Audi France Media
Communiqué de presse
Un modèle à succès doté de nouveaux atouts : la seconde génération de l’Audi Q3 >>
(25/07/18)
Communiqué de presse
Une nouvelle étoile dans la capitale du cinéma – L’Audi e-tron GT concept >>
(29/11/18)
Communiqué de presse
Nouvelle Audi A1 Sportback – Idéale pour la vie urbaine >>
(20/06/18)
Communiqué de presse
Une nouvelle étoile dans la capitale du cinéma – L’Audi e-tron GT concept >>
(29/11/18)
Nouvelle Audi A1 Sportback – Idéale pour la vie urbaine >>
(20/06/18)
Communiqué de presse
Une conduite électrisante : Audi e-tron >>
(18/09/18)
ACTUALITÉS
Communiqué de presse (15/01/19)

Nomination de Guillaume Jolit au poste de Chef du Service Presse et Relations Publiques pour Audi France

• Guillaume Jolit est nommé Chef du Service Presse et Relations Publiques pour Audi France • Il prendra ses nouvelles fonctions à compter du 1er février 2019 • Fayçal Elasri quitte Audi France, il est nommé Chef de Département Presse et Relations Publiques pour Porsche France Guillaume Jolit est nommé Chef du Service Presse et Relations Publiques du constructeur Audi France à compter du 1er février 2019. Il aura notamment en charge les activités Communication Presse et Relations Publiques du constructeur en France. Il reporte directement à Lahouari Bennaoum, Directeur Général Audi France.

  • Guillaume Jolit est nommé Chef du Service Presse et Relations Publiques pour Audi France
  • Il prendra ses nouvelles fonctions à compter du 1er février 2019
  • Fayçal Elasri quitte Audi France, il est nommé Chef de Département Presse et Relations Publiques pour Porsche France

 

Paris, 15 janvier 2019 – Guillaume Jolit est nommé Chef du Service Presse et Relations Publiques  du constructeur Audi France à compter du 1er février 2019. Il aura notamment en charge les activités Communication Presse et Relations Publiques du constructeur en France. Il reporte directement à Lahouari Bennaoum, Directeur Général Audi France.

Titulaire d’un Master 2 en Information et Communication obtenu à la Sorbonne, Guillaume Jolit a commencé sa carrière dans l’automobile en tant qu’Assistant presse chez Seat. Il a ensuite occupé la fonction d’Attaché de presse chez Audi France à partir de 2006 et dirigé une mission de 5 mois au Département des Relations Presse Corporate chez AUDI AG en 2010.

Entre novembre 2011 et novembre 2014, il a occupé la fonction de Responsable programme de fidélisation myAudi, du programme de mécénat Audi talents awards, des Partenariats et du Placement de Produits. Depuis le 1er novembre 2014, Guillaume Jolit occupait le poste de Chef du service Presse et Relations Publiques pour le constructeur ŠKODA.

Il succède à Fayçal Elasri qui devient lui Chef du Département Presse et Relations Publiques Porsche France.

– Fin –

Communiqué de presse (14/01/19)

Nouvelles Audi TT et Audi TT Roadster disponibles à la commande

• La nouvelle Audi TT est disponible à la commande • Le configurateur de l’Audi TT est disponible sur Audi.fr • Les premières livraisons auront lieu mi-février 2019 Vingt ans après le lancement de la première Audi TT de série, Audi lance en France la troisième génération du modèle, qui a été largement retravaillé. Cette icône du design revient sur le devant de la scène avec une carrosserie sportive et élégante, des moteurs puissants et une gamme d’équipements élargie.

  • La nouvelle Audi TT est disponible à la commande
  • Le configurateur de l’Audi TT est disponible sur Audi.fr
  • Les premières livraisons auront lieu mi-février 2019

 

Vingt ans après le lancement de la première Audi TT de série, Audi lance en France la troisième génération du modèle, qui a été largement retravaillé. Cette icône du design revient sur le devant de la scène avec une carrosserie sportive et élégante, des moteurs puissants et une gamme d’équipements élargie.

La production en série de la première génération de l’Audi TT a été lancée en 1998. Trois ans plus tôt, Audi avait présenté l'Audi TT sous la forme d’un concept car : une version Coupé à l’IAA de Francfort et une version Roadster au Salon de l’automobile de Tokyo. Peu après sa mise sur le marché, l'Audi TT Coupé a été promue au sommet du segment.

Pour le 20e anniversaire de la première Audi TT, le constructeur d'Ingolstadt met l’accent sur le caractère sportif du modèle. Audi a sublimé son design, amélioré ses performances et étendu la gamme des équipements de série. Outre le virtual cockpit Audi, la version de série du nouveau modèle comprend maintenant le système de sélection du mode de conduite Audi drive select, un capteur de pluie et de luminosité, l’Audi parking system et des rétroviseurs chauffants.

Deux finitions sont disponibles sur la nouvelle Audi TT : TT et S-Line.

Deux motorisations sont disponibles pour le lancement du coupé et du roadster : 40 TFSI avec un  moteur 2.0 TFSI de 197 ch faisant appel à un cycle Miller, et 45 TFSI avec le 2.0 TFSI développant 245 ch, disponible en traction ou transmission intégrale quattro. Toutes les Audi TT bénéficient d’une boite de vitesses à double embrayage S tronic à 7 rapports.

L’Audi TT est accessible à partir de  41 200 euros.

Les nouvelles Audi TT coupé et Audi TT roadster sont disponibles sur le configurateur du site Audi.fr et seront visibles chez tous les partenaires Audi fin janvier 2019.

 

– Fin –

Communiqué de presse (09/01/19)

Audi transforme la voiture en une plateforme de réalité virtuelle au CES

• À bord de l’Audi e-tron, les passagers arrière embarquent pour une aventure dans l’espace • La technologie combine le contenu de réalité virtuelle aux mouvements du véhicule en temps réel • Présentation du prototype futuriste « Marvel’s Avengers: Rocket’s Rescue Run » créé avec Disney Games and Interactive Experiences pour le CES • La start-up holoride proposera une nouvelle catégorie de divertissements via une plateforme ouverte

  • À bord de l’Audi e-tron, les passagers arrière embarquent pour une aventure dans l’espace
  • La technologie combine le contenu de réalité virtuelle aux mouvements du véhicule en temps réel
  • Présentation du prototype futuriste « Marvel’s Avengers: Rocket’s Rescue Run » créé avec Disney Games and Interactive Experiences pour le CES
  • La start-up holoride proposera une nouvelle catégorie de divertissements via une plateforme ouverte

 À l’occasion du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, Audi redéfinit le divertissement embarqué. Dans le futur, les passagers arrière pourront profiter de films, de jeux vidéo et de contenus interactifs avec encore plus de réalisme en utilisant des lunettes de réalité virtuelle. Audi présente une technologie qui associe le contenu virtuel aux mouvements d’un véhicule en temps réel : par exemple, si la voiture tourne à droite, le vaisseau spatial de l’expérience interactive fait de même. Par l’intermédiaire de la filiale Audi Electronics Venture GmbH, Audi a cofondé la start-up holoride GmbH, qui commercialisera cette nouvelle forme de divertissement via une plateforme ouverte à tous les constructeurs automobiles et développeurs de contenu.

Audi présente une technologie d’immersion futuriste avec « Marvel’s Avengers: Rocket’s Rescue Run », une expérience de réalité virtuelle pour les passagers arrière développée grâce à Disney Games and Interactive Experiences. Grâce à des lunettes de réalité virtuelle, le passager de l’Audi e-tron (consommation électrique combinée en kWh/100 km* : 26,2-22,5 [WLTP] ; 24,6-23,7 [NEFZ]) est envoyé dans une représentation fantastique de l’espace : l’Audi e-tron se transforme en vaisseau piloté par les Gardiens de la Galaxie alors que les passagers traversent un champ d’astéroïdes avec Rocket, un personnage que l’on retrouvera dans Avengers: Endgame des studios Marvel, au printemps 2019. Chaque mouvement de la voiture est reproduit en temps réel dans l’expérience. Si la voiture prend un virage serré, le joueur contourne un vaisseau spatial adverse dans la réalité virtuelle. Si l’Audi e-tron accélère, le vaisseau fait de même dans l’expérience.

Afin de lancer cette nouvelle catégorie de divertissement sur le marché rapidement et de façon exhaustive, Audi adopte une nouvelle approche en cofondant la start-up holoride dans laquelle la filiale Audi Electronics Venture GmbH a investi pour développer la technologie. En outre, Audi donnera la licence de la technologie à holoride. La start-up utilisera une plateforme ouverte pour permettre aux constructeurs automobiles et aux développeurs de contenu de créer et d’offrir des formats de réalité amplifiée supplémentaires. « Les esprits créatifs utiliseront notre plateforme pour proposer des univers fascinants qui transforment le voyage d’un point A à un point B en véritable aventure », a affirmé Nils Wollny, responsable du Business Digital chez Audi et futur CEO d’holoride. « Mais nous ne pourrons développer ce nouveau segment de divertissement qu’en adoptant une approche ouverte et coopérative pour les producteurs de véhicules, d’appareils et de contenu. »

Des jeux d’arcade aux aventures sous-marines en passant par l’exploration spatiale, les voyages éducatifs dans des villes historiques ou la circulation sanguine, il n’y a presque aucune limite à ce qui est possible. holoride fournira un kit de développement du logiciel qui servira d’interface aux données du véhicule et les transposera en réalité virtuelle. Ainsi, les développeurs n’auront plus qu’à créer des univers qui peuvent être appréciés avec tous les sens à bord des voitures. Étant donné que l’expérience visuelle et la perception réelle de l’utilisateur sont synchronisées, les films, les séries ou les présentations pourront aussi être appréciés avec un risque de mal des transports considérablement réduit.

holoride prévoit de lancer cette nouvelle forme de divertissement sur le marché dans les 3 prochaines années, avec des lunettes de réalité virtuelle standard pour les passagers arrière. À plus long terme, l’expansion de l’infrastructure car-to-X pourrait aussi permettre d’intégrer des situations du trafic à l’expérience : l’arrêt aux feux de signalisation pourrait être l’occasion d’obstacles inattendus dans un jeu ou d’un quizz dans un programme.

Depuis la création du Marvel Cinematic Universe, l’association d’Audi et les studios Marvel s’est notamment fait remarquer avec l’apparition de l’Audi R8 dans Iron Man (2008). S’appuyant sur cette relation de longue date, Audi et Disney Games and Interactive Experiences ont créé « Marvel’s Avengers: Rocket’s Rescue Run » afin de démontrer que les passagers arrière peuvent encore mieux profiter du voyage grâce à la technologie de réalité virtuelle la plus innovante qui soit. « Audi, Marvel et Disney Games and Interactive Experiences célèbrent le 10e anniversaire des studios Marvel avec une expérience Avengers qui associe du contenu de classe mondiale et une technologie innovante », a déclaré Mike Goslin, vice-président de Disney Games and Interactive Experiences. « Si cette démonstration pour le CES était développée dans un esprit d’exploration et d’expérimentation, nous évaluons en permanence les technologies émergentes pour améliorer nos histoires et expériences. »

– Fin –

Communiqué de presse (21/12/18)

Portraits de passionnés : Audi rend hommage à ses fans et à leurs modèles mythiques

• Une série de portraits vidéos diffusée sur les réseaux sociaux. • Succès du premier épisode « Le mythe fondateur » dédié à l’Audi Sport quattro de Norbert Clément. • Nouvel opus dédié à l’histoire de Rodolphe Bukaczewski et de son Audi RS 2, diffusé à partir du 21 décembre sur la chaîne YouTube Audi France Audi France lance une série audiovisuelle diffusée sur ses réseaux sociaux pour rendre hommage à ses fans, propriétaires de modèles mythiques : « Portraits de passionnés ». Les deux premiers épisodes sont en ligne.

  • Une série de portraits vidéos diffusée sur les réseaux sociaux.
  • Succès du premier épisode « Le mythe fondateur » dédié à l’Audi Sport quattro de Norbert Clément.
  • Nouvel opus dédié à l’histoire de Rodolphe Bukaczewski et de son Audi RS 2, diffusé à partir du 21 décembre sur la chaîne YouTube Audi France

 

Roissy en France, le 21 décembre – Audi France lance une série audiovisuelle diffusée sur ses réseaux sociaux pour rendre hommage à ses fans, propriétaires de modèles mythiques : « Portraits de passionnés ». Les deux premiers épisodes sont en ligne.

De la passion et des modèles mythiques en série

Audi Sport quattro, RS 2, TT… Ils ont changé la destinée du constructeur aux anneaux, posé les jalons de son futur, mais pas seulement… Aux quatre coins de la France, véritables gardiens du temps, des passionnés Audi entretiennent au présent le mythe de modèles de série devenus cultes. Audi France leur rend hommage dans sa nouvelle série audiovisuelle baptisée « Portraits de passionnés ». Dédié à un propriétaire et à son Audi, chaque épisode nous invite dans l’intimité d’une histoire automobile mais aussi humaine. Chez lui, sur les routes de sa région…, le héros de chaque opus livre sa vision, les raisons de sa passion, ses sensations de conduite, ses souvenirs. Résultat : des films sensibles marqués par la sincérité de leurs protagonistes, un enthousiasme contagieux, une parenthèse dans la course du temps. Et l’occasion de redécouvrir le vrombissement de quelques-unes des pépites Audi.

L’épisode 1 : « Le Mythe fondateur »

Le premier épisode nous entraîne en Région parisienne dans le sillage de Norbert Clément. Passionné depuis l’adolescence, et membre du Roc Racing, il est l’heureux propriétaire d’une des mythiques Audi Sport quattro datant de 1984. Entre deux échappées sur les routes des Yvelines rythmées par le son tonitruant du bloc 5 cylindres 2.1 L turbocompressé de 306 ch, Norbert Clément évoque le design « brut de fonderie » de cet ancien véhicule du service presse Audi France. Il l’a entièrement remis à neuf en restant fidèle à sa configuration d’origine. En attestent les coupures de presse soigneusement archivées par Norbert. Mais ce qui fait surtout le bonheur de son propriétaire c’est le son du 5 cylindres : « Rauque, feutré… On n’est plus dans le bruit, on est dans la mélodie ». Sans parler des sensations de conduite procurées par le turbo qui littéralement « propulse » aux 4 000 tours. Dérivé de l’ur-quattro de course, à l’origine des nombreux succès d’Audi en rallye dans les années 1980, l’Audi Sport quattro est le premier coupé sportif de grande série équipé de la transmission intégrale permanente quattro.  « C’est par là que tout a commencé pour Audi, c’est le renouveau, c’est la renaissance. C’est le mythe fondateur », rappelle l’inconditionnel.

Le film, diffusé en janvier 2018 sur les réseaux sociaux Audi France, a déjà généré plus de 120 000 vues organiques et suscité l’engouement du plus grand nombre : amateurs de sports mécaniques, d’anciennes, ou simples amateurs de voiture et de design.

>> Lien vers le film hébergé sur YouTube :

https://www.youtube.com/watch?v=0-ej6h2OJV0

>> Lien de téléchargement des photos :

https://fr-audi.mullenlowe.com/public/b38708

 

Episode 2 : « Du Bleu dans les veines » 

Changement de décor pour ce second opus, qui emmène l’internaute au cœur des vignobles champenois à la rencontre de Rodolphe Bukaczewski et de son Audi RS 2 de 1994. Une histoire de famille. Celle de notre protagoniste : vigneron, comme son père, le quadragénaire doit à ce dernier sa première rencontre en 1973 avec la passion Audi, qu’il lègue à son tour aujourd’hui à son jeune fils. Celle aussi de l’Audi RS 2 : premier break de chasse de l’histoire automobile, c’est elle qui a donné naissance à la lignée des modèles RS. Son iconique « bleu RS » coule aujourd’hui dans les veines de cette famille d’ultra-sportives. Comme dans celles de Rodolphe. Rétroviseurs de 911, jantes Porsche CUP, freins Porsche, bloc moteur… le passionné détaille non sans une pointe de fierté les éléments qui confèrent à cette familiale développée conjointement par Audi et Porsche un « exotisme fou ». Il lui aura fallu un an et passer la frontière pour trouver l’Audi RS 2 de ses rêves, dans un état irréprochable et dans son azur originel. Animée par le bloc 5 cylindres de l’Audi S2 survitaminé par Porsche, l’Audi RS 2 développe 315 ch et des sensations de conduite inédites pour l’époque : « Au vu du comportement moteur typé turbo on/off, on est plus sur un caractère Porsche 991 Turbo. »

Le film sera diffusé sur la chaîne YouTube Audi France à partir d’aujourd’hui.

>> Lien vers le film hébergé sur YouTube : https://youtu.be/gv8kSInxKQQ

>> Lien vers les photos : https://spaces.hightail.com/space/6ArwCc6pvZ/files

 

– Fin –

Communiqué de presse (12/12/18)

Bram Schot sera le nouveau président du directoire AUDI AG

• Mandat à compter du 1er janvier 2019 • Le président du conseil de surveillance de Audi et de Volkswagen Herbert Diess : « Nous construisons les bases des orientations futures de Audi. » • Peter Mosch, vice-président du conseil de surveillance et président du conseil d’entreprise : « Les collaborateurs attendent un nouveau départ pour l’entreprise. » Le directoire AUDI AG nomme à sa tête son président par intérim depuis juin 2018, Bram Schot. Son mandat de président du directoire commencera le 1er janvier 2019. Bram Schot continuera à assumer temporairement sa responsabilité de membre du directoire en charge des ventes et du marketing en parallèle.

  • Mandat à compter du 1er janvier 2019
  • Le président du conseil de surveillance de Audi et de Volkswagen Herbert Diess : « Nous construisons les bases des orientations futures de Audi. »
  • Peter Mosch, vice-président du conseil de surveillance et président du conseil d’entreprise : « Les collaborateurs attendent un nouveau départ pour l’entreprise. »

 

Le directoire AUDI AG nomme à sa tête son président par intérim depuis juin 2018, Bram Schot. Son mandat de président du directoire commencera le 1er janvier 2019. Bram Schot continuera à assumer temporairement sa responsabilité de membre du directoire en charge des ventes et du marketing en parallèle.

« Avec la nomination d’un nouveau président du directoire, nous construisons les bases des futures orientations que prendra Audi. Ces derniers mois, pendant sa présidence intérimaire, Bram Shot a su convaincre en initiant un changement de culture dans les équipes et en prenant à bras le corps les défis auxquels nous devons faire face actuellement. Avec ce nouveau mandat complet, il va pouvoir accélérer notre processus de transformation et mener la firme d’Ingolstadt vers de nouvelles réussites », a déclaré le président du conseil de surveillance de Audi et de Volkswagen Herbert Diess.

Peter Mosch, vice-président du conseil de surveillance et président du conseil d’entreprise de Audi, a ajouté : « Les collaborateurs ont besoin de clarté à la direction du groupe. C’est pourquoi nous, les représentants du personnel, avons choisi de nommer Bram Schot en tant que président du directoire. Pendant sa période d’intérim, il a démontré qu’il avait la capacité de donner à l’entreprise un nouveau départ, que nous appelons aussi de nos vœux. Il doit poursuivre sur cette voie afin de remettre Audi au sommet. C’est ce que les employés attendent. »

Bram Schot deviendra président du directoire AUDI AG, qui comprend Ducati, Lamborghini et Italdesign Giugiaro, ainsi que le constructeur Audi, à compter du 1er janvier 2019. Il assumera temporairement sa responsabilité de membre du directoire en charge des ventes et du marketing en parallèle. Le Néerlandais Bram Schot, 57 ans, est membre du directoire en charge des ventes et du marketing AUDI AG depuis septembre 2017. Le 19 juin 2018, il a été nommé président du directoire par intérim du groupe.

Depuis 2012, Bram Schot est membre du directoire de la division Volkswagen utilitaires en charge du marketing et des ventes. En 2011, il a quitté son poste de PDG de Mercedes-Benz Italia pour rejoindre le groupe Volkswagen, où il a commencé comme responsable des projets stratégiques au sein de la division des ventes du groupe.

– Fin –

Communiqué de presse (11/12/18)

Audi débute la défense de son titre en Formula E

• Première course pour Daniel Abt et Lucas di Grassi en Audi e-tron FE05 • Début de saison avec de nouvelles monoplaces, de nouvelles équipes et de nouvelles règles • Première course le 15 décembre à Ad Diriyah (Arabie saoudite) Après une pause de cinq mois, la Formula E revient sur la piste samedi prochain (15 décembre). C’est à Ad Diriyah, à la périphérie de la capitale saoudienne, Riyad, que commencera la cinquième saison de courses de monoplaces entièrement électriques. L’équipe Audi Sport ABT Schaeffler avec Daniel Abt, Lucas di Grassi et la nouvelle voiture Audi e-tron FE05 sera sur la grille de départ et vise le titre.

  • Première course pour Daniel Abt et Lucas di Grassi en Audi e-tron FE05
  • Début de saison avec de nouvelles monoplaces, de nouvelles équipes et de nouvelles règles
  • Première course le 15 décembre à Ad Diriyah (Arabie saoudite)

 

Après une pause de cinq mois, la Formula E revient sur la piste samedi prochain (15 décembre). C’est à Ad Diriyah, à la périphérie de la capitale saoudienne, Riyad, que commencera la cinquième saison de courses de monoplaces entièrement électriques. L’équipe Audi Sport ABT Schaeffler avec Daniel Abt, Lucas di Grassi et la nouvelle voiture Audi e-tron FE05 sera sur la grille de départ et vise le titre.

La saison dernière, Audi Sport ABT Schaeffler avait remporté le titre de champion du monde constructeur après une remontée impressionnante et un sprint final spectaculaire lors du dernier week-end de course à New York. Nouvelle saison, nouvelle donne. « Nous avons hâte que la course reprenne enfin », a déclaré Allan McNish, directeur de l’équipe. « La fin de saison, avec toutes ses émotions, semble bien loin. Nous regardons maintenant vers l’avenir : les essais conjoints de pré-saison à Valence nous ont donné une première idée des forces en présence pour la nouvelle saison. Mais dans le sport automobile, rien ne vaut la magie du premier jour de la saison, avec les premières qualifications et la course, c’est là que vous savez vraiment ce que vous valez, surtout après tous les efforts fournis par l’équipe de Neuburg pendant des mois. Je suis à la fois excité et anxieux. »

L’ouverture de la saison à Ad Diriyah marque le début d’une nouvelle ère pour la Formula E. L’innovation la plus importante : grâce à la plus grande capacité de batterie de la nouvelle génération de voiture, l’échange de voiture à la moitié de la course n’est plus nécessaire. Néanmoins, le format restera stratégiquement attrayant avec le nouveau « Mode d’attaque » : lorsqu’un pilote passe dans la « zone d’activation » du circuit, la puissance de sa voiture reçoit un boost de courte durée de jusqu’à 225 kW (306 ch). Le défi pour les stratèges : la FIA fixe le nombre d’activations et leur durée pour chaque course de façon individuelle et les annonce juste avant le début de la course.

Pour la nouvelle saison, la distance de course précédemment définie par tours sera toujours de 45 minutes plus un tour. La puissance en mode course passe de 180 kW à 200 kW. Les fans pourront toujours soutenir leurs pilotes préférés en votant pour eux sur le site Web de la Formula E, ainsi que sur d’autres plateformes de vote. Les votes sont ouverts dès six jours avant la course et jusqu’à 15 minutes après le départ. Les cinq pilotes ayant reçu le plus grand nombre de votes recevront le « FanBoost » qui peut être activé dans la seconde moitié de la course et qui donne au pilote un boost de puissance de courte durée portant la puissance à 250 kW.

La première course de la saison marquera l’entrée en lice de deux nouvelles voitures Audi e-tron FE05 d’Envision Virgin Racing. Cette saison, l’équipe du Royaume-Uni, avec ses pilotes Sam Bird et Robin Frijns, utilise la voiture de course d’Audi, propulsée par la chaîne de traction Audi Schaeffler MGU03. « En comptant celles d’Envision Virgin Racing, ce sont quatre monoplaces Audi e-tron FE05 qui concourront cette saison, c’est génial », a déclaré Dieter Gass, directeur d’Audi Motorsport. « Le fait que cette équipe réputée ait choisi notre chaîne de traction confirme le travail exceptionnel fourni par nos ingénieurs avec leurs collègues de notre partenaire de développement Schaeffler. »

Malgré tous les changements dans l’environnement de la Formula E, Audi joue la carte de la continuité au sein de l’équipe : sur les cinq pilotes ayant participé aux 45 courses de Formula E organisées jusqu’à aujourd’hui, deux appartiennent à l’écurie Audi : Daniel Abt et Lucas di Grassi. Et avec 35 podiums à eux deux, ils placent Audi au sommet du classement des constructeurs. Lucas di Grassi, avec 27 victoires et 611 points, est le meilleur pilote de la courte histoire de quatre ans de la Formula E.

« C’est difficile à croire… aujourd’hui, alors que je n’ai que 26 ans, je suis déjà l’un des pilotes les plus expérimentés d’une série de courses », déclare Daniel Abt dans un sourire. « Mais avec tout ce qui va changer en Formula E cette saison, les 22 pilotes reviendront au statut de débutants. Nous avons beaucoup travaillé ces derniers mois, sur la piste et en dehors. Aujourd’hui, nous voulons gérer au mieux notre départ à Riyad et faire forte impression dès le début. »

C’est la première fois que l’Arabie saoudite accueille la première manche de la saison, après quatre ouvertures en Extrême-Orient. Le circuit de 2 494 mètres, qui comporte une longue ligne droite et un virage à 90 degrés et offre un panorama unique, promet une journée de course palpitante. « Nous voulons exploiter nos forces de la saison dernière : notre équipe est montée sur le podium lors des huit dernières courses et nous comptons bien poursuivre la série », indique Lucas di Grassi. « Notre e-tron FE05 est une voiture puissante, l’équipe a encore mûri et est encore plus soudée. Bien entendu, la compétition sera plus relevée parce que tout le monde investit plus dans la Formula E. Nous avons revu chaque détail afin d’améliorer encore notre monoplace. Nous sommes prêts. »

Le lendemain de la course (dimanche 16 décembre), une autre journée d’essais de Formula E se tiendra à Ad Diriyah. Pour Audi Sport ABT Schaeffler, le pilote de test et de développement Nico Müller reprendra le volant d’une Audi e-tron FE05.

– Fin –

Communiqué de presse (06/12/18)

Cinq étoiles pour l'Audi Q3 au test Euro NCAP

• Un excellent résultat pour le SUV familial compact lors d'un important test de sécurité • Des systèmes modernes d'aide à la conduite, dont plusieurs de série • Une cellule de passager constituée d’un alliage d’acier à haute résistance profilé à chaud La nouvelle Audi Q3 offre une sécurité sans pareil : le SUV familial compact a obtenu la meilleure note de cinq étoiles à l'Euro NCAP (New Car Assessment Programme), l'un des tests de sécurité automobile les plus importants en Europe.

  • Un excellent résultat pour le SUV familial compact lors d'un important test de sécurité
  • Des systèmes modernes d'aide à la conduite, dont plusieurs de série
  • Une cellule de passager constituée d’un alliage d’acier à haute résistance profilé à chaud

 

La nouvelle Audi Q3 offre une sécurité sans pareil : le SUV familial compact a obtenu la meilleure note de cinq étoiles à l'Euro NCAP (New Car Assessment Programme), l'un des tests de sécurité automobile les plus importants en Europe.

Pour obtenir la note la plus élevée de cinq étoiles, une voiture doit répondre à tous les critères clés de l'Euro NCAP en matière de protection des occupants, de sécurité des enfants, de protection des usagers de la route vulnérables et de systèmes d'assistance à la conduite. Un exercice réalisé avec brio par la nouvelle Audi Q3. Les systèmes de sécurité actifs - qui comprennent le freinage d'urgence automatique en ville et sur autoroute - sont inclus dans l'évaluation globale du NCAP avec une pondération de 40% pour l'occupant adulte, de 20% pour les usagers vulnérables de la route et de 20% pour les systèmes d’assistance de sécurité.

La nouvelle Audi Q3 est équipée de toutes ces technologies. Les systèmes de sécurité Audi pre sense basic et Audi pre sense front sont de série. Ce dernier fournit au conducteur un avertissement visuel, sonore et haptique lorsque des situations critiques impliquant des piétons, des cyclistes et d'autres véhicules sont détectées par le radar embarqué. Le système déclenche même un freinage d'urgence si nécessaire. L'équipement de série comprend également l’Audi side assist, qui avertit le conducteur d’un danger potentiel lors d’un changement de voie. Audi active lane assist est également de série. Ce système permet d'éviter que le véhicule ne change de voie de circulation par inadvertance. Le pack d'assistance en option comprend l’adaptive cruise assist, la reconnaissance des panneaux de signalisation à l’aide de la caméra embarquée, parking system plus, l'assistance aux feux de route et emergency assist.

La nouvelle Audi Q3 est également la meilleure en matière de protection des passagers. Les composants en acier profilé à chaud forment la colonne vertébrale de l’habitacle. Ils sont principalement utilisés à la transition entre les longerons et la cloison, dans le tunnel central, les longerons, les montants avant et centraux, le cadre du toit et les longerons arrières. Les composants formés à chaud, qui allient légèreté et résistance extrême, représentent 26% du poids du châssis. Ils sont à la base de la sécurité et de la rigidité élevées en cas de collision.

– Fin –

Communiqué de presse (29/11/18)

Confortable, polyvalente et connectée : les commandes de la nouvelle Audi Q3 sont ouvertes

Outre un design encore plus attirant, la nouvelle Audi Q3 est également plus spacieuse et plus polyvalente. De plus, elle bénéficie de technologies qui sont généralement réservées aux segments supérieurs, et d’une suspension perfectionnée qui autorise une conduite plus dynamique et lui confère encore plus de confort. Les commandes de ce SUV familial compact sont désormais ouvertes. En France, le prix de départ de l’Audi Q3 est de 33 670 euros.

  • Un SUV compact au confort amélioré et aux aspects pratiques optimisés
  • Des commandes et un affichage numériques ainsi que des systèmes d'assistance innovants
  • Avec cinq motorisations pour le lancement, l’Audi Q3 35 TFSI sera commercialisée à partir de 33 670 euros en France

 

Outre un design encore plus attirant, la nouvelle Audi Q3 est également plus spacieuse et plus polyvalente. De plus, elle bénéficie de technologies qui sont généralement réservées aux segments supérieurs, et d’une suspension perfectionnée qui autorise une conduite plus dynamique et lui confère encore plus de confort. Les commandes de ce SUV familial compact sont désormais ouvertes. En France, le prix de départ de l’Audi Q3 est de 33 670 euros.

Le concept d'espace : polyvalent et spacieux

La nouvelle Audi Q3 arbore un look beaucoup plus sportif que le modèle précédent grâce à la calandre Singleframe au design octogonal, à ses grandes entrées d'air et aux formes musculaires au dessus des passages de roue. Quand on le compare à la première génération, le SUV compact gagne en taille sur pratiquement tous les niveaux. Il mesure désormais 4 484 millimètres de long, 1 849 millimètres de large et 1 585 millimètres de haut. Son empattement, qui a été allongé de 77 millimètres, offre énormément d'espace. Dans le même temps, la Q3 est extrêmement polyvalente, notamment grâce aux sièges arrière inclinables et réglables en avant et en arrière, ainsi qu’au plancher de chargement réglable en hauteur et accompagné de nombreux compartiments de rangement. Selon la position des sièges arrière et des dossiers, la capacité du coffre se situe entre 530 et 1 525 litres.

L'intérieur : numérique et sportif

Comme il se doit avec les SUV, l'Audi Q3 offre un accès facile et une bonne visibilité panoramique avec une position de conduite sportive. À ce titre, le volant est fortement incliné. Les sièges - réglables électriquement en option - offrent le même confort qu'un véhicule de la catégorie supérieure. Le nouveau concept de commande et d’affichage compte parmi les points forts de cette nouvelle Audi Q3, y compris sur le modèle de base qui est livré avec un combiné d'instruments numérique. Grâce au MMI navigation plus, le conducteur contrôle le système d’info-divertissement ultra complet via l'écran tactile de 10,1 pouces de la console centrale. Tout comme les commandes de climatisation, il est incliné vers le conducteur. L'utilisation est intuitive et facile à maîtriser grâce à la structure plate du menu. Le cas échéant, le conducteur peut également recourir à la commande vocale pour piloter le système.

Intelligemment connectée : les systèmes d’info-divertissement et d'assistance

La Q3 est également largement connectée avec le réseau de transmission de données 4G/LTE Advanced, le hotspot Wi-Fi et les services Audi connect. Le système de navigation reconnaît les préférences du conducteur en fonction de ses trajets antérieurs, ce qui lui permet de générer des suggestions d'itinéraire appropriées. Les points d'intérêt, les places de parking et les stations-service apparaissent directement sur la carte. Le SUV met à profit l'intelligence en essaim de la flotte Audi pour prévoir la disponibilité des places de stationnement en bordure de route, pour fournir des informations sur les zones dangereuses et sur les limites de vitesse actuelles. L'application myAudi vient compléter ces solutions et connecte de manière transparente le smartphone à l’Audi Q3. Le client peut, par exemple, transférer les itinéraires de navigation et le calendrier du smartphone au MMI, ou encore localiser l'endroit où sa voiture est garée.

À l'instar des berlines de la marque, l'Audi Q3 offre également toute une gamme de systèmes d'assistance innovants, dont l'Adaptive Cruise Assist. Celui-ci intègre les fonctions de régulateur de vitesse adaptatif, d’assistant de conduite dans les embouteillages (Traffic Jam Assist) et d’assistant au maintien de voie (Active Lane Assist). Il aide ainsi le conducteur à contrôler les mouvements longitudinaux et latéraux, ce qui améliore considérablement le confort, en particulier sur les longs trajets. Tout comme les systèmes de sécurité Audi pre sense basic et Audi pre sense front, le système d'avertissement de changement de voie Audi side assist, et l'assistance au maintien de voie Audi active lane assist sont de série.

La nouvelle Audi Q3 sera fabriquée dans l'usine de Győr en Hongrie et les commandes sont ouvertes en France à partir de 33 670 euros. Lors de son lancement sur le marché, Audi proposera une édition spéciale « edition one » du SUV familial compact à ses clients. Très complet, son équipement est basé sur la finition S Line. Outre la suspension sport, les jantes de 20 pouces et les phares Matrix LED, ses autres points forts sont les sièges sport, le volant à méplat en cuir et l'éclairage de contour/ambiance. Deux coloris de peinture sont disponibles avec le Pulse Orange, et le gris Chronos.

– Fin –

Communiqué de presse (29/11/18)

Une nouvelle étoile dans la capitale du cinéma – L’Audi e-tron GT concept

• Lancement au Los Angeles Auto Show 2018 • Une voiture Grand Tourisme quatre portes avec une motorisation électrique • Début de la production en série fin 2020 Audi e-tron, troisième du nom : le constructeur d’Ingolstadt présente l'une des stars du Salon Auto Show 2018 qui se tient dans la capitale du cinéma, Los Angeles. 100% électrique, l’Audi e-tron GT concept, un coupé quatre portes, fait ses débuts sur la scène mondiale. La production en série devrait suivre dans deux ans environ.

  • Lancement au Los Angeles Auto Show 2018
  • Une voiture Grand Tourisme quatre portes avec une motorisation électrique
  • Début de la production en série fin 2020

 

Audi e-tron, troisième du nom : le constructeur d’Ingolstadt présente l'une des stars du Salon Auto Show 2018 qui se tient dans la capitale du cinéma, Los Angeles. 100% électrique, l’Audi e-tron GT concept, un coupé quatre portes, fait ses débuts sur la scène mondiale. La production en série devrait suivre dans deux ans environ.

La prochaine Audi électrique est officielle, dans la lignée de l'Audi e-tron (SUV) et de l'Audi e-tron Sportback attendues l’année prochaine. Dotée cette fois d’une architecture à plancher plat, elle offre des proportions parfaites et un centre de gravité bas. La puissance de 434 kW (590 ch) offre des performances dignes d'une voiture de sport. Comme on pouvait s’y attendre avec une Audi Sport, le couple est transmis aux roues par l'intermédiaire de la transmission intégrale permanente quattro avec gestion de la répartition. La transformation du concept en modèle en série sera réalisée par la filiale performance Audi Sport GmbH.

Le design et le châssis : inspiration issue de la soufflerie

Basse, large et dotée d’un empattement long - telles sont les proportions d'une voiture Grand Tourisme. C’est d’ailleurs ce que propose l’Audi e-tron GT concept avec ses 4,96 mètres de long, 1,96 mètre de large et 1,38 mètre de haut. La conception allégée de la structure du coupé quatre portes fait appel à différents matériaux. Celle-ci adopte une section de toit en carbone ainsi que de nombreuses pièces en aluminium et des éléments de soutien en acier à haute résistance. La technologie de cette voiture a été développée en étroite collaboration avec Porsche. Le design et la personnalité de l’Audi e-tron GT expriment le caractère unique Audi.

La ligne de toit légèrement inclinée de l’Audi e-tron GT concept, exprime le caractère unique des productions d’Ingolstadt, qui s'étend jusqu'à l'arrière et fait écho au Sportback qui est la marque de fabrique du constructeur. Celle-ci est cependant clairement orientée vers l'avenir, ouvrant la voie à la prochaine étape de l'évolution du design Audi. L'habitacle qui se rétrécit fortement vers l'arrière se démarque par rapport aux modèles actuels de la marque. Les passages de roues et les épaules sont sculptés avec emphase. Associés au plancher plat, ils soulignent visuellement le centre de gravité bas et le potentiel dynamique du concept Audi e-tron GT. Les lignes larges, les nombreux éléments fonctionnels de la carrosserie ainsi que les aérations des passages de roue et du diffuseur arrière imposant, soulignent le travail au sein de la soufflerie. Le faible coefficient de traînée réduit la consommation d’énergie et la taille basse signent visuellement le concept.

La zone de seuil entre les passages de roue a été tirée vers l'extérieur, créant ainsi un contraste distinctif avec l'habitacle.  Elle attire l'attention sur la zone sous le plancher où se trouve la batterie qui représente la source d'énergie de l’Audi e-tron GT concept. Le design des roues avec leurs cinq rayons jumeaux est également visiblement calqué sur leur fonction et leur conception dynamique assure une ventilation optimale des disques de frein tout en réduisant la traînée. Les jantes de 22 pouces chaussées de pneus de 285/30, se distinguent également de façon évidente lorsqu'on les voit de profil.

La calandre Audi Singleframe prend place au centre de la face avant. Comparé aux deux SUV Audi e-tron, son architecture est beaucoup plus horizontale. La moitié supérieure est recouverte par un cache de la même couleur que la carrosserie. Sa structure rappelle le motif en nid d'abeille typique de la calandre des modèles Audi RS - un élément visuel qui caractérise l’Audi e-tron GT concept en tant que futur produit Audi Sport GmbH.

En plus du flux d'air guidé par la carrosserie, de grandes entrées d'air à l'avant viennent refroidir efficacement les composants, la batterie et les freins. Le capot avec son flux d'air en surface fait écho aux deux derniers concepts Audi Aicon et Audi PB18 e-tron. Il est conçu de telle manière que le flux d'air épouse la forme de la voiture, réduisant ainsi les tourbillons indésirables.

La partie avant en forme de flèche met également en valeur les phares matrix LED avec les feux de route laser, soulignant la présence dynamique de l’Audi e-tron GT concept, même lorsque celle-ci est à l'arrêt. Comme on l'a déjà vu avec les véhicules actuels de la gamme, la lumière bénéficie également d’animations afin d’accueillir le conducteur avec une courte séquence sous la forme d’une vague lumineuse qui s'étend horizontalement : une nouvelle signature visuelle que l’on devrait retrouver dans les modèles de série à l’avenir.

Un bandeau lumineux s'étend sur toute la largeur à l'arrière. Celui-ci vient se dissiper sur les bords extérieurs, directement dans les phares, avec des LED distinctes en forme de triangle. Cette architecture fait le lien entre l'e-tron GT et le SUV e-tron de série, ce qui permet de les identifier instantanément comme des voitures électriques Audi, même dans l'obscurité.

La nouvelle couleur extérieure est le Kinetic Dust, une couleur chaude et foncée semblable au titane. Selon l’angle et le mouvement de la lumière, elle offre un contraste important entre les différentes surfaces de la carrosserie. Les éléments en aluminium mat des contours de fenêtres et des jantes soulignent encore davantage ces effets.

L'habitacle : une ambiance contemporaine et durable

Quatre portes, quatre sièges avec un empattement de 2,90 mètres - dans l’habitacle, l’Audi e-tron GT concept offre tous les aspects pratiques, associés à une sensation de qualité exceptionnelle. Le cœur de l'habitacle est situé à l'avant gauche, centré sur le siège du conducteur. La console centrale comportant le grand écran tactile sur la partie supérieure et la ligne qui barre la portière ainsi que le cadre du tableau de bord encadrent le poste de conduite. Le conducteur profite d’une ergonomie parfaite pour accéder aux commandes et à l’info-divertissement de l'Audi e-tron GT concept. La console centrale et le tableau de bord auto-porté semblent flotter. Les couleurs claires dans la partie supérieure du cockpit et le dégradé de plus en plus foncé jusqu'au plancher, donnent une impression de largeur. Les deux rangées de sièges sport sont inspirés de la course automobile et offrent un soutien latéral optimal, même dans les virages négociés à grande vitesse.

L'écran du tableau de bord et l'écran tactile au-dessus de la console centrale sont tous deux dotés d'une finition noire. Ils soulignent le design ample et apaisant de l'habitacle avec son architecture de base où prédominent les lignes horizontales. Les écrans proposent différentes présentations afin d’afficher les fonctions selon les préférences du conducteur, y compris des cadrans d'instruments virtuels, des cartes de navigation faciles à lire avec des informations sur l’autonomie, ou les menus pour accéder aux fonctions d’info-divertissement. Les commandes sont accessibles via l'écran tactile qui offre un retour haptique.

Avec ce concept, les designers ont délibérément opté pour l'utilisation conséquente de matériaux durables - un signal clair du design automobile contemporain. Aucun produit d'origine animale n’est utilisé : l’Audi e-tron GT concept est conçue avec un intérieur végétalien. Du cuir synthétique sophistiqué est utilisé sur les sièges et sur les autres surfaces qui viennent garnir l’habitacle. Des tissus en fibres recyclées sont utilisés sur les coussins des sièges ainsi que sur les accoudoirs et la console centrale. Les repose-têtes et les garnitures des montants de fenêtre sont ornées de microfibres. Même le tapis de sol est fabriqué à partir de fil Econyl durable, une fibre recyclée et fabriquée à partir de filets de pêche usagés.

Dotée de deux coffres, l’Audi e-tron GT concept offre une grande polyvalence. Elle exploite pleinement les avantages conceptuels offerts par les voitures électriques dotées de moteurs compacts. Le coffre arrière avec son grand hayon offre une capacité de chargement jusqu'à 450 litres. Un second coffre prend place sous le capot offrant ainsi une capacité supplémentaire de 100 litres.

La motorisation : performance et autonomie

Une puissance de 434 kilowatts (590 ch) - un chiffre impressionnant qui révèle tout le potentiel de la motorisation tout électrique. Des moteurs électriques indépendants sont montés sur les essieux avant et arrière. Dans les deux cas, il s'agit de moteurs synchrones à aimants permanents. Ils transmettent le couple à la route par l'intermédiaire des quatre roues motrices - bien entendu, la nouvelle Audi e-tron GT concept est une véritable quattro. Une quattro électrique pour être précis, puisqu'il n'y a aucune liaison mécanique entre les essieux avant et arrière. Le système de commande électronique coordonne non seulement l'entraînement entre les essieux mais aussi entre les roues gauche et droite. De quoi offrir une traction optimale et le degré de glissement souhaité.

A l'avenir, le véhicule devrait accélérer de 0 à 100 km/h en 3,5 secondes environ avant d’atteindre 200 km/h en un peu plus de 12 secondes. La vitesse maximale est fixée à 240 km/h pour maximiser l'autonomie. La voiture propose en outre une caractéristique rarement égalée par la concurrence en pouvant exploiter pleinement le potentiel d'accélération à plusieurs reprises. En effet, alors que les autres modèles électriques sont limités pour des raisons thermiques, l’Audi e-tron GT concept permet au conducteur d'exploiter pleinement le potentiel des moteurs et de la batterie grâce à son système de refroidissement sophistiqué.

L'autonomie du concept sera de plus de 400 kilomètres selon la nouvelle norme WLTP. L'énergie nécessaire au fonctionnement du moteur provient d'une batterie lithium-ion d'une puissance de plus de 90 kWh. Avec sa conception fine, cette dernière occupe toute la surface du plancher entre l'essieu avant et l'essieu arrière. L'avantage décisif de cette conception réside dans le centre de gravité extrêmement bas de la voiture - comparable à celui de l'Audi R8 - qui bénéficie ainsi d'une excellente maniabilité. Les quatre roues directrices finissent d’offrir la synthèse parfaite entre l'agilité et la précision d'une voiture de sport, auxquelles s'ajoute une parfaite stabilité directionnelle.

Le système de récupération d’énergie permet de retrouver jusqu’à 30% d'autonomie supplémentaire sur les véhicules électriques Audi. Une fonction essentielle y compris pour une voiture aussi sportive que l’Audi e-tron GT concept. La récupération d’énergie est assurée par les deux moteurs électriques et le système de freinage électro-hydraulique intégré. Différents modes de récupération sont combinés : récupération manuelle en roue libre à l'aide des palettes au volant, récupération automatique à l'aide de l’assistant d'efficacité prédictive, et la récupération au freinage avec une transition douce entre la décélération électrique et hydraulique. Jusqu'à 0,3 g, l’Audi e-tron GT concept récupère l'énergie uniquement par l'intermédiaire des moteurs électriques, sans utiliser le frein conventionnel - soit plus de 90% de toutes les décélérations. Par conséquent, l'énergie est réinjectée dans la batterie lors de pratiquement toutes les manœuvres de freinage normales. Les freins ne sont actionnés que lorsque le conducteur décélère de plus de 0,3 g à l'aide de la pédale de frein. L’Audi e-tron GT concept est équipé de disques de frein hautes performances en céramique qui interviennent également lors de multiples décélérations extrêmes sans compromettre les performances de freinage.

Réduire les temps de charge : le système 800 volts

La batterie de l’Audi e-tron GT concept peut être rechargée de plusieurs façons : par l'intermédiaire d'un câble connecté à la prise qui se trouve derrière le volet de l'aile avant gauche, ou par induction sans contact avec Audi Wireless Charging. Dans ce cas, un socle de charge avec bobine intégrée est connecté à l'alimentation électrique et installé sur le sol, à l’emplacement sur lequel la voiture doit être garée. Le champ magnétique alternatif créé dans l’espace sous la voiture, induit une tension alternative dans la bobine secondaire qui est installée dans le plancher de l’Audi e-tron GT concept. Avec une puissance de charge de 11 kW, cette dernière peut être entièrement rechargée en une nuit.

La recharge par câble est beaucoup plus rapide puisque le coupé quatre portes est équipé d'un système 800 volts. Celui-ci réduit considérablement les temps de charge par rapport aux systèmes conventionnels actuellement utilisés. Environ 20 minutes suffisent pour recharger la batterie à 80 % de sa capacité, et bénéficier ainsi d’une autonomie de plus de 320 kilomètres (WLTP). Cependant, l’Audi e-tron GT concept peut également être rechargée sur des bornes avec une tension inférieure, ce qui permet au conducteur d'accéder à l'ensemble du réseau de charge.

L'offensive électrique Audi se poursuit

Le constructeur d’Ingolstadt a lancé son offensive électrique avec la première mondiale du SUV Audi e-tron 100% électrique en septembre 2018. D'ici 2025, Audi proposera douze voitures avec une motorisation entièrement électrique sur les marchés globaux les plus importants, et réalisera environ un tiers de ses ventes avec des modèles électrifiés. Cette gamme de SUV comprend l'Audi e-tron et l'Audi e-tron Sportback, dont le lancement est prévu en 2019. De plus, différents modèles avec des carrosseries classiques seront disponibles comme les Avant et Sportback. La gamme couvrira tous les segments de marché pertinents, de la compacte à la berline.

L’Audi e-tron GT concept est un coupé très dynamique à plancher bas qui fait sa première apparition au Los Angeles Auto Show 2018. La technologie de cette voiture a été développée en collaboration avec Porsche ; le design et la personnalité propre de l’Audi e-tron GT concept exprime le caractère unique d’une Audi. La production en série sera lancée d'ici 2020. Les premières livraisons aux clients auront lieu au début de 2021.

La Premium Platform Electric (PPE, plateforme premium électrique) est un projet entre les départements de développement Audi et de Porsche. Elle sera à la base de plusieurs familles de modèles Audi entièrement électriques couvrant les segments B (segments des Audi A4-A5-Q5) jusqu’au segment D (segment de l’Audi A8).

– Fin –

Communiqué de presse (19/11/18)

30 years of partnership in China: Audi and FAW start a model initiative

• Audi and Chinese partner First Automotive Works are to expand their local portfolio to more than ten models by 2022 and launch their first all-electric cars • 2019: Audi Q2 L e-tron is the first electric car specifically for Chinese customers • Herbert Diess, CEO of the Volkswagen Group: “30 years of Audi in China tell a success story of innovation, transformation and friendship” • Alexander Seitz, CFO and Board Member for China at AUDI AG: “We will use our experience to locally develop and produce models specifically for China” • FAW CEO Xu Liuping: “Together, we have achieved pioneering milestones and created a successful win-win cooperation.”

  • Audi and Chinese partner First Automotive Works are to expand their local portfolio to more than ten models by 2022 and launch their first all-electric cars
  • 2019: Audi Q2 L e-tron is the first electric car specifically for Chinese customers
  • Herbert Diess, CEO of the Volkswagen Group: “30 years of Audi in China tell a success story of innovation, transformation and friendship”
  • Alexander Seitz, CFO and Board Member for China at AUDI AG: “We will use our experience to locally develop and produce models specifically for China”
  • FAW CEO Xu Liuping: “Together, we have achieved pioneering milestones and created a successful win-win cooperation.”

 

Audi and First Automotive Works (FAW) are celebrating the 30th anniversary of their partnership this Monday. The approximately 650 guests at the anniversary event at the FAW plant in Changchun include representatives of the province of Jilin, of partner FAW, and of the FAW-Volkswagen joint venture, as well as members of the boards of management of Volkswagen AG and AUDI AG. Audi is further expanding its local research and development competencies in order to launch more Chinaspecific model variants and digital services. The first electric car tailored for Chinese customers, the Audi Q2 L e-tron, will already be launched in 2019. Local production of the Audi e-tron will follow in 2020, one year after its market launch in China.

China has developed into Audi’s strongest growth engine and biggest single market. In the past 30 years, Audi has delivered more than five million automobiles there. Sales volumes have increased more than fivefold in the past ten years. The models Audi A4 L, A6 L and Q5 L are especially popular with Chinese customers, and China is the most important sales market also for the Audi A8 L. The fourth model generation of this luxury sedan is once again the reference for Vorsprung durch Technik. The Audi A8 demonstrates this with style-defining design, innovative chassis solutions, an innovative touch operating concept and consistent electrification of the drive system. The Four Rings were the first automobile brand to launch services developed for China such as 3D maps and Chinese character recognition, in order to respond precisely to the wishes of Chinese customers. China will continue to contribute significantly to Audi’s growth.

Herbert Diess, CEO of Volkswagen Group and Chairman of the Supervisory Board of AUDI AG, says: “30 years of Audi in China tell a success story of innovation, transformation and friendship. I am looking forward to the next 30 years.”

Alexander Seitz, Audi Board of Management Member for Finance, China, Compliance and Integrity, emphasized: “We will use our experience to locally develop and produce even more models specifically for China in the future. We will continue our shared success story with the latest technologies, digital services that focus on market needs, and models like the Audi Q8 and Audi e-tron.” By 2022, Audi aims to increase its local portfolio with FAW-VW to more than ten models. The first all-electric models from Audi will also be sold in China.

Audi currently offers six locally produced model families in China. The Audi A4 L, A6 L, Q3 and Q5 L series are built at the Changchun plant in the north. The Audi A3 Sedan, A3 Sportback and Audi Q2 L drive off the assembly line in Foshan in southern China. A further step in the cooperation between Audi and FAW is the start of Audi production in Tianjin. The Chinese plants are making a significant contribution within the Audi production network. Their flexible structure will allow the ongoing gradual expansion of capacities. In the coming years, capacity with the partner FAW-Volkswagen can be increased to a total of more than 700,000 automobiles, depending on market demand.

Audi was the first premium brand to enter the Chinese market in 1988. As part of a license agreement between Audi and FAW, the Audi 100 was the first model to be produced from parts kits at the FAW plant in Changchun. In 1995, Audi production was integrated into the FAWVolkswagen joint venture and the cooperation was successively expanded. As a pioneer, Audi put long-wheelbase versions of the Audi A4 and A6 on the road and, with the Audi A6 L e-tron, offered the Volkswagen Group’s first locally produced plug-in hybrid. In 2013, the brand with the Four Rings inaugurated a development center in Beijing, thus paving the way for an innovation boost in Asia. Another important milestone for Audi in China is the assumption of Group-wide development responsibility as a Center of Excellence for high-voltage battery cells.

In addition, the partners are intensifying their cooperation along the entire value chain, with connectivity services and mobility offerings. FAW CEO Xu Liuping: “Together we have achieved numerous pioneering milestones and thus created a successful win-win cooperation.”

More photographs of the event can be found later during the day at www.audi-mediacenter.de

– Fin –

MÉDIATHÈQUE