d’aluminium noir mat, ce qui lui confère une allure sportive. Les portières sont agrémentées du numéro de l’édition en grands chiffres mats et transparents, qui rappellent les numéros de départ de course. Le logo « GREEN HELL R8 » en noir brillant vient orner la sideblade et le pare-brise. Dotée du pack de finitions noir mat, l’extrémité avant, les bas de caisse et le diffuseur sont mis en valeur, tandis que les sideblades, les boîtiers de rétroviseurs et l’aileron arrière sont déclinés dans la même teinte. La surface des roues de 20 pouces, au design dynamique à 5 bras jumeaux, est également peinte en noir mat. Des détails rouges sur les jantes viennent parachever le design.
 
À l’intérieur, le conducteur est installé sur un siège baquet léger tapissé d’Alcantara au centre. La même matière est utilisée sur la bordure du volant, pourvu d’un marqueur à 12h, sur le capot au-dessus du bloc d’instruments digitaux, sur les accoudoirs latéraux, les protège-genoux et l’accoudoir central. Presque tous ces éléments présentent des coutures contrastantes bleu-vert « fougère Kailash ». Le Monoposto, cette grande arche qui encadre le cockpit, le tableau de bord, la poignée et le rail de porte, ainsi que les tapis à passepoil rouge affichent également des coutures contrastantes de cette couleur. Les tapis sont agrémentés du logo « GREEN HELL R8 ».
 
Performances supérieures : moteur V10 à aspiration naturelle de 620 ch
La R8 green hell s’inspire de l’Audi R8 V10 performance quattro dans sa version coupé. Son moteur V10 à aspiration naturelle envoie 456 kW (620 ch) de puissance (consommation de carburant combinée en l/100 km NEDC : 13.0 ; émissions de CO2 combinées en g/km NEDC : 299–297) aux quatre roues via la transmission S tronic à sept vitesses. Il permet ainsi à la voiture de sport haute performance de réaliser le sprint standard en 3,1 secondes et d’atteindre une vitesse de pointe de 331 km/h. La transmission quattro, qui répartit la puissance de façon variable entre les essieux en fonction des besoins, est adaptée à l’installation centrale du moteur. Un différentiel mécanique sur l’essieu arrière renforce encore plus la dynamique de conduite et la traction.
 
La carrosserie au design Audi Space Frame est faite d’aluminium et de polymère renforcé de fibres de carbone (PRFC). Le soubassement de la voiture de sport haute performance, y compris l’arbre de transmission, est presque entièrement recouvert de panneaux lisses. À l’avant, deux petits diffuseurs envoient de l’air au travers des passages de roues, contribuant au refroidissement des freins. À l’avant de l’essieu arrière, les panneaux sont agrémentés d’entrées d’air NACA, qui amènent l’air frais au moteur et à la boîte S tronic. À l’arrière, le large diffuseur situé sous la voiture contribue à ce que l’air retrouve une vitesse ambiante, sans causer de tourbillon excessif.
 
L’effet de succion permet à l’air de circuler plus librement, améliorant la déportance. Comme sur les voitures de course, deux triangles de suspension accueillent les roues. Les disques de freins sont en céramique PRFC. Le système Audi drive select inclut un mode Performance, qui offre trois degrés d’ajustement des principaux paramètres de conduite dynamique, en fonction du coefficient de friction de la route. Le conducteur peut accéder à cette fonction via un bouton satellite sur le volant.
 
Production : un transfert de technologie continu
L’Audi R8 green hell est produite à l’usine « Böllinger Höfe », près du site de Neckarsulm. La flexibilité est l’une des priorités dans cette usine. En plus des véhicules fabriqués en série, les employés produisent aussi la structure Audi Space Frame pour le modèle de course R8 LMS à l’atelier. Étant donné la complexité des procédures de travail, cela implique un transfert continu des technologies du sport automobile et un niveau de formation élevé.
 
Success-story : l’Audi R8 LMS aux 24 Heures du Nürburgring
Depuis 2009, la version GT3 de l’Audi R8 LMS écrit l’histoire du sport automobile grand public, tout particulièrement sur le circuit du Nürburgring. De 2009 à 2011, la voiture de course s’est offert la victoire dans la catégorie GT3 aux 24 Heures du Nürburgring à chacune de ses apparitions. En 2012, 2014, 2015, 2017 et 2019, elle a dominé le classement général. Ce score fait d’Audi le constructeur de GT3 le plus couronné de l’époque sur l’enfer vert. À ce jour, la voiture de course produite en série a remporté un total de 13 victoires générales dans des compétitions de 24 heures à Dubaï, Spa, Zolder et sur le Nürburgring. Le modèle a enregistré des performances tout aussi bonnes dans de nombreuses autres compétitions. Depuis 2009, deux générations d’Audi R8 LMS ont décroché 75 titres de pilote et se sont assuré une place dans 96 autres championnats dans le monde.
 
La famille R8 compte trois membres, dont le modèle phare : la R8 LMS GT3. La R8 LMS GT4, bien plus semblable au modèle produit en série, a rejoint son homologue en 2017. Elle compte déjà 18 titres mondiaux à son actif. Le modèle GT d’entrée de gamme a récemment été modernisé pour la saison 2020. Fin 2019, une nouvelle édition du modèle de course grand public d’Audi Sport a été mise sur le marché : la R8 LMS GT2. La voiture de course haut de gamme de 640 ch s’adresse tout particulièrement aux gentlemen qui aiment conduire.
 
Consommation de carburant des modèles mentionnés ci-dessus :
(La consommation de carburant et les émissions de CO2 dépendent des pneus/roues utilisés)
 
Audi R8 green hell
Consommation de carburant combinée en l/100 km NEDC : 13.0
Émissions de CO2 combinées en g/km NEDC : 299–297
 
Audi R8 V10 performance quattro
Consommation de carburant combinée en l/100 km NEDC : 13.0
Émissions de CO2 combinées en g/km NEDC : 299–297
 
– Fin –

Médias associés

TSP4797

A205747large

A205746large

A205745large

A205739large

A205740large

A205751large

A205750large

A205758large

A205757large

A205755large

A205764large

A205760large

A205759large

A205730large

A205729large

A205728large

A205727large

A205726large

A205725large

A205724large

A205723large

A205722large

A205720large

A205719large

A205716large

A205715large

A205714large

A205712large

A205733large

A205732large

A205731large

A205744large

A205748large

Footage_Audi_R8_Green_Hell.mp4

Trailer_Audi-R8_Green_Hell.mp4