Audi France Media
Communiqué de presse
Audi propose une nouvelle expérience de service avec sa station d’entretien digitale 24h/24 >>
(11/06/19)
Communiqué de presse
Nouvelle Audi A4 : encore plus sportive et sophistiquée >>
(14/05/19)
Communiqué de presse
Nouvelle Audi A6 allroad quattro : 20 ans de voyages hors des sentiers battus >>
(05/06/19)
Communiqué de presse
Nouvelle Audi A4 : encore plus sportive et sophistiquée >>
(14/05/19)
Nouvelle Audi A6 allroad quattro : 20 ans de voyages hors des sentiers battus >>
(05/06/19)
Communiqué de presse
Audi talents annonce ses lauréats 2019 : Camille Menard, Teddy Sanches et Rowan Weil. Leurs projets inédits seront présentés à l’occasion d’une exposition en 2020. >>
(05/06/19)
ACTUALITÉS
Communiqué de presse (11/06/19)

Audi propose une nouvelle expérience de service avec sa station d’entretien digitale 24h/24

• Audi Service Station, un service inédit de la concession Audi Roissy Charles de Gaulle exploitée par le Groupe Bauer Paris • Une station d’entretien automatisée et accessible 24h/24 • Une première européenne dans un lieu public en collaboration avec le Groupe ADP, gestionnaire de l’aéroport sous la marque Paris Aéroport Audi, premier constructeur automobile à proposer des stations d’entretien digitales à ses clients, est fier d’annoncer la mise en place d’Audi Service Station en collaboration avec Paris Aéroport à compter de ce jour (après une période de test depuis le mois de mai). Une station digitale, installée au parking premium de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle, permet aux clients de laisser leur véhicule pour une révision ou des réparations sans se rendre à la concession et en dehors des heures d’ouverture de cette dernière. Un nouveau service haut de gamme simplifiant la vie des clients Audi.

Une borne d’entretien digitale, Audi Service Station, est installée pour la première fois en Europe dans un lieu public, sur le parking premium de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle (Terminaux 2E et 2F). Cette dernière offre un service exclusif aux clients Audi en leur permettant de faire réaliser un entretien ou des réparations sur leur véhicule lors d’un déplacement professionnel ou d’un voyage sans même se rendre à la concession.

Le principe est simple. Le client prend rendez-vous auprès de la concession Audi Roissy Charles de Gaulle qui lui réserve une place de stationnement au parking premium de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle et lui communique un code d’accès pour y garer son véhicule. Il se rend ensuite à la borne digitale Audi Service Station installée sur place, dépose ses clés sur un lecteur capable de lire les informations du véhicule puis dans un casier sécurisé dédié. Il ne lui reste ensuite qu’à valider la prestation souhaitée, indiquer l’emplacement du véhicule sur le parking et il n’a plus à se soucier de rien. Dès lors, un jockey prendra en charge le véhicule pour le déposer à l’atelier de la concession Audi Roissy Charles de Gaulle. Le client est notifié par mail de la prise en charge de sa voiture. Après réparation, le véhicule est retourné au parking d’origine. Le client est de nouveau informé par mail du retour de son véhicule et reçoit par SMS un code lui permettant de s’identifier sur la borne. Il récupère alors ses clés dans le casier sécurisé de la borne digitale puis, après s’être acquitté de la facture et de ses frais de parking sur la borne, peut reprendre le volant de son véhicule.

Ce service digital n’engendre aucun frais supplémentaire pour le client. Flexible et inédite, Audi Service Station offre un gain de temps non négligeable aux nombreux clients Audi voyageant au départ de l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle mais aussi aux plus de 100 000 salariés travaillant dans les alentours de l’aéroport.

Audi Service Station est disponible à partir du 11 Juin 2019. Plus d’informations sur www.audi.fr/CDG

– Fin –

 

Communiqué de presse (05/06/19)

Audi talents annonce ses lauréats 2019 : Camille Menard, Teddy Sanches et Rowan Weil. Leurs projets inédits seront présentés à l’occasion d’une exposition en 2020.

• Trois nouveaux lauréats sélectionnés par un jury indépendant : Camille Menard, Teddy Sanches et Roman Weil • Trois nouveaux projets avant-gardistes vont être produits grâce à l’accompagnement du programme Audi talents pendant un an • Une exposition des projets sera organisée en 2020 Mardi 4 juin, lors de la Soirée Audi talents au Tokyo Art Club (Palais de Tokyo, Paris), les noms des trois lauréats de la 13ème édition de l’appel à projets Audi talents ont été annoncés, en présence des membres du jury : - Camille Menard pour son projet Self esteem shapers - Teddy Sanches pour son projet Envahisseurs battle - Roman Weil pour son projet Unité festive expérimentale

Le jury 2019 était composé de professionnels indépendants : Félicie d’Estienne d’Orves, artiste plasticienne ; Jérôme Delormas, directeur de l’Institut supérieur des arts de Toulouse ; Constance Rubini, directrice du musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux et Nathalie Vallois, directrice de la Galerie Vallois à Paris.

3 jeunes artistes designers à l’aube de leur carrière

Camille Menard – Self Esteem Shapers

La collection des Self Esteem Shapers de Camille Menard convoque le design comme un moyen de garantir une conscience critique. Diplômée de l’Ecole Boulle, la jeune femme a fait son mémoire de recherche sur les formes de conditionnement que peuvent produire les objets domestiques sur l’humain. Un champ qui la passionne. Elle a identifié les accessoires de fitness comme des objets de notre environnement domestique susceptibles d’altérer nos représentations.

Aguichants mais trompeurs dans leur efficacité sportive, les appareils de fitness Self Esteem Shapers font démonstration par les comportements révélés et l’absurdité des situations produites.

Ainsi, le « Wind Stepper Selfie » éprouve la pression liée aux réseaux sociaux ; le « Pulldown Check-up Mirror » révèle notre niveau de narcissisme et la « Brain Dropping Remote », celui de notre nihilisme.

Dans une société fondée sur la valeur « Liberté », Camille Menard envisage « la possibilité pour l’usager de comprendre les mécanismes à l’œuvre dans ses choix afin d’échapper à l’aliénation sociale ». Elle aspire, non sans humour, à « promouvoir un design d’un genre nouveau, vecteur d’émancipation, afin de supplanter celui qui sature le marché sans posture critique ou réflexive. »

Teddy Sanches – Envahisseurs Battle

Marier le design et la danse Hip-Hop ? C’est l’idée rare qui a généré le projet Envahisseurs Battle de Teddy Sanches. Diplômé de l’ENSCI – Les Ateliers et danseur lui-même, le jeune designer a voulu questionner la forme de la battle, événement emblématique dans lequel les danseurs s’affrontent en danse improvisée sur des musiques choisies par des DJ.

Après avoir fait le constat que l’absence de scénographie dans les battles était en réalité la force du hip hop, il s’est demandé comment envahir l’espace uniquement avec le corps. Replongeant dans les origines du Bronx des années 1970, il a éprouvé le désir de renouer avec la forme du cercle qui permet au spectateur de participer ; qui autorise l’envahissement et le vivre ensemble, valeurs fondamentales du genre.

Envahisseurs Battle comprend ainsi les accessoires nécessaires à l’exercice des divers rôles à l’œuvre dans les battles : le ou la DJ, le MC qui anime, le jury, les danseurs, les sauceurs/ses qui diffusent la musique, les voyants qui filment, les ambianceurs, les sabliers qui surveillent le temps… Inspirés des valeurs portées par la rue et d’un quotidien transculturel, les équipements convoquent plusieurs champs du design : graphisme, produit, numérique, direction artistique, son, interface ou textile.

Roman Weil – Unité Festive Expérimentale

C’est un espace semi-ouvert d’environ 100 m2, composé de dispositifs dynamiques, lumineux et sonores impliquant le corps et ses sens… Fruit d’une forme de création à la croisée de la technique et des voyages mentaux, l’Unité Festive Expérimentale (U.F.E) de Roman Weil s’ancre dans une démarche de recherche, entre design industriel, expérience spatiale et sonore, entre technicité et plasticité.

Diplômé à la fois de CentraleSupelec en Ingénierie de la Conception des Systèmes Complexes et de l’ENSCI-Les Ateliers en Création Industrielle, le jeune designer explore la fête, et notamment la rave, comme un espace d’expérimentation total non seulement pour le public, mais également pour les artistes. Miroir de la science-fiction, elle est à ses yeux, aujourd’hui, « l’un des seuls laboratoires socio-techniques et utopistes de notre monde ».

Constituée de machines interactives où les paramètres sonores interagiront avec la cinétique et la programmation des lumières, son Unité Festive Expérimentale vise la mise au point d’un prototype social, d’une zone dédiée au lâcher-prise, d’une enclave sensitive activée par une célébration joyeuse de la technique.

Audi talents, soutien à la création émergente depuis 12 ans

Créé en 2007, le programme Audi talents accompagne, chaque année, des artistes émergents, reconnus pour leur aptitude à innover, en leur donnant les moyens de réaliser leur projet. Depuis plus de dix ans, Audi talents a ainsi permis à près de cinquante projets de voir le jour.

Le programme Audi talents soutient les artistes émergents en Arts visuels en mettant à leur disposition pendant un an les moyens : financiers - une dotation de 70 000 euros par projet -, artistiques - l’accompagnement d’un commissaire -, humains et médiatiques - des équipes dédiées -, pour leur permettre de concevoir, produire et exposer leur projet inédit. Cet engagement traduit la volonté de soutenir les visions artistiques avant-gardistes, tout en donnant aux artistes les meilleures conditions pour mener à bien leur vision. Grâce au partenariat noué avec une institution phare de la création contemporaine en France, chaque projet est assuré de rencontrer son public et de bénéficier ainsi d’une importante visibilité, les lauréats bénéficiant d’une exposition collective l’année suivante.

Pour la seconde année consécutive, l’exposition des projets des lauréats 2018 : Marielle Chabal, Grégory Chatonsky et Léonard Martin, intitulée alt+R, Alternative Réalité, est accueillie au Palais de Tokyo, sous le commissariat de Gaël Charbau, du 21 juin au 14 juillet 2019.

Audi talents, catalyseur de talents

« Audi talents encourage l’innovation, l’audace et la prise de risque en accompagnant des artistes prometteurs aux visions avant-gardistes. Le programme a pour ambition de soutenir des artistes émergents, de les accompagner dans la réalisation de leurs projets, de l’ébauche à l’exposition. »

Pour Audi, leader technologique dans son domaine, soutenir ceux qui ont une vision du monde de demain est une évidence. Interagir avec son environnement, dialoguer avec la société civile, collaborer avec les institutions et experts est une nécessité.

Plus qu’un simple concours, le programme a pour ambition d’ouvrir le champ des possibles. Ce n’est donc pas une œuvre qui est primée mais une vision – un projet présenté par l’artiste – et qui aura un an pour se concrétiser. Une confiance totale est accordée, chaque lauréat ayant carte blanche pour développer sa pensée. Les idées ont besoin de temps et d’attention pour grandir : accompagnement artistique, aide à la production, médiatisation, pendant douze mois, c’est toute une équipe qui travaille aux côtés des artistes. Audi a, en effet, su s’attacher l’expertise de professionnels référents dans leur discipline et fédérer depuis douze ans une véritable communauté autour de son programme.

Avoir su détecter et accompagner des artistes émergents, aujourd’hui reconnus, est pour nous une fierté. Celle d’être un véritable catalyseur de talents. Nous espérons continuer à apporter, de manière concrète et originale, notre contribution à la scène culturelle française. »

Déborah Barbe, responsable du programme Audi talents

- Fin -

Communiqué de presse (05/06/19)

Nouvelle Audi A6 allroad quattro : 20 ans de voyages hors des sentiers battus

• Une nouvelle génération au design affirmé, à l’équipement étendu et aux excellentes capacités pour le tout terrain • La polyvalence couplée à personnalité unique et à des équipements haut de gamme • Moteurs V6 TDI puissants, suspension pneumatique jusqu’à 60 millimètres d’amplitude et contrôle de vitesse en descente de série 20 ans après le lancement du modèle originel, Audi présente la quatrième génération de l’Audi A6 allroad quattro. Avec sa transmission intégrale quattro de série, sa suspension pneumatique adaptive et sa garde au sol majorée, cette voiture est tout aussi à l’aise sur la route que sur les chemins. Les puissants moteurs V6 TDI offrent une traction exceptionnelle, qui garantit jusqu’à 2,5 tonnes de capacité de remorquage. Grâce à son design distinctif et à ses options d’équipements encore plus personnalisées que sur le modèle précédent, l’A6 allroad quattro attirera les clients en quête de personnalité affirmée, de polyvalence extraordinaire et de confort absolu.

  • Une nouvelle génération au design affirmé, à l’équipement étendu et aux excellentes capacités pour le tout terrain
  • La polyvalence couplée à personnalité unique et à des équipements haut de gamme
  • Moteurs V6 TDI puissants, suspension pneumatique jusqu’à 60 millimètres d’amplitude et contrôle de vitesse en descente de série

 

Ingolstadt, le 5 juin 2019 – 20 ans après le lancement du modèle originel, Audi présente la quatrième génération de l’Audi A6 allroad quattro. Avec sa transmission intégrale quattro de série, sa suspension pneumatique adaptive et sa garde au sol majorée, cette voiture est tout aussi à l’aise sur la route que sur les chemins. Les puissants moteurs V6 TDI offrent une traction exceptionnelle, qui garantit jusqu’à 2,5 tonnes de capacité de remorquage. Grâce à son design distinctif et à ses options d’équipements encore plus personnalisées que sur le modèle précédent, l’A6 allroad quattro attirera les clients en quête de personnalité affirmée, de polyvalence extraordinaire et de confort absolu.

L’Audi A6 allroad quattro : la grande routière polyvalente d’Audi

Vingt ans après la commercialisation de la version originelle en 1999, Audi lance la quatrième génération de l’A6 allroad quattro. Aussi à l’aise sur la route que sur les chemins, elle offre une excellente motricité. Si la transmission intégrale quattro de série et la suspension pneumatique adaptive avec garde au sol variable sont des caractéristiques utiles sur les chemins, la voiture n’en reste pas moins très dynamique et confortable sur la route. L’apparence distinctive et les nombreux équipements sont deux autres des multiples talents de l’A6 allroad quattro. 

« Ville, campagne, rivière » : de nombreuses caractéristiques de suspension pour la route et les chemins

La carrosserie de l’A6 allroad quattro se situe jusqu’à 45 millimètres plus haute que l’A6 Avant. La garde au sol de base est de 139 millimètres, ce qui confirme les qualités tout terrain de la voiture. L’A6 allroad quattro est tout aussi puissante lorsqu’elle est utilisée pour remorquer d’autres véhicules, puisqu’elle peut tracter jusqu’à 2,5 tonnes.

L’Audi Adaptive air suspension avec amortissement contrôlé est spécialement réglée pour stimuler les capacités tout terrain de l’A6 allroad quattro. Elle ajuste la hauteur de la carrosserie selon la vitesse et le mode sélectionné dans l’Audi drive select. En mode auto et confort, l’A6 allroad quattro démarre à une hauteur standard, avec une garde au sol de 139 millimètres, qui peut être ajustée selon une stratégie de contrôle dépendante de la vitesse. Si la hauteur la plus élevée est sélectionné et que la vitesse est de 35 km/h maximum, la carrosserie est surélevée de 45 millimètres. La carrosserie s’abaisse automatiquement lorsque la voiture dépasse cette vitesse. Au-delà de 120 km/h, la carrosserie est abaissée de 15 millimètres. Si l’A6 allroad quattro démarre en mode offroad, qui couvre les vitesses de 0 à 80 km/h, la carrosserie est surélevée de 30 millimètres par rapport au mode standard. À très basse vitesse, soit en dessous de 35 km/h, le mode lift ajoute 15 millimètres supplémentaires, de sorte que la garde au sol soit 45 millimètres au-dessus de la position normale. 

Outre la suspension pneumatique adaptive, l’A6 allroad quattro offre plusieurs fonctionnalités de confort, notamment le contrôle de la vitesse en descente (hill descent control) de série et l’assistant d’angle d’inclinaison qui lui permet de faire du tout terrain. Sur terrain léger, le conducteur peut afficher sur l’écran MMI un écran spécial qui montre l’angle d’inclinaison actuel dans les directions longitudinale et transversale. Si le véhicule risque de se renverser, une alerte s’affiche. Sur une pente raide, le hill descent control limite la vitesse conformément aux réglages du conducteur (entre 2 et 30 km/h) et fait freiner les quatre roues de façon sélective et individuelle si nécessaire. Sur les surfaces meubles, le système utilise une fonction de freinage ABS spéciale pour faciliter le freinage. Dans le mode tout terrain d’Audi drive select, tous les systèmes de sélection du mode de conduite, jusqu’au contrôle de stabilité, sont adaptés aux conditions du tout terrain. 

Un caractère unique : superbe design et look selon le modèle

La nouvelle A6 allroad quattro affiche un look tout terrain encore plus remarquable que le précédent modèle. Cet extérieur, ainsi que les solutions intérieures individuelles et polyvalentes soulignent le fort caractère du nouveau modèle. 

Des détails spéciaux sur la carrosserie donnent vie au charme robuste de la nouvelle A6 allroad quattro. La large calandre Singleframe dotée de lamelles verticales en aluminium habille l’avant. La lame et le soubassement brillent avec leur finition aluminium. Les rails de toit, les bordures des vitres, le soubassement ainsi que les bordures du diffuseur et la bande entre les feux arrière sont finis en noir ou aluminium. De série, les bordures des passages de roues sont finies en gris scandium ; elles peuvent néanmoins être peintes de la même couleur que la carrosserie ou en noir brillant. Sur les côtés, les bas de caisses contrastants sont ornés de logos allroad.

Deux packs en option soulignent encore la superbe carrosserie : le pack extérieur aluminium et le pack noir avec détails et encadrements sombres. La nouvelle A6 allroad quattro est déclinée en onze couleurs, dont le nouveau vert gavial spécifique aux modèles tout terrain, inspiré de la couleur du premier modèle de 1999. 

L’intérieur est disponible en trois couleurs : noir, beige perle et marron okapi. De série, les sièges sont tapissés en tissu noir et en cuir. Des coloris beige et marron, ainsi que de l’élégant cuir Valcona perforé sont également disponibles. À la place des appliques en gris graphite standard, les clients peuvent faire leur choix entre deux variantes en bois et une variante en aluminium. 

La ligne tout terrain rend l’intérieur encore plus sophistiqué. Cette option comprend des sièges sport avec une sellerie en Alcantara/cuir combinant deux couleurs : gris pétrole et noir. Les appliques et les pédales en aluminium ainsi que les bas de caisses illuminés avec projection du logo viennent encore sublimer le véhicule. En option, la ligne tout terrain comprend de nombreuses autres variantes pour l’intérieur : combinaisons de couleurs spéciales, surpiqûres et passepoil contrastants, bordures décoratives en bouleau fin et bande en aluminium spécifique avec détails verts subtils coordonnés à la peinture de la carrosserie. 

Pour les clients exigeants : transmission, suspension et équipement

L’A6 allroad quattro cible les clients qui aiment la polyvalence du tout terrain avec ses lignes d’équipements et ses détails exclusifs, ses puissants moteurs six cylindres et ses réglages de suspension spécifiques. 

Un couple élevé pour une puissance élevée : sur les marchés européens, Audi propose la nouvelle A6 allroad quattro avec trois moteurs V6 TDI au choix. Toutes les unités génèrent leur puissance de trois litres de cylindrée et ont été entièrement retravaillées par rapport au modèle précédent. 

Le 3.0 TDI est disponible en trois versions. La première produit 170 kW (231 ch) et délivre 500 Nm de couple entre 1 750 et 3 250 tr/min, ce qui lui permet de réaliser le 0 à 100 km/h en 6,7 secondes et d’atteindre une vitesse maximale de 250 km/h. Pour l’A6 allroad quattro 45 TDI*, les valeurs WLTP corrélées en valeurs NEDC sont 5,8-5,9 litres de carburant aux 100 kilomètres (152-156 grammes de CO2 par kilomètre.*

Pour l’A6 allroad quattro 50 TDI*, le moteur produit 210 kW (286 ch) et délivre 620 Nm de couple entre 2 250 et 3 000 tr/min. Les données : 0 à 100 km/h en 5,9 secondes, vitesse maximale 250 km/h (régulée), consommation de carburant de 5,8-5,9 litres aux 100 kilomètres (152-156 grammes de CO2 par kilomètre)**.

Le moteur le plus haut de gamme de la nouvelle A6 allroad est le 3.0 TDI qui produit 257 kW (349 hp) et délivre 700 Nm de couple entre 2 500 et 3 100 tr/min. Il permet à l’A6 allroad quattro 55 TDI de réaliser le 0 à 100 km/h en 5,2 secondes et consomme 6,4-6,6 litres de carburant aux 100 kilomètres** (168-172 grammes de CO2 au kilomètre)**. 

Les trois unités TDI transfèrent leur puissance grâce à une boîte tiptronic à 8 rapports. Le contrôle du couple au volant est le complément idéal du système de transmission intégrale quattro permanente, également de série. À haute vitesse, il fait ralentir les deux roues à la charge réduite à l’intérieur d’un virage, légèrement avant qu’elles commencent à patiner. Ainsi, le couple est redirigé vers les roues ayant la meilleure traction. En option, le différentiel sport distribue le couple entre les roues arrière. Cette vectorisation active du couple garantit tenue de route et motricité exceptionnelles. 

Les trois blocs TDI sont équipés de série avec la technologie hybride légère (MHEV) d’Audi, qui rend la conduite encore plus pratique et réduit la consommation de carburant dans les conditions de conduite réelle de jusqu’à 0,4 litre aux 100 kilomètres. Cette technologie repose sur un nouveau système électrique principal de 48 volts. 

L’alterno-démarreur, qui est au cœur du système MHEV, récupère jusqu’à 8 kW au freinage et transfère l’électricité à une batterie au lithium séparée d’une capacité de 10 Ah. La nouvelle Audi A6 allroad quattro peut circuler en roue libre avec le moteur éteint sur une large plage de vitesse, et à partir de 22 km/h le start-stop s’active. 

La suspension de l’A6 allroad quattro combine un caractère sportif, un confort exceptionnel et des capacités tout terrain améliorées. Outre la suspension pneumatique adaptative avec amortissement contrôlé, elle offre divers avantages. La direction assistée progressive standard est de plus en plus directe à mesure que l’angle de braquage augmente. Son concept de contrôle transfère une réponse transparente de la route tout en éliminant les soubresauts désagréables au volant. La direction dynamique intégrale, disponible en option, assure agilité et stabilité. Jusqu’à 60 km/h, les roues arrière contrebraquent à 5°, réduisant ainsi le diamètre de braquage et améliorant l’agilité. Au-delà de cette vitesse, les roues avant et arrière tournent dans la même direction, jusqu’à deux degrés, pour augmenter la stabilité en ligne droite et faciliter le changement de voie. 

Outre les amortisseurs et les soufflets, la plateforme de châssis électronique (ECP) gère la direction dynamique intégrale et le différentiel sport en option. Dans le système Audi drive select, le conducteur peut ajuster le comportement de sa voiture selon six modes (dynamic, auto, comfort, efficiency, offroad et lift). De série, l’Audi A6 allroad quattro est équipée de roues de 18 pouces avec des pneus 225/55. Les plus grandes roues, de la gamme Audi Sport, disponibles en option, mesurent 21 pouces de diamètre. 

À la place des sièges standard, qui peuvent être dotés du chauffage et de la ventilation, Audi propose des sièges sport. L’équipement le plus haut de gamme prend la forme de sièges à contour personnalisés réglables électriquement, qui peuvent être agrémentés d’une fonction de massage. D’autres options améliorent encore le confort : le pack qualité de l’air, qui comprend un ioniseur, diffuse des parfums subtils dans le véhicule. Le toit vitré panoramique fait entrer de la lumière et de l’air frais dans la voiture. Dans l’obscurité, le pack d’ambiance lumineuse/de contour mettent en valeur le design intérieur. 

La nouvelle Audi A6 allroad quattro mesure 4,95 mètres de long, 1,90 mètre de large et 1,50 mètre de haut. Son empattement de 2,93 mètres garantit beaucoup d’espace dans l’habitacle, notamment au niveau des coudes à l’avant et à l’arrière et des jambes à l’arrière. Comme sur l’A6 Avant, le coffre affiche une capacité de 565 litres, qui passe à 1 680 litres lorsque les sièges arrière sont abaissés. Le dossier des sièges, dont la configuration est en 40:20:40, peut s’abaisser sur la version de série. Les équipements standard comprennent également le hayon électrique et l’ouverture automatique du coffre. Un système de rails, un tendeur, un filet et deux crochets font aussi partie des équipements de série. Le kit de sécurisation de la charge avec barre télescopique et sangle, disponible en option, permet aux clients de compartimenter le coffre. L’attelage remorque comprend une option de déverrouillage électrique. Dans l’habitacle, l’ambiance est très silencieuse grâce à la carrosserie rigide à la construction hybride en aluminium et à l’aéroacoustique sophistiquée.

 

Digital native : infotainment, connectivité et assistance à la conduite

L’A6 allroad quattro comprend les mêmes fonctions d’infotainment que l’A6 et l’A7. Le système tout numérique, qui comprend un grand écran supérieur de 10,1 pouces dans la version la plus haut de gamme, est utilisé pour contrôler l’infotainment. Sur l’écran inférieur de 8,6 pouces, le conducteur règle la température, gère les fonctions de confort et saisit du texte. La commande vocale avec système de langage naturel utilise aussi bien les informations collectées au sein même du véhicule que les connaissances acquises dans le cloud pour traiter toutes les commandes. En option, la nouvelle A6 allroad quattro comprend également le virtual cockpit d’Audi, dont l’écran de 12,3 pouces est géré depuis les boutons multifonctions du volant. Il est complété par le centre de contrôle de l’infotainment le plus haut de gamme, aussi en option, qu’est le MMI navigation plus avec module LTE et hotspot Wi-Fi. La navigation apprend en fonction des trajets précédents et fait des suggestions au conducteur pour l’aider à choisir son itinéraire. L’itinéraire est calculé en ligne sur les serveurs du prestataire de service HERE ainsi qu’à bord du véhicule. Audi propose également un affichage tête haute en option.

 Les services en ligne Audi connect sont divisés en deux packs : navigation et infotainment d’une part, et appel et service d’urgence d’autre part. L’application myAudi connecte automatiquement le smartphone de l’utilisateur avec le système MMI tandis que la clé digitale Audi connect permet au conducteur de verrouiller, déverrouiller et démarrer le véhicule via un smartphone Android grâce à la technologie Near Field Communication (NFC). Le système audio avancé Bang & Olufsen, qui intègre 19 enceintes et un subwoofer, offre un son 3D exceptionnel même à l’arrière. Jusqu’à sept conducteurs peuvent enregistrer environ 400 paramètres dans un profil d’utilisateur individuel. Les systèmes d’assistance à la conduite de la nouvelle A6 allroad quattro garantissent encore plus de confort et de sécurité. Ils sont divisés en deux packs : le pack assistance route comprend des fonctions telles que l’efficiency assist, l’adaptive cruise assist et l’emergency assist. Le pack ville, quant à lui, intègre l’assistant de croisement et l’assistant de sortie du véhicule. Le contrôleur d’assistance à la conduite centrale (zFAS), qui calcule en continu un modèle de l’environnement du véhicule, fournit les sources de données pour tous ces systèmes.

Exclusivité pour le lancement sur le marché : le modèle en édition limitée « 20 years allroad »

À l’occasion du lancement de la nouvelle A6 allroad quattro, Audi présente son modèle en édition limitée « 20 years allroad ». Cette série reçoit des détails de design spécifiques, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la voiture. Trois couleurs de peinture sont disponibles : vert gavial, blanc glacier et brun Soho. Le pack noir a été étendu, avec des anneaux Audi et des boîtiers de rétroviseurs extérieurs spécifiques. Des roues exclusives de 19 pouces complètent ce superbe véhicule. Des sièges sport noirs avec sellerie cuir/Alcantara, des appliques aluminium et des bas de caisses illuminés subliment encore un peu plus l’intérieur.

La nouvelle Audi A6 allroad quattro sera commercialisée dès le mois de juin en Allemagne et sur d’autres marchés européens. Le prix de la version TDI d’entrée de gamme sera de 61 500 euros en Allemagne.

– Fin –

 

Communiqué de presse (27/05/19)

Triomphe à Berlin: Audi Sport ABT Schaeffler répète sa victoire à domicile en Formule E

• Succès dominant pour Lucas di Grassi dans l’E-Prix de Berlin • Sixième position pour le vainqueur de l’année dernière, Daniel Abt • L’équipe client d’Envision Virgin Racing marque également des points Audi Sport ABT Schaeffler reste invaincu en tant que team usine d’Audi lors de la manche à domicile en Formule E. Après la victoire de Daniel Abt l’année dernière, Lucas di Grassi remporte cette fois le E-Prix à Berlin.

Pour le Brésilien, c’était sa dixième victoire dans la série de courses électriques, ce qui lui permettait de prendre la deuxième place du classement général des pilotes de Formule E, derrière le défenseur du titre Jean-Eric Vergne (DS Techeetah). Au classement par équipes, Audi Sport ABT Schaeffler, après son 40ème podium de Formule E, occupe également la deuxième position avant les trois dernières courses à Berne (le 22 juin) et à New York (les 13 et 14 juillet).

Hans-Joachim Rothenpieler (Développement technique) et Wendelin Göbel (Ressources humaines et organisation), membres du conseil de direction d’Audi, ont pleinement exposé les points forts de l’Audi e-tron FE05 à Berlin. Même s'il devait se qualifier samedi matin dans le premier groupe, le plus défavorable, le pilote Audi s'est assuré la troisième place sur la grille. «À partir de ce moment, je savais que nous pourrions gagner aujourd'hui», a déclaré di Grassi, qui n'avait besoin que de cinq tours pour prendre la tête de la course. Après cela, le Brésilien s'est éloigné de ses rivaux, a maîtrisé le rythme jusqu'à l'arrivée et a également obtenu le point supplémentaire pour le tour le plus rapide.

«C’était une course très stratégique aujourd’hui», a déclaré di Grassi. «C’était une question de gestion de l’énergie et nous avons montré que notre voiture était très efficace. Gagner le tour d’Audi devant une foule aussi enthousiaste est tout simplement fantastique. Nous sommes de retour dans la course au titre et nous allons organiser une grande fête ce soir."

Daniel Abt a également affiché une solide performance. Le vainqueur de l’année dernière, en tant que pilote le plus rapide de son groupe de qualification, n’avait que 27 millièmes de seconde de moins que son coéquipier, mais avec cela, manquait à peine le «Super Pole». Après être parti de la sixième place sur la grille, Abt a été impliqué dans des batailles acharnées.

«Honnêtement, j'espérais avoir plus qu'une sixième place», a déclaré Abt. «Mais j'étais au cœur de l'action. Les batailles ont été rudes et j'ai plié ma colonne de direction en contact avec une autre voiture : une course difficile, mais quelques bons points. Et il va sans dire que je suis heureux pour Lucas et toute l’équipe d’avoir répété notre victoire à domicile. C’est tout simplement fantastique !

"Je suis extrêmement heureux que nous ayons encore gagné pour Audi à Berlin", a déclaré Allan McNish, directeur de l'équipe. «Après les séances d'essais libres d'hier, nous ne savions pas vraiment où nous en étions et si notre stratégie consistant à économiser des pneus pour la journée de course allait aboutir. Lucas a rapidement repris la tête en troisième position sur la grille, puis s'est éloigné du terrain. Daniel a mené une dure bataille pour la sixième position, avec laquelle il a également marqué de précieux points pour l'équipe.”

Grâce à la neuvième place accordée à Sam Bird, l’équipe client d’Audi, Envision Virgin Racing, a également marqué des points à Berlin. Son coéquipier, Robin Frijns, est revenu de la dernière place sur la grille pour terminer treizième.

«Ce fut une course fantastique pour nous», a déclaré Dieter Gass, responsable d’Audi Motorsport. «Une autre victoire à domicile pour Audi à Berlin - après la victoire de Daniel l’année dernière, Lucas a marqué cette fois. Il a fait une course fantastique et n'a commis aucune erreur. La sixième place de Daniel nous aide dans la bataille pour le championnat par équipes. Toute l'équipe a travaillé extrêmement dur pour ce succès. Merci à tous ceux qui ont participé à cela. Gagner chez soi devant un public aussi formidable avec autant de fans et d'employés est particulièrement agréable. Nous attendons déjà avec impatience la première de la Formule E à Berne."

> Photos de l'E-Prix de Berlin

> Résultats et classement par points

- Fin -

Dossier de presse (27/05/19)

Les modèles Audi S TDI : une agilité qui tient la distance

Diesel haute performance pour les longues distances - résolument électrique : dans ses modèles S, Audi tire parti des avantages d’un système de transmission TDI et de l’électrification. Les Audi S4*, S5*, S6*, S7* et SQ5* débarquent avec un moteur V6 TDI trois litres, un système hybride léger de 48 volts et un compresseur électrique. Un couple maximal de 700 Nm et une puissance jusqu’à 257 kW (349 ch) donnent aux modèles S une réelle performance pour les longs trajets, avec une consommation de carburant faible et une autonomie conséquente. Leur agilité exceptionnelle en fait le choix numéro un pour les clients en quête de performance. De nouveaux modules de suspension, tels que la direction dynamique intégrale des quatre roues motrices ainsi qu’un design saisissant, donnent aux Audi S6 et S7 Sportback une présence forte et imposante sur la route.

Diesel haute performance pour les longues distances - résolument électrique : dans ses modèles S, Audi tire parti des avantages d’un système de transmission TDI et de l’électrification. Les Audi S4*, S5*, S6*, S7* et SQ5* débarquent avec un moteur V6 TDI trois litres, un système hybride léger de 48 volts et un compresseur électrique. Un couple maximal de 700 Nm et une puissance jusqu’à 257 kW (349 ch) donnent aux modèles S une réelle performance pour les longs trajets, avec une consommation de carburant faible et une autonomie conséquente. Leur agilité exceptionnelle en fait le choix numéro un pour les clients en quête de performance. De nouveaux modules de suspension, tels que la direction dynamique intégrale des quatre roues motrices ainsi qu’un design saisissant, donnent aux Audi S6 et S7 Sportback une présence forte et imposante sur la route.

Quelles que soient les circonstances, de la conduite sportive sur les routes de montagne sinueuses aux longs voyages sur autoroute en passant par les trajets du quotidien, les modèles Audi S TDI combinent une agilité formidable, une puissance instantanée et une importante puissance de traction, ainsi qu’une faible consommation de carburant et une grande autonomie. L’interaction entre le moteur 3.0 V6 TDI à couple élevé, un compresseur électrique et un système hybride léger de 48 volts constitue la base idéale pour cela.

Puissance douce et sensation de conduite sportive

Grâce au moteur V6 TDI  3 litres qui génère jusqu’à 700 Nm de couple dès 2 500 tr/min, le compresseur électrique très réactif et le système électrique principal de 48 volts qui l’alimente, le conducteur bénéficie de l’importante puissance du système de transmission sur une large plage de vitesse. Le résultat : une réactivité instantanée dès le ralenti et une accumulation de puissance exceptionnelle jusqu’à 3 100 tr/min, une valeur élevée. De plus, en conjonction avec le système hybride léger de 48 volts, le moteur V6 TDI offre une fourchette inégalée : par exemple, avec son réservoir de 73 litres, la berline S6 peut parcourir 1 170 km avec une consommation de carburant de 6,2 l/100 km.

Dans les catégories moyenne et grande, avec les modèles S TDI, Audi propose une sélection de véhicules haute performance qui couvrent un large spectre, de la sportivité affirmée au confort total en termes de concept, de système de transmission et d’équipement. Ces modèles, d’élégantes voitures pour les longues distances, affichent une touche sportive : la S4 et la S5, deux modèles de la catégorie moyenne, accélèrent rapidement, la S6 est une berline familiale puissante, la S6 Avant est son élégante variante break et la S7 Sportback affiche le charisme de la Gran Turismo à quatre portes. L’Audi SQ5 TDI, dont la deuxième génération vient d’être dévoilée, suit la tradition du SUV puissant.

Découvrez l'intégralité des informations en téléchargeant le dossier de presse.

Éléments associés

Choisir l'élément à télécharger

DP_Modèles S6 S7 SQ5 TDI.pdf
(23/05/19)
Communiqué de presse (27/05/19)

Audi ouvre une unité de stockage de batterie sur le Campus EUREF de Berlin

• Une unité de stockage de 1,9 MWh composée de batteries lithium-ion usagées est connectée au réseau • La plus grande unité de stockage polyvalente d’Allemagne compense les fluctuations du réseau et optimise l’approvisionnement en énergie. • Un laboratoire réel indique un potentiel de transition énergétique Audi électrifie la capitale: dans le cadre de la performance de la Formule E à Berlin, la marque aux quatre anneaux a ouvert la plus grande unité de stockage polyvalente d'Allemagne sur le campus EUREF, Le stockage L'unité a une capacité de 1,9 MWh et utilise des batteries lithium-ion usagées provenant de véhicules de développement pour tester divers scénarios d'interaction entre les voitures électriques et le réseau électrique. L'objectif : la mise en réseau intelligente pour promouvoir la transition énergétique.

Audi s'est engagé à adopter une mobilité sans émissions et s'est fixé des objectifs clairs pour concrétiser cette vision :

Dès 2025, environ 40% des modèles Audi nouvellement vendus doivent être équipés d'un lecteur électrifié. Au milieu de la décennie à venir, cela équivaut à environ un million de voitures électrifiées par an. À mesure que le nombre de modèles électriques augmente, une énorme unité de stockage d'énergie mobile se développe. Elle offre un potentiel considérable, à condition que la capacité de stockage soit utilisée de manière intelligente. Il est donc particulièrement important d'intégrer les véhicules électriques dans le secteur de l'énergie.

Si une voiture de tourisme sur dix était électrique en Allemagne, cela correspondrait à une unité de stockage d'énergie flexible d'une capacité de près de 200 GWh. Connecter les voitures électriques aux énergies renouvelables de manière intelligente peut avoir un effet positif sur la transition énergétique. Cela permettrait de recharger avec de l'énergie solaire ou éolienne, selon ce qui est disponible. En outre, cela permettrait potentiellement des réactions flexibles aux fluctuations de puissance à court terme dans le réseau. Audi coopère avec des partenaires du secteur de l’énergie (par exemple The Mobility House) pour concrétiser cette vision.

L'unité de stockage du campus EUREF qui teste ce cas d'utilisation concret couvre une superficie d'environ 110 mètres carrés et sert de laboratoire réel à d'autres applications. Il est connecté au réseau électrique moyenne tension de Berlin avec un mégawatt, ce qui correspond aux besoins de charge moyens d’environ 200 voitures électriques. Avec une capacité de 1,9 MWh, l'unité de stockage pourrait alimenter en électricité indépendamment l'ensemble du bureau et du campus scientifique de 5,5 hectares pendant un peu moins de deux heures.

Les stations de recharge rapide à proximité immédiate, où les voitures électriques peuvent charger jusqu'à 175 kW, constituent un autre cas d'utilisation. Pour garantir que les besoins élevés en électricité soient couverts de la manière la plus rentable possible et que le réseau électrique local ne soit pas soumis à des contraintes excessives, l'unité de stockage de batterie fait également office de tampon. L’intégration intelligente dans le réseau électrique permet au réservoir d’énergie d’absorber le surplus d’électricité provenant de systèmes éoliens et photovoltaïques ou de la centrale de production combinée chaleur / électricité du campus. Cela compense les fluctuations du réseau, neutralise les demandes de pointe locales et aide à prévenir les coupures de courant en stabilisant le réseau de transport. Le lissage des pics de charge et la compensation des fluctuations de fréquence de cette manière réduisent les coûts énergétiques grâce à une efficacité élevée et des temps de réponse rapides. De plus, l'alimentation est optimisée en termes de neutralité en CO2.

En raison de la grande quantité d'énergies renouvelables et de la production d'électricité variable dans les environs, Berlin offre des conditions idéales pour le développement du contrôle de charge intelligent, qui pourrait être étendu à un nombre croissant de voitures électriques en tant que stockage tampon à l'avenir. Les partenaires du projet ont l'intention de mener une expérience modèle avec des parcs éoliens dans le Brandebourg et le Mecklembourg-Poméranie occidentale afin de montrer comment l'excès d'électricité verte peut être tamponné de manière ciblée sur le campus EUREF. Les éoliennes n'auraient plus à être déconnectées du réseau en cas de production excédentaire temporaire d'électricité. Il s'agit d'un petit bloc de construction pour un monde énergétique durable et d'un ajout au stockage industriel de gros volumes d'électricité excédentaire pratiqué par Audi depuis 2013 avec sa centrale électrique à gaz à Werlte.

Outre la recherche sur les interfaces pour une intégration intelligente dans le réseau électrique du futur, l'unité de stockage de batteries sur le campus EUREF fournit des informations supplémentaires qui seront intégrées aux projets futurs. Les ingénieurs d'Audi testent actuellement l'utilisation d'unités de stockage d'énergie fixes dans le réseau électrique, créant ainsi un moyen de réutiliser les batteries usagées des voitures électriques - une application judicieuse et respectueuse de l'environnement, car les batteries conservent la majorité de leur capacité après avoir été utilisées dans des voitures. De plus, Audi développe des concepts pour un moyen efficace de recycler les batteries de modules usagés.

– Fin –

Communiqué de presse (22/05/19)

Prix « Moteur international de l’année » : le moteur Audi 2.0 TFSI remporte sa catégorie

• Gros succès pour Audi dans la catégorie importante des moteurs développant entre 150 et 250 ch • Hans-Joachim Rothenpieler, membre du conseil d’administration d’AUDI AG en charge du développement technique : « Nous utilisons également le moteur 2.0 TFSI en version hybride et en version GNV » • Quinzième victoire de suite pour un moteur TFSI d’Audi Ingolstadt/Stuttgart, le 22 mai 2019 – Le 2.0 TFSI d’Audi a remporté le prix du « Moteur international de l’année » dans la catégorie des moteurs développant entre 150 et 250 ch. Un panel international d’experts composé de 70 journalistes automobiles a élu le moteur essence quatre cylindres premier de sa catégorie. La cérémonie de remise des prix s’est déroulée dans le cadre de l’« Engine Expo + The Powertrain Technology Show 2019 », qui s’est tenu au centre d’exposition Messe Stuttgart aujourd’hui.

Pour le jury, le moteur quatre cylindres est « l’un des moteurs les plus souples et polyvalents jamais développé ; pour résumer, il peut tout faire ». Hans-Joachim Rothenpieler, membre du conseil d’administration d’AUDI AG en charge du développement technique explique cette force : « Nous sommes ravis de recevoir ce prix, qui reconnaît la polyvalence du 2.0 TFSI. Nous l’utilisons non seulement comme un moteur essence pur mais aussi comme un moteur hybride rechargeable ou avec du gaz naturel ou de l’Audi e-gas. »

Hans-Joachim Rothenpieler est particulièrement fier du record de victoires de la technologie TFSI. Le responsable du développement technique retrace le parcours effectué : « Nous avons lancé le premier TFSI en 2004. Depuis, chaque année, nous avons décroché une victoire de catégorie avec un TFSI. » Entre 2005 et 2009, Audi s’est imposée dans la catégorie des deux litres avec le 2.0 TFSI et entre 2005 et 2018, le constructeur a remporté la victoire dans la catégorie supérieure avec le 2.5 TFSI cinq cylindres. Depuis le passage des catégories par cylindrée aux catégories par puissance en 2019, le moteur deux litres quatre cylindres est de retour sur le podium.

Les moteurs TFSI associent un turbocompresseur à une injection directe ; Audi était le premier constructeur du monde à produire en masse des moteurs de ce type, en 2004. Le constructeur d’Ingolstadt a lancé sa stratégie downsizing (remplacement de la cylindrée par la suralimentation) avec le premier 2.0 TFSI, sur l’A3 Sportback. Une nouvelle génération de moteurs a suivi en 2007 : baptisée EA (Entwicklungsauftrag, commande de développement) 888, elle était conçue pour les marchés mondiaux et était fabriquée à Győr, en Hongrie, à Dalian, en Chine, et dans d’autres usines.

Le « moteur mondial » est adapté à une installation longitudinale dans les plus grands modèles Audi ainsi qu’à une installation transversale, notamment dans les véhicules des enseignes du groupe, Volkswagen, Škoda et SEAT. Au fil des ans, de nouvelles solutions ont été intégrée dans son portefeuille de technologies. Dans la dernière version, le moteur quatre cylindres présente une technologie d’efficience spéciale d’Audi : ce que l’on appelle le processus de combustion « B cycle » (ou cycle Miller) est conçu pour les charges partielles, le principal mode d’utilisation.  Avec un mode de conduite modéré, le 2.0 TFSI atteint l’efficience d’un moteur de faible cylindrée tout en offrant le dynamisme d’un gros moteur à en conduite sportive.

Le 2.0 TFSI est installé sur plusieurs modèles Audi de dix gammes différentes et son spectre de puissance va jusqu’à 180 kW (245 ch). Et la success story continue : au Salon international de l’automobile de Genève 2019, Audi a présenté le Q5 sous la forme d’une variante hybride rechargeable*, où le 2.0 TFSI fonctionne conjointement avec un puissant moteur électrique. Le moteur quatre cylindres est également installé dans les modèles g-tron de la moyenne catégorie. Ils utilisent du gaz naturel ou de l’Audi e-gas, un type de carburant pour lequel Audi utilise un processus durable afin de produire de grandes quantités.

– Fin –

 

Communiqué de presse (21/05/19)

L’Audi Q5 55 TFSI e quattro, une hybride rechargeable sportive et efficiente

• Le SUV désormais équipé d’un moteur TFSI et d’un puissant moteur électrique • Autonomie électrique de plus de 40 kilomètres, jusqu’à 135 km/h en conduite électrique • Charge pratique : le service de charge Audi e tron et l’application myAudi • Son homologation lui permet de bénéficier des avantages réservés aux véhicules électriques, parfaite pour les trajets du quotidien, les opérateurs de flotte et les entreprises Audi passe à la vitesse supérieure avec son offensive d’électrification. L’Audi Q5 55 TFSI e quattro, d’une puissance de 270 kW (367 ch) (consommation de carburant combinée en L/100 km : 2,1-2,4* ; émissions de CO2 combinées en g/km : 46-53*) est la première des nouvelles voitures hybrides rechargeables d’Audi. Elle s’appuie sur un moteur à combustion et un moteur électrique avec contrôle intelligent, ce qui lui permet de couvrir la plupart des distances du quotidien avec l’énergie électrique. L’autonomie tout électrique selon le cycle WLTP est de plus de 40 km. Avec une plaque d’immatriculation E, conformément à la loi allemande sur la mobilité électrique, les propriétaires bénéficient également d’avantages fiscaux et de privilèges de circulation municipaux.

Le nouveau véhicule comprend un moteur essence turbo quatre cylindres 2.0 TFSI qui délivre 185 kW (252 ch) et 370 Nm de couple, ainsi qu’un moteur électrique (consommation de carburant combinée en L/100 km : 2,1-2,4* ; émissions de CO2 combinées en g/km : 46-53*). Le moteur synchrone à excitation permanente développe une puissance maximale de 105 kW (143 ch) et un couple maximal de 350 Nm. Ce moteur et l’embrayage séparateur sont intégrés dans la boîte S tronic à 7 rapports, qui utilise les technologies « ultra » pour transférer le couple à la transmission quattro. Le SUV hybride impressionne avec sa puissance totale de 270 kW (367 ch) et son couple de 500 Nm juste au-dessus du ralenti, à partir de 1 250 tr/min. Il réalise le 0 à 100 km/h en 5,3 secondes et la vitesse maximale est de 239 km/h. Conformément à la norme pour les véhicules hybrides rechargeables, la consommation de carburant est comprise entre 2,1 et 2,4 L/100 km, ce qui correspond à 46 - 53 grammes de CO2 par kilomètre. Selon le cycle WLTP, l’autonomie tout électrique est de plus de 40 km. La vitesse maximale en mode électrique est de 135 km/h, ce qui est suffisant y compris sur l’autoroute.

La batterie au lithium-ion du SUV se trouve sous le coffre. Elle est composée de 104 cellules prismatiques et stocke 14,1 kWh d’énergie avec une tension de 381 volts. Pour un contrôle optimal de la température, sa boucle de refroidissement est reliée à la fois à la boucle de refroidissement du système de réglage de la température et à la boucle de refroidissement basse température dans laquelle le moteur électrique et le module électronique de puissance sont également intégrés. Le système de réglage de la température utilise une pompe à chaleur très efficace qui rassemble la chaleur résiduelle des éléments à haute tension. Avec 1 kW d’énergie électrique, il peut générer jusqu’à 3 kW de chaleur thermique. Cela rend la voiture plus efficiente et assure une température plus confortable pour ses occupants.

Transmission intégrale quattro permanente avec technologie ultra

La Q5 55 TFSI e** est le premier véhicule à être doté d’une transmission intégrale avec technologie ultra combinée à un moteur électrique. Le contrôle intelligent du système de transmission intégrale fonctionne de façon prédictive, grâce à des capteurs et à l’analyse continue des données collectées sur la dynamique de conduite et le comportement du conducteur. Le système de transmission intégrale quattro est ainsi toujours prêt lorsqu’il est nécessaire. Lors que la charge est faible et que le coefficient de friction entre les roues et la surface de la route est suffisant, la transmission de la puissance aux roues arrière est désactivée et les roues avant prennent le relais avec une efficience élevée. La transmission intégrale est désactivée lorsqu’elle n’est pas requise, mais elle reste disponible à tout moment. Elle est réactivée rapidement et automatiquement selon une stratégie en trois étapes : proactive, prédictive et réactive. En gérant la transmission quattro avec l’Audi drive select, les conducteurs peuvent régler non seulement le caractère du moteur mais aussi les propriétés de la transmission intégrale afin qu’ils correspondent à leurs préférences.

Modes de conduite et efficiency assistant prédictif actualisé

Sur l’Audi Q5 55 TFSI e quattro**, qui est particulièrement silencieuse et ne produit aucune émission en ville, le conducteur peut configurer des modes de conduite, qui utilisent la puissance combinée du moteur à combustion et du moteur électrique afin de favoriser l’autonomie pour les longs trajets ou une dynamique sportive par exemple. Le concept est conçu pour que les clients puissent parcourir une grande partie de leurs trajets du quotidien en mode tout électrique.

Le Predictive efficiency assist adapte le comportement de récupération en roue libre en fonction de la situation. Il utilise les données d’itinéraire de la base de données de navigation et surveille la distance par rapport au véhicule précédent en utilisant les signaux de la caméra et du radar. Selon la situation, le système décide si la voiture doit avancer en roue libre avec le moteur éteint ou récupérer de l’énergie cinétique pour la convertir en énergie électrique.

Quand le régulateur de vitesse adaptif est actif, l’assistant d’efficience prédictif assiste le conducteur en freinant et accélérant automatiquement afin d’améliorer l’efficience et le confort. Néanmoins, si le conducteur n’a pas activé le régulateur de vitesse adaptif, un signal haptique sur la pédale d’accélérateur et un signal visuel dans le cockpit et l’affichage tête haute indiquent le meilleur moment pour relever le pied de l’accélérateur et utiliser au maximum l’énergie cinétique. Dans le même temps, des symboles dans le cockpit indiquent la raison pour laquelle la vitesse doit être abaissée avec des indicateurs spécifiques : limitations de vitesse, panneaux de zone urbaine, virages et pentes importantes, carrefours giratoires, intersections, sorties d’autoroute et ralentissement de la circulation.

Le conducteur peut alors choisir s’il souhaite intervenir dans les interactions entre le moteur électrique et le moteur essence et si oui comment. Il peut faire son choix entre trois modes de conduite :

Le mode hybride est automatiquement activé avec le guidage dans le système de navigation. Il peut également être activé manuellement à l’aide du bouton Mode. Dans ce mode, la charge de batterie est répartie de façon optimale pendant tout l’itinéraire afin de réduire la consommation de carburant, avec la priorité à l’électrique dans les zones urbaines et les embouteillages. Le système choisit entre la circulation en roue libre avec le moteur éteint ou la récupération de l’énergie cinétique, qui permet de récupérer jusqu’à 25 kW de puissance. Le moteur électrique est responsable des freinages légers de jusqu’à 0,1 g, c’est-à-dire de la majorité des freinages du quotidien. Un maximum de 80 kW d’énergie cinétique peut être généré via la récupération lors des freinages de jusqu’à 0,2 g, lors desquels les disques de freins sont utilisés. Si le guidage est actif dans le système MMI navigation, la stratégie prédictive essaye d’effectuer le dernier segment urbain de l’itinéraire en tout électrique et d’arriver à destination avec la batterie presque vide. La fonction de contrôle repose sur une grande quantité de données, notamment les informations de circulation obtenues en ligne, le profil de l’itinéraire choisi, des informations précises sur les environs immédiats issues des données de navigation (limitations de vitesse, types de routes, pentes montantes et descendantes) et des dernières données des capteurs embarqués.

Outre le mode hybride, le conducteur peut également choisir entre les modes « EV » et « Battery Hold ». En mode EV, la voiture fonctionne en tout électrique tant que le conducteur n’appuie pas sur l’accélérateur plus que jusqu’à un point de pression perceptible variable. Le mode EV est le paramètre de base au moment du démarrage. En mode Battery Hold, la capacité de la batterie est maintenue au niveau actuel.

Individuel : équipement et design

L’Audi Q5 55 TFSI e** est dotée d’une généreuse liste d’équipements de série : phares LED, sièges sport, réglage de la température automatique quatre zones, clé pratique, DIS avec écran couleur, affichages spécifiques électrique hybride rechargeable et roues de 18 pouces avec jantes forgées cinq bras. Les sièges arrière peuvent être déplacés de façon longitudinale et l’angle du dossier peut être ajusté. Des détails sportifs du pack S line extérieur contribuent au look dynamique du véhicule : des pare-chocs avant et arrière S line, un diffuseur double à l’arrière et une calandre Singleframe au design unique, avec plusieurs éléments en chrome foncé.

Pratique : charge rapide en quelques heures seulement

L’Audi Q5 55 TFSI e quattro** est livrée de série avec le système de charge Compact et un câble Mode 3 avec une prise Type 2 pour une utilisation aux stations de charge publiques. Le système de charge Compact comprend des câbles pour une utilisation à domicile et sur des prises industrielles, ainsi qu’une unité de contrôle. Le système comprend un indicateur de charge LED et des fonctions de sécurité telles que le contrôle de la température et du courant résiduel. Audi propose également un clip de charge, un support verrouillable à fixer au mur pour le système de charge. Une charge complète sur une prise industrielle CEE à 400 V/16 A prend seulement 2,5 heures. Le chargeur intégré charge la batterie au lithium-ion avec une puissance maximale de 7,4 kW. Mais même sur une prise de courant domestique, une batterie vide peut être chargée pendant la nuit, en six heures environ. La charge est également possible sur la route, grâce à l’
e-tron Charging Service d’Audi, qui donne accès à quelque 100 000 points de charge en Europe.
Pour charger son véhicule, le client n’a besoin que d’une carte, quel que soit le fournisseur.

Gestion de la charge depuis le canapé : l’application myAudi

L’application myAudi permet aux clients d’utiliser les services du portefeuille Audi connect depuis leur smartphone, ce qui est particulièrement pratique pour les modèles électriques. À l’aide de l’application, le client peut contrôler le niveau de batterie et l’autonomie de son véhicule, lancer le processus de charge et le programmateur de charge, et consulter les statistiques de charge et de consommation. De plus, la planification des itinéraires dans l’application et le système MMI navigation de la voiture affichent les stations de charge.

Par ailleurs, l’application myAudi permet de prérégler la température avant le démarrage. Dans ce cas, le compresseur du système de réglage de la température et le chauffage auxiliaire de la voiture sont alimentés de façon électrique et le client peut définir la température exacte pendant le chargement de la batterie. Selon les équipements en option choisis, il en va de même pour le chauffage des sièges et du volant, du pare-brise, de la lunette arrière et des rétroviseurs, et pour la ventilation des sièges.

Audi accepte maintenant les commandes de l’Audi Q5 55 TFSI e quattro**, au prix de base de 60 450 EUR en Allemagne. Les livraisons commenceront au troisième trimestre 2019.

– Fin –

Communiqué de presse (20/05/19)

Recherche en IA pour les abeilles : we4bee intègre le programme « AI for Earth » de Microsoft

Le projet de recherche sur les abeilles we4bee, qui est soutenu par l’Audi Environmental Foundation, vient d’intégrer le programme « AI for Earth » de Microsoft. we4bee a pour objectif de connecter des ruches intelligentes équipées de capteurs au cloud afin de réaliser des analyses à long terme sur des colonies d’abeilles et des données environnementales, et d’enquêter sur les effets de certaines influences sur les abeilles en utilisant des méthodes scientifiques. En tant que membre du réseau mondial « AI for Earth », we4bee a accès aux biens et services actuels reliés à l’intelligence artificielle et bénéficie du soutien de programme d’apprentissage et de formation.

Des écoles et institutions éducatives s’occuperont des ruches et vérifieront qu’elles enverront des données en continu. Chaque colonie d’abeilles est également supervisée par un apiculteur. Dans l’application we4bee, les participants peuvent voir les données transférées dans le cloud : température, humidité, pression de l’air, poids, bruit et pollution aux particules. Chaque utilisateur peut utiliser l’application pour comparer sa ruche avec d’autres dans le cloud. Des outils de gamification encouragent les interactions. Par exemple, un scanner de fleurs avec IA permet aux participants de prendre des photos de fleurs puis indique de quelles fleurs il s’agit.

Sous le slogan « AI for Good », Microsoft soutient des organisations et projets qui œuvrent dans les domaines des droits humains, de l’accessibilité et de la protection de l’environnement. Le programme « AI for Earth » de Microsoft aide les chercheurs et les organisations à utiliser l’intelligence artificielle pour développer de nouvelles approches pour la protection de l’eau, de l’agriculture, de la biodiversité et du climat. L’initiative a pour objectif de résoudre les défis de l’humanité avec l’aide de l’intelligence artificielle.

« Nous sommes fiers que we4bee soit l’un des 298 projets soutenus par « AI for Earth » et sommes ravis de compter Microsoft parmi nos soutiens », déclare Rüdiger Recknagel, responsable de l’Audi Environmental Foundation. Christine Haupt, directrice générale Microsoft Services de Microsoft Germany, explique : « Microsoft se doit de rendre la technologie accessible à tous et de l’appliquer de façon responsable. L’intelligence artificielle

Communiqué de presse (14/05/19)

Nouvelle Audi A4 : encore plus sportive et sophistiquée

• Le best-seller Audi A4 offre les technologies de prestige des plus grandes Audi et affirme une nouvelle identité stylistique • Entièrement connectée et dotée d’un nouvel écran tactile MMI touch • L’électrification avec technologie hybride légère améliore le confort et l’efficacité • Pour la première fois, la S4 TDI est équipée d’un moteur V6 TDI à compresseur électrique alimenté par un système électrique principal de 48 volts

  • Le best-seller Audi A4 offre les technologies de prestige des plus grandes Audi et affirme une nouvelle identité stylistique
  • Entièrement connectée et dotée d’un nouvel écran tactile MMI touch
  • L’électrification avec technologie hybride légère améliore le confort et l’efficacité
  • Pour la première fois, la S4 TDI est équipée d’un moteur V6 TDI à compresseur électrique alimenté par un système électrique principal de 48 volts

 

Ingolstadt, le 15 mai 2019 - L’Audi A4 est le cœur du constructeur d’Ingolstadt. Après 4 ans de développement, Audi a rendu sa routière à succès encore plus affirmée et sportive. Sa carrosserie est revue et affirme la nouvelle identité stylistique du constructeur. Le grand écran tactile MMI touch offre aux occupants une expérience à laquelle ils sont habitués sur leur smartphone. Grâce à l’initiative d’électrification globale d’Audi, un grand nombre de moteurs sont désormais équipés de systèmes hybrides légers (MHEV), qui favorisent l’efficacité et le confort. C’est également le cas de l’Audi S4 TDI, dotée pour la première fois d’un V6 TDI sous le capot, d’un système électrique principal de 48 volts et d’un compresseur électrique, qui confèrent encore plus de spontanéité à sa solide accélération. Cette combinaison de puissance, de couple et d’efficacité en fait un modèle unique sur le segment.

Le design extérieur : du sport

Le modèle de taille moyenne affiche des détails de design plus sportifs, qui lui donnent une allure encore plus dynamique et sophistiquée. La calandre Singleframe est plus large et plus plate, et des lignes horizontales soulignent la largeur du véhicule à l’avant et à l’arrière. Son profil se distingue par les muscles uniques au-dessus des ailes et la ligne d’épaule abaissée au milieu. Ces lignes créent des contours affirmés au-dessus des roues et mettent en évidence les gènes quattro de la voiture.

De série, l’Audi A4 est désormais dotée de phares 100 % LED avec feux de route automatiques. Le concept des des finitions est également nouveau : les packs basic, advanced et S line sont désormais disponibles pour l’extérieur, sans oublier le style unique des modèles S et A4 allroad quattro. Les clients peuvent choisir parmi 12 coloris, dont la nouvelle option gris terra.

À l’intérieur de l’Audi A4, les lignes horizontales contribuent à créer une impression de sérénité. Au centre du tableau de bord, légèrement incliné vers le conducteur, on retrouve
le grand écran MMI touch, centre de contrôle du nouveau système opérationnel. Les nouveaux packs intérieurs, design sélection et S line intérieur, peuvent être associés librement avec les gammes de finitions extérieures et proposent un grand nombre de couleurs et matières. Le pack d’ambiance lumineuse/de contour ajoute des détails à l’intérieur dans l’obscurité.

Une connectivité à l’avant-garde

Avec son nouveau système MMI, l’Audi A4 hyper connectée offre une expérience utilisateur semblable à celle d’un smartphone contemporain. Un écran MMI touch avec réaction acoustique vient remplacer les fonctions de l’ancienne commande à bouton-poussoir/rotatif sur la console du tunnel central. L’écran TFT haute résolution mesure 10,1 pouces. Ses graphismes sont volontairement réduits et soignés, et la structure de menu, avec sa hiérarchie stricte, est adaptée aux attentes de l’utilisateur, permettant une utilisation simple. La technologie MMI search repose sur la saisie de texte libre et renvoie rapidement des résultats. Autre fonction du nouveau système, la commande vocale avec système de langage naturel comprend un grand nombre de phrases utilisées au quotidien.

Désormais, la navigation à bord de l’Audi A4 est encore plus polyvalente et conviviale. Le portefeuille Audi connect et Audi connect plus comprend un éventail de services en ligne, tels que les services Car-to-X, qui s’appuient sur l’intelligence combinée de la flotte Audi. En plus de la reconnaissance des dangers et des panneaux de signalisation en ligne, ainsi que du service on street parking, des informations sur les feux de signalisation viennent s’ajouter aux fonctions déjà proposées. Mis en réseau avec l’infrastructure urbaine, le véhicule reçoit des informations provenant de l’ordinateur central des feux de signalisation via un serveur, afin que le conducteur puisse ajuster sa vitesse jusqu’au feu vert suivant. Le bloc d’instruments affiche une vitesse recommandée, ainsi que le temps restant jusqu’au prochain feu vert dès lors que le conducteur est arrêté à un feu rouge. Le système encourage ainsi une conduite efficace et fondée sur l’anticipation, et favorise un flux de circulation constant. Cette fonction fait partie du pack Audi connect et sera déployée progressivement dans certaines villes d’Europe.

Les appels et services d’urgence Audi connect sont proposés de série et l’application gratuite myAudi connecte directement le smartphone du conducteur au véhicule. La clé digitale Audi connect, en option, permet au conducteur de verrouiller/déverrouiller le véhicule et de démarrer le moteur à l’aide d’un smartphone Android compatible. La personnalisation est une autre fonction digitale, qui permet à un maximum de 14 utilisateurs myAudi d’enregistrer leurs paramètres préférés dans des profils individuels.

Les nouvelles fonctions à la demande font partie des nombreuses innovations qui devraient accompagner le lancement de l’Audi A4. Elles permettent aux clients d’ajouter trois fonctions d’infotainment avec une grande flexibilité, même après l’achat du véhicule. En Allemagne, ces fonctions sont les suivantes : MMI plus, la radio numérique DAB+ et l’interface pour smartphone d’Audi. Différentes durées sont proposées.

Si le client souhaite essayer une fonction avant de s’engager, il peut opter pour une phase de test unique d’un mois. Il peut ensuite décider de prolonger l’expérience en cours de route : d’un mois, d’un an ou de façon permanente. Si le client choisit de ne pas prolonger l’expérience, celle-ci expire automatiquement, sans qu’une demande de résiliation soit nécessaire à l’issue de la période de test.

La nouvelle interface MMI s’accompagne d’une nouvelle unité principale. La plateforme d’infotainment modulaire de troisième génération MIB 3 offre une puissance de traitement phénoménale. Elle fonctionne de concert avec une carte eSim, qui rassemble l’ensemble des tâches de connectivité (comme la téléphonie ou les services Audi connect) et intègre le hotspot Wi-Fi. Les options disponibles sont l’Audi phone box et le système Bang & Olufsen 3D Premium Sound System à l’avant.

Trois variantes du combiné d’instruments sont disponibles : combiné analogique ou l’ Audi virtual cockpit, entièrement digital (associé au système MMI plus). Le conducteur peut utiliser l’écran de 12,3 pouces en résolution full HD à l’aide du volant multifonctions et faire son choix parmi 3 affichages. Un affichage tête haute projette les informations importantes directement dans le champ de vision du conducteur.

Les Audi A4 sont disponibles avec un éventail de systèmes d’assistance à la conduite. Les systèmes en option sont rassemblés dans les packs « Route », « Ville » et « Stationnement ». Un système majeur du pack « Route » est l’adaptive cruise control, qui inclut la fonction Stop&Go permettant le contrôle automatique de la distance. Associé au predictive efficiency assist, il assure le freinage et l’accélération de l’A4 de façon prédictive, y compris en l’absence de véhicule devant. Pour cela, il analyse les messages Car-to-X, les données de navigation et les panneaux de signalisation.

Électrification globale : la transmission

Lors du lancement commercial en Europe, Audi proposera la gamme de modèles A4 avec six moteurs suralimentés. Leur puissance variera de 110 kW (150 ch) à 255 kw (347 ch), de l’Audi A4 35 TFSI à l’Audi S4 TDI. Peu de temps après, deux autres moteurs turbo viendront s’ajouter à la gamme : le 30 TDI et le 35 TDI, qui développeront respectivement une puissance de 100 kW (136 ch) et de 120 kW (163 ch). Tous les moteurs - qu’il s’agisse de du bloc diesel quatre cylindres, du V6 TDI ou des moteurs TFSI – répondent tous à la norme européenne d’émission 6d-Temp.

Pour le lancement sur le marché, trois variantes de moteur seront dotées d’un système hybride léger (MHEV) 12 volts, qui réduit la consommation de carburant tout en améliorant le confort. Deux autres motorisations devraient suivre peu après. Cette initiative d’électrification globale est une étape importante dans la réalisation des objectifs de consommation de carburant. Au quotidien, le système MHEV réduit la consommation de carburant de près de 0,3 litre aux 100 kilomètres, selon les mesures d’Audi.

Qu’elle soit dotée d’une boîte manuelle, S tronic à sept vitesses ou tiptronic à huit vitesses, d’une transmission à traction avant ou quattro, chacune des six variantes de moteur offre une transmission puissante sur mesure. À l’exception du moteur TFSI d’entrée de gamme, tous les modèles A4 sont équipés d’une transmission automatique. Le moteur 35 TFSI de 110 kW (150 ch) sera disponible avec une transmission manuelle peu après la mise sur le marché, tandis que le 40 TDI de 140 kw (190 ch) sera proposé avec une transmission à traction avant.

La suspension : harmonie sportive

La suspension sportive équilibrée dessine harmonieusement le caractère de l’Audi A4. Les clients peuvent choisir entre la configuration standard et la suspension sport. Deux suspensions adaptatives sont également proposées : la suspension confort, d’une part, avec amortissement contrôlé, qui réduit la hauteur de la carrosserie de 10 millimètres et offre un grand confort de conduite ; la suspension sport, d’autre part, avec ou sans amortissement contrôlé, offrant une réduction de
23 millimètres. Avec sa configuration de base encore plus dynamique, elle souligne le caractère sportif du véhicule tout en maintenant le niveau de confort. Les deux suspensions contrôlées sont intégrées au système de sélection du mode de conduite Audi drive select. Il en va de même de la direction dynamique, de la transmission automatique et du boîtier papillon, disponibles en option. Audi drive select permet au conducteur de déterminer parmi cinq profils lequel les systèmes utilisent.

Audi S4 TDI : la performance diesel
Les deux modèles S de la famille A4, l’Audi S4 TDI et la S4 TDI Avant, sont désormais équipés d’un moteur diesel V6. Le 3.0 TDI associe un couple solide, une conduite fluide et une grande autonomie, et délivre une puissance de jusqu’à 255 kW (347 ch) et un couple maximum de 700 Nm. Il catapulte la berline S4 TDI de 0 à 100 km/h en 4,8 secondes jusqu’à une vitesse de pointe de 250 km/h, limitée électroniquement. Cette combinaison de puissance, de couple et d’efficacité fait de l’Audi S4 TDI un modèle unique sur le segment.

Le compresseur électrique offre un regain de performances au démarrage et au moment de l’accélération. Il élimine ainsi toute latence du turbo, garantissant une réaction instantanée dans toutes les situations de conduite. Le compresseur électrique est intégré à un nouveau système électrique principal de 48 volts, qui incorpore également le système hybride léger, offrant un potentiel d’efficacité supérieur à celui du système MHEV dans le système électrique 12 volts sur les autres A4. Pour la S4 TDI, il s’agit de la phase suivante de développement, au cours de laquelle la technologie hybride légère sera déployée sur un système de 48 volts. Le système électrique subsidiaire de 12 volts est relié au système électrique principal de 48 volts via un convertisseur DC/DC. Pour la première fois, un puissant alterno-démarreur 48 volts est utilisé dans le S4 TDI et constitue le fondement du système hybride léger avec une puissance maximale de récupération de jusqu’à 8 kW lors du freinage. Une batterie compacte au lithium-ion à refroidissement par air, d’une capacité de 0,5 kWh et située sous le coffre, fait office de centrale de gestion de l’énergie. Le système hybride léger sur les modèles S peut réduire la consommation de carburant de jusqu’à 0,4 litre aux 100 kilomètres.

Une boîte tiptronic à huit rapports et la transmission intégrale quattro permanente constituent le système de transmission. Le cas échéant, un différentiel sport disponible en option permet de répartir activement la puissance entre les roues arrière et d’envoyer plus de puissance vers la roue extérieure lorsque le véhicule prend un virage à grande vitesse, évitant ainsi qu’il ne sous-vire trop tôt. La suspension S sport est de série. Dotée d’une configuration propre aux modèles S, elle assure une conduite sportive, qui peut être renforcée grâce à la suspension S sport en option avec amortissement contrôlé. À l’intérieur et à l’extérieur, de nombreux détails stylistiques soulignent le caractère unique des modèles S, des pots d’échappement au mode S sur l’écran de l’Audi virtual cockpit en option.

Audi A4 allroad quattro : l’expérience sur route et tout-terrain idéale
Grâce à sa transmission intégrale quattro et à sa garde au sol augmentée de 35 millimètres, l’Audi A4 allroad quattro associe un grand confort de conduite et de bonnes qualités tout-terrain. Quant à la suspension tout-terrain spécifique avec amortissement contrôlé, disponible en option, elle permet d’améliorer encore plus le niveau de confort et de dynamisme. L’Audi A4 allroad quattro se distingue de l’A4 Avant par la protection du soubassement ou les bordures des passages des roues, ainsi que par ses pneus à flancs hauts, 12 millimètres plus grands, et sa voie, 6 millimètres plus large à l’avant et 11 millimètres plus large à l’arrière.

Elle est proposée avec trois motorisations : un moteur essence et deux blocs diesel. La transmission automatique est de série, tandis qu’une suspension avec amortissement contrôlé offre une alternative à la suspension standard. Comme sur l’A4 Avant, le coffre affiche une capacité de 495 litres, qui passe à 1 495 litres lorsque les sièges arrière sont abaissés et une cargaison est chargée sur le toit. De série, le hayon et la plage arrière sont à commande électrique. Avec le mode tout-terrain supplémentaire proposé par le système de sélection du mode de conduite Audi drive select, le conducteur peut choisir parmi six profils à bord de l’A4 allroad quattro.

Pour les acheteurs plus spontanés : « edition one » de l’Audi A4
À l’occasion du lancement de l’Audi A4, le constructeur d’Ingolstadt présente une version baptisée « edition one ». Celle-ci est disponible en Avant ou en berline avec trois moteurs au choix : le 2.0 TFSI avec une puissance de 180 kW (245 ch), le 2.0 TDI avec une puissance de 140 kW (190 ch) et le 3.0 TDI avec une puissance de 170 kW (231 ch). Le design extérieur s’inspire de l’extérieur S line, complété par des éléments remarquables tels le pack noir. Pour l’intérieur, les clients peuvent choisir entre les packs design selection et S line.

 Lancement commercial en Europe

Les modèles Audi A4 et S4 avec moteurs TDI devraient faire leur arrivée sur le marché en Allemagne et en Europe à l’automne 2019.

 Audi commercialisera la S4 et la S4 Avant avec le moteur 3.0 TFSI en dehors de l’Europe. Le moteur essence turbo à injection directe délivre une puissance de 260 kW (354 ch) et produit un couple solide de 500 Nm de 1 370 à 4 500 tr/min. Le V6 permet à la berline S4 TFSI de passer de 0 à 100 km/h en 4,7 secondes jusqu’à une vitesse de pointe de 250 km/h, limitée électroniquement. Le même sprint se fait en deux dixièmes de seconde de plus avec la S4 TFSI Avant.

 – Fin –

MÉDIATHÈQUE