Audi France Media
Communiqué de presse
Nouvelle Audi A7 Sportback : la vision sportive d’Audi pour le segment luxe >>
(19/10/17)
Communiqué de presse
Le retour d’une icône – Nouvelle Audi RS 4 Avant >>
(12/09/17)
Communiqué de presse
Une dynamique de conduite unique - Nouvelle Audi R8 V10 RWS >>
(11/09/17)
Communiqué de presse
Le retour d’une icône – Nouvelle Audi RS 4 Avant >>
(12/09/17)
Une dynamique de conduite unique - Nouvelle Audi R8 V10 RWS >>
(11/09/17)
Dossier de presse
Nouvelle Audi A8 : le futur de la berline de luxe >>
(11/07/17)
ACTUALITÉS
Communiqué de presse (19/10/17)

Nouvelle Audi A7 Sportback : la vision sportive d’Audi pour le segment luxe

• Le coupé quatre portes incarne l’avant-gardisme en matière de design et de technologie • Un système de commande entièrement digital, une connectivité complète et une technologie hybride légère • Une Gran Turismo équipée de fonctionnalités améliorées et offrant plus de confort sur longue distance L’A7 Sportback est à la hauteur des promesses dévoilées avec l’Audi Prologue et incarne pleinement la nouvelle identité stylistique d’Audi. En matière d’avant-gardisme, le coupé quatre portes place la barre haut dans le segment du luxe. Avec ses lignes dynamiques, la digitalisation systématique, son expérience de conduite sportive et un concept d’espace modulable, il incarne un nouveau style de Gran Turismo.

Ingolstadt, le 19 octobre 2017 - L’A7 Sportback est à la hauteur des promesses dévoilées avec l’Audi Prologue et incarne pleinement la nouvelle identité stylistique d’Audi. En matière d’avant-gardisme, le coupé quatre portes place la barre haut dans le segment du luxe. Avec ses lignes dynamiques, la digitalisation systématique, son expérience de conduite sportive et un concept d’espace modulable, il incarne un nouveau style de Gran Turismo.

Données de consommation pour l’Audi A7 Sportback 55 TFSI quattro S tronic :
Consommation de carburant combinée en L/100 km : 7,2 – 6,8
Émissions de CO2 combinées en g/km : 163 – 154

 Design extérieur : la dynamique sous son plus beau jour

Le design extérieur de l’A7 Sportback est l’expression d’une nouvelle identité stylistique, présentée dans le concept Audi Prologue et entrée en production en série avec la nouvelle Audi A8. Avec ses larges surfaces, ses bords aiguisés et ses lignes athlétiques tendues, l’A7 respire le dynamisme et l’avant-gardisme quel que soit l’angle d’où on l’observe. 

À l’avant, la calandre Singleframe, plus large et plus basse que celle de l’Audi A8, les phares étroits, l’admission d’air au contour audacieux et la face avant verticale évoque au premier regard la sportivité d’une Gran Turismo. Trois versions de phares sont disponibles. Sur les projecteurs milieu et haut de gamme, la signature visuelle évoque la digitalisation : 12 segments lumineux adjacents séparés par d’étroits rappellent visuellement les chiffres binaires 0 et 1. La version haut de gamme inclut les phares LED Audi Matrix HD avec laser light Audi.

Avec son long capot moteur, son long empattement et ses courts porte-à-faux, l’Audi A7 Sportback constitue une sculpture toute en muscles. Les contours prononcés mettent en valeur les roues, qui peuvent atteindre 21 pouces de diamètre, dans la droite lignée de l’esprit Audi quattro. C’est cet esprit qui détermine les proportions de la carrosserie du véhicule. Sa silhouette se caractérise par un toit dynamique, qui plonge brutalement à l’arrière. Quatre chiffres décrivent le caractère sportif du grand coupé : Il mesure 4 969 millimètres de long et 1 908 millimètres de large, affiche un empattement de 2 926 millimètres, pour seulement 1 422 millimètres de hauteur.

Comme dans le modèle précédent, le train arrière est fuselé comme celui d’un yacht. Le long coffre se termine en un bord arrondi prononcé, d’où un aileron arrière rétractable se déploie automatiquement à 120 km/h. Une bande lumineuse plate (commune à tous les modèles haut de gamme d’Audi) relie les feux arrière, composés de 13 segments verticaux. Lorsque l’on déverrouille ou verrouille les portes, les phares arrière et avant s’animent en des jeux de lumière rapide, soulignant le dynamisme du grand coupé même à l’arrêt. La gamme de peinture offre un choix de 15 couleurs, dont huit nouvelles. Le pack extérieur S line en option, qui comprend des modifications de la calandre, de l’admission d’air avant, des bas de caisse et des diffuseurs avant et arrière, affiche une apparence aiguisée, davantage sculptée, et avec des bordures noires brillantes. 

 Intérieur : le design du concept car entre en production en série

L’intérieur allie design et technologie de façon originale. L’intérieur de la nouvelle Audi A7 Sportback éblouit par son atmosphère à la fois feutrée et futuriste. Son design minimaliste et épuré se fonde sur un équilibre unique entre flegme et tension. Les lignes horizontales et l’élégant tableau de bord dégagent un sentiment d’espace. La console centrale est orientée en direction du conducteur, mettant en avant la sportivité de la Gran Turismo. Quatre valeurs essentielles caractérisent le concept de l’intérieur : l’avant-gardisme, la sportivité, l’intuitivité et la sophistication. De la version de base au choix du design, de la finition S line au luxueux cuir Valcona, tous les matériaux, couleurs et finitions de l’habitacle incarnent cette nouvelle esthétique. Le pack éclairage d’ambiance en option souligne les contours et met subtilement l’espace en valeur. 

L’écran supérieur de 10,1 pouces (associé au système de navigation MMI Navigation plus) est incliné vers le conducteur. Avec ses panneaux optiques noirs encadrés d’aluminium gris graphite, il se fond presque dans le tableau de bord lorsqu’il est éteint et son support est en lui-même une sculpture géométrique. L’interface utilisateur apparaît dès que la voiture est ouverte. Dans l’esprit du design intérieur, son aspect est minimaliste. Tout le contenu de l’écran peut être enregistré rapidement. 

 Système de commande digital MMI et commande vocale en ligne : la commande au bout des doigts

La nouvelle Audi A7 poursuit sur la lancée de la stratégie de digitalisation de l’A8. L’architecture intérieure se mêle harmonieusement au nouveau système de navigation à commande digitale MMI Touch qui remplace le bouton rotatif et les boutons et commandes traditionnels du modèle précédent par deux grands écrans tactiles haute résolution.

Le conducteur contrôle le système d’infotainment depuis l’écran supérieur. Monté sur la console asymétrique du tunnel central, l’écran inférieur de 8,6 pouces permet d’accéder au système de commande de climatisation, aux fonctions de confort et à la saisie de texte. Pour les utiliser, le conducteur peut laisser reposer son poignet sur le large pommeau du levier de vitesse de la transmission automatique. 

Audi propose un affichage tête haute en option qui projette les informations importantes sur le pare-brise. Le système de navigation MMI Navigation plus inclut également le virtual cockpit d’Audi avec un écran de 12,3 pouces.

Le système de navigation à commande digitale MMI Touch comprend un retour acoustique et tactile, et il est tout aussi intuitif qu’un smartphone en matière d’utilisation. L’utilisateur entend et ressent un clic en guise de confirmation lorsque son doigt déclenche une fonction. Avec sa structure de menu horizontale et logique, le système permet un accès rapide aux diverses fonctions du véhicule et peut également être personnalisé grâce à des boutons de favoris configurables et déplaçables. 

La commande vocale en option de la nouvelle A7 Sportback facilite encore un peu plus les opérations. Avec MMI Navigation plus, le système de dialogue vocal traite les questions et les instructions de deux façons : grâce à l’information stockée à bord, d’une part, et grâce aux informations détaillées disponibles dans le cloud, d’autre part.

 Infotainment et fonctions de connexion : un système entièrement connecté pour plus de confort et de sécurité

Grâce à sa connectivité complète, l’Audi A7 est parfaitement équipée pour les trajets longue distance. Elle offre aux clients plus de confort, de sécurité et d’options de personnalisation. La Gran Turismo propose la même gamme de fonctionnalités de connectivité et d’infotainment que l’Audi A8. Jusqu’à sept conducteurs peuvent enregistrer leurs paramètres préférés dans un profil d’utilisateur individuel, et jusqu’à 400 paramètres peuvent être personnalisés. Les services en ligne d’Audi connect se sont développés. Parmi les nouveautés se trouvent les services Car-to-X, qui utilisent l’intelligence en réseau de la flotte Audi pour donner des informations sur la signalisation et les dangers potentiels. 

La nouvelle Audi A7 est équipée de série du système MMI Navigation (MMI Navigation plus disponible en option). Il existe trois systèmes audio : le meilleur, le Bang & Olufsen Advanced Sound System, offre un son 3D exceptionnel même à l’arrière. 

 Systèmes Audi AI : intelligents et pratiques

Grâce au bouton AI, le conducteur active les fonctions de pilote automatique Audi AI Remote Parking Pilot et Audi AI Remote Garage Pilot, qui seront disponibles courant 2018. Ceux-ci permettent à l’Audi A7 Sportback de se garer, de quitter une place de stationnement, d’entrer dans un parking ou d’en sortir de façon autonome. Le conducteur peut sortir du véhicule avant de lancer la fonction via l’application myAudi sur son smartphone. Pour contrôler la manœuvre, il n’a qu’à maintenir le bouton Audi AI enfoncé pendant toute sa durée. Le contrôleur d’assistance à la conduite centrale (zFAS) fusionne les données provenant d’un ensemble sophistiqué de capteurs pour créer en continu une image de l’environnement du véhicule. Selon le niveau d’équipement, il peut y avoir jusqu’à cinq détecteurs radar, cinq caméras, douze capteurs à ultrasons et un scanner laser. 

En plus des systèmes Audi AI, la nouvelle A7 Sportback comprend 39 systèmes d’assistance à la conduite pour faciliter la tâche du conducteur. Ceux-ci sont répartis en trois packs : l’Audi AI parking package (mise en place progressive à partir de début 2018), le Pack Assitance City avec le nouvel assistant au passage piéton, et le Pack Assitance Route. Ce dernier inclut des fonctionnalités telles que l’Assistant prédictif de conduite efficiente, qui encourage un style de conduite visant à réduire la consommation de carburant, et l’Assistant de conduite adaptatif (ADA), qui complète le régulateur de vitesse Adaptive Cruise Control (ACC) grâce à des interventions de direction utiles pour conserver sa place dans la voie. Tous les systèmes d’aide à la conduite comportent des mécanismes de contrôle améliorés.

 Le châssis : confort de conduite sur longue distance

La nouvelle A7 fait encore un peu plus la synthèse entre sportivité et confort. La direction dynamique des quatre roues motrices en option, le nouveau programme électronique du châssis (ECP) (la commande centrale du châssis) et la nouvelle suspension pneumatique la rendent encore plus agile, souple et confortable. L’A7 est ainsi la Gran Turismo parfaite : agile et dynamique sur les routes de campagne sinueuses, mais aussi confortable sur les longues portions d’autoroute.

De nombreux aspects des essieux avant et arrière ont été développés de A à Z. La direction assistée progressive standard, dont le calibrage sportif se fait encore plus direct au fur et à mesure que l’on tourne le volant, réagit encore plus vite aux conditions de circulation. Les freins à étrier fixe en aluminium, dotés de disques de 400 millimètres de diamètre, sont montés derrière de grandes roues (jusqu’à 21 pouces et pneus 255/35) et offrent un meilleur confort de roulement. Le client peut choisir entre quatre configurations de suspension : une suspension à ressorts en acier traditionnelle, une suspension sportive qui abaisse le niveau du véhicule de 10 millimètres, un amortissement à commande électronique et une suspension pneumatique qui adapte la garde au sol de façon autonome.

L’innovation relative au châssis la plus impressionnante est la direction dynamique des quatre roues motrices, qui associe une réactivité immédiate et sportive à une stabilité à toute épreuve, résolvant ainsi le conflit d’intérêts entre agilité et confort. Le rapport de direction varie en fonction de la vitesse entre 9,5:1 et 16,5:1, au moyen d’interventions actives sur les essieux avant et arrière. Sur l’essieu avant, l’engrenage à onde de déformation est utilisé pour les superposer en réaction aux instructions de direction du conducteur. Sur l’essieu arrière, un entraînement de broche permet de tourner les roues jusqu’à 5 degrés. À faible vitesse, il contrebraque l’essieu avant pour augmenter l’agilité du grand coupé lors du stationnement ou de la conduite en environnement urbain, par exemple. Cela réduit le diamètre de braquage de 1,1 mètre en butée. À 60 km/h et plus, il braque les deux essieux dans la même direction pour augmenter la stabilité en ligne droite et faciliter le changement de voie.

Le différentiel sport en option améliore encore la conduite. Il répartit activement le couple moteur entre les roues arrière, complétant le système de quatre roues motrices quattro. Comme la direction dynamique des quatre roues motrices, l’amortissement contrôlé et la suspension pneumatique, le différentiel sport est intégré à la fonction de commande de la plateforme électronique du châssis (ECP). Ces systèmes sont étroitement reliés en réseau pour une précision optimale. Enfin, le conducteur peut utiliser le système Audi drive select pour activer différents profils de conduite, avec une différence plus prononcée entre le confort et la sportivité que dans le modèle précédent. 

 Électrification globale : un système hybride léger pour plus de confort et d’efficacité

Tous les moteurs disponibles sur l’A7 Sportback sont équipés en série d’un système hybride léger (MHEV) pour plus de confort et d’efficacité. Avec les deux moteurs V6, c’est un système électrique primaire de 48 volts qui est utilisé. Un alterno-démarreur fonctionnant avec une batterie au lithium-ion atteint un niveau de récupération jusqu’à 12 kW au freinage. Entre 55 et 160 km/h, le coupé quatre portes peut avancer en roue libre, le moteur coupé, et l’alterno-démarreur peut le redémarrer en douceur lorsque c’est nécessaire. 

La fonction start-stop s’est considérablement développée et s’active désormais dès 22 km/h. Lorsque le moteur est à l’arrêt, il peut être redémarré préventivement lorsque le véhicule précédent commence à avancer, grâce à la caméra frontale standard qui détecte ses mouvements. En conditions de conduite réelle, la technologie MHEV réduit la consommation de carburant de près de 0,7 litre aux 100 km.  

La nouvelle Audi A7 Sportback sera initialement lancée avec un moteur 3.0 V6 TFSI. Le V6 turbo au son discret affiche une puissance de 250 kW (340 chevaux) et 500 Nm de couple. Le coupé quatre portes accélère de 0 à 100 km/h en 5,3 secondes et atteint une vitesse maximale de 250 km/h. En conditions de circulation normales sur les routes européennes, la version de base de l’Audi A7 55 TFSI consomme 6,8 litres de carburant aux 100 km, ce qui correspond à 154 g d’émissions de CO2. Le moteur 3.0 TFSI est associé à une boîte de vitesse S tronic à 7 rapports. Sa transmission quattro utilise la technologie ultra qui active la propulsion arrière en cas de besoin. D’autres moteurs à six et quatre cylindres, essence et diesel, seront rapidement disponibles après le début de la production.

 Une carrosserie 3-en-1 : à la fois coupé, berline et Avant

L’A7 Sportback associe le meilleur de chaque modèle pour offrir une grande polyvalence. Elle affiche le design d’un coupé tout en offrant l’espace d’une berline et l’adaptabilité d’une Avant. L’intérieur de l’A7 Sportback impressionne par son espace supplémentaire et ses sièges plus confortables, malgré sa ligne de toit profilée. Comparée au modèle précédent, la longueur de l’intérieur a augmenté de 21 millimètres, offrant plus de place pour les genoux à l’arrière. L’espace autour de la tête des passagers arrière est également plus grand. La largeur de chargement au niveau du coffre est aussi supérieure à celle du précédent modèle (1 050 millimètres).

Incarnant le meilleur d’une toute nouvelle gamme de sièges, les sièges avant offrent de multiples possibilités de réglage, un contour personnalisé ainsi que des fonctions de ventilation et de massage. L’espace aux places arrière (3 places de série ou 2 places en option) offre beaucoup de confort. Les nouvelles options haute technologie rendent la vie à bord de l’Audi A7 Sportback plus simple et plus confortable. Le pack qualité de l’air améliore la qualité de l’air à l’intérieur de l’habitacle au moyen de parfums subtils, d’un ioniseur et d’un filtre efficace. 

La carrosserie, dotée d’une structure composite en acier et aluminium et comprenant de grands éléments tels que des pièces rapportées en aluminium, est un facteur essentiel de l’amélioration de la conduite et du confort. Le coupé quatre portes obtient les meilleures notes en matière de rigidité de la carrosserie, d’aéroacoustique et d’aérodynamique. La Gran Turismo choie ses passagers avec un plus grand confort acoustique et un bruit de vent minimisé grâce à une aérodynamique sophistiquée. 

Le toit ouvrant panoramique a lui aussi été amélioré à l’aide d’éléments vitrés particulièrement grands, qui laissent entrer davantage de lumière dans l’habitacle. Le pare-brise chauffant et les essuie-glaces à gicleurs intégrés sont disponibles en option pour plus de commodité.  

Malgré ses lignes dynamiques marquées, le coffre affiche une contenance de 535 litres. Celle-ci atteint 1 390 litres lorsque les sièges arrière sont abaissés. Le coffre a été optimisé de façon à ce que deux sacs de golf puissent y loger horizontalement, en plus de la roue de secours. Le hayon arrière peut s’ouvrir et se fermer automatiquement en réaction à un mouvement du pied grâce à un système de commande par capteurs en option. 

La nouvelle Audi A7 Sportback sort actuellement de la chaîne de montage du site de Neckarsulm et sera lancée sur le marché français courant mars 2018.

Communiqué de presse (19/10/17)

Ouverture des commandes pour la Nouvelle Audi A8

• Disponible à la commande dès le 18 octobre 2017 • Deux motorisations essence et Diesel disponibles sur les versions A8 et A8L Audi France ouvre les commandes pour les Nouvelles A8 et A8L dont le lancement officiel est le 7 décembre. Les premières livraisons clients arriveront en février 2018. Pour cette première phase de commandes, deux motorisations essence et Diesel seront disponibles.

Paris, le 18 octobre 2017 – Audi France ouvre les commandes pour les Nouvelles A8 et A8L dont le lancement officiel est le 7 décembre. Les premières livraisons clients arriveront en février 2018. Pour cette première phase de commandes, deux motorisations essence et Diesel seront disponibles.

Pour sa quatrième génération, la Nouvelle A8 s’impose une nouvelle fois comme la référence en matière de progrès technologiques – avec un tout nouveau design encore plus expressif, un système tactile innovant, et système Mild Hybrid permettant une conduite plus efficiente et plus confortable. Cette technologie repose sur l'utilisation d'un alterno-démarreur 48V couplé à une batterie Lithium Ion de 10 Ah.

La nouvelle Audi A8 est également la première voiture de production au monde à être développée pour une conduite hautement autonome. Suivant l’évolution de la législation, Audi intégrera progressivement des fonctions de conduite autonome dans ses modèles de série, telles que le parking pilot (stationnement automatique), garage pilot (retour au garage) et le traffic jam pilot (assistant de conduite dans les embouteillages).

La Nouvelle A8 est disponible au prix suivants :

A8 Limousine

V6 55 (3.0) TFSI 340ch

A partir de 97 900 €

V6 50 (3.0) TDI 286ch

A partir de 92 600 €

A8 Limousine

V6 55 (3.0) TFSI 340ch

A partir de 105 800 €

V6 50 (3.0) TDI 286ch

A partir de 100 500 €

 

– Fin –

Communiqué de presse (11/10/17)

AUDI AG : en septembre, les ventes continuent d’augmenter en Amérique du Nord et en Chine

• La demande progresse en Chine (+7,2 %) et les livraisons sont en hausse de 2,6 % dans le monde • Record de ventes en Amérique du Nord en septembre • Bram Schot, Membre du directoire AUDI AG en charge des Ventes et du Marketing : « un déploiement de modèles unique se met en place »

Ingolstadt, le 11 octobre 2017 - AUDI AG termine le troisième trimestre avec des ventes en hausse de 2,6 % par rapport à 2016. Au cours du mois écoulé, le constructeur a vendu 178 350 véhicules. Le tableau est inégal sur les principaux marchés : tandis que les ventes ont augmenté aux États-Unis (+9,6 %) et en Chine (+7,2 %), elles accusent en Allemagne un retrait de 0,5 % en année glissante. Depuis janvier, Audi a livré près de 1 380 800 automobiles premium à ses clients, réduisant la baisse cumulée à 2 % comparé à 2016, l’année où Audi a affiché des ventes record.

« En septembre, notre vaste gamme de modèles a à nouveau permis de démontrer le caractère attractif de la marque : la famille Audi A5, sportive et progressiste, affiche une croissance spectaculaire, tandis que l’Audi Q5 et notre dernier SUV, l’Audi Q2, ont reçu un bon accueil », a déclaré Bram Schot, Membre du directoire AUDI AG en charge des Ventes et du Marketing. « Avec la présentation de la nouvelle Audi A8, nous sommes à l’aube d’un déploiement de modèles tout à fait unique. Cette perspective nous permet d’envisager l’avenir avec confiance. »

En Amérique du Nord, Audi a enregistré des ventes record en septembre, avec 23 600 véhicules livrés. En dépit des épisodes météorologiques exceptionnels, la marque aux anneaux a continué à se développer aux États-Unis. Depuis janvier 2011, la demande de modèles Audi dans le pays augmente de façon continue. Au cours du dernier mois, une augmentation de 9,6 % a permis d’atteindre un nouveau record à 19 308 véhicules vendus. Les chiffres des ventes de l’Audi Q5 en particulier sont très positifs : les 4 596 véhicules vendus correspondent à une croissance de 16,1 % sur l’année glissante. Près d’un client américain sur quatre en moyenne a opté pour ce SUV depuis janvier. Sur l’ensemble de la gamme produit, 160 914 véhicules ont été livrés aux États-Unis depuis janvier, soit une hausse de 5,7 %.

La demande est également à nouveau en forte hausse au Canada en septembre. Depuis mai 2017, le pays enregistre une croissance à deux chiffres pour ses livraisons. Avec 3 277 automobiles vendues, la croissance en septembre en année glissante s’élève à 19,6 %

En Chine, la tendance positive pour les ventes des derniers mois se poursuit en septembre. Avec 58 445 véhicules livrés, Audi a atteint ses plus fortes ventes mensuelles de l’année 2017 à ce jour, les ventes enregistrant une hausse de 7,2 %. Outre le taux toujours élevé de ventes pour l’Audi A6L, l’Audi Q7 et l’Audi A5 affichent également de bons résultats. Les ventes du SUV premium et du modèle milieu de gamme supérieur ont augmenté de 42,1 et 55,4 % respectivement en année glissante. 418 670 clients chinois ont pris possession d’une nouvelle Audi depuis le début de l’année. De ce fait, les ventes depuis janvier sont en recul de 4,9 % seulement par rapport à la même époque l’année dernière.

En Europe, les ventes en septembre ont augmenté en Espagne (+16,2 % à 3 952 véhicules) et en Italie (+13,1 % à 6 055 véhicules). Une tendance nette au SUV se dessine sur ces deux marchés. En Espagne,

1 711 clients ont acheté un modèle de la famille Q le mois dernier. La demande a été particulièrement forte pour l’Audi Q5, qui a enregistré des ventes en hausse de 18,2 % en année glissante. Chez les acheteurs italiens, c’est le modèle Audi Q2 qui remporte un beau succès, avec 1 131 unités vendues. Au cours des trois premiers trimestres, le constructeur allemand a vendu 9 013 unités de son dernier SUV en Italie.

En Allemagne, Audi a livré 22 406 automobiles (-0,5 %) au cours du mois dernier. Toutefois, le marché allemand reste stable sur l’ensemble de l’année : les ventes ont augmenté de 0,7 % depuis janvier en année glissante, établissant un nouveau record à 232 518 véhicules. Au Royaume-Uni, les livraisons ont diminué de 4,6 % par rapport à septembre 2016, à 29 763 voitures. Malgré cette baisse, depuis janvier, les ventes restent supérieures à celles enregistrées en Allemagne.

Bien que les ventes en septembre en Europe aient diminué de 1,1 % par rapport à l’année précédente, le solde global est positif. Tous modèles confondus, Audi a livré près de 661 550 unités au cours des trois premiers trimestres, ce qui représente une hausse des ventes cumulées de 0,7 %.

 

Éléments associés

Choisir l'élément à télécharger

A1610584_medium.jpg
(11/10/17)
CP - AUDI AG ventes septembre 2017.pdf
(11/10/17)
Communiqué de presse (04/10/17)

L’Audi R8 LMS GT4 est disponible à la commande

• La nouvelle Audi Sport customer racing peut d’ores et déjà être commandée • Victoires pour les équipes clients Audi Sport en Nouvelle-Zélande et en Australie • La saison se termine sur une note positive pour le Belgian Audi Club Team WRT en Blancpain GT series La nouvelle Audi R8 LMS GT4, troisième modèle de la gamme Audi Sport customer racing, peut d’ores et déjà être commandée sur quatre continents.

  • La nouvelle Audi Sport customer racing peut d’ores et déjà être commandée
  • Victoires pour les équipes clients Audi Sport en Nouvelle-Zélande et en Australie
  • La saison se termine sur une note positive pour le Belgian Audi Club Team WRT en Blancpain GT series

 

La nouvelle Audi R8 LMS GT4, troisième modèle de la gamme Audi Sport customer racing, peut d’ores et déjà être commandée sur quatre continents.

Audi R8 LMS GT4

Lancement du tout dernier modèle : en avril, Audi Sport customer racing a présenté le troisième modèle de sa gamme compétition-client, l’Audi R8 LMS GT4. La voiture de sport GT4, qui offre jusqu’à 495 chevaux de puissance, est désormais disponible à la commande. Elle est en vente au prix de 198 000 euros (hors TVA), et les premiers clients seront livrés en décembre. En Europe, les acheteurs potentiels peuvent commander leur voiture par le biais d’Audi Sport customer racing ; Audi Sport customer racing North America, Audi Sport customer racing Asia, Audi Sport customer racing Japan et Audi Sport customer racing Australia sont, quant à eux, en charge des ventes sur les trois autres continents. Hendrik Többe est joignable à l’adresse suivante : hendrik.toebbe@audi.de pour toutes informations complémentaires.

Audi R8 LMS GT3

Un week-end de rêve sur Phillip Island : Matthew Stoupas a gagné les trois dernières courses des Victorian State Circuit Racing Championships en Australie. Lors de ce cinquième round, l’Australien, au volant de son Audi R8 LMS ultra, est resté invaincu non seulement sur le circuit de Phillip Island, mais aussi au classement du Sports Cars Championship. Ainsi, Matthew Stoupas succède au pilote Steven McLaughlan, qui avait remporté les séries dans l’État de Victoria, en Australie, à bord d’une Audi R8 LMS ultra l’année dernière. Ross Lilley est venu parachever ce week-end de succès pour les clients Audi Sport en remportant la deuxième place dans les première et troisième courses.

Première et deuxième places sur l’Île du Sud : lors du deuxième round des South Island Endurance Series en Nouvelle-Zélande, la Team International Motorsport, l’équipe dirigée par Lyall Williamson, s’est emparée de la première et de la deuxième place. En effet, au Mike Pero Motorsport Park, à Ruapuna, le duo Andrew Bagnall/Matt Halliday a remporté la course de trois heures au volant d’une Audi R8 LMS deuxième génération, utilisée pour la première fois sur circuit, devant ses coéquipiers Neil Foster et Jonny Reid, pilotant une Audi R8 LMS ultra première génération.

 

Fin de saison positive à Barcelone : Le Belgian Audi Club Team WRT termine la saison des Blancpain Endurance Series à la seconde place en Espagne. Les Britanniques Stuart Leonard et Jake Dennis ont partagé une Audi R8 LMS avec le pilote néerlandais Audi Sport Robin Frijns. Le trio s’est battu pour la victoire jusqu’au dernier tour, mais, après trois heures de course à Barcelone, il a dû admettre sa défaite à seulement 0,719 seconde.

Audi Sport TT Cup

Suspense avant la fin de la saison : le 14 octobre, la course pour le titre final de l’Audi Sport TT Cup se déroulera à Hockenheim. Fort de quatre victoires, trois deuxièmes places et deux troisièmes places, Philip Ellis est en tête du classement. Le Britannique devance de 24 points l’Espagnol Mikel Azcona, qui a remporté cinq courses. Un total de 50 points peut encore être marqué lors de ces deux dernières courses. Troisième au classement général, Tommaso Mosca est sans conteste la meilleure recrue de l’année. Au classement jeunes, l’Italien de 17 ans devance de 44 points le Sud-Africain Keagan Masters, et est donc pratiquement hors d’atteinte. D’un point de vue purement mathématique, avec 39 points de retard, Tommaso Mosca a même encore une chance de remporter le titre au classement général également.

 

Dates pour la semaine prochaine

07/10 Nürburgring (D), round 8, VLN Endurance Championship Nürburgring

03–05/10 Chengdu (CHN), rounds 9 et 10, China GT/GT Asia Series

04–07/10 Road Atlanta (USA), round 12, WeatherTech SportsCar Championship

06–07/10 Spa (B), round 5, 24H Touring Car Endurance Series

06–08/10 Mugello (I), rounds 13 et 14, Italian GT Championship

07–08/10 Buriram (THA), round 7, Super GT

07–08/10 Zhejiang (CHN), rounds 9 et 10, Audi R8 LMS Cup

06–08/10 Zhejiang (CHN), round 9, TCR International Series

06–08/10 Zhejiang (CHN), round 6, TCR Asia Series

07–08/10 Zhejiang (CHN), rounds 7 à 9, TCR China

06–07/10 Hockenheim (D), rounds 15 et 16, DMV GTC

06–08/10 Most (CZ), rounds 11 et 12, FIA European Touring Car Cup

– Fin –

Communiqué de presse (04/10/17)

Oliver Hoffmann est nommé Responsable du Développement Technique Audi Sport

• Responsable de la campagne produit au cours des prochaines années • Stephan Winkelmann, Président Directeur Général d'Audi Sport GmbH: "Nous prévoyons une expansion de la gamme de modèles Audi Sport à 16 véhicules de série d'ici 2020" Oliver Hoffmann (40 ans) occupe le poste de Responsable du Développement Technique chez Audi Sport GmbH depuis le 1er octobre. Il succède à Stephan Reil (52 ans) et il est maintenant Responsable de la campagne de produits à venir de la marque Audi Sport. D'ici 2020, le nombre de modèles en production en série Audi Sport devrait passer de 11 à 16.

Neckarsulm, le 4 octobre 2017 - Oliver Hoffmann (40 ans) occupe le poste de Responsable du Développement Technique chez Audi Sport GmbH depuis le 1er octobre. Il succède à Stephan Reil (52 ans) et il est maintenant Responsable de la campagne de produits à venir de la marque Audi Sport. D'ici 2020, le nombre de modèles en production en série Audi Sport devrait passer de 11 à 16.

Plus récemment, Oliver Hoffmann a travaillé sur le développement de groupes motopropulseurs chez AUDI AG. Ses précédents rôles professionnels en Allemagne et à l'étranger incluaient la gestion de la qualité chez Automobili Lamborghini et à l'usine Audi de Györ, en Hongrie, ainsi que le développement des moteurs hautes performances V10 utilisés pour l'Audi R8 (consommation de carburant combinée en l / 100 km: 12.4-13.6, émissions combinées de CO2 en g / km: 309-283 **). Oliver Hoffmann est né en 1977 à Hanovre et a étudié l'ingénierie mécanique.

« Avec l’arrivée d'Oliver Hoffmann à ce poste, nous accueillons un manager hautement qualifié à la division du développement technique », déclare Stephan Winkelmann, PDG d'Audi Sport GmbH. « Avec son expérience et ses compétences, Olivier Hoffmann participera à l'expansion de la marque Audi Sport ».

Olivier Hoffman remplace Stephan Reil, l’un des fondateurs d'Audi Sport, responsable du développement de tous les projets produits depuis la première Audi RS 4 Avant en 1999. « Grâce à son dévouement et son travail acharné pendant de nombreuses années, Stephen Reil a contribué de manière significative à la croissance et au succès d'Audi Sport », souligne Stephan Winkelmann. Stephen Reil est nommé dans un autre service au sein d'AUDI AG.

– Fin –

Consommation pour les modèles spécifiés:
Audi R8:
Consommation de carburant combinée en l / 100 km: 12.4-13.6 **
Émissions combinées de CO2 en g / km: 309-283 **
** Les chiffres dépendent de la variante du modèle.

Communiqué de presse (29/09/17)

6ème édition du Week-end des Musiques à l'image 2017

Les 9 et 10 décembre prochains, Audi talents et la Philarmonie de Paris présente la 6ème édition de ce rendez-vous annuel qui explore les liens entre musique et image.

Les 9 et 10 décembre prochains, Audi talents et la Philarmonie de Paris présente la 6ème édition de ce rendez-vous annuel qui explore les liens entre musique et image.

Deux concerts exceptionnels du London Symphony Orchestra accompagnés d'images et d'extraits de films : Gabriel Yared et un hommage à Steven Spielberg.

Une programmation parallèle alliant des rencontres exclusives avec des réalisateurs de renom, des visites-ateliers, des projections, des concerts-performances et des récréations musiques pour les enfants.

Téléchargez le dossier de presse du Week-end des Musiques à l'image 2017

- Fin -

Éléments associés

Choisir l'élément à télécharger

CP_Week-end des Musiques à l'image_Auditalents.pdf
(04/10/17)
Communiqué de presse (28/09/17)

Emotions sans émissions : le futur du sport automobile Audi est électrique

• Le Champion de Formule E Lucas di Grassi prend le volant de l’Audi e-tron FE04 • Une livrée avant-gardiste et un nouveau groupe motopropulseur à un seul rapport • Daniel Abt devient pilote d'usine Audi, Allan McNish team leader Audi a présenté mercredi soir sa première voiture de course entièrement électrique à Neuburg. L'Audi e-tron FE04 reflète la transformation du constructeur automobile en un fournisseur de mobilité, précurseur sur les circuits automobiles.

  • Le Champion de Formule E Lucas di Grassi prend le volant de l’Audi e-tron FE04
  • Une livrée avant-gardiste et un nouveau groupe motopropulseur à un seul rapport
  • Daniel Abt devient pilote d'usine Audi, Allan McNish team leader

 

Neuburg, le 28 septembre 2017 - Audi a présenté mercredi soir sa première voiture de course entièrement électrique à Neuburg. L'Audi e-tron FE04 reflète la transformation du constructeur automobile en un fournisseur de mobilité, précurseur sur les circuits automobiles.

« Après 40 ans d'activité intense dans le sport automobile de haut niveau, Audi devient le premier constructeur automobile allemand à participer au championnat de Formule E avec pour objectif de tester et faire avancer le développement de nouvelles technologies pour la production », déclare Peter Mertens, membre du directoire et directeur du développement technique AUDI AG. « Après l’introduction du quattro, des systèmes hybride TFSI et TDI, ainsi que de nombreuses innovations, notre première voiture de course monoplace est à l’image de notre développement dans le domaine de la mobilité électrique. Certaines innovations seront intégrées dans l'Audi e-tron en 2018." À l'IAA, Audi a annoncé avoir plus de 20 modèles électriques dans sa gamme avant 2025, comprenant des plug-in hybrides et des voitures entièrement électriques.

En Formule E, les équipes et les constructeurs sont autorisés à développer l’ensemble du groupe motopropulseur composé du moteur et de la transmission, ainsi que les différents éléments de suspensions et de gestion électronique. La combinaison moteur et transmission représente la pièce maîtresse de l'Audi e-tron FE04. Les ingénieurs se sont concentrés sur la conception de cette unité pour une efficacité toujours supérieure. Pour la saison 2017/2018, la Team Audi Sport ABT Schaeffler utilisera une transmission à haut rendement à un seul rapport pour transmettre la puissance aux roues.

« Ensemble, avec notre partenaire technologique Schaeffler, nous avons développé un tout nouveau groupe motopropulseur », explique le responsable d'Audi Motorsport Dieter Gass. « Le nouvel habillage carbone du groupe motopropulseur est immédiatement remarquable. La voiture de course est également différente car nous poursuivons de nouveaux développements technologiques. »

Dans une nouvelle livrée blanche, verte et noire, l'Audi e-tron FE04 se distingue visuellement de celle dans laquelle Lucas di Grassi a remporté le championnat de Formule E en juillet. Pour la première fois de sa carrière, le Brésilien de 33 ans entre dans une nouvelle saison avec la voiture numéro "1" et devra donc défendre son titre. Lucas di Grassi était au volant de la nouvelle voiture de course électrique lors de sa première mondiale à Neuburg.

Le coéquipier de Lucas di Grassi est le jeune Daniel Abt (24 ans). Le pilote de l'Allgäu a signé en tant que pilote d’usine Audi. Daniel Abt conduira le numéro de voiture "66" avec des insignes supplémentaires de couleur rouge destinées à permettre aux spectateurs de distinguer les voitures des deux pilotes Audi.

Depuis le premier jour, Lucas di Grassi et Daniel Abt forment un solide duo de pilotes de Formule E ayant atteints 24 podiums sur 33 participations - dont six victoires et quatre pole positions. Les deux pilotes s'attaquent à leur quatrième saison de Formule E.

Le nouveau responsable de l'équipe Audi Sport ABT Schaeffler en Formule E est Allan McNish. L’écossais avait déjà accompagné et soutenu l'équipe sur les courses tout au long de la troisième saison. Aujourd’hui, l'ancien pilote de Formule 1, ancien pilote d'usine Audi et trois fois vainqueur du Mans, est dorénavant officiellement le leader et représentant de l'équipe.

L'Audi e-tron FE04 fera ses débuts à l’ouverture de la saison de Formule E à Hong Kong le 2 décembre 2017. Cependant, la nouvelle voiture de course électrique sera déjà en piste ce vendredi et samedi. Audi présente l’Audi e-tron FE04 avec Daniel Abt au volant lors des journées de E-Mobility Play Days au Red Bull Ring en Autriche. Par la suite – de lundi à jeudi – se tiendront les essais officiels de présaison à Valence en Espagne. Les deux pilotes Audi y testeront la voiture.

– Fin –

Dossier de presse (12/09/17)

Cap sur l’avenir en pilote automatique : la conduite autonome par Audi

Audi présentera trois nouveautés au salon de l’automobile de Francfort de 2017 : la nouvelle Audi A8 y fera notamment ses débuts. C’est la première automobile produite en série à permettre une conduite automatisée conditionnelle sur la voie publique. Pour la première fois, les conducteurs pourront complètement déléguer la conduite dans certaines situations. C’est une véritable révolution technologique. Et avec le double lancement mondial de deux concept cars, Audi dévoile également ses intentions quant au développement de la conduite autonome à l’avenir.

Audi présentera trois nouveautés au salon de l’automobile de Francfort de 2017 : la nouvelle Audi A8 y fera notamment ses débuts. C’est la première automobile produite en série à permettre une conduite automatisée conditionnelle sur la voie publique. Pour la première fois, les conducteurs pourront complètement déléguer la conduite dans certaines situations. C’est une véritable révolution technologique. Et avec le double lancement mondial de deux concept cars, Audi dévoile également ses intentions quant au développement de la conduite autonome à l’avenir.

L’Audi Elaine est un coupé SUV électrique qui, dans quelques années, rendra possible une conduite hautement automatisée, parfois même sans la présence d’un conducteur à bord. Le conducteur gare l’Audi dans un espace désigné, la « zone de passation », et sort du véhicule. La voiture se conduit alors de façon automatique et sans occupant dans un parking à plusieurs étages proposant un éventail de services tels qu’une station de lavage, une station-service ou une borne de recharge. Grâce à Audi AI, la voiture fait tout toute seule.  

Avec le concept à quatre portes de l’Audi Aicon, la marque aux anneaux présente une Audi du futur autonome, sans volant ni pédales. En tant que concept car, la 2+2 quatre portes nous propulse en avant et présente le design intérieur et extérieur des véhicules des prochaines décennies. Côté technologie, elle intègre une série d’innovations visionnaires liées à la transmission, la suspension, la digitalisation et au développement durable.  L’Aicon a, elle aussi, été  conçue pour une conduite entièrement électrique et devrait permettre de couvrir des distances de plus de  800 kilomètres avec une seule charge.

Audi AI : intelligence et interaction

 

L’Audi ElAIne et l’Audi AIcon sont deux concept cars dont le nom fait référence à la toute nouvelle abréviation en deux lettres sous laquelle Audi regroupe un ensemble complet de technologies mobiles innovantes. Audi AI est le nouveau code désignant un éventail de systèmes innovants qui déchargent les conducteurs et leur offrent la possibilité d’occuper différemment le temps qu’ils passent en voiture. Pour cela, Audi AI utilise également des stratégies et des technologies issues du domaine de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique.

Les systèmes Audi AI sont capables d’apprendre et de réfléchir tout en étant proactifs et personnels. Grâce à Audi AI, les modèles de la marque aux anneaux sauront faire preuve à la fois d’intelligence et d’empathie. Ils pourront continuer à interagir avec leur environnement et leurs passagers, et sauront ainsi s’adapter mieux que jamais aux contraintes des personnes se trouvant à bord.

Une nouvelle liberté sur la route

Audi AI s’appuie sur les nombreuses années d’expérience accumulées par la marque en matière de concept cars avec conduite pilotée et associe les technologies et systèmes électroniques intelligents et innovants d’Audi. Audi AI offre aux conducteurs et aux passagers une nouvelle forme de liberté en réduisant la complexité de leurs interactions avec le véhicule et les autres usagers de la route. Divers éléments d’intelligence artificielle jouent également un rôle, à la fois dans le développement de nouveaux systèmes intelligents et empathiques, et dans leur utilisation ultérieure. À cet égard, Audi envisage diverses méthodes et approches de l’apprentissage automatique.

Conduite automatisée : des fonctions d’assistance à l’autonomie

Si la conduite automatisée est déjà bien établie dans le secteur du transport ferroviaire et de l’aviation, elle n’en est encore qu’au seuil de la faisabilité dans le transport automobile. Audi est à l’avant-garde en la matière, et la nouvelle génération de son A8 est le premier modèle au monde produit en série développé pour la conduite automatisée conditionnelle de niveau 3.

À quoi correspond ce classement ? Une échelle à cinq niveaux a été mise au point dans le domaine de l’ingénierie automobile mondiale pour définir la conduite automatisée. Cette échelle a été élaborée par l’agence de normalisation américaine SAE International.

  • Niveau 1 : Assistance à la conduite Le système est capable de prendre en charge soit la surveillance longitudinale, soit la surveillance latérale du véhicule. Il aide le conducteur, qui reste néanmoins responsable et doit être prêt à reprendre le contrôle immédiatement, le cas échéant. Le régulateur de vitesse Adaptive Cruise Control (ACC) d’Audi est un exemple de système de niveau 1.
  • Niveau 2 : Automatisation partielle Dans certaines situations, le conducteur peut déléguer au système la surveillance longitudinale et latérale du véhicule de façon permanente, mais il doit garder un œil sur le système à tout moment et reprendre le contrôle lorsque cela est nécessaire. Le conducteur conserve donc la responsabilité. L’assistant embouteillages d’Audi en est un exemple : il prend en charge le freinage et l’accélération de la voiture en conditions de circulation lente jusqu’à 65 km/h, ainsi que la direction sur les meilleures routes.
  • Niveau 3 : Automatisation conditionnelle Le conducteur n’a plus besoin de surveiller en permanence les abords du véhicule et peut se lancer dans d’autres activités proposées par l’équipement embarqué. Le système reconnaît de façon autonome les limites, c’est-à-dire le moment où les conditions de circulation ne sont plus compatibles avec l’éventail de ses fonctions. Dans ces cas-là, le véhicule invite le conducteur à reprendre la conduite au moyen d’une alerte envoyée plusieurs secondes à l’avance. Le traffic jam pilot dans la nouvelle Audi A8 répondra à ces critères.
  • Niveau 4 : Forte automatisation Les systèmes de niveau 4 n’exigent aucune assistance de la part du conducteur, mais leurs fonctions sont limitées à une zone spécifique, par exemple une autoroute ou un parc de stationnement. Dans ces situations, le conducteur peut entièrement transférer la conduite au système. Le conducteur n’est obligé de reprendre la conduite que lorsque le véhicule quitte cette zone conçue pour la conduite hautement automatisée. Si le conducteur ne réagit pas, le système adopte une position de sécurité, par exemple en s’arrêtant sur la bande d’arrêt d’urgence. Les taxis robot dans les centres-ville sont un autre exemple de ce système. Ils prennent en charge l’intégralité de la conduite sur une plage de vitesse restreinte et un trajet limité.
  • Niveau 5 : automatisation complète Le véhicule assume entièrement les contrôles latéraux et longitudinaux. Les systèmes de niveau 5 n’ont jamais besoin de l’aide du conducteur. Les éléments de contrôle comme le volant ou les pédales ne sont plus nécessaires.
  • Dans le domaine de la conduite pilotée et de la conduite automatisée conditionnelle, les développeurs Audi s’efforcent de systématiquement et rapidement étendre le champ d’application des niveaux 3 et 4. Leur objectif est d’offrir aux conducteurs autant de temps et de liberté que possible.

 


Téléchargez l'ensemble du dossier de presse en version PDF pour en savoir davantage sur les nouveautés Audi AI 2017.

Communiqué de presse (12/09/17)

Le retour d’une icône – Nouvelle Audi RS 4 Avant

• Moteur 2.9 TFSI plus puissant et plus efficient • Premier modèle RS Avant disponible en Chine • Première mondiale de l’Audi RS 4 Avant à l’IAA 2017 Neckarsulm, le 12 septembre 2017 – mixte en l/100 km : 8,8 / émissions de CO2 en cycle mixte en g/km : 200 - 199) à l’IAA 2017. Elle combine de hautes performances à une utilisation quotidienne optimale. Son moteur 2.9 TFSI de 450 ch et 600 Nm de couple en font la sportive de la famille A4. Le système quattro distribue la puissance du V6 biturbo aux quatre roues.

Neckarsulm, le 12 septembre 2017 – Audi Sport GmbH célèbre la nouvelle Audi RS 4 Avant (consommation en cycle mixte en l/100 km : 8,8 / émissions de CO2 en cycle mixte en g/km : 200 - 199) à l’IAA 2017. Elle combine de hautes performances à une utilisation quotidienne optimale. Son moteur 2.9 TFSI de 450 ch et 600 Nm de couple en font la sportive de la famille A4. Le système quattro distribue la puissance du V6 biturbo aux quatre roues.

« L’Audi RS 4 Avant est notre icône RS, elle a une histoire incomparable » a commenté Stephan Winkelmann, Directeur Général d’Audi Sport GmbH. « Comme tous les modèles de notre gamme RS, elle combine une immense puissance de sortie avec une utilisation quotidienne grisante. En Chine, l’Audi RS 4 donnera une nouvelle impulsion à la croissance en tant que seule Audi Avant haute-performance de son segment. »

Spoiler arrière de toit créant une ligne sportive distincte

Les designers se sont inspirés de nombreux détails de l’Audi 90 quattro IMSA GTO pour la conception de la quatrième génération de l’Audi RS 4 Avant. Les entrées d’air proéminentes en nid d’abeille sont typiquement RS et la large calandre Singleframe définit la face avant. Les phares Matrix LED diffusent une lumière teintée. Par rapport à l’Audi A4 Avant, les passages de roues sont 30 mm plus large et portent le badge quattro. A l’arrière, l’insert du diffuseur, le système d’échappement ovale et le spoiler de toit - spécifiques RS – lui donnent un look distinctif. La couleur de la carrosserie bleu Nogaro rappelle la première génération de l’Audi RS 4 Avant de 1999. La nouvelle version dispose de roues en aluminium forgé de 19 pouces de série - des roues de 20 pouces sont disponibles en option.

La suspension sport RS et l’Audi drive select sont de série. Le moteur V6 biturbo développe 450 ch et effectue le 0 à 100 km/h en 4,1 secondes. Son couple maximal de 600 Nm – 170 Nm de plus que le modèle précédent – est disponible de 1 900 à 5 000 trs/min. La vitesse maximale de l’Audi RS 4 Avant est de 250 km/h. Avec le pack dynamique RS disponible en option, elle peut s’élever à 280 km/h.

La puissance du moteur 2.9 TFSI biturbo est transmise aux quatre roues par la transmission tiptronic à 8 rapports, configurée sportivement pour un changement de rapport rapide. En option, Audi propose le différentiel sport arrière. La consommation moyenne de carburant est de 8,8 l/100 km (199 g de CO2 / km), un gain d’efficience de 17% par rapport au modèle précédent. La nouvelle Audi RS 4 Avant pèse 1 790 kg, soit 80 kg de moins qu’auparavant.

La suspension sport RS de série abaisse l’Audi RS 4 Avant de plus de 7 mm par rapport à une Audi A4 équipée de suspensions sport. De nombreuses options d’équipements sont disponibles, comme la suspension sport RS avec Dynamic Ride Control (DRC), les freins en céramique et la direction dynamique spécifique RS. Les conducteurs peuvent définir leur propre expérience de conduite en utilisant l’Audi drive select de série.

Habitacle aux matériaux sophistiqués, cockpit numérique façon racing

L’intérieur noir souligne le caractère sportif de l’Audi RS 4 Avant. Les sièges sport RS avec motifs en nid d’abeille en option, le volant port multifonction en cuir RS à méplat, les garnitures lumineuses des seuils de porte et le levier sélecteur sont tous ornés de l’emblème RS. L’Audi Virtual cockpit et l’affiche tête haute disposent d’un affichage spécifique RS indiquant les forces G, la pression des pneus et le couple. Les packs de personnalisation noir brillant, carbone et aluminium ou carbone et aluminium noir offrent de nombreuses possibilités de personnalisation. Le programme Audi exclusif permet de couvrir la quasi-totalité des demandes spécifiques.

L’Audi RS 4 Avant sera disponible à la commande dès l’automne et chez les partenaires en Allemagne et en Europe dès le début de l’année 2018.

Prix France non disponible.

Audi RS 4 Avant

Consommation en cycle mixte (l/100 km) : 8,8

Émissions de CO2 en cycle mixte (g/km) : 200 - 199

– Fin –

Communiqué de presse (11/09/17)

Une dynamique de conduite unique - Nouvelle Audi R8 V10 RWS

• Premier modèle Audi propulsion disponible en édition limitée • 50 kg plus légère que l’Audi R8 Coupé V10 • Stephan Winkelmann, Directeur Général Audi Sport GmbH : « L’Audi R8 V10 RWS propose le concept de conduite de l’Audi R8 LMS sur route » Audi Sport GmbH élargit sa gamme de modèles R8 afin d’y inclure une version propulsion. L’Audi R8 V10 RWS (consommation en cycle mixte en l/100 km : 12,6 – 12,4 / émissions de CO2 en cycle mixte en g/km : 286 – 283) est une série limitée de 999 exemplaires disponibles en version Coupé et Spyder. L’Audi R8 Rear Wheel Series sera assemblée à la main uniquement à l’usine Böllinger Höfe R8.

Neckarsulm, le 11 septembre 2017 – Audi Sport GmbH élargit sa gamme de modèles R8 afin d’y inclure une version propulsion. L’Audi R8 V10 RWS (consommation en cycle mixte en l/100 km : 12,6 – 12,4 / émissions de CO2 en cycle mixte en g/km : 286 – 283) est une série limitée de 999 exemplaires disponibles en version Coupé et Spyder. L’Audi R8 Rear Wheel Series sera assemblée à la main uniquement à l’usine Böllinger Höfe R8.

« L’Audi R8 V10 RWS est conçue pour les puristes » a déclaré Stephan Winkelmann, Directeur Général d’Audi Sport GmbH. « Edition limitée destinée aux clients appréciant le plaisir de conduire à l’état pur, l’Audi R8 V10 RWS est une offre très exclusive. Avec son moteur V10 central et sa propulsion, l’Audi R8 V10 RWS propose le concept de conduite de l’Audi R8 LMS sur route. »

Eléments de design noir mat et personnalisation poussée

Le caractère de la nouvelle version de l’Audi R8 est souligné par la grille de la calandre Singleframe noir mate ainsi que les prises d’air à l’avant et à l’arrière du véhicule. Le Sideblade supérieur (sur le coupé) dispose d’une finition noir brillant et le Sideblade inférieur est dans la couleur de la carrosserie. Semblable à l’Audi R8 LMS GT 4, la version Coupé est disponible avec un film rouge optionnel sur le capot, le toit et l’arrière. A l’intérieur, le conducteur et les passagers prennent place sur des sièges sport en cuir et Alcantara. Les sièges baquets sont disponibles en option.

En lieu et place du logo quattro, l’Audi R8 RWS reçoit un badge numéroté de « 1 of 999 » sur la planche de bord.

Le tableau de bord porte un badge « 1 à 999 » indiquant le nombre d’unités de la version limitée.

Moteur 5.2 FSI – l’un des derniers atmosphériques sur le segment

Le moteur central V10 de l’Audi R8 V10 RWS produit 540 ch. Il délivre un couple maximal de 540 Nm à 6 500 trs/min. Le moteur 5.2 FSI permet au Coupé d’effectuer le 0 à 100 km/h en seulement 3,7 secondes – 3,8 secondes pour la version Spyder – et d’atteindre une vitesse maximale de 320 km/h – 318 km/h pour la Spyder. Capote fermée, la consommation moyenne de carburant de l’Audi R8 V10 RWS est de 12,4 l/100 km et émet 283g de CO2/km. Capote ouverte, ces chiffres sont de 12,6 litres/100 km et 286 g de CO2/km.

Réglages spécifiques du châssis pour des dérives contrôlées

L’Audi R8 Coupé pèse 1 509 kg (hors conducteur), soit 50 kg de moins que la version Coupé quattro dont le système nécessite des composants supplémentaires tels que l’arbre de transmission, l’embrayage multi-disques et le différentiel central. La version Spyder pèse 40 kg de moins que l’Audi R8 Spyder de 1 680 kg. La distribution de la charge par essieu est de 40,6 : 59,4 (Coupé) et 40,4 : 59,6 (Spyder). Les réglages du châssis et la direction spécialement adaptée aux roues arrière motrices offrent une expérience de conduite inédite et amusante.

Le châssis et les systèmes de paramétrages permettent des dérives contrôlées si le conducteur choisit le mode « dynamic » dans l’Audi drive select et paramètre l’ESC en mode « sport ». L’ESC intervient à la limite du véhicule. La direction assistée électromécanique est exempte d’effets de couple et permet de piloter avec précision. L’Audi R8 V10 RWS est équipée de série de roues en aluminium noir de 19 pouces, au design en V à 5 branches, et de pneus 245/35 à l’avant et 295/35 à l’arrière.

L’Audi R8 V10 RWS sera disponible à la commande en Europe à partir du début de l’automne 2017. Les premiers véhicules seront livrés en 2018.

Les prix France pour les versions Coupé et Spyder ne sont pas encore disponibles.

 

Audi R8 V10 RWS

Consommation en cycle mixte (l/100 km) : 12,6 – 12,4

Émissions de CO2 en cycle mixte (g/km) : 286 - 283

 

– Fin –

MÉDIATHÈQUE