La situation après trois mois : La dynamique d'Audi est forte au premier trimestre 2021

  • Chiffre d'affaires de 14,1 milliards d'euros, bénéfice d'exploitation de 1,4 milliard d'euros, rendement d'exploitation sur les ventes de 10,0 %, bénéfices avant impôts de 1,7 milliard d'euros.
  • Forte performance, en partie grâce aux éléments spéciaux : flux de trésorerie net de 3,1 milliards d'euros.
  • Le premier trimestre 2021 s’est caractérisé notamment par une forte demande, des effets positifs sur les prix et le mix, ainsi que des effets positifs de valorisation pour assurer l'approvisionnement en matières premières.
  • Audi accélère l'e-mobilité : lancement des modèles Audi e-tron GT et Audi Q4 e-tron
  • Jürgen Rittersberger membre du directoire en charge de la Finance : "Les investissements pour l'avenir sont un moteur important de la transformation".
Roissy-en-France, 11 Mai 2021 - Le Groupe Audi a prolongé son élan de fin d'année sur les premiers mois de l’année 2021 : au premier trimestre, les livraisons, le chiffre d'affaires et le résultat d'exploitation ont nettement augmenté par rapport aux chiffres de l'année précédente, qui avaient été marqués par la pandémie. Le rendement opérationnel des ventes s'est élevé à 10,0%. Après les solides chiffres de fin d'année, Audi a commencé la nouvelle année avec succès, avec des affaires solides en Chine et aux États-Unis. Grâce à une discipline constante en matière d'investissements et de coûts, ainsi qu'aux effets découlant du trimestre précédent, le cash-flow net a atteint un niveau élevé à 3,1 milliards d'euros et a confirmé une fois de plus la solidité financière d’Audi. Avec les premières mondiales des modèles entièrement électriques Audi e-tron GT et Audi Q4 e-tron en février et en avril, Audi accélère également de manière significative son parcours pour devenir un fournisseur premium de mobilité électrique.
 
Entre janvier et mars, l'entreprise a livré 462 828 véhicules (2020 : 352 993) Audi à ses clients, soit plus de 31 pourcents de plus que l'année précédente, marquée par la pandémie. Les quatre anneaux ont donc mieux progressé que le marché mondial total des voitures, qui a augmenté d'environ 20 pour cent. La persistance de la forte demande des clients montre que l'entreprise est bien positionnée avec son portefeuille actuel de produits. Au cours des trois premiers mois, le constructeur premium Audi a réalisé une nette augmentation par rapport à l'année précédente, notamment avec ses modèles Q et dans les segments supérieurs. Les livraisons des modèles Audi e-tron ont été supérieures d'un quart à celles de l'année précédente (+27 %).
 
Les différences entre les régions de vente sont évidentes : sur le marché chinois, le constructeur aux quatre anneaux a réalisé le meilleur trimestre de son histoire (207 386 véhicules). Aux Etats-Unis également, Audi a connu le meilleur début d'année de son histoire : avec près de 55 000 livraisons, la marque a livré plus de voitures à ses clients que jamais auparavant au premier trimestre. En Europe, en raison des effets de la pandémie et des restrictions qui y sont associées, mais aussi en raison des pénuries de semi-conducteurs, Audi a conclu le premier trimestre 2021 légèrement en dessous de l'année précédente (-6,1%).
 
Dans le cadre de cette évolution positive du volume, le chiffre d'affaires du premier trimestre a atteint 14 067 millions d'euros (2020 : 12 454 millions) et a ainsi dépassé de 12,9 % celui de l'année précédente. Les modèles Audi Q7, Audi Q8, Audi e-tron et Audi A6 ont connu un grand succès aux États-Unis et en Chine. En Europe, les ventes de l'Audi Q3 ont eu un effet particulièrement favorable sur le chiffre d'affaires. Le chiffre d'affaires de Lamborghini a également dépassé le niveau déjà élevé de l'année précédente, à 509 millions d'euros (2020 : 483 millions d'euros).
 
Bénéfice d'exploitation nettement supérieur à celui de l'année précédente
Pour les trois premiers mois de l'année, le Groupe Audi a réalisé un bénéfice d'exploitation de 1 404 millions d'euros (2020 : 15 millions d'euros). Le rendement opérationnel sur le chiffre d'affaires a augmenté à 10,0 % (2020 : 0,1 %). Le niveau élevé des bénéfices et de la marge bénéficiaire reflète à la fois la forte performance opérationnelle et les effets d'évaluation positifs dans la garantie de l'approvisionnement en matières premières, s'élevant à 0,7 milliard d'euros par rapport au trimestre de l'année précédente. Les influences favorables sur la rentabilité du trimestre d'ouverture proviennent également d'effets de prix et de mix avantageux, par exemple une baisse significative des mesures de soutien des ventes.
 
"Un moteur de la transformation"
" Les derniers mois ont clairement montré à quel point le Groupe Audi est bien positionné. Nous avons fait passer la forte dynamique du quatrième trimestre à l'année 2021, continué à réduire les coûts de manière mesurée et donné la priorité aux projets futurs. En tant que membre du groupe Volkswagen, nous profitons chez Audi de synergies que d'autres constructeurs premium peuvent difficilement égaler. Un bon exemple en est la nouvelle Audi Q4 e-tron, entièrement électrique, basée sur la plateforme MEB du groupe", déclare Jürgen Rittersberger, qui est devenu le nouveau directeur financier d'Audi le 1er avril 2021. "Nous nous concentrons, comme auparavant, sur la sécurisation et le renforcement de notre base financière pour l'avenir. Ce n'est que de cette manière que nous pourrons poursuivre nos objectifs d'innovation et notre transformation en un fournisseur de mobilité haut de gamme durable et en réseau. Nos investissements sont donc un moteur important de cette transformation."
 
L'un des principaux thèmes du premier trimestre était l'e-roadmap : avec les premières mondiales de la série Audi e-tron GT en février et de la série Audi Q4 e-tron à la mi-avril, Audi a augmenté le nombre de modèles entièrement électriques dans sa gamme de produits. Le portefeuille électrique s'est donc enrichi de quatre modèles supplémentaires : l'e-tron GT quattro, la RS e-tron GT, la Q4 e-tron et la Q4 Sportback e-tron. Avec la série Audi Q4 e-tron, la société a présenté sa première voiture entièrement électrique dans le segment compact. En plus d'être produite dans l'usine multimarque de Volkswagen à Zwickau, la Q4 e-tron est également basée sur la « boite à outil » modulaire (MEB) du groupe Volkswagen, qui fournit une plateforme très polyvalente et variable pour de nombreux modèles entièrement électriques. Avec le Q4 e-tron, Audi utilise le niveau élevé de synergies au sein du Groupe Volkswagen.
 
Au premier trimestre, le groupe Audi a enregistré des bénéfices avant impôts s'élevant à 1 689 millions d'euros (2020 : 545 millions d'euros). Le résultat financier a baissé à 285 millions d'euros (2020 : 530 millions d'euros). Par rapport à l'année précédente, la raison de cette baisse est la vente au sein du Groupe Volkswagen d'Audi Electronics Venture GmbH, qui avait apporté une contribution positive au résultat financier au premier trimestre 2020. Cette ancienne filiale d'Audi constitue la base de l'unité logicielle du Groupe Volkswagen, qui opère désormais sous la nouvelle marque CARIAD. En revanche, la bonne marche des affaires en Chine a eu un impact positif sur le résultat financier.
 
Fort flux de trésorerie net
Au premier trimestre, le flux de trésorerie net a atteint 3 085 millions d'euros (2020 : 952 millions d'euros), soulignant la forte capacité d'autofinancement du Groupe Audi. Outre une rentabilité solide et une discipline continue en matière d'investissement, les Quatre Anneaux ont également bénéficié des effets différés du quatrième trimestre à fort volume. En décembre notamment, les livraisons ont atteint un niveau très élevé, ce qui signifie que certains encaissements ont été décalés au premier trimestre 2021.
 
L'entreprise continue de faire preuve d'un optimisme prudent pour les mois à venir. Outre les effets de la pandémie, la situation en matière d'approvisionnement en semi-conducteurs reste tendue. Les prévisions restent donc inchangées : pour l'ensemble de l'année 2021, le groupe Audi s'attend à ce que les livraisons et le chiffre d'affaires soient nettement supérieurs à ceux de l'année précédente. La planification de l'entreprise prévoit un rendement opérationnel sur les ventes compris entre 7 et 9 pour cent. En ce qui concerne le cash-flow net, le groupe Audi prévoit un chiffre compris entre 3,5 et 4,5 milliards d'euros.
 
 
 
Quelques chiffres clés Audi Group :
  T1 2021 T1 2020
Véhicules livrés 462 828 352 993
Chiffre d'affaires Audi en millions d'euros 14 067 12 454
Résultat d'exploitation Audi en millions d'euros 1 404 15
Rentabilité opérationnelle des ventes Audi 10,0% 0,1%
Flux de trésorerie net Audi en millions d'euros 3 085 952
  
 
 
 
Livraisons Audi :
  T1 2021 T1 2020 Variation
Monde 462 828 352 993 +31,1%
Europe 155 325 165 389
-6,1%
Allemagne 47 523 62 959 -24,5%
UK 29 422 30 684 -4 ,1%
France 11 592 9 169 +26,4%
Italie 16 396 12 435 +31,9%
Espagne 8 403 10 479 -19,8%
USA 54 840 41 367 +32,6%
Mexique 2 816 2 409 +16,9%
Brésil 1 585 1 480 +7,1%
Chine 207 386 113 330 +83%
 
 -Fin- 
 

Médias associés