Audi défie la crise du coronavirus avec une performance robuste pour l'exercice 2020

  • Markus Duesmann, PDG : "Une conclusion réussie de l'exercice 2020 grâce à une belle performance des équipes"
  • Dans un environnement de marché difficile : chiffre d’affaires d'environ 50 milliards d'euros
  • Le bénéfice d'exploitation avant éléments spéciaux tombe à 2,7 milliards d'euros ; le rendement d'exploitation des ventes avant éléments spéciaux est de 5,5 %
  • Le plan de transformation d'Audi (ATP) et Audi.Zukunft apportent des contributions importantes
  • Le net cash-flow s’élève à 4,6 milliards d'euros
  • Continuer à mettre l'accent sur l'électromobilité : en 2021, pour la première fois, plus de la moitié des modèles nouvellement introduits seront électrifiés
  • Le directeur financier Arno Antlitz : "Audi est bien positionnée et conserve la possibilité d’investir dans les domaines liés à l'avenir"
Roissy-en-France, 18 Mars 2021 - Même en 2020, une année commerciale difficile, Audi a poursuivi avec vigueur sa transformation en tant que fournisseur de mobilité premium et durable. En raison de la pandémie, les livraisons et le chiffre d'affaires ont sensiblement diminué au premier semestre. Grâce à un solide second semestre, dont un excellent quatrième trimestre, le chiffre d'affaires a atteint un total d'environ 50 milliards d'euros pour l'exercice 2020. Le bénéfice d'exploitation avant éléments spéciaux s'est élevé à 2,7 milliards d'euros, et le rendement d'exploitation sur les ventes avant éléments spéciaux à 5,5 %. Outre les synergies au sein du Groupe Volkswagen, les plans de transformation Audi (ATP) et Audi.Zukunft ont apporté d'importantes contributions financières. Le cash-flow net reste un point fort de l'entreprise, avec 4,6 milliards d'euros. Ce résultat s'explique par la poursuite de l’effort en matière de coûts et d'investissements et par la cession de participations au sein du Groupe Volkswagen pour un montant d'environ 1,5 milliard d'euros. L'entreprise a résolument fait avancer sa conversion vers l’électromobilité : rien qu'en 2021, Audi a doublé le nombre de modèles entièrement électriques dans sa gamme et a également renforcé son offensive en matière de PHEV. Sous réserve de l'évolution de la pandémie de coronavirus et de l'approvisionnement en semi-conducteurs, Audi envisage 2021 avec un optimisme prudent.

" Audi a résolument fait face aux défis de l'année dernière et a fait tout ce qui était nécessaire pour sortir plus fort de la crise ", déclare Markus Duesmann, PDG d'AUDI AG. " Les conséquences mondiales de la pandémie de coronavirus ont eu une influence décisive sur notre exercice commercial. Après un effondrement de la demande de véhicules dans toutes les régions du monde, la stabilité est revenue sur les marchés, plus tard dans l'année - d'abord en Chine, puis en Europe et aux États-Unis également. Au quatrième trimestre, enfin, nous avons pu conclure l'année avec un nombre record de livraisons - c'est le trimestre le plus réussi de l'histoire de l'entreprise. Au total, nous avons obtenu un rendement d'exploitation sur les ventes avant éléments spéciaux de 5,5 % au cours de l'exercice 2020. Ce résultat est aussi le fruit d'une gestion de crise responsable durant la pandémie et surtout d'une forte performance des équipes. Je suis ravi de la flexibilité et de l’adaptation au changement des employés d'Audi."
 
Le nombre total de livraisons de véhicules Audi en 2020 s'est élevé à 1 692 773 (2019 : 1 845 573). Ici, la chute d'environ 8 % résultant de la pandémie a été nettement inférieure à la chute de près de 15 % du marché mondial total. Après un début d'année difficile, les marchés se sont considérablement redressés : avec 505 583 livraisons (4ème trimestre 2019 : 488 471), Audi a même pu conclure l'exercice avec le trimestre le plus réussi de l'histoire de l'entreprise. Les raisons de cette forte reprise fin 2020 sont la gestion active de la crise sanitaire par l'entreprise et une reprise notable sur les marchés principaux. En outre, grâce à l'expansion des ventes et des services numériques, Audi a réagi avec souplesse aux défis de la pandémie.
 
En 2020, les modèles haut de gamme et les SUV ont connu un succès particulier. Ainsi, les livraisons de l'Audi Q3 et de l'Audi A6 ont augmenté respectivement de 18,1 et 11,8 % par rapport à l'année précédente. L'Audi e-tron, avec l'Audi e-tron Sportback, a été le véhicule électrique le plus vendu au monde par un constructeur premium allemand, avec une croissance de la demande de près de 80% par rapport à l'année précédente. La gamme e-tron contribue ainsi de manière décisive à la réalisation des objectifs de l'entreprise en matière d'émissions de CO2. Audi Sport GmbH a également obtenu un nouveau meilleur résultat pour l'exercice 2020, avec une augmentation des livraisons de 16,1 % par rapport à l'année précédente.
 
En termes de volume, le chiffre d'affaires du Groupe Audi en 2020 s'est élevé à 49 973 millions € (2019 : 55 680 millions). Le bénéfice d'exploitation avant éléments spéciaux a été de 2 739 millions € (2019 : 4 509 millions), ce qui équivaut à un rendement d'exploitation sur les ventes avant éléments spéciaux de 5,5 % (2019 : 8,1 %). Le quatrième trimestre, surtout, avec un bénéfice d'exploitation avant éléments spéciaux de 2 456 millions d'euros (2019 : 1 271 millions) et un rendement d'exploitation sur les ventes de 14,7 % (2019 : 8,9 %), a permis à l'entreprise de compenser au mieux les pertes du premier semestre de l'année. Cette solide performance s'explique, d'une part, par une hausse significative du nombre de véhicules livrés à mesure que les marchés se redressent. D'autre part, Audi a maintenu une discipline stricte en matière de coûts et d'investissements jusqu'à la fin de l'année.
 
Une contribution positive à l'évolution financière a également été apportée par la mise en œuvre réussie du plan de transformation Audi (ATP). Ici, des mesures d'une valeur totale de 2,6 milliards d'euros (2019 : 2,5 milliards) ont été mises en œuvre. Dans une large mesure, ces économies ont influencé les bénéfices opérationnels et auront également un impact durable dans les années à venir. Depuis son lancement il y a deux ans, ce programme d'amélioration de l'efficacité a permis de dégager 7 milliards €. L'objectif est d'atteindre un total d'environ 15 milliards d'euros jusqu'en 2022 grâce à des mesures du côté des coûts et des revenus. En raison de la perte de volume due à la pandémie, il pourrait toutefois y avoir un léger retard dans ce domaine.
L'accord Audi.Zukunft (Audi.Future) conclu en 2019 contribue également de manière notable au succès grâce à une réduction des coûts d'emploi. Comme auparavant, l'entreprise s'en tient à sa garantie d'emploi jusqu'en 2029 et assure la compétitivité à long terme en utilisant les capacités des usines sur la base d'une plateforme.
 
"Même au cours de l'année turbulente de 2020, Audi a démontré sa robustesse et sa bonne situation commerciale", déclare Arno Antlitz, directeur financier d'AUDI AG. "Au sein de la pandémie que nous traversons, nous avons renforcé notre discipline en matière d'investissements et de coûts sans compromettre la substance des produits ou la forme de la marque Audi pour l'avenir. Le plan de transformation Audi et l'accord de base Audi.Zukunft sont tous deux bien établis. Les deux programmes ont apporté une contribution importante aux résultats du Groupe Audi qui sont plus que respectables, et nous ont permis de continuer à investir dans l'électrification et la digitalisation de nos produits."
 
Les résultats financiers du Groupe Audi ont augmenté par rapport à l'année précédente pour atteindre 1 618 millions d'euros (2019 : 713 millions). La raison principale en est la bonne performance de la marque Audi en Chine, où la reprise était déjà perceptible en mars 2020 et où les chiffres de livraison mensuels de l'année précédente ont été dépassés à partir d'avril. Le chiffre cumulé des livraisons en Chine a dépassé de 5,4 % celui de l'année précédente - malgré un recul du volume du marché. En outre, la vente au sein du Groupe Volkswagen d'Audi Electronics Venture GmbH a eu une influence favorable sur les résultats financiers à hauteur de 589 millions d'euros. Le résultat final des bénéfices avant impôts s'est élevé à 4 187 millions € (2019 : 5 223 millions) .
 
L'engagement du personnel d'Audi au cours d'une année 2020 extrêmement difficile a été récompensé par une participation aux bénéfices. Pour un ouvrier qualifié des usines allemandes, la somme de la participation aux bénéfices Audi en 2020 s'élève à 1 080 € (2019 : 3 880). La base en est la formule de calcul dépendant des bénéfices d'exploitation qui est fixée dans l'accord salarial. Dans les filiales Audi aussi, il existe des accords sur la participation aux bénéfices. En outre, Audi verse une prime spéciale de 1 200 € aux employés d'AUDI AG qui sont rémunérés selon la convention collective, pour les remercier de leur flexibilité et de leur engagement pendant la pandémie.
 
Le cash-flow net traditionnellement solide d'Audi a augmenté au cours de l'année difficile de 2020 pour atteindre un total de 4 589 millions d'euros (2019 : 3 160 millions). Cela s'explique principalement par un contrôle plus strict des investissements et des coûts. Les investissements fixes, notamment, ont été considérablement réduits par Audi : la proportion s'élève à 3,8 % (2019 : 4,9 %). La vente de participations au sein du Groupe Volkswagen a eu un effet positif sur les liquidités nettes de 1,5 milliard €. Par conséquent, les liquidités nettes, à 22 377 millions d'euros (2019 : 21 754 millions), restent stables à un niveau élevé.
 
Afin de relever les défis de la transformation de l'industrie automobile, le Groupe Volkswagen combine ses ressources. C'est pourquoi, lors de l'assemblée générale annuelle de 2020, les actionnaires ont approuvé un retrait obligatoire conformément à la loi sur l'actionnariat. Ainsi, toutes les actions détenues par les actionnaires minoritaires d'AUDI AG sont passées à Volkswagen AG. Il s'agissait d'une étape importante permettant à Audi de maintenir une position forte et compétitive à l'avenir. Les synergies au sein du Groupe Volkswagen peuvent désormais être exploitées plus efficacement. Un exemple clé d'une coopération étroite au sein du Groupe est la Car.Software Organization, fondée à la mi-2020, dans laquelle le savoir-faire en matière de logiciels des marques du Groupe Volkswagen est réuni et développé. Cette nouvelle société du Groupe Volkswagen, dans laquelle le PDG d'Audi, Markus Duesmann, a pris le rôle de président du conseil, développe une architecture électronique unifiée et un système d'exploitation pour toutes les marques. Fin 2024, cette plateforme logicielle sera présentée pour la première fois sur le premier modèle Audi basé sur le projet Artemis. Le système d'exploitation sera intégré progressivement dans tous les véhicules du groupe Volkswagen. Grâce au transfert budgétaire des coûts de développement vers la Car.Software Organization et aux gains d'efficacité réalisés par le développement technique, la part des coûts de recherche et de développement pour l'exercice 2020 est tombée à 7,3 % (2019 : 7,9 %).
 
Les investissements pour les modèles et technologies futurs restent intacts pour Audi. De cette manière, Audi avance à grands pas dans son électro-offensive pendant la pandémie. Cette approche commerciale et stratégique est visible dans les investissements prévus au cours des cinq prochaines années. Près de la moitié des investissements totaux prévus, soit 35 milliards d'euros, seront consacrés aux technologies futures - dont environ 15 milliards d'euros pour l'électromobilité et l'hybridation uniquement.
 
En 2021, pour la première fois, plus de la moitié des modèles nouvellement introduits seront électrifiés. Cela a commencé en février avec la première mondiale de l'Audi e-tron GT, la première Audi entièrement électrique, fabriquée en Allemagne. Au milieu de l'année, l'Audi Q4 e-tron et l'Audi Q4 e-tron Sportback seront déjà sur la ligne de départ : ces modèles permettent aux clients comme les entreprises d'entrer dans le monde électrique d'Audi et pour la première fois sur un segment de véhicules compacts. En outre, Audi enrichit sa gamme de PHEV : la moitié de la gamme thermique sera dotée d'un modèle hybride rechargeable dès l'année en cours. Audi prévoit d'offrir plus de 20 modèles entièrement électrifiés d'ici 2025 et entend poursuivre l'expansion significative de son portefeuille de PHEV. L'entreprise prévoit qu'à cette date, environ un tiers des livraisons mondiales de véhicules aux clients seront constituées d'automobiles entièrement électriques et hybrides.
 
Dans la mise en œuvre de l'e-roadmap, le marché chinois joue un rôle décisif. L'entreprise y renforce encore sa présence et procède à la réorientation ciblée de son modèle commercial. Audi a posé un jalon important en créant l'Audi FAW New Energy Vehicle Company, une entreprise coopérative avec FAW, un partenaire de longue date. Sur la base de la Premium Platform Electric (PPE) développée conjointement avec Porsche, des véhicules électriques seront produits à partir de 2024 à Changchun (Chine) pour le marché chinois. " La Chine est pour nous un important pourvoyeur d'impulsions technologiques et un pilier essentiel du succès à long terme d'Audi ", déclare Markus Duesmann, PDG d'Audi. " En particulier dans le segment premium, nous voyons encore un énorme potentiel en Chine et nous allons donc renforcer encore notre portefeuille de produits sur notre plus grand marché." D'ici la fin 2021, douze modèles Audi seront produits en Chine dans la coentreprise FAW-Volkswagen établie de longue date.
 
Dans la perspective de 2021, le groupe Audi s'attend à une reprise de l'économie mondiale, sous réserve de nouveaux développements liés à la pandémie de coronavirus. " Nous envisageons l'année 2021 avec un optimisme prudent ", déclare Arno Antlitz. " Nous voulons poursuivre la forte dynamique du quatrième trimestre. Notre objectif ambitieux est de connaître une croissance significative par rapport à l'année précédente."
 
Sur la base de sa gamme de produits attrayants, le groupe Audi prévoit une nette augmentation des livraisons et du chiffre d'affaires par rapport à l'année précédente. Pour 2021, l'entreprise prévoit un rendement opérationnel sur les ventes compris entre 7 et 9 % et vise ainsi à se rapprocher de sa zone stratégique de 9 à 11 %. Ce faisant, Audi, en tant que constructeur haut de gamme, donne la priorité aux investissements liés aux produits et réduit d'un point de pourcentage sa zone cible stratégique pour les investissements fixes, qui se situe entre 4 et 5 % du chiffre d'affaires. En revanche, Audi intensifie les investissements dans les produits et les technologies futures. Au lieu de 5 à 6 %, comme c'était le cas jusqu'à présent, Audi prévoit de consacrer 6 à 7 % de son chiffre d'affaires à la recherche et au développement - soulignant ainsi sa force d'innovation et accélérant sa transformation en un fournisseur de mobilité premium durable.
 
Résumé de certains chiffres clés du groupe Audi
 
  2020 2019
Véhicules livrés 1 692 773 1 845 573
Chiffre d’affaires Audi Group en millions EUR 49 973 55 680
Bénéfice d’exploitation avant éléments spéciaux en millions EUR 2 739 4 509
Rendement d’exploitation avant éléments spéciaux en % 5,5 8,1
     
Bénéfice d’exploitation en millions EUR 2 569 4 509
Rendement d’exploitation en % 5,1 8,1
     
Net cash-flow Audi Group en millions EUR 4 589 3 160
Liquidités nettes Audi Group en millions EUR 22 377 21 754
     
Retour sur investissement en % 7,4 12,7
 
– Fin –

Médias associés

Audi en 2020.mp4

Télécharger

The e-tron story.mp4

Télécharger

Interview Arno Antlitz.mp4

Télécharger

Interview Markus Duesmann.mp4

Télécharger