Audi France Media
Communiqué de presse
Audi imagine le premier concept-car virtuel pour le film d’animation des studios Blue Sky : LES INCOGNITOS à Noël au cinéma ! >>
(26/11/19)
Communiqué de presse
Audi e-tron Sportback : le SUV coupé de la famille e-tron >>
(20/11/19)
Communiqué de presse
Le modèle le plus sportif de la gamme quattro : la nouvelle Audi RS Q8 >>
(27/11/19)
Communiqué de presse
Audi e-tron Sportback : le SUV coupé de la famille e-tron >>
(20/11/19)
Le modèle le plus sportif de la gamme quattro : la nouvelle Audi RS Q8 >>
(27/11/19)
Communiqué de presse
Encore plus pointues et frappantes : les nouvelles Audi R8 V10 RWD et Audi R8 LMS GT4 >>
(06/11/19)
ACTUALITÉS
Communiqué de presse (10/12/19)

Perfectionnement : refonte de la RS 5 Coupé et de la RS 5 Sportback

• Design extérieur plus affirmé pour la RS 5 Coupé* et la RS 5 Sportback • Nouveau concept opérationnel avec un grand écran tactile MMI touch • Moteur V6 bi-turbo délivrant 450 ch et 600 Nm de couple, de 0 à 100 km/h en 3,9 secondes

Ingolstadt, le 10 décembre 2019 - Audi a revu la RS 5 Coupé (consommation de carburant combinée en L/100 km : 9,1 ; émissions de CO2 combinées en g/km : 208) et la RS 5 Sportback (consommation de carburant combinée en L/100 km : 9,2 ; émissions de CO2 combinées en g/km : 209) avec de nouveaux détails qui rendent son design extérieur encore plus progressiste. Sur le plan de l’infodivertissement, les deux modèles intègrent la nouvelle technologie tactile MMI avec un grand écran central. Le V6 bi-turbo, qui développe 450 ch et 600 Nm de couple (consommation de carburant combinée en L/100 km : 9,1-9,2 ; émissions de CO2 combinées en g/km : 208-209), offre toujours des performances impressionnantes. En France la commercialisation de la nouvelle RS 5 débutera en février 2020 à un prix initial de 97 570 EUR.

 

« La refonte de la RS 5 Coupé et de la RS 5 Sportback vient clore en beauté le 25e anniversaire de nos modèles RS et le renouvellement de notre gamme », a déclaré Oliver Hoffmann, directeur général d’Audi Sport GmbH. « Grâce à la transmission quattro permanente de série, ces deux modèles occupent une place privilégiée sur le segment. »

 

Épuré : le design extérieur
Le design extérieur raffiné des deux RS 5* est reconnaissable au premier coup d’œil. La calandre Singleframe est plus large et plus basse. Avec ses lignes soignées, la RS 5 suit les traces de ses grandes sœurs, la RS 6* et la RS 7*, en matière de design. Des prises d’air discrètes au-dessus de la calandre rappellent l’Audi Sport quattro de 1984. Les passages de roues, 40 millimètres plus larges, confèrent à la RS 5* une allure musclée. Les phares Matrix LED en option avec Audi laser light sont agrémentés d’une paupière foncée, qui distinguent les deux modèles RS 5 du modèle A5 de base. Les grandes entrées d’air aux contours marqués affichent une nouvelle coupe pentagonale.

 

 

 

Les bas de caisse et le diffuseur à l’extrémité arrière, qui abrite les deux grands pots du système d’échappement, ont également été redessinés. Les packs de design noir brillant, aluminium mat et carbone confèrent une allure encore plus spécifique aux appliques des extrémités avant et arrière et des bas de caisse. Sur demande, les quatre anneaux et les logos RS peuvent être déclinés en noir. Les coloris bleu Turbo et rouge Tango ont rejoint la palette de couleurs du constructeur. La version Coupé est dotée d’un toit en carbone avec une structure en fibre de carbone qui réduit le poids de 4 kilogrammes et abaisse le centre de gravité.

 

Tendance : l’intérieur

À l’intérieur des nouveaux modèles RS 5*, ce sont les lignes horizontales et les couleurs sombres qui prédominent. De série, les sièges RS sport sont recouverts de cuir et d’Alcantara. Du cuir nappa fin est disponible en option. Le pack de design RS avec des touches rouges ou grises est disponible sur demande. Les éléments de contrôle tels que le volant et le levier de vitesses, ainsi que le rembourrage au niveau des genoux sont recouverts d’une housse en Alcantara avec des coutures rouges ou grises contrastantes.

 

Des boutons à effleurer plutôt qu’à tourner : le nouveau concept opérationnel
Le nouveau concept opérationnel des deux modèles RS 5* se concentre sur un écran tactile MMI de 10,1 pouces. Le grand écran autonome à réponse haptique est légèrement incliné vers le conducteur. Si le véhicule est équipé du système d’infotainment haut de gamme MMI navigation plus, un écran RS spécifique renseigne le conducteur sur la température de la transmission, l’accélération longitudinale et latérale, le différentiel sport quattro, la pression et la température des pneus.

 

Dans l’Audi virtual cockpit plus en option (doté d’un écran de 12,3 pouces), le conducteur peut jongler entre plusieurs écrans. L’un d’eux, au design de performance propre aux modèles RS, affiche l’échelle de la vitesse rotationnelle sous la forme d’un angle comprenant un témoin de changement de vitesse. Lorsque le conducteur
utilise le bouton de mode RS au volant pour sélectionner l’un des deux nouveaux modes RS individuels, l’écran de performance RS se déploie et affiche les valeurs maximales des forces g, par exemple. L’affichage tête haute en option propose également des graphiques propres aux modèles RS.

 

Traction, dynamisme et stabilité : la transmission

Capacité de traction, puissance et efficience : le V6 bi-turbo 2.9 TFSI, au cœur des modèles RS 5 (consommation de carburant combinée enL/100 km** : 9,1-9,2 ; émissions de CO2 combinées en g/km** : 208-209), développe une puissance inchangée de 450 ch et un couple monstre de 600 Nm dès 1 900 tr/min. Les deux modèles RS 5* réalisent le 0 à 100 km/h en 3,9 secondes et peuvent atteindre une vitesse maximale de 280 km/h sur demande.

 

Une boîte tiptronic à 8 rapports avec changement de vitesse rapide transfère la puissance du moteur vers la transmission intégrale permanente quattro. Le conducteur peut changer de vitesse via de nouvelles grandes palettes en aluminium au volant. La transmission quattro fournit aux deux modèles RS* la quantité de traction, de dynamisme et de stabilité supplémentaire dont ils ont besoin, quelles que soient les conditions climatiques. Le différentiel sport sur l’essieu arrière, qui répartit activement le couple entre les roues, crée une conduite encore plus sportive.

 

Haute précision : la suspension
De série, les deux modèles RS 5* sont équipés d’une suspension RS sport. La suspension RS sport plus avec système de stabilisation hydraulique Dynamic Ride Control (DRC) en cas de roulis et de tangage est disponible en option. Elle utilise des ressorts en acier et des amortisseurs ajustables en trois étapes connectés les uns aux autres via des conduits d’huile diagonaux et une soupape centrale. Lors d’un virage à grande vitesse, les soupapes régulent la circulation de l’huile dans l’amortisseur de la roue avant à l’extérieur du virage. Elles renforcent le soutien et réduisent le roulis et le tangage, améliorant ainsi la tenue de route du véhicule.

 

En plus des modes confort, auto et dynamique existants, le système de sélection du mode de conduite Audi drive select (de série) propose deux nouveaux modes, RS1 et RS2. Une fois que le conducteur a configuré les deux modes en fonction de ses préférences personnelles et les a sauvegardés, il peut les activer directement via le bouton « RS MODE » sur le volant, sans avoir à toucher à nouveau l’écran MMI. Le système modifie de précieux éléments techniques, tels que le moteur, la transmission, l’amortissement, la direction et la direction dynamique, le différentiel sport ou encore le son du moteur.

 

Les nouveaux modèles RS 5* sont équipés de roues de 19 pouces. De nouvelles roues de 20 pouces sont disponibles sur demande dans trois versions, l’une d’elles entièrement peinte en noir brillant et une autre en bronze mat. Sur le système de freinage de série, les disques en acier sont enserrés par des étriers peints en noir ou en rouge. En guise d’alternative, Audi propose des disques de freins céramiques et fibre de carbone pour l’essieu avant avec des étriers peints en gris, rouge ou bleu.

 

Sportif et luxueux : l’équipement
Le système d’infotainment haut de gamme MMI navigation plus inclut une nouvelle unité principale, la troisième génération de la plateforme d’infotainment modulaire (MIB 3), dotée de nombreuses fonctions. Le portefeuille Audi connect enrichit la navigation de nombreux services en ligne. Certains des quelque 30 systèmes d’assistance à la conduite disponibles sont inclus de série. Les autres sont disponibles individuellement en option ou réunis dans les packs Route et Stationnement.

 

En France, la commercialisation de la nouvelle RS 5* débutera en février 2020 à un prix initial de 97 750 EUR pour les deux modèles.

 

– Fin –

Communiqué de presse (06/12/19)

Chiffres record pour Audi en Novembre : Livraisons en croissance de 23,1% pour 163 350 véhicules livrés.

• L'Amérique du Nord et la Chine clôturent le mois avec de nouveaux records • Environ 1 669 600 unités dans le monde depuis janvier, soit un chiffre supérieur à celui de l’année dernière • Hildegard Wortmann, membre du conseil de direction des ventes et du marketing: «Notre renouvellement de gamme gagne du terrain à la fin de l'année dans le monde»

Ingolstadt, le 6 décembre 2019 - AUDI AG a livré environ 163 350 voitures (+ 23,1%) à ses clients du monde entier le mois dernier, soit un chiffre record jamais inégalé auparavant en un seul mois de novembre. Outre la forte croissance en Europe (+ 33,0%), liée à la mise en place de la norme WLTP, des chiffres record dans les régions centrales de lAmérique du Nord (+ 17,3%) et de la Chine (+ 16,8%) ont contribué à ce nouveau record. À présent, la société a également dépassé les chiffres cumulés de l'exercice précédent pour la première fois depuis le début de l'année : de janvier à novembre, la marque aux quatre anneaux a livré environ 1 669 600 voitures (+ 0,7%).

«Notre renouvellement de gamme gagne du terrain en fin d'année», a déclaré Hildegard Wortmann, membre du conseil de direction des ventes et du marketing chez AUDI AG. «L’Amérique du Nord profite de la disponibilité totale de la nouvelle Audi Q3 depuis quelques mois ; les deux modèles électriques, l'Audi e-tron et l'Audi Q2 L         e-tron*, ainsi que l'Audi Q8 ont renforcé notre portefeuille en novembre en Chine. Malgré un environnement de plus en plus hostile, nous espérons toujours des livraisons performantes auprès de nos clients et une légère croissance pour 2019 dans son ensemble. »

Les livraisons en Europe ont augmenté pour atteindre environ 707 650 véhicules depuis janvier, ce qui représente une augmentation de 2,2% sur un an. La forte augmentation de 33,0%, qui s'est établie à environ 58 300 unités en novembre, est une nouvelle fois également imputable aux effets de l'année précédente associés au basculement WLTP et aux changements de modèles. En Allemagne, Audi a livré      19 526 voitures à ses clients en novembre, soit une augmentation de 24,3%. Les livraisons ont augmenté de 4,1% à 253 443 voitures depuis janvier. L'Audi Q3       (23 303 voitures, + 67,7%), l'Audi A6 (41 899, + 18,4%) et l'Audi Q8 (5 751 voitures, + 131,2%) ont contribué positivement à la croissance du marché intérieur.

Les livraisons en Amérique du Nord ont augmenté en novembre pour atteindre un nouveau record: 25 230 voitures (+ 17,3%), avec environ 241 100 véhicules livrés aux clients (-3,3%) depuis le début de l'année. Aux États-Unis, les livraisons ont augmenté de 20,7% pour atteindre 20 618 voitures en novembre. Depuis janvier, Audi a livré 198 261 voitures aux États-Unis, soit un niveau comparable à celui de l'année précédente (-1,1%). Les livraisons au Canada ont encore augmenté en novembre (3 416 voitures, + 4,4%), la société ayant livré 31 829 voitures (-10,0%) depuis le début de l'année. Les deux pays ont généré une forte demande en novembre pour la nouvelle Audi Q3 mise en vente en juillet dernier (États-Unis:         2 497 voitures, + 256,7%; Canada: 929 voitures; + 231,8%), ainsi que pour la nouvelle Audi Q8, qui reste le leader du marché. dans son segment.

En Chine, 67 402 voitures livrées (+ 16,8%) en novembre ont établi un nouveau record. Le cumul des livraisons a augmenté de 3,5% pour atteindre 618 596 unités. La croissance est due en partie à la forte demande pour l’Audi A6 L (16 559 voitures; + 9,3%). L'Audi Q2 L e-tron a également été introduite en Chine en tant que modèle tout électrique en novembre. L'Audi e-tron, mis à part l’Audi Q2 L e-tron * produite localement, a également été mise en vente en Chine au milieu du mois dernier.

Livraisons

AUDI AG

En Novembre

Au cumul 

 

2019

2018

Evolution vs 2018

2019

2018

Evolution vs 2018

Monde

163,350

132,661

+23.1%

1,669,600

1,657,939

+0.7%

Europe

58,300

43,839

+33.0%

707,650

692,126

+2.2%

- Allemagne

19,526

15,706

+24.3%

253,443

243,519

+4.1%

- UK

9,402

6,833

+37.6%

130,324

137,402

-5.2%

- France

4,672

3,473

+34.5%

51,088

47,524

+7.5%

- Italie

5,734

4,515

+27.0%

59,294

54,702

+8.4%

- Espagne

3,902

2,691

+45.0%

46,825

49,550

-5.5%

USA

20,618

17,082

+20.7%

198,261

200,558

-1.1%

Mexique

1,196

1,156

+3.5%

11,002

13,261

-17.0%

Brésil

810

888

-8.8%

7,413

7,962

-6.9%

Chine + Hong Kong

67,402

57,721

+16.8%

618,596

597,451

+3.5%

 

– Fin –

 

* L’Audi Q2 L e-tron est vendue uniquement en Chine.

Communiqué de presse (04/12/19)

Après un an, Audi CO2 Program annonce un potentiel de réduction des émissions de CO2 de 1,2 tonne par véhicule

En 2018, Audi a réduit ses émissions de CO2 de 90 000 tonnes grâce à un approvisionnement en aluminium en cycle fermé à l’usine de Neckarsulm. • 50 mesures identifées avec les fournisseurs à l’issue de 30 ateliers : une première année réussie pour le « CO2 Program » selon le service Achats d’Audi • L’aluminium, l’acier et les composants des batteries comme pistes prioritaires • Bernd Martens, membre du directoire en charge des achats : « Nous sommes plus transparents dans la chaîne d’approvisionnement. »

Du fait de l’électrification continue du portefeuille de produits du constructeur, une grande partie des émissions de CO2 n’est plus imputable aux systèmes d’échappement des voitures, mais à la chaîne d’approvisionnement et aux processus de production en amont. En collaboration avec ses fournisseurs, Audi développe ainsi des mesures de réduction des émissions de CO2 dès cette phase. Le CO2 Program met l’accent sur les matériaux particulièrement gourmands en énergie utilisés dans la production, comme l’aluminium, l’acier et les composants des batteries.

Lors de 30 ateliers organisés avec les fournisseurs, 50 mesures ont été identifiées à ce jour avec un potentiel de réduction des émissions de CO2 de 1,2 tonne par voiture. Parmi ces mesures : le recours à des cycles de matériaux fermés, l’usage accru de matériaux secondaires, l’utilisation de matériaux recyclés dans les composants plastiques et d’électricité d’origine renouvelable. Pour les futures commandes, Audi entend se mettre d’accord avec ses fournisseurs sur la mise en œuvre de ces mesures, qui devraient être pleinement en vigueur d’ici 2025. Le recours à une énergie verte est un élément clé des accords d’approvisionnement avec les fabricants de cellules de batterie haute tension depuis 2018. Le constructeur analyse l’efficacité de ces mesures tout au long du cycle de vie et les fait certifier par des tiers indépendants. Audi prévoit d’organiser d’autres ateliers l’année prochaine afin d’identifier des mesures de réduction complémentaires. Le programme complet inclut les fournisseurs directs et indirects.

Bernd Martens, membre du directoire en charge des achats et de l’informatique chez AUDI AG, a déclaré : « Dès la première année du CO2 Program, nous avons identifié 50 mesures concrètes avec nos partenaires qui contribuent à la décarbonisation sur le long terme de notre groupe. Nous sommes également plus transparents dans la chaîne d’approvisionnement. »

Dans un premier temps, Audi se concentre sur l’aluminium, dont la production consomme beaucoup d’énergie. Pour cela le constructeur aux anneaux a lancé plusieurs innovations.

L’entreprise a notamment mis en place le « cycle fermé de l’aluminium » dans son usine de Neckarsulm en 2017. Les chutes de tôle d’aluminium produites dans l’usine de presse sont directement renvoyées au fournisseur, où elles sont préparées et retraitées. Audi récupère ensuite les nouvelles tôles d’aluminium pour sa production. Au total, Audi a ainsi réduit ses émissions de CO2 d’environ 90 000 tonnes rien qu’en 2018. Audi déploiera ensuite son « circuit fermé de l’aluminium » dans ses autres usines.

Sur le plan de l’utilisation économique des ressources, Audi étudie actuellement la possibilité d’augmenter la proportion de composants fabriqués à partir d’aluminium recyclé. En outre, le constructeur incite ses fournisseurs directs à utiliser de l’électricité d’origine renouvelable aux niveaux inférieurs de la production des composants.

Audi exige de ses fournisseurs d’éléments de batterie qu’ils emploient de l’électricité verte dans la production et cette condition est désormais un élément contraignant de toute nouvelle commande de cellules de batterie haute tension. Avant qu’une commande ne soit approuvée, les fournisseurs doivent présenter un concept d’alimentation verte adapté.

Audi entend faire sa part pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat. Le groupe poursuit son ambition d’atteindre la neutralité en termes d’émissions de CO2 d’ici 2050. Pour cela, Audi met en place des mesures dès le début de la chaîne d’approvisionnement et, à l’occasion de 30 ateliers organisés avec ses fournisseurs, le constructeur a identifié un total de 50 mesures présentant un potentiel de réduction des émissions de CO2 de 1,2 tonne par voiture.

Communiqué de presse (28/11/19)

Efficacité améliorée et autonomie accrue : mise à niveau technique de l’Audi e-tron

• Consommation réduite grâce à des mesures d’efficience • 25 kilomètres d’autonomie en plus pour les conducteurs selon la norme WLTP • Un look encore plus dynamique grâce au pack extérieur S line

Ingolstadt, 28 novembre 2019 – Coïncidant avec le lancement de l’e-tron Sportback**, Audi présente une mise à niveau technique standard de son premier SUV électrique. Le constructeur a cherché à améliorer l’efficacité du véhicule en optimisant le système de transmission et en réalisant des ajustements logiciels. Toutes les versions du SUV e-tron qui quitteront la chaîne de montage afficheront donc une autonomie d’environ 25 kilomètres de plus. Les nouveaux modèles sont désormais disponibles en Europe. 

« Chaque détail compte ». C’est l’approche que les ingénieurs ayant travaillé sur l’Audi e-tron ont suivi pour améliorer l’autonomie du véhicule. Les versions futures de l’Audi e-tron 55 quattro** offriront une autonomie de jusqu’à 436 kilomètres avec une charge complète (norme WLTP), soit 25 kilomètres de plus que les versions précédentes. Grâce à un nouveau type du système de freinage de roue, les développeurs ont pu encore réduire le couple résiduel de freinage, les pertes dues à la proximité entre les étriers et les disques de freins. Le système de transmission a également gagné en efficacité. En conditions de conduite normales, le moteur sur l’essieu arrière assure normalement la propulsion. Désormais, grâce à une série d’optimisations, le moteur électrique avant est presque entièrement déconnecté de l’alimentation électrique. Ce n’est que lorsque le conducteur le sollicite que les deux moteurs entrent en action. Fonctionnant sans perte de puissance ou frictions, le moteur asynchrone est encore plus efficace. La plage utilisable de la batterie haute tension a également augmenté. La batterie de l’Audi e-tron 55 quattro** affiche une capacité totale de 95 kWh et permet désormais aux conducteurs de profiter d’une puissance nette de 86,5 kWh. Tous les modèles produits récemment bénéficieront de cette amélioration technique. Le prix de l’Audi e-tron 55 quattro** reste inchangé : 83 880 € en entrée de gamme (Tarifs France).

 

Gestion thermique haute efficacité

Les ingénieurs ont également apporté des améliorations au système de refroidissement. Le système de gestion thermique hautement flexible, composé de quatre circuits distincts, a été revu et régule désormais la température des composants haute tension avec une efficacité accrue. Les débits de volume dans le circuit de refroidissement ont été réduits, de sorte que la pompe requiert moins de puissance. Le système de refroidissement sophistiqué favorise une charge rapide en courant continu, un cycle de vie de la batterie plus long et des performances excellentes même avec d’importantes charges. La pompe à chaleur de série exploite la chaleur dissipée de la batterie haute tension pour chauffer l’intérieur. Selon la température extérieure, l’autonomie de l’Audi e-tron peut ainsi augmenter de jusqu’à 10 % en conditions de conduite réelle.

Récupération accrue en roue libre

Le système de récupération innovant contribue à augmenter de près de 30 % l’autonomie globale du véhicule. L’Audi e-tron peut récupérer de l’énergie de deux façons : en roue libre, quand le conducteur lève le pied de l’accélérateur, ou par le freinage, lorsque la pédale de frein est enfoncée. Dans les deux situations, les moteurs électriques font office de générateurs et transforment l’énergie cinétique en électricité. Lors de freinages jusqu’à 0,3 g (soit 90 % d’entre eux dans la conduite de tous les jours), la batterie haute tension est rechargée par les moteurs électriques, qui font office de générateurs. Le système de récupération assure une régulation variable de la récupération d’énergie entre les deux modules électriques, à la fois en roue libre et pendant le freinage. Le degré de récupération en roue libre peut être ajusté selon trois niveaux via les palettes au volant et la différenciation entre ces trois niveaux est encore plus importante, offrant au conducteur une sensation « une pédale » plus prononcée. Lors d’un freinage depuis une vitesse de 100 km/h, l’Audi e-tron peut récupérer jusqu’à 300 Nm de couple et 220 kW de puissance, ce qui correspond à plus de 70 % de sa puissance de fonctionnement.

S line : des finitions sportives 

Le pack S line extérieur met l’accent sur l’ADN sportif de l’Audi e-tron. Une nouvelle version de l’équipement est désormais disponible avec des jantes de 20 pouces et une suspension pneumatique aux réglages sportifs. Le pare-chocs aux contours plus marqués est flanqué de prises d’air plus grandes et plus expressives, qui améliorent l’aérodynamique et se prolongent jusque sous les phares, conférant une allure dynamique au véhicule, même de loin. Un emblème S line vient orner la grille du radiateur, tandis que les bas de caisse en aluminium illuminés affichent le logo #S. Le spoiler de série et un superbe diffuseur à l’arrière contribuent à l’aérodynamique remarquable de l’e-tron. Par contraste avec le modèle de base, les appliques sur l’extérieur de la version S line sont peintes de la même couleur que la carrosserie, y compris les bordures des passages de roues, les bas de caisse, les pare-chocs et les rétroviseurs extérieurs. Le pack noir en option accentue également la calandre Singleframe, les vitres et le pare-chocs. En option, les boîtiers des rétroviseurs extérieurs sont également disponibles en noir.

 

– Fin –

Communiqué de presse (27/11/19)

Le modèle le plus sportif de la gamme quattro : la nouvelle Audi RS Q8

• Le SUV coupé le plus puissant d’Audi Sport • SUV haute performance et polyvalent, adapté au quotidien • 441 kW (600 ch), 800 Nm, 0 à 100 km/h en seulement 3,8 secondes

Ingolstadt, le 20 novembre 2019 – La nouvelle Audi RS Q8 (consommation combinée en l/100 km : 12,1 ; émissions de CO2 en g/km* : 277 – 276) est le modèle le plus puissant de la gamme quattro. Elle associe la puissance d’un modèle RS, l’élégance d’un coupé haut de gamme et la souplesse d’un SUV. La nouvelle Audi RS Q8 sera en vente chez les distributeurs allemands et d’autres pays européens au cours du premier trimestre 2020.

« Pour la première fois depuis l’arrivée des modèles Audi RS, il y a 25 ans, nous mettons les gènes d’une voiture de sport haute performance sur un grand SUV coupé », affirme Oliver Hoffmann, directeur général d’Audi Sport GmbH. « Avec son moteur essence V8 bi-turbo, l’Audi RS Q8 est le fer de lance de la famille de modèles RS. »

Puissance maximale et haute efficience : la motorisation

441 kW (600ch), 800 Nm de couple entre 2 200 et 4 500 tr/min : le V8 4.0 litres de la nouvelle Audi RS Q8 (consommation combinée en l/100 km : 12,1 ; émissions de CO2 en g/km* : 277 – 276) affiche des performances impressionnantes. Le moteur essence turbo à injection directe permet au grand SUV coupé d’Audi Sport de réaliser le 0 à 100 km/h en seulement 3,8 secondes et d’atteindre 200 km/h en 13,7 secondes. La vitesse maximale du véhicule, limitée électroniquement, est de 250 km/h, ou de 305 km/h avec le pack dynamique « RS » en option.

La séquence d’allumage de 1-3-7-2-6-5-4-8 du 4.0 TFSI produit un son volumineux et sportif. Comme à son habitude sur les modèles RS, le système de double échappement se compose d’une impressionnante sortie d’échappement ovale de chaque côté. Le conducteur peut influencer le son du moteur en utilisant le système Audi drive select. Le système d’échappement RS sport avec bordures de sorties d’échappement noires, en option, produit un son encore plus sportif.

Le V8 bi-turbo de la nouvelle Audi RS Q8 est à la fois extrêmement performant et très efficient. Son système hybride léger (mHEV) repose sur un système électrique principal de 48 volts et comprend un alterno-démarreur relié au vilebrequin. Pendant la décélération et le freinage, l’alterno-démarreur récupère jusqu’à 12 kW d’énergie et la stocke dans la batterie au lithium-ion. Si le conducteur retire son pied de l’accélérateur à une vitesse comprise entre 55 et 160 km/h, le système sélectionne l’une des trois solutions disponibles selon la situation de conduite et les réglages de l’Audi drive select. La nouvelle RS Q8 récupère de l’énergie ou avance en roues libres pendant encore 40 secondes une fois le moteur éteint. L’alterno-démarreur démarre le moteur en quelques fractions de seconde lorsque l’accélérateur est actionné. La technologie mHEV permet d’actionner la fonction start-stop jusqu’à 22 km/h. Le système hybride léger est relié aux capteurs de la caméra pour améliorer encore plus l’efficience. À l’arrêt, le moteur redémarre lorsque la caméra détecte que le véhicule situé devant la RS Q8 commence à avancer, même si le pied du conducteur enfonce toujours la pédale de frein.

Les interactions entre les composants du MHEV améliorent le confort et permettent de réduire la consommation au quotidien à hauteur de 0,8 litre aux 100 kilomètres.

Le système de cylindre à la demande (CoD), qui équipe la voiture, est un autre module d’efficience. À faible charge et régime bas à intermédiaire, il désactive les cylindres 2, 3, 5 et 8 sur les derniers rapports en éteignant l’injection et l’allumage et en fermant les soupapes d’admission et d’échappement. Ce processus prend quelques millièmes de seconde et est presque imperceptible dans la voiture. Dans un fonctionnement à quatre cylindres, les points de fonctionnement sont déplacés vers les cylindres actifs à charge élevée, ce qui améliore l’efficience, tandis que les cylindres désactivés continuent à fonctionner comme des ressorts à gaz, en ne générant presque pas de pertes. Quand le conducteur appuie sur l’accélérateur, ils sont instantanément réactivés.

 

Le système de transmission intégrale quattro permanente transfère la puissance du 4.0 TFSI de la boîte tiptronic à 8 rapports. Le différentiel autobloquant à pignon en couronne distribue le couple entre les essieux avant et arrière selon un rapport de 40:60. Si une roue glisse, plus de couple est automatiquement envoyé vers l’essieu qui offre la meilleure adhérence. À l’extrême, 70 pour cent du couple peuvent être orientés vers les roues avant et 85 pour cent vers les roues arrière

Le contrôle sélectif du couple sur chaque roue complète la tenue de route sûre et agile de la nouvelle RS Q8. Dans les virages dynamiques, le différentiel sport quattro répartit le couple entre les roues arrière selon les besoins. Le différentiel actif garantit une traction, une stabilité et une dynamique optimales.

Prête à tout : la suspension

La structure à cinq branches sur les essieux avant et arrière gère séparément les forces longitudinales et latérales. Les bras et les berceaux sont fabriqués en grande partie en aluminium. Le SUV coupé présente une voie de 1 692 millimètres à l’avant et de 1 696 millimètres à l’arrière.

De série, la suspension adaptive pneumatique sport avec amortissement contrôlé permet à la nouvelle Audi RS Q8 d’être autant à sa place sur circuit qu’en tout terrain. Le réglage de ses amortisseurs spécifique à la gamme RS offre un large choix entre confort et sport extrême. Enfin, la hauteur de la voiture peut être ajustée jusqu’à 90 millimètres selon la situation de conduite et les préférences du conducteur.

Le stabilisateur de roulis électromécanique (eAWS) de série réduit le roulis dans les virages rapides. Un moteur électrique compact est installé sur les deux essieux et au centre des deux moitiés de la barre stabilisatrice. Lorsque la voiture roule en ligne droite, les deux moitiés de la barre stabilisatrice sont découplées, ce qui réduit les mouvements de la carrosserie sur les routes inégales et améliore le confort de roulage. Dans les virages, néanmoins, l’accent est mis sur la compensation optimale du roulis. Les deux moitiés de la barre stabilisatrice sont orientées dans des directions opposées, ce qui réduit considérablement l’inclinaison du véhicule dans les virages. Le stabilisateur de roulis électromécanique est intégré au système électrique principal de 48 Volts et utilisé comme système de récupération. Il peut récupérer la puissance via les moteurs électriques et ainsi renvoyer l’énergie électrique à la batterie. Ce dispositif dynamique antiroulis est complété de série par le différentiel quattro sport qui garantit une motricité sans faille ainsi qu’une sportivité de conduite accrue.

Avec le pack dynamique « RS plus » en option, qui intègre une vitesse maximale de 305 km/h, les clients bénéficient en plus du système de freinage hautes performances avec des disques en céramique ‘’RS’’.

La direction dynamique des quatre roues motrices de série oriente les roues grâce à un entraînement électromécanique avec un couple élevé et des barres de renvoi. À basse vitesse, pour plus d’agilité, les roues arrière contrebraquent à 5°, tandis qu’à grande vitesse, les quatre roues sont orientées dans la même direction, avec un maximum de 1,5°, ce qui favorise la stabilité lors des changements de voie.

Avec une garde au sol variable, de courts porte-à-faux, une transmission intégrale quattro permanente et le contrôle de descente actif, la nouvelle Audi RS Q8 peut poursuivre sa route même lorsqu’il n’y a plus d’asphalte.

Le conducteur peut précisément influencer le caractère de sa RS Q8 en utilisant le système de sélection du mode de conduite Audi drive select. Huit profils sont disponibles : confort, auto, dynamique, efficience, allroad, offroad et les modes RS1 et RS2, configurables de façon individuelle et qui peuvent être activés en utilisant le bouton RS MODE sur le volant. Le système Audi drive select permet de gérer le moteur et la transmission, le renforcement de la direction, la suspension pneumatique, la direction dynamique des quatre roues motrices, le son du moteur et la climatisation automatique.

De série, la nouvelle RS Q8 est dotée de roues en aluminium de 22 pouces avec jantes forgées dix bras et pneus 295/40, les plus grands jamais installés de série sur un modèle de production Audi. Des jantes en aluminium de 23 pouces en option présentant un design à cinq branches en Y et divers coloris sont disponibles en exclusivité pour la RS Q8. Derrière ces grandes roues se trouve, en option, un système de freins RS avec des disques céramique de 420 millimètres à l’avant et de 370 millimètres à l’arrière. De série, les étriers de 10 pouces sont laqués en rouge. Les étriers des freins céramiques RS en option peuvent désormais arborer la couleur classique grise ou bien être laqués en rouge ou bleu sans surcoût. Ils mesurent 440 millimètres à l’avant et 370 millimètres à l’arrière.

Confiant : l’extérieur

Avec son imposante calandre octogonale Singleframe, la grille de protection du radiateur RS en gris Manhattan (de série) et la grille alvéolée RS noire brillante, la nouvelle Audi RS Q8 sait ce qu’elle vaut. La combinaison d’admissions d’air latérales noires très brillantes avec la lamelle en aluminium mat souligne parfaitement le caractère sportif du grand SUV coupé d’Audi Sport.

La ligne de toit abaissée rejoint les montants de custode orientés vers l’avant et repose sur les quattro blisters au-dessus des passages de roues. Les bandes RS de la couleur de la carrosserie élargissent le véhicule de 10 millimètres à l’avant et de 5 millimètres à l’arrière, offrant de l’espace plus généreux pour augmenter les voies. Des roues de 23 pouces en option soulignent encore plus l’apparence puissante de la RS Q8. Les bas de caisse RS continus en gris Manhattan, de série, donnent un aspect encore plus sportif à la carrosserie. Un spoiler RS apporte une superbe finition à la partie supérieure tandis que la partie inférieure est dotée d’un pare-choc spécifique RS avec un diffuseur en aluminium mat et des sorties d’échappement ovales RS. Le spoiler RS assure un meilleur appui au niveau de l’essieu arrière pour un bon équilibre à grande vitesse

La nouvelle Audi RS Q8 est proposée dans neuf coloris au choix : une couleur unie et huit couleurs métallisées ou nacrées. Les boîtiers de rétroviseurs extérieurs sont en finition aluminium mais le propriétaire peut aussi les choisir couleur carrosserie, noirs laqués ou finition carbone. Avec les packs esthétiques noir ou carbone, certains éléments sont mis en valeur : la grille de calandre, l’entourage, le bandeau sous la ligne des feux arrière (carbone uniquement). En combinaison avec les packs design, les anneaux Audi et les logos RS sont proposés en noir à l’avant et à l’arrière (en option). Le programme Audi exclusive offre également de nombreuses options de personnalisation supplémentaires.

De série, les projecteurs Matrix LED RS, avec une teinte de fond optionnelle, comprennent une signature de feux de jour digital en trois dimensions, qui rappelle les feux arrière LED. Une bande lumineuse accompagnée d’une surface noire très brillante relie les feux arrière, mettant encore plus en avant la largeur de la voiture. Les feux avant Matrix LED RS et les feux arrière intègrent les clignotants dynamiques et un scénario lumineux lors des phases de verrouillage ou déverrouillage du véhicule.

Espace et sportivité : l’intérieur

L’intérieur de la nouvelle RS Q8 affiche un design volontairement épuré. Tous les éléments sous le ciel de toit en tissu noir ont une connexion logique et forment un ensemble harmonieux. En option, le ciel de toit est disponible en Alcantara noir. Le fin tableau de bord et les lignes puissamment horizontales créent une sensation d’espace. L’élément central du cockpit est l’écran MMI touch response. Avec son style d’écran noir, il disparaît presque dans une grande surface noire lorsqu’il est éteint.

Un autre élément important du design est la large console symétrique du tunnel central, entourée d’éléments en Aluminum Race, anthracite, qui soulignent le caractère sportif du grand SUV coupé.

Des affichages spécifiques « RS » dans le virtual cockpit d’Audi et l’écran MMI fournissent des informations sur la pression des pneus, le couple, la puissance, la température, le temps par tour et les forces g. L’affichage lumineux de changement de vitesse rappelle au conducteur de changer de vitesse lorsque le régime maximal est atteint. L’affichage tête haute en option propose également différents affichages graphiques spécifiques aux modèles RS.

 

De série, les sièges sport RS chauffants sont dotés d’une sellerie en cuir Valcona avec surpiqûres contrastées en nid d’abeille et embossages RS sur les dossiers des sièges avant. Ils correspondent parfaitement à l’ambiance sportive du grand SUV coupé et offrent un grand confort aux passagers avant grâce notamment à la fonction ventilation. Outre une fonction massage, les sièges RS sport intègrent, de série, des perforations qui permettent la ventilation.

Les deux packs design RS comprennent des surpiqûres rouges ou grises contrastantes au niveau des protège-genoux, du liseré du volant, des tapis, du pommeau du levier de vitesses et du bord des ceintures. Dans les deux packs, la console centrale, le pommeau du levier de vitesses et le volant sont recouverts d’Alcantara. D’autres options comprennent des applications décoratives en carbone mat, en chêne gris ou Aluminum Spectrum. Le pack cuir étendu comporte également les panneaux de portes supérieurs et crée une ambiance encore plus haut de gamme.

Un logo RS orne le volant et les seuils de portières avant illuminés sont agrémentés d’un logo RS Q8. Le volant en cuir RS sport entièrement perforé est aplati à la base et doté de palettes de changement de vitesses et de boutons multifonctions. Le conducteur peut directement sélectionner les nouveaux modes Audi drive select RS1 et RS2 via le bouton RS MODE. Les affichages RS s’ouvrent automatiquement dans le virtual cockpit d’Audi.

L’arrière de l’habitacle de la RS Q8 témoigne également de son adaptation parfaite pour le quotidien. En effet, la banquette arrière coulissante avec 3 sièges indépendants est de série. Avec les dossiers des sièges arrière abaissés, le coffre sous le hayon électrique présente un volume de 1 755 litres.

Connecté pour plus de sécurité : les systèmes d’assistance et d’infodivertissement

La nouvelle Audi RS Q8 aide le conducteur dans de nombreuses situations. Plus de 30 systèmes d’assistance à la conduite sont disponibles, notamment le régulateur de vitesse adaptatif, l’assistant de croisement, la surveillance des angles morts, le maintien de voie, et les caméras périphériques à 360 degrés.

La RS Q8 est livrée de série avec le meilleur système d’info-divertissement : le MMI navigation plus. Ce système comprend le module de transfert de données Audi connect avec la norme LTE Advanced et un hotspot Wi-Fi. Le système de navigation apprend à reconnaître les préférences du conducteur en fonction des voyages précédents et peut ainsi générer des suggestions intelligentes. Enfin, les services en ligne d’Audi connect apportent désormais des fonctions de prévision au processus de navigation.

La caméra 360° avec les fonctions avancées de visualisation du véhicule en 3D fait partie de la dotation de série afin d’aider le conducteur à se stationner sans difficulté malgré le gabarit imposant du SUV de 600 chevaux !

La nouvelle RS Q8 sera en vente au cours du premier trimestre 2020 à un tarif client de 154 900 € TTC.

– Fin –

 

Communiqué de presse (26/11/19)

Audi imagine le premier concept-car virtuel pour le film d’animation des studios Blue Sky : LES INCOGNITOS à Noël au cinéma !

• L’Audi RSQ e-tron fera une apparition en tant que protagoniste à quatre roues dans la production de Blue Sky Studios : LES INCOGNITOS • Une voiture de sport entièrement virtuelle avec une transmission électrique et un mode de conduite 100 % autonome • Le placement produit : un volet essentiel de la stratégie de marque d’Audi

Ingolstadt/New York, le 26 Novembre 2019 - La comédie d’animation LES INCOGNITOS, qui suit les aventures d’un duo d’espions, débarque sur grand écran juste à temps pour Noël. Et Audi est de la partie ! Dans le film, une autre superstar apparaît aux côtés du super-espion Lance Sterling (auquel Will Smith prête sa voix dans la version originale) : l’Audi RSQ e-tron, le premier concept-car de la marque aux anneaux, créé en exclusivité pour le film d’animation. Imaginé en étroite collaboration avec Blue Sky Studios et doté d’un compteur holographique, d’une transmission électrique, d’un mode de conduite entièrement autonome et d’une identité visuelle visionnaire, le modèle fait l’objet d’un placement produit inhabituel. Contrairement à la tradition, Audi n’a pas choisi de se servir du film pour promouvoir le lancement du modèle ; au lieu de cela, le deux-places sportif illustre à quel point la mobilité premium du futur pourrait être intelligente et durable.

Du jamais vu ! C’est la première fois que le constructeur allemand imagine et développe un véhicule virtuel pour un film d’animation. Première étape de ce projet unique : examiner le scénario afin de déterminer s’il était possible d’y intégrer la marque. « Audi ne pouvait rêver mieux que cette histoire de super-agent où le personnage principal et sa voiture forment un duo de choc et où technologie et innovation sont de mise », explique Kai Mensing, responsable du placement produit chez AUDI AG. Film d’animation oblige, aucun véhicule réel n’était nécessaire ; la mise en œuvre a donc considérablement différé d’un placement produit standard. Le délai pour le placement produit dans le film et la campagne connexe était d’environ trois ans.

Travailler ensemble à la création d’un chef-d’œuvre

Compteur holographique et mobilité électrique : l’Audi RSQ e-tron va encore plus loin que la mobilité dynamique et durable du futur. C’est en étroite collaboration avec Blue Sky Studios que les concepteurs Audi ont imaginé son extérieur et son intérieur. Et l’équipe de conception d’Audi s’est amusée à réaliser cette tâche, d’une nature plutôt inhabituelle : « En temps normal, nous devons faire au mieux dans un cadre limité, mais cette fois-ci, nous étions restreints par très peu de paramètres. Avec cette voiture, nous avions pour ambition de raconter une histoire qui collerait parfaitement avec le film tout en incarnant les forces et les valeurs de la marque », explique Frank Rimili, de l’équipe Design extérieur d’AUDI AG. L’équipe de conception d’Audi a abordé la phase de création avec trois propositions. Le défi principal consistait à intégrer la voiture dans l’univers conceptuel du film, et son esthétique excessive, en collaboration avec les artistes de Blue Sky Studios. Puisque l’Audi RSQ e-tron pourra uniquement être vue sur les écrans de cinéma, et ce pendant une période limitée, elle doit être instantanément reconnaissable et véhiculer l’ADN d’Audi. La RSQ e-tron a été créée en moins de six mois, en étroite coopération avec l’équipe d’animation de Blue Sky Studios. Le véhicule a uniquement été développé au format virtuel avec l’aide d’un logiciel de conception automatisé sur ordinateur spécifique. Grâce à cette méthode de travail, Blue Sky Studios et Audi Design ont pu échanger des informations en continu, ce qui a permis de faire évoluer le design de façon efficace. Ses proportions, qui rappellent celles d’une véritable voiture de sport, combinées à ses lignes soignées, ses surfaces parfaitement bombées et son intérieur futuriste mettent en évidence l’identité stylistique visionnaire de la marque. Parmi les éléments de design les plus marquants, les ailettes de refroidissement, les phares spectaculaires et l’intérieur high-tech illustrent notre souci du détail.

Un protagoniste monté sur quatre roues

En plus de présenter l’approche de la mobilité d’Audi et ses technologies en la matière, la RSQ e-tron est le parfait allié du personnage principal, l’agent secret Lance Sterling. Bien que son nom le donne à penser, le modèle n’est pas un SUV, mais bien une voiture de sport. La voiture et son nom sont un clin d’œil à l’Audi RSQ du film de 2004, « I, Robot ». Les deux sont des modèles deux places sportifs futuristes dotés d’un mode de conduite entièrement automatisé et d’autres fonctions intelligentes. La RSQ e-tron réunit un certain nombre de caractéristiques : une transmission électrique, des rétroviseurs extérieurs virtuels, un éclairage laser, des fonctions à la demande, un compteur holographique, un mode de conduite automatisé et d’autres fonctions virtuelles répondant aux besoins du héros et super-espion Lance Sterling.

Le placement produit chez Audi : une vitrine idéale pour le constructeur

Dans le cadre de sa nouvelle stratégie de marque, Audi met activement en œuvre des projets à la portée particulièrement large. Les grosses productions de cinéma sont une plateforme exceptionnelle pour Audi, qui peut s’y présenter comme un prestataire premium et enthousiasmer les fans, les clients et les prospects de la marque. Une intégration logique et crédible de la marque est indispensable. Les modèles doivent faire partie de l’intrigue. Les films résonnent souvent pendant de longues années, d’abord dans les salles de cinéma, puis en DVD dans les foyers et enfin à la télévision. Ainsi, un film peut atteindre des millions de personnes dans le monde, faisant beaucoup mieux que la publicité conventionnelle. Le placement produit est une tradition de longue date chez Audi. En Décembre, cette tradition se poursuivra d’une façon surprenante avec le placement de l’Audi RSQ e-tron dans le film d’espionnage d’animation : LES INCOGNITOS. Voilà plus de 10 ans que Tony Stark s’est assis pour la première fois dans une Audi R8 Coupé en tant qu’« Iron Man ». Le constructeur s’est ensuite invité dans des blockbusters comme « Iron Man 2 » (2019) avec une Audi R8 Spyder, « Avengers : L'ère d’Ultron » (2015) avec une Audi R8 Coupé, « Spider-Man : Homecoming » (2017) avec une Audi A8 ou encore « Avengers : Endgame » avec l’Audi e-tron GT concept entièrement électrique.

À propos du film LES INCOGNITOS

Un film des réalisateurs Troy Quane et Nick Bruno.

Blue Sky Studios présente LES INCOGNITOS, un film d’animation dont l’action se passe dans l’univers explosif de l’espionnage international. Le super espion Lance Sterling (Will Smith) et le scientifique Walter Beckett (Tom Holland) ont des personnalités radicalement opposées. Lance est relax, cool et il a du style. Walter est … tout l’inverse. Certes, il n’est pas très à l’aise en société mais son intelligence et son génie créatif lui permettent d’imaginer les gadgets impressionnants que Lance utilise sur le terrain.
Quand la situation tourne mal, les deux espions sont contraints d’unir leurs forces pour remplir une ultime mission obligeant Lance à revêtir un costume improbable : celui d’un pigeon – courageux, féroce et majestueux. Si ce duo excentrique ne parvient pas à s’entraider, le monde est en danger !

LES INCOGNITOS a été réalisé par Troy Quane et Nick Bruno et s’inspire du court-métrage animé « Pigeon : Impossible » de Lucas Martell. Le film a été produit par Peter Chernin, Jenno Topping et Michael J. Travers avec Chris Wedge et Kori Adelson en charge de la production exécutive.

LES INCOGNITOS sortira en salle le 25 décembre 2019.

Découvrez en avant-première les images de l’Audi RSQ e-tron sur audi.us/SpiesInDisguise

 

– Fin –

Communiqué de presse (26/11/19)

Audi France lance son application vocale disponible sur Google Home & Amazon Alexa

• 1er constructeur en France à lancer son application vocale sur Google Home • L’application vocale permet de prendre rendez-vous pour l’entretien de son véhicule • Fonctionnalité disponible aussi sur Amazon Alexa

Roissy-en-France, le 26 Novembre 2019 – Audi France lance son application vocale pour répondre aux usages actuels. Google Home et Amazon Alexa présentent la gamme Audi, permettent de trouver le Partenaire Audi le plus proche de chez soi et prendre rendez-vous pour l’entretien de son Audi (possible uniquement sur Amazon Alexa).

Une étude a été réalisée en Décembre 2018 auprès des inscrits à myAudi, la plateforme d’accès aux services numériques dédiée aux prospects et clients d’Audi France, afin de connaitre leur intérêt et leur utilisation de ces assistants vocaux : 60% des myAudistes utilisent l’assistant vocal de leur téléphone, 18% d’entre eux possèdent déjà une enceinte connectée et près de 42% des myAudistes sont prêts à interagir avec Audi via une enceinte connectée.

Fort de ces usages et de plus de 50 milliards de recherches vocales effectuées chaque mois selon Amazon, Audi France, en collaboration avec ADN.AI, start-up française spécialisée sur les assistants vocaux, a lancé la 1ère application vocale automobile sur le marché français.

Les fonctionnalités proposées via cet assistant répondent autant aux besoins des prospects Audi qui se renseignent sur les modèles de véhicules disponibles ou souhaitent faire une demande d’essai qu’aux besoins des clients Audi qui souhaitent prendre rendez-vous pour l’entretien de leur véhicule.

– Fin –

Communiqué de presse (26/11/19)

Audi Lucas di Grassi célèbre sa place sur le podium de Formule E à Riyad

• 60ème course et 41ème trophée pour l’équipe Audi Sport ABT Schaeffler • Daniel Abt engrange de précieux points après une contre-attaque solide • Allan McNish, directeur de l’équipe : « Ça a été une course folle et je suis satisfait du résultat. »

Ingolstadt, le 24 Novembre 2019 - Un jour seulement après un début de saison difficile, Lucas di Grassi et Audi Sport ABT Schaeffler ont fait un retour impressionnant : le Brésilien a en effet décroché la deuxième place à Dariya, offrant à l’équipe son 41ème podium à l’occasion de sa 60ème course de Formule E. Daniel Abt, quant à lui, a engrangé de précieux points à l’issue d’une contre-attaque solide.

La deuxième course de la saison, qui a eu lieu en périphérie de la capitale saoudienne, à Riyad, a été marquée par des duels difficiles, de nombreuses manœuvres de dépassement et l’intervention de la voiture de sécurité à deux reprises, afin de remettre de l’ordre sur le circuit. Lucas di Grassi, qui avait démarré la course en troisième position, a su garder la tête froide dans tous les duels et se glisser à la deuxième place après 45 minutes de course. C’est la 31ème fois que le Brésilien de 35 ans finit sur un podium de Formule E, parmi 10 victoires. 

« Je remercie mon équipe dans les stands. Ce trophée vient récompenser les efforts de toute l’équipe après un début difficile hier », a déclaré Lucas di Grassi. Lors de la course d’ouverture de la saison, di Grassi et son coéquipier, Daniel Abt, ont tous les deux fini sans aucun point. « Ce qui fait la force de notre équipe, c’est que nous n’abandonnons jamais. Nous allons tout analyser et évaluer, continuer à nous améliorer pour arriver encore plus forts à la prochaine course. La bataille pour le championnat ne fait que commencer. »

En sixième position, Daniel Abt a engrangé de précieux points pour lui et le championnat des équipes. L’Allemand a entamé la course depuis la quinzième position sur la grille. S’il a d’abord réussi à dépasser quelques voitures, il est retombé à dernière place après avoir écopé d’un drive-through. Grâce à l’intervention de la voiture de sécurité et à plusieurs manœuvres de dépassement audacieuses, il a réussi à récupérer des points. « Les points d’aujourd’hui ont été durement gagnés, mais après un début de week-end difficile, ils font du bien », a déclaré Daniel Abt. « Nous n’avons peut-être pas encore accumulé beaucoup de points, mais nous savons que nous avons les performances et la voiture nécessaires pour disputer la victoire. Nous devons simplement mettre tout cela en œuvre. »

« Ça a été une course merveilleusement folle, de celles qu’on aime et qui font la réputation de la Formule E. Du coup, c’est encore plus agréable de repartir à la maison avec un trophée », explique Allan McNish, le directeur de l’équipe. « J’ai été particulièrement impressionné par la façon dont nous nous sommes battus pour revenir à Riyad après une première course décevante vendredi. Cela montre à quel point notre équipe est passionnée et déterminée. Lucas a été irréprochable aujourd’hui et je suis aussi très satisfait des points que Daniel a gagné après un superbe retour. » 

Après ses bons résultats de la veille, l’équipe client Audi Envision Virgin Racing est rentrée bredouille à la suite de deux collisions. Après une courte pause à Noël, la Formule E reprendra le chemin des circuits l’année prochaine : le troisième tour de la saison se tiendra à Santiago du Chili le 18 janvier.

– Fin –

Communiqué de presse (20/11/19)

Audi e-tron Sportback : le SUV coupé de la famille e-tron

• Design sportif et élégant, efficience accrue et coefficient de traînée de seulement 0,25 • Une puissance de 300 kW (408 ch) et jusqu’à 446 kilomètres* d’autonomie selon la norme WLTP • Phares Digital Matrix LED innovants disponibles

Ingolstadt, le 20 novembre 2019 - « L’avenir est électrique. » Audi reste fidèle à sa stratégie d’électrification et présente le deuxième modèle de la ligne e-tron. L’Audi e-tron Sportback est un SUV coupé dynamique offrant jusqu’à 300 kW (408 ch) de puissance et une autonomie de jusqu’à 446 kilomètres* (cycle WLTP) avec une seule charge (consommation électrique combinée en L/100 km* : 26,3-21,6 (WLTP) ; 23,9-20,6 (NEFZ) ; émissions de CO2 combinées en g/km : 0). Les nouveaux phares digitaux Matrix LED sont désormais disponibles sur un véhicule produit en série, une première. Leur lumière se décompose en minuscules pixels et peut être contrôlée avec une précision exceptionnelle. Le conducteur peut ainsi se maintenir bien plus facilement au centre de la voie dans les virages étroits et indiquer clairement la position du véhicule sur la voie. L’Audi e-tron Sportback pourra être commandée à partir de la fin novembre. Son lancement sur le marché en Europe est prévu au printemps 2020.

 Le design extérieur : élégant, efficace et expressif

L’Audi e-tron Sportback** allie la puissance d’un spacieux SUV, l’élégance d’un coupé quatre portes et le caractère moderne d’une voiture électrique. Elle mesure 4 901 millimètres de long, 1 935 millimètres de large et 1 616 millimètres de haut. Sa ligne de toit s’étend à plat sur une carrosserie musclée avant de retomber abruptement à l’arrière, dans le style typique d’un coupé, pour rejoindre les montants de custode. Le bord inférieur de la troisième vitre latérale remonte vers l’arrière, un élément de design caractéristique de la Sportback.

Avec sa calandre octogonale Singleframe, ses passages de roues marqués et son arrière sculptural, l’Audi e-tron Sportback** colle parfaitement à l’identité stylistique Audi. Des détails indiquent aux observateurs que le SUV coupé est entièrement électrique. La calandre Singleframe en grande partie fermée avec ses lamelles verticales est proposée en gris platine clair, un coloris caractéristique des modèles e-tron. Sur la partie inférieure des phares Matrix LED, quatre segments horizontaux délimitent les feux de jour, signature de l’e-tron que l’on retrouve à différents endroits sur la voiture, en trois dimensions, notamment sur les bas de caisse. Des appliques noires attirent l’œil vers la batterie, centre névralgique de l’Audi e-tron Sportback**. Les concepteurs ont également décliné la signature de la ligne au niveau du diffuseur, attirant l’attention sur l’absence de pots d’échappement. Un bandeau lumineux relie les LED arrière.

Au total, 13 teintes de carrosserie sont disponibles pour le SUV coupé 100 % électrique, dont le nouveau bleu plasma métallisé, une exclusivité de l’e-tron Sportback.
Le logo sur le clapet de charge électrique est peint dans le même coloris orange que les signaux haute tension, qui peut également être appliqué aux étriers de freins sur demande. Les bordures des passages de roues et des bas de caisses affichent une finition anthracite mate de série, qui vient souligner le style tout terrain du véhicule. La protection du soubassement, le diffuseur et les seuils de portes sont tous peints en noir. Dans le pack advanced, les appliques sont peintes en gris contrastant ou, en option, de la couleur de la carrosserie. La protection du soubassement et le diffuseur sont alors proposés en argent mat.

La version S line met l’accent sur l’ADN sportif de l’Audi e-tron Sportback**. De série, elle est équipée de roues de 20 pouces et d’une suspension pneumatique aux réglages sportifs. Le pare-chocs aux contours plus marqués est flanqué de prises d’air plus expressives, qui améliorent l’aérodynamique et se prolongent jusque sous les phares, conférant une allure dynamique au véhicule, même de loin. Un emblème S line vient orner la grille du radiateur, tandis que les bas de caisse en aluminium illuminés affichent le logo #S. À l’extrémité arrière, le spoiler de série et un superbe diffuseur qui s’étend sur toute la largeur du véhicule contribuent à l’aérodynamique remarquable du véhicule. Par contraste avec le modèle de base, les appliques sur l’extérieur de la version S line sont peintes de la même couleur que la carrosserie, y compris les bordures des passages de roues, les bas de caisse, les pare-chocs et les rétroviseurs extérieurs. Audi propose également le pack noir, qui accentue la calandre Singleframe, les vitres et le pare-chocs. En option, les boîtiers des rétroviseurs extérieurs sont également disponibles en noir.

 Coefficient de traînée de 0,25 : une aérodynamique haut de gamme pour une autonomie accrue

Avec son extérieur S line et ses rétroviseurs extérieurs virtuels, l’Audi e-tron Sportback affiche un remarquable coefficient de traînée de seulement 0,25, encore mieux que sa sœur l’Audi e-tron**. Elle le doit principalement à la forme coupée de la carrosserie et à la traînée aérodynamique réduite qui y est associée. La poupe haute de la Sportback permet à l’air de circuler sans trop tournoyer dans cette zone, ce qui profite également à la consommation. Selon la norme WLTP, le SUV coupé affiche une autonomie de jusqu’à 446 kilomètres avec une seule charge. Environ 10 kilomètres de cette autonomie accrue par rapport à l’e-tron peuvent être attribués à la carrosserie du véhicule, à l’aérodynamique plus favorable. Les rétroviseurs extérieurs virtuels en option, dont les supports en forme d’aile contiennent de petites caméras, constituent un autre facteur d’efficience. Les images capturées s’affichent sur des écrans OLED à contraste élevé dans l’espace entre le tableau de bord et la porte. Ainsi, si le conducteur déplace son doigt à la surface des écrans tactiles, des symboles s’activent et lui permettent de repositionner l’image. Par ailleurs, les rétroviseurs s’adaptent automatiquement à trois situations de conduite - sur l’autoroute, dans les virages et lors de manœuvres de stationnement - offrant une visibilité optimale pour chaque scénario. Le raffinement aérodynamique du véhicule se retrouve aussi dans des éléments cachés : l’admission d’air contrôlable qui inclut des canaux de refroidissement des freins avant, les roues aéro ou encore le soubassement entièrement renforcé et doté notamment d’une plaque en aluminium visant à protéger la batterie haute tension.

 

Les phares Digital Matrix LED : une innovation mondiale sur un véhicule produit en série

Avec les phares Digital Matrix LED, proposés comme équipement haut de gamme, Audi propose  une première mondiale sur un véhicule produit en série. Décomposée en minuscules pixels, leur lumière éclaire la route en haute résolution. Leur design s’appuie sur la technologie DMD (digital micromirror device ou matrice de micro-miroirs), utilisée dans de nombreux vidéoprojecteurs. Cette technologie repose sur une petite puce contenant un million de micro-miroirs, dont le bord de chacun ne mesure que quelques centièmes de millimètre. Avec l’aide de champs électrostatiques, chaque micro-miroir peut être incliné jusqu’à 5 000 fois par seconde. Selon la configuration, la lumière des phares LED est envoyée sur la route via les lentilles ou absorbée afin de masquer certaines zones du faisceau lumineux.

Dans l’Audi e-tron Sportback**, les phares digitaux, qui viendront étoffer l’offre du constructeur au milieu de l’année 2020, jouent plusieurs rôles. Ils peuvent générer des animations lorsque le véhicule quitte le domicile ou y revient, qui apparaissent sous la forme de projections sur un mur ou au sol. L’espace devant le véhicule se transforme ainsi en une scène soigneusement illuminée. Non seulement le système de phares digitaux assure un éclairage d’une précision exceptionnelle avec les feux de croisement dans les virages, en ville et sur l’autoroute, mais il vient également compléter les feux de route en masquant encore mieux les autres usagers de la route. Il offre surtout des fonctions innovantes telles que le lane light et l’orientation light. Sur l’autoroute, le lane light crée un tapis de lumière qui illumine la voie sur laquelle se trouve le véhicule et s’ajuste automatiquement lorsqu’il change de voie. Ainsi, le conducteur a davantage conscience de la voie dans laquelle il se trouve, ce qui contribue à améliorer la sécurité routière. L’orientation light se sert des zones sombres en dehors du champ du faisceau lumineux pour prédire la position du véhicule sur la voie, permettant ainsi le maintien du véhicule au centre de la voie en toute sécurité, notamment sur les routes étroites et les zones de travaux sur l’autoroute. La fonction marking light est également utilisée avec le night vision assist en option. La lumière attire automatiquement l’attention des piétons qu’elle détecte, réduisant ainsi le danger de ne pas voir les personnes se trouvant dans le voisinage immédiat du véhicule.

Moteurs électriques, transmission intégrale électrique et suspension : une efficacité sportive

L’Audi e-tron Sportback 55 quattro** permet au conducteur d’apprécier une conduite efficace et performante et un calme absolu. Chaque essieu est équipé d’un moteur électrique asynchrone alimenté par le courant triphasé de l’électronique de puissance. Avec une puissance de 265 kW (360 ch) et 561 Nm de couple, les deux moteurs électriques de série propulsent efficacement le SUV coupé à l’arrêt, sans émissions sur les trajets locaux et presque en silence (consommation électrique combinée en L/100 km* : 26,3-21,6 (WLTP) ; 23,9-20,6 (NEFZ) ; émissions de CO2 combinées en g/km : 0). L’Audi e-tron Sportback 55 quattro atteint les 100 km/h en seulement 6,6 secondes et affiche une vitesse de pointe, limitée électroniquement, de 200 km/h. En passant le mode de conduite de D à S et en enfonçant complètement le pied sur l’accélérateur, le conducteur peut activer le mode boost. La transmission délivre alors 300 kW (408 ch) de puissance et 640 Nm de couple pendant huit secondes. Le SUV coupé peut ainsi passer de 0 à 100 km/h en 5,7 secondes. Des engrenages planétaires à deux étages avec un étagement des rapports transfèrent le couple des moteurs électriques aux essieux. Un interrupteur, que le conducteur peut activer avec son pouce et son index, permet de sélectionner les vitesses. Il est intégré à un élégant levier placé au-dessus du tunnel central et qui sert de repose-poignet.

La transmission intégrale électrique assure une traction remarquable et une conduite dynamique quel que soit le terrain, Avec elle, Audi écrit un nouveau chapitre de l’histoire de la transmission quattro. Elle régule en continu la répartition idéale du couple entre les essieux en quelques fractions de seconde. Dans la plupart des conditions de conduite, l’Audi e-tron Sportback est exclusivement alimentée par son moteur électrique arrière, offrant une traction exceptionnelle. Si le conducteur sollicite plus de puissance que le moteur arrière ne peut fournir, l’unité avant s’active instantanément. Cela se produit également de façon prédictive avant que la voiture ne dérape sur du verglas ou dans les virages serrés et rapides, ou encore si le véhicule sous-vire ou survire.

 Un des éléments clés du caractère sportif et de l’adhérence du véhicule est l’emplacement des composants de la transmission, installés bas, de sorte que le centre de gravité se retrouve beaucoup plus bas que sur un SUV conventionnel. Les composants les plus lourds sont concentrés au centre du véhicule. La répartition de la charge entre les essieux est parfaitement équilibrée à 50:50 ; la direction reste neutre. Intégrant notamment des essieux à cinq bras, une direction assistée progressive et un système de freinage électrohydraulique, la suspension combine les dernières technologies en la matière, assurant ainsi une conduite agile et un confort élevé. Les pneus de 255/55 R19 de série se distinguent par leur résistance de roulement extrêmement faible. Sur demande, des pneus de 22 pouces (une taille au-dessus que sur l’e-tron) seront disponibles sur le 2ème semestre 2020.

 Le système de sélection du mode de conduite Audi drive select, dont l’Audi e-tron Sportback est équipée de série, permet au conducteur de modifier le mode de fonctionnement de plusieurs composants de la transmission en choisissant parmi sept profils. Il ressent ainsi vraiment la différence entre une conduite douce et confortable et une conduite sportive et fiable. La suspension pneumatique adaptative avec amortissement contrôlé contribue grandement au caractère polyvalent du véhicule. À une vitesse élevée, la carrosserie s’abaisse, améliorant notablement la circulation de l’air et augmentant l’autonomie du véhicule. Au total, la hauteur du véhicule peut varier jusqu’à 76 millimètres.

 Batterie haute tension et récupération : 95 kWh d’énergie

Le système de batterie de l’Audi e-tron Sportback 55 quattro** emmagasine 95 kWh d’énergie brute (86,5 kWh d’énergie nette) et fonctionne à une tension nominale de 396 volts. Il est installé sous la forme d’un gros bloc plat sous l’habitacle passager, auquel il est fixé à 35 endroits. Le système de batterie est particulièrement rigide et résistant aux collisions, grâce à un cadre de protection et à une pellicule d’aluminium qui contient les 36 modules cellulaires. Ceux-ci sont disposés sur deux niveaux : un niveau inférieur long de 31 modules et un niveau supérieur court de 5 modules. Chaque modèle contient 12 cellules de type poche. Le système de refroidissement se situe sous le compartiment des cellules.

 Lors de freinages jusqu’à 0,3 g (soit 90 % d’entre eux dans la conduite de tous les jours), la batterie haute tension est rechargée par les moteurs électriques, principalement par l’unité arrière, qui font office de générateurs dans ces situations. Le système de récupération assure une régulation variable de la récupération d’énergie entre les deux modules électriques, à la fois en roue libre lorsque le conducteur lève le pied de la pédale de droite et pendant le freinage. Encore plus différencié que sur l’e-tron, le degré de récupération en roue libre peut être ajusté selon trois niveaux via les palettes au volant. Lors d’un freinage depuis une vitesse de 100 km/h, l’Audi e-tron Sportback peut récupérer jusqu’à 300 Nm de couple et 220 kW de puissance. Comme chez sa consœur, cela représente plus de 70 % de sa puissance et plus que n’importe quel autre modèle produit en série. Dans l’ensemble, la récupération augmente de jusqu’à 30 % l’autonomie du SUV coupé.

 Les freins de roues, dont le concept d’activation électrohydraulique innovant leur permet de réagir à une vitesse exceptionnelle, entrent uniquement en jeu lors de décélérations supérieures à 0,3 g. Selon les conditions de conduite, le système de contrôle décide individuellement pour chaque essieu si la récupération du SUV coupé s’effectue uniquement à l’aide des moteurs électriques, des freins de roues ou des deux. La transition entre le freinage électrique et le freinage hydraulique est si douce et homogène que le conducteur ne s’en aperçoit même pas.

 Sur les freins de roues de l’Audi e-tron Sportback, les développeurs ont considérablement réduit ce que l’on appelle le couple résiduel de freinage, ces pertes qui ont lieu lors du bref frottement des plaquettes de frein contre le disque, ce qui leur a permis d’améliorer l’efficacité et l’autonomie du véhicule. Il en va de même de trois autres mesures. En conditions normales, le moteur électrique avant est presque entièrement découplé de la transmission. Grâce à une augmentation de la plage utilisable de la batterie haute tension, combinée à une réduction de plusieurs des débits de volume du circuit de refroidissement, la pompe a moins de puissance à fournir.

 Le système de gestion thermique hautement flexible, composé de quatre circuits distincts, régule la température des composants haute tension avec une efficacité maximale, favorisant une charge rapide en courant continu, un cycle de vie de la batterie plus long et des performances excellentes même avec d’importantes charges. La pompe à chaleur de série, qui exploite la chaleur perdue de la batterie haute tension, peut utiliser jusqu’à 3 kW de la puissance réelle perdue pour chauffer et climatiser l’intérieur - un chiffre exceptionnel. Selon la température extérieure, l’autonomie de l’Audi e-tron Sportback peut ainsi augmenter de jusqu’à 10 % en conditions de conduite réelle.

 Audi e-tron Sportback 50 quattro :  230 kW de puissance

Lors de son lancement sur le marché, le SUV coupé tout-électrique sera proposé avec une deuxième variante de moteur : l’e-tron Sportback 50 quattro, qui délivre 230 kW (313 ch) de puissance et 540 Nm de couple. Sur ce modèle, la batterie a été débarrassée de son « niveau » supérieur et comprend 27 modules composés de 12 cellules prismatiques chacun. Le système, qui pèse approximativement 120 kilogrammes de moins que la batterie de la Sportback 55 quattro, fournit 71 kWh d’énergie brute (64,7 kWh d’énergie nette), ce qui permet au SUV coupé de parcourir jusqu’à 347 kilomètres* avec une charge complète selon la norme WLTP. L’Audi e-tron Sportback 50 quattro réalise le 0 à 100 km/h en 6,8 secondes et enregistre une vitesse maximale de 190 km/h.

 

Le processus de charge : reprenez la route en 30 minutes seulement
Sur les longs trajets, l’Audi e-tron Sportback 55 quattro peut être chargée en courant continu jusqu’à 150 kW à des stations de charge rapide. En moins d’une demi-heure seulement, la batterie atteint 80 % de sa capacité, suffisamment pour parcourir l’étape suivante d’un long voyage. L’e-tron Sportback 50 quattro peut être rechargée jusqu’à 120 kW et atteindre un niveau de charge identique dans le même délai. 

Le processus de charge à des stations publiques de charge en courant alternatif peut être réalisé à l’aide d’un câble Mode 3 standard, offrant jusqu’à 11 kW de puissance. Un chiffre qui pourra passer à 22 kW avec un deuxième dispositif de charge à bord en option, disponible à l’été 2020. Le service de charge d’Audi, l’e-tron Charging Service, fournit un accès aisé à presque 120 000 points de charge publics dans 21 pays européens et leur nombre ne cesse d’augmenter. En courant alternatif ou continu, à 11 ou 150 kW, une simple carte est nécessaire pour lancer le processus. La fonction Plug & Charge, qui devrait également être proposée en 2020, rendra la charge encore plus pratique, puisque la voiture s’autorisera toute seule à la station de charge avant de l’activer.

Audi propose également un éventail de solutions de charge à domicile, en fonction de l’alimentation électrique disponible. Le système de charge compact standard convient à une connexion simple de 230 volts et à une sortie de 400 volts en triphasé avec une puissance de jusqu’à 11 kW.  Le connecteur de charge en option sera disponible à la commande dès la mise sur le marché du véhicule. Il offre des fonctions de charge intelligentes, dont la possibilité de charger le véhicule aux heures où les tarifs sont plus bas. Associé à un système adapté de gestion de l’énergie du foyer, il permet au véhicule d’être chargé de préférence avec de l’énergie solaire auto-produite, à condition que le foyer soit équipé d’un système photovoltaïque.

L’intérieur : forme et fonction parfaites

Avec son empattement de 2 928 millimètres, l’Audi e-tron Sportback offre suffisamment d’espace pour cinq occupants et leurs bagages. L’espace au-dessus de la tête à l’arrière mesure seulement 20 millimètres de moins que sur l’Audi e-tron. L’espace pour les pieds à l’arrière est virtuellement horizontal : une simple marche plate se trouve à la place du tunnel central. Avec le coffre avant de 60 litres, qui contient la boîte à outils et le câble de charge du véhicule, la voiture offre une capacité d’accueil totale de 615 litres pour les bagages. Avec les sièges arrière baissés, cette capacité passe à 1 655 litres. En option, le hayon s’ouvre et se ferme électriquement, d’un simple mouvement du pied.

L’intérieur de l’Audi e-tron Sportback évoque un élégant salon mêlant harmonieusement design et technologie. Un arc soigné et généreux, qui s’étend sur l’ensemble du tableau de bord, de porte à porte, intègre harmonieusement le virtual cockpit d’Audi, dont le design soigné donne l’impression qu’il flotte. L’enveloppement des bas de caisse intègre également des écrans pour les rétroviseurs extérieurs virtuels, en option. Avec ses deux écrans tactiles, le tableau de bord est incliné vers le conducteur, ce qui le rend particulièrement ergonomique. Lorsqu’il est désactivé, l’écran supérieur se fond presque entièrement dans la grande surface noire brillante. Des parois ouvertes sur les côtés de la console du tunnel central accentuent l’impression de légèreté.

Dans toutes les gammes d’équipement (basic, design selection ou S line) de l’Audi e-tron Sportback, matières, couleurs et incrustations sont soigneusement assorties. Pour les sièges avant, les clients peuvent choisir entre les sièges standard, les sièges sport et les sièges S sport, ainsi que les sièges à contours individuels, avec fonctions massage et ventilation optionnels. Le motif des coutures évoque les circuits électriques et peut être mis en valeur avec des coutures et des surpiqûres contrastantes orange vif, en option. De petits détails attirent l’attention. Le pack contours/éclairage d’ambiance en option illumine subtilement les surfaces et trace précisément les bords. Il diffuse également une brève mélodie d’accueil via le système audio lorsque le moteur démarre.

En ville, l’intérieur de l’Audi e-tron Sportback reste presque complètement silencieux, grâce à une isolation sonore et des mesures aéroacoustiques sophistiquées qui rendent le son hi-fi encore plus appréciable, notamment avec le système de son Bang & Olufsen Premium 3D en option à bord, qui reproduit la musique exactement comme elle a été enregistrée, sans aucun effet artificiel. Autre module d’infotainment attractif : l’Audi phone box, qui constitue la référence en matière de connexion et de charge sans fil.

 

Le concept d’utilisation : tangible et compréhensible
Comme tous les véhicules Audi hauts de gamme, l’e-tron Sportback est équipée du système d’exploitation MMI touche response à deux écrans. Lorsque le doigt actionne une fonction, une confirmation haptique et acoustique se déclenche. Sur l’écran tactile supérieur de 12,1 pouces, le conducteur contrôle l’infotainment, la téléphonie, la navigation et les paramètres e-tron dédiés. L’écran inférieur de 8,6 pouces permet de saisir du texte et de gérer les fonctions de confort et le contrôle de la température. La structure du menu est intuitive, logique et horizontale, comme sur un smartphone. Les graphismes sont clairs et condensés.

L’équipement de série de l’Audi e-tron Sportback inclut également le virtual cockpit d’Audi de 12,3 pouces. D’une résolution exceptionnelle de 1 920 x 720 pixels, cet écran offre deux options d’affichage, entre lesquels le conducteur peut basculer à l’aide du bouton « View » sur le volant. Une version « plus » en option incluant un affichage supplémentaire est également disponible. Sur demande, le système d’affichage et d’exploitation peut être enrichi d’un écran tête haute en option, qui projette les informations importantes sur le pare-brise.

En outre, le conducteur peut actionner de nombreuses fonctions grâce à la commande vocale à langage naturel. Le système est capable de comprendre les commandes formulées normalement et les requêtes de recherche. Le gestionnaire de dialogue pose des questions si nécessaires, permet des corrections, propose des choix et patiente en cas d’interruption. Ce faisant, il accède à des informations stockées dans le véhicule ainsi qu’aux connaissances du cloud.

Navigation et Audi connect : une connectivité exceptionnelle

En Allemagne, l’Audi e-tron Sportback est équipée de série du système MMI navigation plus et de la radio digitale DAB+. Ce système d’infotainment haut de gamme prend en charge la norme de transfert des données haut débit LTE Advanced et intègre une borne Wi-Fi pour les appareils mobiles des passagers. Le système de navigation propose des suggestions de destinations intelligentes en fonction de trajets antérieurs. L’itinéraire est calculé à la fois dans la voiture et en ligne sur les serveurs du service de cartes et navigation HERE, qui surveille en temps réel la circulation dans la région.

 Le large éventail de fonctions de navigation et d’infotainment Audi connect vient compléter à la perfection le système de navigation. Parmi les plus notables, on retrouve les informations de circulation en ligne, la navigation avec Google Earth™, le planificateur d’itinéraire e-tron, la radio hybride et les services Car-to-X. Et parmi les plus récentes figurent le service on street parking, qui aide le conducteur à trouver une place de stationnement sur le bord de la route, et les informations sur les feux de signalisation. Dans certaines villes, cette dernière fonction connecte le véhicule à l’ordinateur central qui contrôle les feux de signalisation et fournit des informations au conducteur dans le virtual cockpit d’Audi. Le service contribue ainsi à un style de conduite efficient, et favorise la fluidité du flux de circulation.

Le service vocal basé dans le cloud d’Amazon, Alexa, entièrement intégré au système d’exploitation MMI de l’Audi e-tron Sportback, est un autre composant nouveau du pack. Le conducteur peut s’en servir pour réaliser éventail de tâches, notamment passer des commandes et rechercher des informations sur de nombreux événements récents. Le service donne accès plus de 80 000 commandes Alexa.

Par ailleurs, l’application gratuite myAudi permet de connecter la voiture à un smartphone, afin que le conducteur de l’Audi e-tron Sportback puisse gérer à distance tous les processus de charge : contrôler le niveau de batterie et l’autonomie, lancer le processus de charge et le programmateur de charge ou encore consulter les statistiques de conduite. Lors de longs trajets, le planificateur d’itinéraire e-tron affiche les arrêts nécessaires pour recharger le véhicule en chemin, à la fois dans l’application et via le système MMI. En parallèle, il met à jour en continu la planification de la charge en fonction des conditions de circulation et du comportement du conducteur. L’application myAudi propose également une autre fonction : le pré-chauffage/pré-refroidissement de l’intérieur avant le départ, alimenté en électricité. Le système de climatisation auxiliaire de luxe en option permet au client de préciser s’il souhaite chauffer l’intérieur, le volant et les sièges, en fonction du niveau d’équipement.

Cette mise en réseau intelligente inclut la clé digitale Audi connect en plus de l’application myAudi. Proposée en option, elle permet non seulement de verrouiller/déverrouiller le SUV coupé depuis un smartphone Android, mais aussi de démarrer le moteur via le bouton start/stop.

 Personnalisation après achat : fonctions sur demande
L’Audi e-tron Sportback est le porte-étendard des nouveaux services digitaux et domaines d’activités que la marque est en train d’ouvrir. Les « fonctions sur demande » en font partie et couvrent les fonctions telles les zones d’éclairage, les systèmes d’assistance à la conduite et l’infotainment. Le client peut les réserver en ligne, sur demande et à tout moment. Même après la livraison de son véhicule, le client peut continuer à personnaliser sa voiture en fonction de ses besoins. Toutes ces fonctions pourront être obtenues pour des périodes variables : mensuelle, annuelle ou permanente. Elles pourront être réservées depuis l’application myAudi ou sur le portail en ligne myAudi et réglées de façon sûre et pratique via AudiPay.

 Dans le pack éclairage, les clients peuvent personnaliser les phares Matrix LED avec le contrôle intelligent des feux de route. D’autres fonctions sont disponibles, telles que les feux de jour, agrémentés de la signature e-tron, et les clignotants dynamiques avant et arrière. Lors du verrouillage et du déverrouillage de l’e-tron Sportback, les phares et les feux arrière mettent en valeur le SUV électrique dans toute son expression. Au début, le park assist sera disponible en tant que module complémentaire des systèmes d’assistance. Le pack infotainment inclut l’interface pour smartphone Audi et le pack de navigation et d’infotainment Audi connect.

Garantir la sécurité en ville et lors des longs trajets : les systèmes d’assistance à la conduite

Les systèmes d’assistance à la conduite dont Audi a équipé l’e-tron Sportback aident les conducteurs et réduisent leur charge de travail dans de nombreuses situations. Les systèmes de sécurité Audi pre sense basic et Audi pre sense front sont de série. Pour la circulation en ville, Audi propose le pack assist City, qui inclut les fonctions intersection assist et rear cross traffic assist, ainsi que le lane change warning et l’exit warning. Audi pre sense 360°, qui combine les systèmes Audi pre sense front, rear et side, est installé. Ce système détecte les risques de collision et prend des mesures de protection ciblées, du freinage complet au blocage des ceintures de sécurité.

Parmi les principales fonctions du pack d’assistance « Route » on retrouve l’adaptative cruise assist, qui simplifie le contrôle longitudinal et latéral, ainsi que l’efficiency assist. Ce dernier utilise les données des capteurs à bord, du système de navigation et des services Car-to-X pour alerter le conducteur lorsqu’il doit retirer le pied de l’accélérateur. En interagissant avec l’adaptive cruise assist et le traffic sign recognition, l’efficiency assist peut également faire accélérer et décélérer le SUV coupé de façon prédictive. Les fonctions turn assist, collision avoidance assist et emergency assist viennent compléter le pack « Tour ». Audi propose également les fonctions park assist, night vision assist et des caméras à 360°, qui permettent au conducteur de basculer entre plusieurs vues.

 Derrière les systèmes d’assistance à la conduite de l’Audi e-tron Sportback se trouve le contrôleur d’assistance à la conduite centrale (zFAS). Ce module a pour fonction d’analyser en permanence une image de l’environnement du véhicule. Selon les options sélectionnées, il récolte des données auprès de cinq détecteurs radar, cinq caméras et douze capteurs à ultrasons.

Modèle spécial « edition one » disponible dès le lancement

L’Audi e-tron Sportback, fabriquée dans une usine neutre en émissions de CO2 à Bruxelles, fera son arrivée sur le marché européen au printemps 2020. En Allemagne, l’e-tron Sportback sera disponible dans deux puissances à un prix de base de 71 350 EUR. Pour célébrer ce lancement, le constructeur proposera le modèle « edition one » en édition limitée, en coloris bleu plasma. Inspiré de l’extérieur S line, il inclura des rétroviseurs extérieurs virtuels, des appliques avec finition aluminium, des jantes exclusives de 21 pouces, des étriers de freins orange et un toit ouvrant panoramique. Les bas de caisse illuminés à l’avant projetteront le nom du modèle au sol, « edition one », sous la forme d’un logo. À l’intérieur, les clients pourront choisir entre le pack design selection incluant des sièges aux contours personnalisés en cuir Valcona gris Monaco, et le pack S line incluant des sièges sport en cuir Valcona également. L’équipement comprendra également un système de son Bang & Olufsen Premium Sound System avec son 3D à l’avant, le pack d’assistance « Route » et les phares Matrix Led avec clignotants dynamiques à l’avant et à l’arrière.

 

Tarif (22/11/19)

Ouverture des commandes des Nouvelles Audi A5 restylées Coupé et Sportback

• L’Audi A5 restylée en version Coupé et Sportback enfin disponible à la commande • Disponible à partir 48 540€ de pour la version coupé et 44 940 € pour la version Sportback • Nouvelle motorisation 35 TDI 163ch équipée de la technologie Mild Hybrid

Roissy-en-France le 22 novembre 2019. L’Audi A5 revient arborant un nouveau design avec deux silhouettes différentes : en version Coupé et Sportback. Disponibles à partir de 48 540 € pour l’Audi A5 Coupé et 44 940 € pour l’Audi A5 Sportback.

L’Audi A5 revient restylée, arborant un nouveau design extérieur plus dynamique, reprenant les derniers codes de la marque et voit sa gamme évoluer pour simplifier son offre.

Version Diesel :

  • Moteur TDI
  • 35 TDI 163 ch
  • 40 TDI 190 ch
  • 45 TDI 231 ch
  • 50 TDI 286 ch

 

Version Essence :

  • Moteurs TFSI :
  • 40 TFSI 190 ch

 

Disponibles à partir de 48 540 € pour l’Audi A5 Coupé et 44 940 € pour l’Audi A5 Sportback, elles seront disponibles chez votre partenaire Audi le plus proche dès le 22 novembre 2019.

 

– Fin –

MÉDIATHÈQUE